Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266298452
Code sériel : 17703
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 256
Format : 108 x 177 mm

le soleil et ses fleurs

Sabine Rolland (traduit par)
Date de parution : 05/03/2020
c'est la recette de la vie
disait ma mère
lorsqu'elle me tenait dans ses bras quand je pleurais
pense à ces fleurs que tu plantes
dans le jardin chaque année
elles vont t'apprendre
que les gens eux aussi
doivent se faner
tomber
pourrir
se redresser
pour fleurir


- rupi kaur - 
 
EAN : 9782266298452
Code sériel : 17703
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 256
Format : 108 x 177 mm
Pocket
En savoir plus

Ils en parlent

"Des mots simples encore, ceux du quotidien des jeunes femmes, ceux de leurs quêtes intenses, entre blessures et épiphanies. Un régal." - Marie Chaudey dans La vie
La vie

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Adoptalibrarian Posté le 11 Décembre 2021
    Rupi Kaur nous livre son enfance difficile, ses premières expériences, ses amours, ses douleurs à travers des poèmes percutants. Elle décrit le monde, la réalité et les émotions avec énormément de justesse et de sensibilité. Grâce à quelques mots d'une grande simplicité, elle construit des textes marquants qui en disent énormément et touchent en plein cœur. Certains poèmes sont très beaux, d'autres sont terribles. Car Rupi Kaur aborde ici des thématiques variées et dures telles que la culture du viol, la place de la femme dans la société patriarcale, les diktats de la beauté féminine (qui mènent à la détestation de soi et à la jalousie), la rupture amoureuse, la dépression ou encore l'immigration. Mais il y a également de la lumière et de l'espoir dans ces recueils : Rupi Kaur sacralise la nature et le corps et l'esprit des femmes. Elle invite à trouver de la beauté et de l'amour dans ce(ux) qui nous entoure. "Lait et miel" et "Le soleil et ses fleurs" sont des expériences de lectures touchantes qui parleront à chacun de façon différente sans jamais laisser indifférent. En tout cas, j'ai adoré !
  • Leenou Posté le 5 Décembre 2021
    Ce n'est pas un coup de coeur comme le premier recueil; Lait et miel, mais sa plume reste fidèle à elle même c'est à dire sublime. Et oui, j'ai encore recopié tout un tas de passages. Les mots de Rupi Kaur me touchent et me parlent toujours. Tout comme le premier, ce recueil est illustré par ses soins, ce qui rajoute un petit quelque chose à la lecture. Alors si vous avez aimé Lait et miel foncé cest dans la continuité de celui-ci et si vous ne connaissez pas encore l'auteur, foncé également, ses mots sont parfois réellement poignant.
  • Labibliothequedemarjorie Posté le 1 Novembre 2021
    "Le soleil et ses fleurs'" est le deuxième recueil écrit par Rupi Kaur, poétesse canadienne d'origine indienne. Son premier ouvrage "Lait et miel" publié par les éditions Charleston a eu un énorme succès après que l'autrice ai publié ses textes en premier lieu sur les réseaux sociaux. Ce nouvel ouvrage est divisé en cinq parties : se faner, tomber, pourrir, se redresser et fleurir. Cette division fait références aux différentes étapes d'une vie ou comment avancer, se relever de ses échecs et se construire. A travers son histoire familiale et celle de ses origines, Rupi Kaur aborde successivement dans ses poèmes le deuil, l'amour, la sexualité et l'émancipation de la femme. Les textes sont modernes et très féministes. On y retrouve notamment les sujets de la violence, de l'exil et de l'intégration de la femme en Occident, et surtout la faculté de s'affranchir, d'exprimer ses idées et de se libérer de l'emprise masculine. La femme d'aujourd'hui, peu importe sa culture et la pression sociale, ne demande qu'à être libre, être maître de son destin, et faire ses propres choix et expériences. "Notre travail doit permettre à la prochaine génération de femmes d'être mieux équipée, de faire mieux que nous dans tous les domaines. C'est... "Le soleil et ses fleurs'" est le deuxième recueil écrit par Rupi Kaur, poétesse canadienne d'origine indienne. Son premier ouvrage "Lait et miel" publié par les éditions Charleston a eu un énorme succès après que l'autrice ai publié ses textes en premier lieu sur les réseaux sociaux. Ce nouvel ouvrage est divisé en cinq parties : se faner, tomber, pourrir, se redresser et fleurir. Cette division fait références aux différentes étapes d'une vie ou comment avancer, se relever de ses échecs et se construire. A travers son histoire familiale et celle de ses origines, Rupi Kaur aborde successivement dans ses poèmes le deuil, l'amour, la sexualité et l'émancipation de la femme. Les textes sont modernes et très féministes. On y retrouve notamment les sujets de la violence, de l'exil et de l'intégration de la femme en Occident, et surtout la faculté de s'affranchir, d'exprimer ses idées et de se libérer de l'emprise masculine. La femme d'aujourd'hui, peu importe sa culture et la pression sociale, ne demande qu'à être libre, être maître de son destin, et faire ses propres choix et expériences. "Notre travail doit permettre à la prochaine génération de femmes d'être mieux équipée, de faire mieux que nous dans tous les domaines. C'est l'héritage que nous laisserons." Un recueil de poésie contemporain et résolument féministe. A glisser entre toutes les mains.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lauraduf Posté le 6 Octobre 2021
    Recueil de poèmes évoquant les étapes de la vie des fleurs: "se faner", "tomber", "pourrir", "se redresser", "fleurir". Poèmes parlant d'amour et de féminisme. Ce sont des poèmes tellement beaux que je ne m'en lasserai pas ! A lire et à relire sans fin.
  • Flaubauski Posté le 22 Septembre 2021
    Pour une nouvelle incursion en poésie contemporaine, je n’ai pas été autant convaincue que par mes lectures précédentes. J’ai certes apprécié les thématiques abordées par Rupi Kaur, qui montrent un engagement puissant dans le propos et une critique bien sentie de divers travers de la société occidentale, comme l’omniprésence du patriarcat, de la société de l’apparence qu’il induit, et qui laisse des traces, plus ou moins violentes, toujours indélébiles, sur les femmes qui en sont toutes, un jour ou l’autre, victimes. J’ai également apprécié la capacité de la jeune poétesse à parler d’elle sans fard, dans ses moments les plus difficiles, qui ouvrent son recueil et donnent lieu aux trois premières parties, « faner », « tomber, et « pourrir », pour ensuite mieux « se redresser » et « fleurir », dans un élan de vie salvateur et solaire, le tout donnant lieu à une belle métaphore filée, bien choisie, même si topique en poésie, de la fleur. Ce que j’ai moins apprécié, c’est que j’ai trouvé, finalement, que l’ensemble manquait un peu de poésie, au sens premier du terme : il m’a manqué en effet quelque chose de plus incantatoire, de plus scandé, de plus répétitif dans les sons et... Pour une nouvelle incursion en poésie contemporaine, je n’ai pas été autant convaincue que par mes lectures précédentes. J’ai certes apprécié les thématiques abordées par Rupi Kaur, qui montrent un engagement puissant dans le propos et une critique bien sentie de divers travers de la société occidentale, comme l’omniprésence du patriarcat, de la société de l’apparence qu’il induit, et qui laisse des traces, plus ou moins violentes, toujours indélébiles, sur les femmes qui en sont toutes, un jour ou l’autre, victimes. J’ai également apprécié la capacité de la jeune poétesse à parler d’elle sans fard, dans ses moments les plus difficiles, qui ouvrent son recueil et donnent lieu aux trois premières parties, « faner », « tomber, et « pourrir », pour ensuite mieux « se redresser » et « fleurir », dans un élan de vie salvateur et solaire, le tout donnant lieu à une belle métaphore filée, bien choisie, même si topique en poésie, de la fleur. Ce que j’ai moins apprécié, c’est que j’ai trouvé, finalement, que l’ensemble manquait un peu de poésie, au sens premier du terme : il m’a manqué en effet quelque chose de plus incantatoire, de plus scandé, de plus répétitif dans les sons et dans les sens, il m’a manqué un véritable rythme poétique en somme. La traduction, comme cela arrive parfois, y joue peut-être pour quelque chose : il n’en est effet jamais facile de traduire de la poésie. Il va donc falloir que je découvre Rupi Kaur en version originale pour confirmer, ou infirmer, mon point de vue, sous peu.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.