Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266299770
Code sériel : J3287
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 456
Format : 140 x 225 mm

L'école du bien et du mal - tome 02 : Un monde sans princes

Leslie BOITELLE-TESSIER (Traducteur)
Collection : L'école du bien et du mal
Date de parution : 21/11/2019
Passage en poche sous le label Best-seller de la trilogie à succès L’école du bien et du mal.
Prenez des gentils, des méchants, un ou deux princes charmants, mélangez, inversez tous les rôles et vous obtiendrez un conte de fées revisité, drôle, rythmé, qui vous rendra heureux pour toujours !
De retour à Gavaldon, Sophie et Agatha retrouvent une vie qui n’a rien d’un conte de fées. Lorsque Agatha fait le voeu secret d’une fin heureuse différente, elle rouvre accidentellement les portes de l’École du Bien et du Mal et plonge dans un monde parallèle : désormais, les sorcières et les... De retour à Gavaldon, Sophie et Agatha retrouvent une vie qui n’a rien d’un conte de fées. Lorsque Agatha fait le voeu secret d’une fin heureuse différente, elle rouvre accidentellement les portes de l’École du Bien et du Mal et plonge dans un monde parallèle : désormais, les sorcières et les princesses résident à l’École des Filles, où on leur enseigne la vie sans princes… tandis que les garçons campent dans les tours du Mal. Et une guerre se prépare entre eux…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266299770
Code sériel : J3287
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 456
Format : 140 x 225 mm
Pocket jeunesse

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Shaynning Posté le 8 Novembre 2019
    J'ai l'impression de voir un auteur jouer avec son livre comme on joue avec un cube rubix. Prendre des contes qui existe, tout mettre sans dessous-dessous et tenter d'arriver à un résultat nouveau, mais cohérent. Oh, ce n'est pas avec ce deuxième tome que l'auteur va y arriver, mais on comprend qu'il y a beaucoup de déséquilibre dans l'école depuis l'arrivé des deux amies. Oui, les filles sont contre les garçons, mais n'y voyez pas là du féminisme, ce n'en est pas. C'est plutôt une redéfinition de rôle violente qui recherche encore à être stabilisé. Il est évident qu'une école scindée entre garçons et filles est voué à l'échec, dans le contexte du livre. De mon point de vue, le second tome attaque la question identitaire selon le sexe, dans les contes classiques. Tous les personnages se rendent compte que les possibilité d'être autre chose qu'un archétype ennuyeux sont nombreuses, mais comme aucune redéfinitions n'a jamais eu lieu, difficile alors de savoir comment s'y prendre et difficile de faire dans la mesure. Dans ce second tome, on prend aussi conscience que les bouleversements engendrés par Agatha et Sophie sont non seulement intenses, mais aussi profonds. Il faudra sans doute beaucoup de temps pour... J'ai l'impression de voir un auteur jouer avec son livre comme on joue avec un cube rubix. Prendre des contes qui existe, tout mettre sans dessous-dessous et tenter d'arriver à un résultat nouveau, mais cohérent. Oh, ce n'est pas avec ce deuxième tome que l'auteur va y arriver, mais on comprend qu'il y a beaucoup de déséquilibre dans l'école depuis l'arrivé des deux amies. Oui, les filles sont contre les garçons, mais n'y voyez pas là du féminisme, ce n'en est pas. C'est plutôt une redéfinition de rôle violente qui recherche encore à être stabilisé. Il est évident qu'une école scindée entre garçons et filles est voué à l'échec, dans le contexte du livre. De mon point de vue, le second tome attaque la question identitaire selon le sexe, dans les contes classiques. Tous les personnages se rendent compte que les possibilité d'être autre chose qu'un archétype ennuyeux sont nombreuses, mais comme aucune redéfinitions n'a jamais eu lieu, difficile alors de savoir comment s'y prendre et difficile de faire dans la mesure. Dans ce second tome, on prend aussi conscience que les bouleversements engendrés par Agatha et Sophie sont non seulement intenses, mais aussi profonds. Il faudra sans doute beaucoup de temps pour que le balancier se replace dans ce monde habitué au rose bonbon contre le noir ténèbre. De plus, on le voit clairement, comment parvient-on à faire un trio avec trois personnages si différents et tous liés par des sentiments ambivalents? Dans la plupart des livres, on voit ce trio devenir un trio À mon avis, "École du Bien et du Mal", on l'aime beaucoup ou on le déteste ouvertement. Personnellement, je l'apprécie beaucoup et il m'a bien fait rire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LaetiCat Posté le 3 Novembre 2019
    Second tome tout aussi captivant et facile à lire que le premier. Dans le premier tome on assistait à la lutte du bien contre le mal et ici on se retrouve avec un combat garçons contre filles.
  • melenny Posté le 17 Octobre 2019
    Je ne savais pas trop quoi penser de ma lecture du tome 1, mais ce deuxième opus m'a donné envie de poursuivre cette série ! L'histoire commence vraiment à prendre une tournure différente, on commence à comprendre un peu mieux le passé de cette école si mystérieuse. J'ai hâte d'en connaître plus sur le Grand maître et le Storien. On retrouve nos deux héroïnes Sophie et Agatha, qui essaient tant bien que mal de vivre leur fin heureuse dans leur village de Gavaldon. Mais les deux jeunes filles vont vite découvrir que la fin de leur conte n'était peut-être pas fini, qui est le responsable ? Leur amitié sera-t-elle encore une fois assez forte ? Cette fois on fait un peu mieux connaissance avec le personnage de Sophie, chaque jour elle fait en sorte de rester du côté du bien. On sent que c'est une jeune fille très sensible et perdue malgré sa façon de paraître très sûr d'elle. De son côté, Agatha se livre à un combat intérieur entre l'amour et l'amitié. Tandis que Tedros, toujours à côté de la plaque à mon goût, tombe toujours dans les mêmes pièges. Il me donne parfois envie de le secouer !... Je ne savais pas trop quoi penser de ma lecture du tome 1, mais ce deuxième opus m'a donné envie de poursuivre cette série ! L'histoire commence vraiment à prendre une tournure différente, on commence à comprendre un peu mieux le passé de cette école si mystérieuse. J'ai hâte d'en connaître plus sur le Grand maître et le Storien. On retrouve nos deux héroïnes Sophie et Agatha, qui essaient tant bien que mal de vivre leur fin heureuse dans leur village de Gavaldon. Mais les deux jeunes filles vont vite découvrir que la fin de leur conte n'était peut-être pas fini, qui est le responsable ? Leur amitié sera-t-elle encore une fois assez forte ? Cette fois on fait un peu mieux connaissance avec le personnage de Sophie, chaque jour elle fait en sorte de rester du côté du bien. On sent que c'est une jeune fille très sensible et perdue malgré sa façon de paraître très sûr d'elle. De son côté, Agatha se livre à un combat intérieur entre l'amour et l'amitié. Tandis que Tedros, toujours à côté de la plaque à mon goût, tombe toujours dans les mêmes pièges. Il me donne parfois envie de le secouer ! Malgré un livre très jeunesse, je suis plongée dans l'histoire. Enfin, la suite de la série va bientôt arriver dans ma bibliothèque et j'ai hâte d'attaquer la lecture !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Twogirlsandbooks Posté le 22 Septembre 2019
    Ayant été captivée par le tome 1, je me suis ruée en librairie pour acheter ce tome 2 afin de continuer cette saga sans attendre. Agatha et Sophie sont retournées à dans leur village de Gavaldon. Agatha est triste alors, elle fait le vœu d'une autre fin. Par un concours de circonstances, les filles retournent à l'école où tout a changé. Filles et garçons s'opposent dans une guerre mortelle. En ouvrant ce livre, j'ai été légèrement déçue. Il y avait une belle carte au début du tome 1 qui a été enlevée pour mettre une galerie de tableaux. Les dessins restent très beaux mais, je suis très attachée aux cartes (géographe oblige). Toutefois, il y a toujours toutes ces belles illustrations en début de chapitre ou de partie. Lors de ma chronique du tome 1, je vous disais que le style de l'auteur était un peu brouillon et que je m'étais perdue quelques fois. Dans ce second tome, le style de Soman Chainani s'est amélioré. L'écriture est moins décousue et je n'ai pas eu d'incompréhensions. Malgré cela, j'ai préféré l'intrigue du premier tome qui présente l'opposition entre le bien et le mal plutôt que cette opposition entre filles... Ayant été captivée par le tome 1, je me suis ruée en librairie pour acheter ce tome 2 afin de continuer cette saga sans attendre. Agatha et Sophie sont retournées à dans leur village de Gavaldon. Agatha est triste alors, elle fait le vœu d'une autre fin. Par un concours de circonstances, les filles retournent à l'école où tout a changé. Filles et garçons s'opposent dans une guerre mortelle. En ouvrant ce livre, j'ai été légèrement déçue. Il y avait une belle carte au début du tome 1 qui a été enlevée pour mettre une galerie de tableaux. Les dessins restent très beaux mais, je suis très attachée aux cartes (géographe oblige). Toutefois, il y a toujours toutes ces belles illustrations en début de chapitre ou de partie. Lors de ma chronique du tome 1, je vous disais que le style de l'auteur était un peu brouillon et que je m'étais perdue quelques fois. Dans ce second tome, le style de Soman Chainani s'est amélioré. L'écriture est moins décousue et je n'ai pas eu d'incompréhensions. Malgré cela, j'ai préféré l'intrigue du premier tome qui présente l'opposition entre le bien et le mal plutôt que cette opposition entre filles et garçons qui est un peu clichée. Comme pour le tome précédent, j'ai beaucoup aimé les personnages. On suit plus Agatha que Sophie dans ce second tome et j'ai été ravie car c'est mon personnage préféré. Toutefois, Sophie est beaucoup plus touchante. Les personnages évoluent, nous les voyons sous un nouveau jour. Les gentils prennent du caractère et deviennent plus égoïstes tandis que les méchants se rendent compte qu'être sympa n'est pas forcément un mal. Tedros notre prince évolue énormément tout comme nos méchants Hester, Anadil, Dot et Hort. En revanche, tous les garçons de l'histoire ont environ treize ans mais ils sont décrits comme de grands hommes costauds avec des tablettes de chocolat... Je doute que nous puissions voir beaucoup d'ados avec un corps comme celui-ci même s'ils sont destinés à être prince. Dans ce tome, nous faisons la rencontre d'une grande méchante, Evelyn Sader qui ajoute plus relief à l'histoire. Elle rend les barrières entre le bien et le mal encore un peu plus floues. Encore une fois, j'avais vu venir les retournements de situation qui étaient tous prévisibles sauf la toute fin. J'ai hâte de lire la suite puisqu'il y a encore beaucoup de questions sans réponses. Pour conclure, j'ai été contente de lire ce second tome et voir que le style de l'auteur était moins brouillon que dans le premier opus. J'ai préféré l'intrigue du premier opus mais ce deuxième tome est intéressant car il nous montre l'ambivalence du bien et du mal, que tout n'est pas figé. Tout le monde peut pencher d'un côté ou de l'autre. J'ai hâte de découvrir le tome 3 afin de suivre la suite des aventures de nos héros.
    Lire la suite
    En lire moins
  • EmouilleLaCitrouille Posté le 31 Janvier 2018
    ce tome est bien mieux que le tome 1.
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.