Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707142184
Code sériel : 167
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 294
Format : 125 x 190 mm

Le jour où Jésus devint Dieu

L' « affaire Arius » ou la grande querelle sur la divinité du Christ au dernier siècle de l'Empire romain

Marc SAINT-UPÉRY (Traducteur), Michel VOVELLE (Préface)
Date de parution : 12/02/2004

Le récit vivant et passionnant d'une des plus importantes querelles théologiques de l'histoire.

En 324 après J.-C., après de trois siècles de persécution, le christianisme entre dans une nouvelle ère : converti quelques années plus tôt, Constantin le Grand devient le premier empereur chrétien. Mais, à peine officiellement reconnue, l'Église doit faire face à l'une des controverses les plus passionnées et les plus...

En 324 après J.-C., après de trois siècles de persécution, le christianisme entre dans une nouvelle ère : converti quelques années plus tôt, Constantin le Grand devient le premier empereur chrétien. Mais, à peine officiellement reconnue, l'Église doit faire face à l'une des controverses les plus passionnées et les plus violentes de son histoire. Au début du IVe siècle, le « statut » théologique de Jésus, fils de Dieu, n'est pas encore fixé. Jésus est-il l'égal de son Père, partageant avec Lui la même essence divine, comme le proclame l'évêque d'Alexandrie Athanase ? Ou est-il moins que Dieu, une créature certes d'un rang élevé dans la hiérarchie des êtres, mais « subordonnée » à son créateur, comme le professe un simple prêtre, Arius ? Derrière cette querelle, byzantine avant la lettre, l'« affaire » Arius comportait des enjeux politiques et religieux considérables : l'unité de l'Empire et celle de l'Église chrétienne, mais aussi la condition même de l'homme et son accès possible à la divinité. C'est l'histoire de cette controverse qui agita l'ensemble de l'Empire pendant presque un siècle que Richard E. Rubenstein raconte dans ce livre passionnant. L'auteur restitue en effet cette atmosphère de complots politico-théologiques, sur fond de conciles et d'émeutes populaires, où s'affrontent par le verbe et par le fer les partisans d'Arius et ceux d'Athanase. Il montre aussi comment la querelle de l'arianisme et ses « subtils ergotismes qui ont coûté tant de sang » (Voltaire) révèlent les profondes différences de culture et de tradition intellectuelles entre l'Orient grec et l'Occident latin. Comme l'écrit l'historien Michel Vovelle, l'« affaire Arius fut, en Occident, le conflit le plus passionnant avant celui qui opposa Staline et Trotsky ».

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707142184
Code sériel : 167
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 294
Format : 125 x 190 mm
La Découverte

Ils en parlent

« Un livre qui se lit avec une étonnante aisance. »
LE MONDE DE LA BIBLE

« Un récit savoureux, où les enjeux théologiques apparaissent comme un médiocre camouflage des intérêts politiques. »
LA CROIX

« Juif américain, [Richard E. Rubenstein] apporte un regard neuf sur cette période des origines publiques du christianisme. Son récit est palpitant. »
NOTRE HISTOIRE

« Un récit enlevé et toujours facile à suivre, passionnant et remarquablement documenté. »
NOTRE HISTOIRE

« Il faut féliciter Richard Rubenstein pour avoir retracé dans un style alerte les péripéties de ce demi-siècle de contoverses politico-théologiques [...]. Un ouvrage d'une très bonne facture et toujours agréable à lire. [...] Une très bonne introduction à la querelle de l'arianisme. »
PARUTIONS.COM

« Rubenstein a écrit une magistrale page d'histoire qui passionnera et les chrétiens qui cherchent à comprendre ce qu'ils croient et tous ceux qui cherchent des clés pour lire notre histoire. »
24 HEURES

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • sMalandrin Posté le 22 Avril 2020
    Rubenstein nous raconte la grande querelle de l'arianisme en nous la rendant accessible et passionnante. Le IVe siècle comme si vous y étiez !
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !