Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266315432
Code sériel : 18163
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 304
Format : 108 x 177 mm

Le Crocus jaune

Date de parution : 15/04/2021
À sa naissance, Lisbeth est confiée à Mattie, une esclave, qui se voit contrainte de se séparer de son propre bébé pour devenir la nourrice de l'enfant.
Au fur et à mesure que le temps passe, découvrant le monde qui les entoure, Lisbeth comprend de moins en moins l’attitude froide et...
À sa naissance, Lisbeth est confiée à Mattie, une esclave, qui se voit contrainte de se séparer de son propre bébé pour devenir la nourrice de l'enfant.
Au fur et à mesure que le temps passe, découvrant le monde qui les entoure, Lisbeth comprend de moins en moins l’attitude froide et distante de sa mère biologique, et celle, hautaine, de son père, sûr de ses privilèges. En grandissant, elle va développer avec Mattie une relation très intense qui va influencer toute leur vie. Mais le désir de liberté et de dignité qui les fait vivre et les unit ne sera pas sans conséquences….
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266315432
Code sériel : 18163
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 304
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un beau roman sur la liberté d'être soi. Une belle histoire pleine d'affection et d'amitié. Un très beau portrait de femme. Un livre à la fois cruel et plein de charme. »
Coralie / Librairie Charlemagne
« C'est une belle histoire, tendre et émouvante. Un roman d'amour et de tolérance que j'ai adoré ! »
Soraya / Soraya_bouquine (Instagram)
« J'ai beaucoup aimé le message d'espoir que porte ce roman. Laïla Ibrahim nous livre ici une histoire émouvante et pleine de tendresse, qui malgré tout réchauffe le coeur et nous redonne foi en l'humanité. »
Alexandra / Chromopixel

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Natassia Posté le 10 Novembre 2021
    1837, Virginie. Mattie, jeune femme exclave doit du jour au lendemain abandonner son bébé pour devenir la nourrice d'un autre. Mattie éprouve d'abord de la haine face à ce bébé qui n'est pas le sien. Se développe ensuite au fil des années un lien entre elle et le bébé, Elizabeth, que Mattie ne soupçonnait pas. Durant 20 ans, nous suivons leurs vies que tout opposent. Je me suis directement identifié à Mattie, moi-même mère d'un bébé de 8 mois, il m'est inimaginable de me séparer d'elle... Dès le début de l'histoire j'avais déjà le cœur brisé. Mais ce fut pour moi un réel coup de cœur ! C'est une si belle histoire. Nous avons affaire à deux femmes fortes issus de deux milieux différents. Et l'auteure décrit très bien le thème de l'esclavage même si on sait qu'elle nous épargne certains horribles détails pour mieux consolider la relation entre Elizabeth et Mattie. J'ai hâte de découvrir la suite 🌼
  • CorniH Posté le 14 Octobre 2021
    C'est une belle histoire, émouvante. L'autrice a une plume légère et assez factuelle, pas de frioliture, qui nous fait avancer dans la vie de Lisbeth et Mattie. J'étais sur le point d'être déçue du cours de la vie de Lisbeth, mais les rebondissements de la fin du roman m'ont eue, m'ont émue même. Pas facile de faire son propre chemin de vie à cette époque en Virginie dans les plantations et l'esclavagisme, et pourtant l'autrice raconte son histoire avec poésie. Un doux moment !
  • Labiblyllotheque Posté le 14 Octobre 2021
    Faisons un double bond ensemble ! Le premier au-dessus de l'Atlantique et le second dans le temps. Nous voici dans l'Amérique des années 1800, au cœur d'une plantation de coton. Ici, les maisons de maître côtoient les baraquements d’esclaves et des vies parallèles s'organisent : teatime, broderie et discussions feutrées d'un côté, labeur, insalubrité et veillées chantées de l'autre. Il est rare que ces deux mondes se mélangent et dépassent le lien de subordination qui unie maitre et serviteur. Mais il arrive que quelques exceptions viennent bousculer le court des choses. Parfois, il n'est question que de noirceur et cela se limite à l'abus de contremaîtres désireux de prouver leur virilité … Parfois, des liens uniques se tissent, développés par une force qui dépasse les fondements des biens-pensants de l'époque pour qui il est normal que les blancs dominent les noirs : l'AMOUR. C'est ce que Laila Ibrahim met magnifiquement en lumière grâce à l'histoire de Lisbeth, bébé née du bon côté, et Mattie, jeune mère a qui les maîtres ont octroyé le "privilège" de délaisser les champs (et "accessoirement" son nouveau-né) pour devenir la nourrice de leur petite fille. Cette décision, fort répandue à cette époque où allaiter et s'occuper d'un nourrisson faisaient... Faisons un double bond ensemble ! Le premier au-dessus de l'Atlantique et le second dans le temps. Nous voici dans l'Amérique des années 1800, au cœur d'une plantation de coton. Ici, les maisons de maître côtoient les baraquements d’esclaves et des vies parallèles s'organisent : teatime, broderie et discussions feutrées d'un côté, labeur, insalubrité et veillées chantées de l'autre. Il est rare que ces deux mondes se mélangent et dépassent le lien de subordination qui unie maitre et serviteur. Mais il arrive que quelques exceptions viennent bousculer le court des choses. Parfois, il n'est question que de noirceur et cela se limite à l'abus de contremaîtres désireux de prouver leur virilité … Parfois, des liens uniques se tissent, développés par une force qui dépasse les fondements des biens-pensants de l'époque pour qui il est normal que les blancs dominent les noirs : l'AMOUR. C'est ce que Laila Ibrahim met magnifiquement en lumière grâce à l'histoire de Lisbeth, bébé née du bon côté, et Mattie, jeune mère a qui les maîtres ont octroyé le "privilège" de délaisser les champs (et "accessoirement" son nouveau-né) pour devenir la nourrice de leur petite fille. Cette décision, fort répandue à cette époque où allaiter et s'occuper d'un nourrisson faisaient partie des tâches ingrates, aura des conséquences insoupçonnées sur la vie de ces deux femmes. Découvert en LC avec ma partner in crime Ludivine, ce roman m'a bouleversée. J'allais écrire enchantée mais cela pourrait porter à confusion car si sa lecture restera longtemps gravée dans ma mémoire et que j'y ai pris beaucoup de plaisir, ne nous voilons pas la face : c'était très dur et mon cœur de maman a souvent été piétiné. Pour autant, si le fond était difficile, la forme, elle, est très fluide, légère même et fait en sorte que ce roman se dévore. Vous étiez nombreux à m'en avoir fait l'éloge. Je comprends désormais pourquoi. A mon tour maintenant de vous encourager à le lire ! De mon côté, j'ai déjà mis sa suite dans ma PAL : Un grain de moutarde et on me souffle dans l'oreillette que @ludilit ne va pas tarder à faire de même !! Et vous ? Connaissez-vous ce roman ? Avez-vous déjà lu sa suite ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • mireillew Posté le 9 Octobre 2021
    Un coup de cœur pour ce beau roman tiré d'une histoire vraie. L'histoire de Lisbeth et de sa nourrice noire Mattie à la veille de la guerre de sécession. Un épisode particulièrement sombre de l'humanité. Le récit poignant émouvant et touchant de cette nounou noire qui élève une fille blanche. Des liens très forts vont se lier entre elles. ❤❤❤ Magnifique ❤ ❤ ❤
  • LireavecVi Posté le 3 Octobre 2021
    Quelle belle histoire !! Ces derniers temps, j'ai lu beaucoup de feel-good (été oblige #9728;️😉) et j'appréhendais de reprendre une lecture un peu plus "sérieuse". Et bien, je n'ai pas été déçue. Cette histoire est un me belle histoire d'amour, pas forcément celle d'un couple mais d'un amour inconditionnel qui va au-delà des convenances et des quand dira-t-on. J'ai été émue par lien entre Matty et Lisbeth, par ce lien indéfectible qui a perduré avec le temps. J'ai été en colère face à la méchanceté des blancs et à leur mépris envers les esclaves. Des scènes explicites qui restent quand même subtiles. Malgré tout ce roman porte un message d'espoir, d'amour et de liberté. Il manque peut-être à mon goût un peu d'action pour que ce roman soit un coup de coeur mais il n'en reste pas moins une lecture qui m'a marquée. J'ai hâte de découvrir la suite #ungraindemoutarde
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.