Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266286091
Code sériel : 17242
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Le jour où les lions mangeront de la salade verte

Date de parution : 06/06/2019
Maximilien Vogue, homme d’affaires puissant et charismatique, ne manque pas d’assurance.
Il est même l’archétype du lion rugissant au caractère bien trempé, prompt à vouloir tout diriger et contrôler. C’est typiquement pour ce profil d’hommes et de femmes que Romane Gardener, piquante trentenaire, a créé son programme de relooking intégral de...
Maximilien Vogue, homme d’affaires puissant et charismatique, ne manque pas d’assurance.
Il est même l’archétype du lion rugissant au caractère bien trempé, prompt à vouloir tout diriger et contrôler. C’est typiquement pour ce profil d’hommes et de femmes que Romane Gardener, piquante trentenaire, a créé son programme de relooking intégral de mentalité. Réveiller la sensibilité, l’écoute et la bienveillance chez ses clients, amener un peu de douceur et d’humanité dans ce monde de brutes, voilà ce qui l’anime ! Lui, si fier, elle, si passionnée… La rencontre entre Maximilien et Romane ne va pas être de tout repos. Une chose est sûre : elle va avoir du fil à retordre… pour son plus grand bonheur !

« Avec ses personnages bien plantés, son énergie et sa romance, ce livre vous rend meilleur et ne se lâche pas. » Version Femina

« Ce roman plein d’humour et de bons conseils au quotidien fait un bien fou ! » Maxi
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266286091
Code sériel : 17242
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un roman positif, pétillant et instructif. » Les Chroniques de Koryfee

« Une histoire plaisante. » Librairie Espace-Temps

« Un roman de développement personnel. » Le Monde d’Uranie

« Un roman qui fait du bien ! Qui ne prend pas la tête ! Qui fait sourire et qui nous redonne le bonheur de vivre ! Encore un grand bravo à Madame Giordano ! » Le Pays Briard

« Avec ce livre qui invite à la réflexion sur notre vie, et plus spécialement ici sur certains de nos comportements, Raphaelle Giordano espère faire tourner le monde plus rond. » Le Parisien

« Avec ses personnages bien plantés, son énergie et sa romance, ce livre vous rend meilleur et ne se lâche pas. » Version femina

« A mi-chemin entre roman et livre de développement personnel, ce récit aux vertus
thérapeutiques nous aide à faire face à ces petits "attentats à la sensibilité" et nous invite à changer. Pour le meilleur. » Mathilde Nivollet, Aujourd'hui en France

« Ce roman plein d'humour et de bons conseils au quotidien fait un bien fou ! » Maxi

« Raphaëlle Giordano nous emporte dans un foisonnements d'idées enthousiastes. » O Magasine

« Même si ce livre est écrit sur un ton léger, il recèle plein de sagesse et des paroles, quoique un peu clichées, dont on ferait bien de se rappeler plus souvent ! » Cécile BarbierHaute Provence info

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • leslecturesdetiph Posté le 14 Septembre 2020
    Un livre qui fait du bien et donne le sourire cela vous tente ? Oui ? Alors il est grand temps d'embarquer avec la pétillante Romane et son "programme de relooking intégral de la mentalité". Il est l'heure de mettre de l'eau dans son vin, d'être à l'écoute des personnes qui nous entourent et surtout d'apporter de la douceur dans un monde souvent sans pitié ! Le défi de Romane ? Faire comprendre à Maximilien Vogue, homme d'affaires puissant, sûr de lui et charismatique, que la burnerie, oui vous avez bien lu, n'est bénéfique pour personne. Il faut que les choses changent ! "Burnerie : Ensemble des comportements burnés ponctuels ou chroniques, produisant un impact négatif sur l'entourage personnel ou professionnel." p365 Avec son roman, Raphaëlle Giordano signe une ode à la bienveillance. Un petit guide qui n'en est pas réellement un mais qui nous permet d'injecter des actions positives dans notre quotidien. Un roman qui nous pousse à être meilleur, à être une meilleure version de nous même car, chaque petit geste ou chaque parole est une grande avancée sur le chemin de l'humanité. Des personnages touchant peuplent ce roman dont une héroïne imparfaite : Romane, anciennement sujette à des comportements (in)dignes de la burnerie. Mais... Un livre qui fait du bien et donne le sourire cela vous tente ? Oui ? Alors il est grand temps d'embarquer avec la pétillante Romane et son "programme de relooking intégral de la mentalité". Il est l'heure de mettre de l'eau dans son vin, d'être à l'écoute des personnes qui nous entourent et surtout d'apporter de la douceur dans un monde souvent sans pitié ! Le défi de Romane ? Faire comprendre à Maximilien Vogue, homme d'affaires puissant, sûr de lui et charismatique, que la burnerie, oui vous avez bien lu, n'est bénéfique pour personne. Il faut que les choses changent ! "Burnerie : Ensemble des comportements burnés ponctuels ou chroniques, produisant un impact négatif sur l'entourage personnel ou professionnel." p365 Avec son roman, Raphaëlle Giordano signe une ode à la bienveillance. Un petit guide qui n'en est pas réellement un mais qui nous permet d'injecter des actions positives dans notre quotidien. Un roman qui nous pousse à être meilleur, à être une meilleure version de nous même car, chaque petit geste ou chaque parole est une grande avancée sur le chemin de l'humanité. Des personnages touchant peuplent ce roman dont une héroïne imparfaite : Romane, anciennement sujette à des comportements (in)dignes de la burnerie. Mais aussi, chaque membre du séminaire avec un passé désordonné. Chacun d'entre eux sera par ailleurs le témoignage que les personnes peuvent changer de façon positives. Un roman plein d'énergie, d'ondes positives, d'exercices farfelues mais formateurs lors du séminaire de Romane... À dévorer sans modération !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Meikarika Posté le 8 Septembre 2020
    Livre de vacances par excellence, il se lit très vite. Les personnages sont attachants, l’intrigue sans grande surprise, mais mignon... Un enrobage de “mignonnitude” englobe le lecteur, de la bienveillance et du rose bonbon. Reposant.
  • MarieNebot Posté le 15 Août 2020
    Livre bien écrit, agréable à lire et drôle. Les thèmes abordés sont intéressant (sur le développement personnel) et on a de bons conseils. Mais cela manque un peu de relief et parfois un peu long.
  • Camillenab Posté le 10 Août 2020
    Romane est une guide de développement personnel qui aide les personnes à lutter contre leurs instincts « burnés » : le jugement, la critique, l’égocentrisme, la domination etc…C’est le deuxième livre que je lis de cette auteure et j’ai préféré le premier, certainement parce qu’on retrouve les mêmes codes. C’est davantage un guide de développement personnel, déguisé sous le format d’un roman. Nous retrouvons des quantités de conseils « pour aller mieux », en soi c’est rafraichissant, j’ai noté tout au long de ma lecture quelques petits trucs à appliquer dans ma vie quotidienne. Ça fait toujours du bien de lire de la positivité. Je dirais même qu’à un moment je me suis sentie un peu à nue en retrouvant quelques facette de « burnerie » en moi. Mais, car il y a un mais, quand on présente un livre sous la forme d’un roman, il faut quand même pousser un peu plus loin je dirais. Le premier livre était plus simple et plus proche aussi du ton du « guide ». Là nous avons quelques personnages, stéréotypés mais j’imagine que c’était plus facile pour l’auteure pour présenter ses principes de « burnerie », une histoire d’amour qui connait sa réponse... Romane est une guide de développement personnel qui aide les personnes à lutter contre leurs instincts « burnés » : le jugement, la critique, l’égocentrisme, la domination etc…C’est le deuxième livre que je lis de cette auteure et j’ai préféré le premier, certainement parce qu’on retrouve les mêmes codes. C’est davantage un guide de développement personnel, déguisé sous le format d’un roman. Nous retrouvons des quantités de conseils « pour aller mieux », en soi c’est rafraichissant, j’ai noté tout au long de ma lecture quelques petits trucs à appliquer dans ma vie quotidienne. Ça fait toujours du bien de lire de la positivité. Je dirais même qu’à un moment je me suis sentie un peu à nue en retrouvant quelques facette de « burnerie » en moi. Mais, car il y a un mais, quand on présente un livre sous la forme d’un roman, il faut quand même pousser un peu plus loin je dirais. Le premier livre était plus simple et plus proche aussi du ton du « guide ». Là nous avons quelques personnages, stéréotypés mais j’imagine que c’était plus facile pour l’auteure pour présenter ses principes de « burnerie », une histoire d’amour qui connait sa réponse dans les premières pages du livre, des femmes incroyablement belles (sérieusement qui a les yeux vert eau ?) qui nous font penser à des Mary-Sue de fanfictions, et l’archétype de l’homme fort, dominant cachant un cœur de guimauve. Bon. Ça ne fait pas bondir votre cœur enfin parfois, il y a quand même quelques moments touchants…mais convenus. Et sincèrement je n’ai pas compris pourquoi c’est finalement le comportement burné censé être « corrigé » qui séduit toutes les dames au point de transformer une des filles du roman en hystérique jalouse alors qu’elle est plutôt présenté au début comme une femme ambitieuse dans son métier. Sans oublier une autre fille qui subit le rôle de la groupie collante. Drôle de morale ! Je n’ai pas apprécié l’image de la femme véhiculé dans le roman : des clichés. Les hommes : des clichés. Presque tous des gars directeurs, managers dirigeant des femmes. Je n’ai pas compris pourquoi la « burnerie » était associée directement au masculin et la sensibilité au féminin. L’auteure explique qu’il y a de plus en plus de femmes burnées « des mecs à nichons » comme elle cite à un moment en observant des adolescentes utiliser le langage de leurs copains. Ça m’a dérangé dans ma lecture. Une dernière chose qui manquait c’est le manque d’approfondissement des relations entre les personnages principaux et secondaires. Il y aurait eu de belles choses à écrire. C’est resté superficiel. Je pense aux personnages de Julie, Clémence, Nathalie, Bruno etc… Au deux-tiers du livre, la lecture s’essouffle un peu : on accumule les actions de « déburnerie », on comprends qu’on chemine lentement mais surement sur la voie du bonheur. Finalement j’ai lu très vite la première partie et ensuite j’ai été pressée de finir, j’avais compris le principe. Pour conclure, c’est un livre agréable, rapide. Je crois qu’il faut le prendre pour ce qu’il est d’abord, du développement personnel.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Latetedansleslivres08 Posté le 27 Juillet 2020
    Bonjour ! J'AI LU : Le jour ou les lions mangeront de la salade verte de Raphaëlle Giordano publié dans la maison d'édition pocket. ***** Alors mon avis : super livre de très bonne astuces et parfois drôle. Romane est un personnage que j'aime beaucoup et un exemple. ***** J'enlève une étoile car au début de l'histoire Maximilien ( le personnage principal) m'énervait beaucoup et cela m'a pas mal dérangé. ***** On peut dire que c'est un feel good car franchement la fin est pas mal !;) Je n'en dis pas plus lisez le vous comprendrez. ***** Bonne lecture à tous, a bientôt ! ^^
La lettre de Raphaëlle Giordano
Pour garder le contact avec Raphaëlle, inscrivez-vous à la lettre d'information et recevez dans votre boite mail toute son actualité.

Lisez maintenant, tout de suite !