Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266203579
Code sériel : 943
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 176
Format : 108 x 177 mm

Le faucon déniché

,

Date de parution : 29/01/2010

Un faucon ! Martin adorerait en avoir un. Hélas, seuls les seigneurs ont ce droit. Et le jeune garçon est un serf... Malgré les lois féodales, Martin déniche un jour un oisillon... "Personne, jamais, ne nous séparera. Personne !" , murmure Martin à son nouvel ami. Mais dans l'ombre de...

Un faucon ! Martin adorerait en avoir un. Hélas, seuls les seigneurs ont ce droit. Et le jeune garçon est un serf... Malgré les lois féodales, Martin déniche un jour un oisillon... "Personne, jamais, ne nous séparera. Personne !" , murmure Martin à son nouvel ami. Mais dans l'ombre de la forêt, l'impitoyable fauconnier du château veille... Il veut faire du rapace l'oiseau le plus féroce, le plus avide et le plus cruel de la fauconnerie...

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266203579
Code sériel : 943
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 176
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • dedanso Posté le 11 Mars 2021
    J'ai découvert ce bijou de la littérature historique jeunesse totalement par hasard, après avoir été sélectionnée pour rédiger un billet sur son adaptation en bande dessinée aux éditions Jungle Pépites. Quel bonheur de ne pas être passée à côté ! Martin Brichot est un gardeur d'oies, fils de bûcheron vivant à l'époque médiévale, dans un Languedoc luxuriant. Son rêve est de pouvoir élever un faucon alors que cela lui est strictement interdit : seuls le seigneur et son fauconnier ont le droit de détenir ces oiseaux fort prisés pour les chasses au vol. Martin, par maladresse plutôt que forfanterie, déniche finalement un faucon, qu'il élève et aime jusqu'à ce que le fauconnier du seigneur Guilhem s'en aperçoive... Quelle plume ! Jean-Côme Noguès a un don certain pour faire revivre l'époque féodale à travers de petits détails disséminés dans le texte ou des descriptions magnifiques. Son vocabulaire est riche mais toujours abordable, son style poétique mais parfaitement réaliste. Il joue beaucoup sur les sens (la vue, l'odorat, le goût, le toucher et l'ouïe) et sur les émotions (sensation d'enfermement, peur, dégoût...). Les personnages sont tous parfaitement contrastés (donc vraisemblables) et c'est un vrai bonheur que de cheminer à leurs côtés. Il y a dans... J'ai découvert ce bijou de la littérature historique jeunesse totalement par hasard, après avoir été sélectionnée pour rédiger un billet sur son adaptation en bande dessinée aux éditions Jungle Pépites. Quel bonheur de ne pas être passée à côté ! Martin Brichot est un gardeur d'oies, fils de bûcheron vivant à l'époque médiévale, dans un Languedoc luxuriant. Son rêve est de pouvoir élever un faucon alors que cela lui est strictement interdit : seuls le seigneur et son fauconnier ont le droit de détenir ces oiseaux fort prisés pour les chasses au vol. Martin, par maladresse plutôt que forfanterie, déniche finalement un faucon, qu'il élève et aime jusqu'à ce que le fauconnier du seigneur Guilhem s'en aperçoive... Quelle plume ! Jean-Côme Noguès a un don certain pour faire revivre l'époque féodale à travers de petits détails disséminés dans le texte ou des descriptions magnifiques. Son vocabulaire est riche mais toujours abordable, son style poétique mais parfaitement réaliste. Il joue beaucoup sur les sens (la vue, l'odorat, le goût, le toucher et l'ouïe) et sur les émotions (sensation d'enfermement, peur, dégoût...). Les personnages sont tous parfaitement contrastés (donc vraisemblables) et c'est un vrai bonheur que de cheminer à leurs côtés. Il y a dans ce texte de très belles figures, telles celles du geôlier ou du frère Vincent. Et quelle fin mazette ! J'aime tellement quand un auteur se sent libre de coucher sur papier son histoire et d'emmener ses personnages là où il le souhaite. Ça sonne tellement plus juste et c'est tellement plus beau. La littérature jeunesse est vraiment un terreau d'histoires belles, sensuelles et sans tabou !
    Lire la suite
    En lire moins
  • anniefrance Posté le 25 Novembre 2020
    écouté en audio mais lu avec des 6e en 1989! Un excellent souvenir de ce petit serf qui dérobe un jeune faucon pour le dresser à ne tuer que pour manger alors que ces rapaces sont entrainés à tuer pour le plaisir des nobles. Aventures plutôt tristes et fin cruelle. Ma version papier date de 1989, date à laquelle j'ai rencontré l'auteur, c'est sans doute la première édition
  • ladythat Posté le 23 Février 2020
    Martin est un jeune gardien d’oies âgé de douze ans. Il découvre un jeune faucon tombé du nid et décide de l’élever pour un faire un compagnon de jeux et un ami. Mais à cette époque, les faucons appartiennent au seigneur et lorsque le fauconnier découvre qu’un serf a pris la liberté d’en « voler » un à son seigneur, il n’hésite pas à s’approprier l’oiseau et à enfermer l’enfant en prison. Le Faucon déniché est un petit roman dynamique , sans temps mort, qui permet de découvrir la vie au Moyen-Âge, les lois qui régissent la vie du Seigneur et de ses serfs avec toutes les injustices que cela implique. L’écriture de Jean-Côme Noguès est très riche et ne fait pas l’impasse sur le lexique moyenâgeux. Si ce petit roman rentre dans toutes les cases du roman didactique et du programme de littérature de la classe de cinquième, il ne laissera pas sur la touche les adultes qui aiment les beaux textes. Lu à deux voix avec ma fille, 10 ans (et 8 mois me souffle-t-elle), Le faucon déniché nous a offert quelques soirées de lectures calmes et posées. La richesse du vocabulaire plait beaucoup à la demoiselle même si la... Martin est un jeune gardien d’oies âgé de douze ans. Il découvre un jeune faucon tombé du nid et décide de l’élever pour un faire un compagnon de jeux et un ami. Mais à cette époque, les faucons appartiennent au seigneur et lorsque le fauconnier découvre qu’un serf a pris la liberté d’en « voler » un à son seigneur, il n’hésite pas à s’approprier l’oiseau et à enfermer l’enfant en prison. Le Faucon déniché est un petit roman dynamique , sans temps mort, qui permet de découvrir la vie au Moyen-Âge, les lois qui régissent la vie du Seigneur et de ses serfs avec toutes les injustices que cela implique. L’écriture de Jean-Côme Noguès est très riche et ne fait pas l’impasse sur le lexique moyenâgeux. Si ce petit roman rentre dans toutes les cases du roman didactique et du programme de littérature de la classe de cinquième, il ne laissera pas sur la touche les adultes qui aiment les beaux textes. Lu à deux voix avec ma fille, 10 ans (et 8 mois me souffle-t-elle), Le faucon déniché nous a offert quelques soirées de lectures calmes et posées. La richesse du vocabulaire plait beaucoup à la demoiselle même si la lecture à voix haute reste un exercice difficile pour elle, encore plus quand elle rencontre des termes qu’elle ne croise pas dans son quotidien. Nous avons progressé chapitre après chapitre à une lecture qui, tout en nous touchant pour l’histoire d’amitié et l’esprit de liberté qui en émane, a été menée à son terme dans la douleur d’une lecture éprouvante autant pour elle que pour moi. Cela n’en reste pas moins une jolie lecture touchante, au final particulièrement émouvant, mais que j’aurais sans doute pris plus de plaisir à lire seule…
    Lire la suite
    En lire moins
  • Katnip12 Posté le 15 Mars 2019
    Un petit roman d'environ 160 pages, des illustrations parsemant les chapitres pour l'édition collector de chez PKJ, j'avais beaucoup entendu parler de ce titre sans jamais me laisser tenter : et pourtant, il y a de l'action, le fonctionnement du monde médiéval y est décrit, l'histoire de ce garçon courageux souhaitant à tout prix son faucon est pleine d'aventures et les pages filent très vite ! Conseillé dès 11 ans, on peut s'y plonger même un peu plus tardivement :)
  • Ohian Posté le 11 Février 2019
    Le faucon déniché est un beau livre racontant l'histoire d'un jeune garçon, Martin, fils d'un serf, qui rêve d'avoir un faucon mais seul les nobles ont le droit de posséder une telle créature. Martin en déniche un et l'élève à l'abri des regards cependant le fauconnier du roi le surprend et le met au cachot. Martin est triste : son cher faucon hobereau va devenir un tueur. Ce livre raconte très bien comment fonctionnait la féodalité au Moyen-Age. J' ai beaucoup aimé ce livre.
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.