Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266290418
Code sériel : 7262
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 368
Format : 108 x 177 mm

Le Chant de Kali

Date de parution : 11/10/2018
Rédacteur dans une revue de poésie, Robert Luczak est mandaté par sa maison d'édition pour une mission bien particulière. Il doit se rendre à Calcutta pour mettre la main sur la prétendue nouvelle œuvre de Das. Mais le plus célèbre des poètes indiens est mort. Dès son arrivée, Robert est... Rédacteur dans une revue de poésie, Robert Luczak est mandaté par sa maison d'édition pour une mission bien particulière. Il doit se rendre à Calcutta pour mettre la main sur la prétendue nouvelle œuvre de Das. Mais le plus célèbre des poètes indiens est mort. Dès son arrivée, Robert est tiraillé entre une irrésistible attraction un désir croissant de quitter ce lieu malfaisant. Il se perd chaque jour un peu plus loin dans les méandres méphitiques de la ville. Jusqu'à ce que son chemin croise celui des Kapalikas, adorateurs de la sanglante et destructrice Kali.
Robert devra aller jusqu'au bout de l'enfer, où la frontière entre la vie et la mort se fait floue et poreuse. Il y perdra bien plus que son âme...

Le premier roman de l'auteur de L'Échiquier du mal et du Cycle d'Hypérion, prix World Fantasy
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266290418
Code sériel : 7262
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 368
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • bwarnas Posté le 17 Septembre 2020
    Edition originale : 1985 Première édition française : 1989 Temps de lecture : environ 4h30 pour un lecteur moyen (300 m/m) Un mot sur l’auteur : Dan Simmons est un auteur de fantastique / SF / Horreur américain né en 1948. il est relativement connu, notamment pour les Cantos d’Hyperion, saga SF, et pour d’autres romans fantastiques et d’horreur tels que « terreur » ou « l’échiquier du mal ». Synopsis : [masquer] Robert Luczak, un journaliste, part à Calcutta avec sa femme et sa fille pour faire un article sur la surprenante réapparition d’un poète indien disparu des années plus tôt. C’est le début d’une plongée dans l’horreur humide, puante et visqueuse des tréfonds de cette ville tentaculaire, de ses mœurs et de ce mystérieux culte à la déesse de la mort, Kali. [/masquer] Que faut-il en retenir ? Il est évident que vous ne verrez plus Calcutta de la même façon. Le personnage sombre inexorablement dans les nuits de cette ville sinistre pour la plupart des personnes non préparées à la misère de l’Inde de cette fin de siècle. C’est, outre un bon roman d’horreur, une confrontation frontale et violente entre deux cultures que tout oppose. Pour conclure : premier roman de Simmons, ce texte recevra le prix World Fantasy Award en 1986. C’est étouffant, c’est moite, c’est... Edition originale : 1985 Première édition française : 1989 Temps de lecture : environ 4h30 pour un lecteur moyen (300 m/m) Un mot sur l’auteur : Dan Simmons est un auteur de fantastique / SF / Horreur américain né en 1948. il est relativement connu, notamment pour les Cantos d’Hyperion, saga SF, et pour d’autres romans fantastiques et d’horreur tels que « terreur » ou « l’échiquier du mal ». Synopsis : [masquer] Robert Luczak, un journaliste, part à Calcutta avec sa femme et sa fille pour faire un article sur la surprenante réapparition d’un poète indien disparu des années plus tôt. C’est le début d’une plongée dans l’horreur humide, puante et visqueuse des tréfonds de cette ville tentaculaire, de ses mœurs et de ce mystérieux culte à la déesse de la mort, Kali. [/masquer] Que faut-il en retenir ? Il est évident que vous ne verrez plus Calcutta de la même façon. Le personnage sombre inexorablement dans les nuits de cette ville sinistre pour la plupart des personnes non préparées à la misère de l’Inde de cette fin de siècle. C’est, outre un bon roman d’horreur, une confrontation frontale et violente entre deux cultures que tout oppose. Pour conclure : premier roman de Simmons, ce texte recevra le prix World Fantasy Award en 1986. C’est étouffant, c’est moite, c’est gluant d’angoisse. La fin n’est pas un happy-end, tant s’en faut. Les lecteurs qui disent que ce texte leur rappelle HPL ne mentent pas : c’est une horreur lente et diffuse qui prend son temps. Une belle découverte (car j’admets ne pas avoir apprécié tous les ouvrages de l’auteur).
    Lire la suite
    En lire moins
  • mabs Posté le 16 Août 2020
    Un roman qui sent bon l Inde, à lire absolument.
  • MGGM Posté le 10 Août 2020
    À la fois captivant et extrêmement dérangeant, Dan Simmons nous plonge dans une enquête fantastique dans les ambiances de Calcutta...
  • BLaval44 Posté le 28 Juillet 2020
    Roman des débuts de Simmons, on se heurte de plein fouet à une écriture qui raconte et une trame qui philosophe ... le roman est donc totalement inégal et peu comprendront tout l'art de Simmons qui les emportera dans un monde métaphysique dérangeant et volubile. Car si l'histoire que raconte ce livre est intéressante, elle passe finalement au second voir arrière plan, tant la vision de cette déchéance humaine, la transition entre l'Occident et l'Orient, les démonstrations de la poésie de l'horreur s'imbriquent difficilement dans une trame digne d'un récit de Lovecraft par moments (pauvre Kali réduite finalement à ce rôle monstrueux avant de retrouver ce visage de déesse mère aussi positive que négative). Mettre des points, des étoiles à ce genre d'œuvre est ennuyeux car il faut songer d'abord au plaisir de lecture (pour ma part, de plaisir, il n'y en eu pas tellement, le livre est dans sa rangée, je ne le lis plus), à la trame (complexe et finalement inexistante) et au but avoué de ce livre (là, on atteint des sommets) ... un livre qu'il est intéressant de compulser donc, mais on a vu mieux sur d'autres sujets ... Calcutta reste toutefois bien en tête... Roman des débuts de Simmons, on se heurte de plein fouet à une écriture qui raconte et une trame qui philosophe ... le roman est donc totalement inégal et peu comprendront tout l'art de Simmons qui les emportera dans un monde métaphysique dérangeant et volubile. Car si l'histoire que raconte ce livre est intéressante, elle passe finalement au second voir arrière plan, tant la vision de cette déchéance humaine, la transition entre l'Occident et l'Orient, les démonstrations de la poésie de l'horreur s'imbriquent difficilement dans une trame digne d'un récit de Lovecraft par moments (pauvre Kali réduite finalement à ce rôle monstrueux avant de retrouver ce visage de déesse mère aussi positive que négative). Mettre des points, des étoiles à ce genre d'œuvre est ennuyeux car il faut songer d'abord au plaisir de lecture (pour ma part, de plaisir, il n'y en eu pas tellement, le livre est dans sa rangée, je ne le lis plus), à la trame (complexe et finalement inexistante) et au but avoué de ce livre (là, on atteint des sommets) ... un livre qu'il est intéressant de compulser donc, mais on a vu mieux sur d'autres sujets ... Calcutta reste toutefois bien en tête au moment de refermer le bouquin, l'art d'écrire de Simmons n'est plus à faire !
    Lire la suite
    En lire moins
  • vtox Posté le 4 Mars 2020
    Dan Simmons nous entraîne dans la ville de Calcutta, mais pas pour un voyage touristique. Le héros, « Bobby », s’est rendu dans cette mégapole pour son travail. Plus précisément, pour y trouver de nouveaux poèmes d’un auteur prétendument mort. Le décor est planté. Et pour parler de décor, on va avoir droit à des descriptions très détaillées, nous plongeant dans une ambiance de plus en plus noire et malsaine. Tout comme le personnage, on se sent impuissant devant ce paysage inquiétant et très vivant (trop), grouillant d’une population aux réactions et aux mœurs déconcertantes pour nous, occidentaux. Comme le protagoniste, on n’a qu’une seule envie. S’enfuir de ces dédales dignes d’un autre siècle, voire d’un autre monde. J’ai dévoré ce roman, et même si l’Inde doit être un pays magnifique et envoûtant, je déconseille à ceux qui voudraient y voyager de lire « Le chant de Kali » avant de s’y rendre. J’enlève une demi-étoile pour les nombreuses questions qui sont restées en suspens. Mais quel plaisir de lire cet auteur !
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.