Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266300216
Code sériel : 17783
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 496
Format : 108 x 177 mm

Le Jardin des fleurs secrètes

Marie CAUSSE (Traducteur)
Date de parution : 06/02/2020
C’est au milieu des plantes qu’Iris se sent chez elle. Inlassablement, elle sauve les arbustes jetés dans les poubelles d’Amsterdam, sème des fleurs au gré du vent et crée des jardins en cachette, la nuit.
La jeune femme s’accommodait bien de cette vie solitaire, jusqu’au jour où, envoyée à Londres par...
C’est au milieu des plantes qu’Iris se sent chez elle. Inlassablement, elle sauve les arbustes jetés dans les poubelles d’Amsterdam, sème des fleurs au gré du vent et crée des jardins en cachette, la nuit.
La jeune femme s’accommodait bien de cette vie solitaire, jusqu’au jour où, envoyée à Londres par un magazine pour couvrir la plus grande exposition florale au monde, elle se trouve nez à nez avec Viola, son double parfait, sa sœur jumelle dont elle ignorait l’existence. Une rencontre qui va bouleverser sa vie et la mener en Toscane, dans l’immense demeure familiale qui abrite depuis des générations les secrets des Donati...
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266300216
Code sériel : 17783
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 496
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Bea_enviedelire Posté le 3 Septembre 2020
    Iris Donati est une amoureuse des fleurs, tout comme son père. Le jour, elle est journaliste dans un magazine végétal. La nuit, elle réalise des plantations sauvages pour redonner le sourire aux habitations d’Amsterdam. Lorsqu’elle part couvrir une exposition florale à Londres, elle tombe, stupéfaite, nez à nez avec son sosie. En confrontant son père, elle apprend qu’il s’agit de sa jumelle, dont elle a été éloignée lors de la rupture de leurs parents. Père, mère, filles et grand-mère se retrouvent dans leur villa en Toscane et son jardin qui se meurt. Peut-il renaître comme les liens entre ceux qui furent séparés? >> citations en commentaires En fermant ce livre, j’ai été fleurir les quelques jardinières de mon balcon, prendre soin de mes plantes d’intérieur et me promener dans le bel arboretum proche de chez moi. Je l’avais ouvert, par curiosité sur ce lien de gémellité (effet d’avoir des jumeaux à la maison), et c’est finalement cette passion pour la botanique des protagonistes qui a maintenu mon intérêt. S’il y a eu quelques longueurs, à mon goût, dans le récit, j’ai aimé découvrir ce monde des fleurs. J’ajouterai une mention toute particulière pour les explications dédiées aux fleurs et à leurs... Iris Donati est une amoureuse des fleurs, tout comme son père. Le jour, elle est journaliste dans un magazine végétal. La nuit, elle réalise des plantations sauvages pour redonner le sourire aux habitations d’Amsterdam. Lorsqu’elle part couvrir une exposition florale à Londres, elle tombe, stupéfaite, nez à nez avec son sosie. En confrontant son père, elle apprend qu’il s’agit de sa jumelle, dont elle a été éloignée lors de la rupture de leurs parents. Père, mère, filles et grand-mère se retrouvent dans leur villa en Toscane et son jardin qui se meurt. Peut-il renaître comme les liens entre ceux qui furent séparés? >> citations en commentaires En fermant ce livre, j’ai été fleurir les quelques jardinières de mon balcon, prendre soin de mes plantes d’intérieur et me promener dans le bel arboretum proche de chez moi. Je l’avais ouvert, par curiosité sur ce lien de gémellité (effet d’avoir des jumeaux à la maison), et c’est finalement cette passion pour la botanique des protagonistes qui a maintenu mon intérêt. S’il y a eu quelques longueurs, à mon goût, dans le récit, j’ai aimé découvrir ce monde des fleurs. J’ajouterai une mention toute particulière pour les explications dédiées aux fleurs et à leurs soins, en exergue de chaque chapitre. Connaître la flore manque cruellement à mon apprentissage! Je me suis donc engagée à progresser!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Remyj Posté le 1 Août 2020
    Des floralies en Angleterre, Iris doit couvrir l’événement pour son magazine. Au détour d'un stand, elle voit son double. Pas son double ayant une vague ressemblance, non! Il s'agit de son portrait craché, elle, avec d'autres vêtements mais qui auraient pu être les siens... Des jumelles, des parents sans doute trop jeunes, une mauvaise idée de leurs parts, et une belle-mère excessive... Et de jeunes filles qui se posent des questions sur leurs histoires familiales, qui reste toujours en suspend... Ce roman, qui mêle une histoire surprenante, des explications sur des plantes, une quête du passé, et un final inattendu pour moi. Le début m'a été légèrement compliqué, les personnages, des flashs backs et ne pas savoir de qui ont parle. Puis, tout devint clair!!! J'ai bien aimé ce roman, que j'avais acheté pour son titre.
  • francoisesimandres Posté le 30 Août 2019
    Un bon moment. Pour les amoureux des jardins , des fleurs et des jumelles.
  • donaldguertin Posté le 28 Juillet 2019
    Aimez-vous les fleurs, les jardins? Aimez-vous les contes pour adultes? Christina Caboni comble les intéressés. C’est l’histoire de la lignée des Donati, dont les origines remontent dans la nuit des temps. Goffredo, l’ancêtre, a conçu et aménagé un domaine en Italie sur lequel fleurissent arbustes et fleurs : La Spinosa. Iris et Viola, deux jeunes filles au début de la vingtaine, l’une vivant avec son père à Amsterdam, l’autre avec sa mère à Londres, découvrent qu’elles sont jumelles! Le premier contact se fît quand Iris se rendit à Londres pour rédiger un article sur une exposition florale; par pur hasard, elle croise sa soeur jumelle sans savoir que c’était le cas : elle sont son miroir. Puis, les questions de l’une et de l’autre à leur parent respectif bousculent le secret dans lequel elles ont été enfermées depuis leur naissance. S’en suit une série d’intrigues qui les amènent à La Spinosa; elles construisent à la manière d’un doux conte pour adultes. Loin d’être badinages ou galanteries, le lecteur remonte le fil du temps et découvre la complexité du scénario, tactiques et artifices imaginés, de que l’auteure a inventé afin que les personnages puissent survivre au mensonge. Outre l’intérêt pour le récit en... Aimez-vous les fleurs, les jardins? Aimez-vous les contes pour adultes? Christina Caboni comble les intéressés. C’est l’histoire de la lignée des Donati, dont les origines remontent dans la nuit des temps. Goffredo, l’ancêtre, a conçu et aménagé un domaine en Italie sur lequel fleurissent arbustes et fleurs : La Spinosa. Iris et Viola, deux jeunes filles au début de la vingtaine, l’une vivant avec son père à Amsterdam, l’autre avec sa mère à Londres, découvrent qu’elles sont jumelles! Le premier contact se fît quand Iris se rendit à Londres pour rédiger un article sur une exposition florale; par pur hasard, elle croise sa soeur jumelle sans savoir que c’était le cas : elle sont son miroir. Puis, les questions de l’une et de l’autre à leur parent respectif bousculent le secret dans lequel elles ont été enfermées depuis leur naissance. S’en suit une série d’intrigues qui les amènent à La Spinosa; elles construisent à la manière d’un doux conte pour adultes. Loin d’être badinages ou galanteries, le lecteur remonte le fil du temps et découvre la complexité du scénario, tactiques et artifices imaginés, de que l’auteure a inventé afin que les personnages puissent survivre au mensonge. Outre l’intérêt pour le récit en lui-même, c’est le contexte de l’écriture : les jardins et les fleurs; c’est un attrait qu’il ne faut pas sous-estimer. Lecture intéressante, sujet bien construit, intrigues bien ficelées, ajouts d’informations floraux, etc. Certains enchaînements auraient pu faire déraper le lecteur; malgré tout, tout se tient.
    Lire la suite
    En lire moins
  • bebi Posté le 8 Mai 2019
    Iris aime les fleurs. En cachette parfois, il lui arrive même de venir fleurir le parterre abandonné d’un particulier. Pour elle, il n’y a rien de plus agréable que d’être entourée de fleurs et de plantes. Elle travaille pour un magazine de jardinage. Et c’est dans ce cadre qu’elle est envoyée à Londres pour couvrir une explosion florale. Elle va y rencontrer son sosie. Une jeune fille qui lui ressemble, trait pour trait. Cette rencontre va soulever un voile sur son enfance, et elle va découvrir que ce qu’elle croyait n’est pas du tout la réalité… J’avais eu l’occasion de lire le premier roman de Cristina Caboni, le parfum des sentiments, qui m’avait beaucoup plu (malgré la traduction que j’avais trouvé un peu hasardeuse). Aussi, lorsque les Presses de la Cité ont annoncé la sortie de ce second roman, j’étais très impatiente de pouvoir le découvrir ! Iris est une jeune fille sensible, très douce et finalement fragile. Elle me plaît beaucoup parce qu’elle est la partie d’un tout. En effet, sa jumelle, Viola, est son exact opposé. Bien qu’elles soient physiquement l’exact reflet l’une de l’autre, elles possèdent des caractères différents. Viola est plus autoritaire, avec un caractère bien plus... Iris aime les fleurs. En cachette parfois, il lui arrive même de venir fleurir le parterre abandonné d’un particulier. Pour elle, il n’y a rien de plus agréable que d’être entourée de fleurs et de plantes. Elle travaille pour un magazine de jardinage. Et c’est dans ce cadre qu’elle est envoyée à Londres pour couvrir une explosion florale. Elle va y rencontrer son sosie. Une jeune fille qui lui ressemble, trait pour trait. Cette rencontre va soulever un voile sur son enfance, et elle va découvrir que ce qu’elle croyait n’est pas du tout la réalité… J’avais eu l’occasion de lire le premier roman de Cristina Caboni, le parfum des sentiments, qui m’avait beaucoup plu (malgré la traduction que j’avais trouvé un peu hasardeuse). Aussi, lorsque les Presses de la Cité ont annoncé la sortie de ce second roman, j’étais très impatiente de pouvoir le découvrir ! Iris est une jeune fille sensible, très douce et finalement fragile. Elle me plaît beaucoup parce qu’elle est la partie d’un tout. En effet, sa jumelle, Viola, est son exact opposé. Bien qu’elles soient physiquement l’exact reflet l’une de l’autre, elles possèdent des caractères différents. Viola est plus autoritaire, avec un caractère bien plus fort. Elle se fait entendre et manifeste rapidement sa désapprobation facilement. Pourtant, ensemble, elles vont revenir sur la terre familiale qui les a vu pour ainsi dire naître. Et l’histoire de leur famille est loin d’être simple, mêlant secrets de famille et soupçon de magie secrète. Il m’a fait fortement penser à un autre roman que j’aime énormément : Le treizième conte, de Diane Setterfield. Je vous ai déjà parlé de celui-là, comme étant celui que je préfère par-dessus tout. Le roman de Cristina Caboni plante son décor en Italie, dans une région ensoleillée et surtout fleurie. Le thème de ce roman n’est pas sans rappeler d’ailleurs le thème du premier, puisqu’on y parlait de la création de parfum et donc.. De fleurs ! C’est loin de me déplaire, surtout si on peut au passage des petits secrets. Je me suis laissée porter par l’histoire, suivant alternativement l’un et l’autre des jumelles, jusqu’à ce qu’elles se rejoignent, que l’on rencontre le reste de la famille encore en vie, et que l’on découvre un domaine ancestral qui n’est pas minuscule. Au contraire : des parties entières du manoir ont été oubliées, abandonnées. De quoi nous donner, à nous lecteurs, l’envie de passer le cadre des pages et d’aller à la découverte de toute cette partie ! En tout, j’ai passé un excellent moment de lecture. Voilà un roman qui va avoir sa place dans ma bibliothèque, et que je relirai probablement !
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.