Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266229494
Code sériel : 15191
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

Les blessures invisibles

Nathalie CUNNINGTON (Traducteur)
Date de parution : 20/06/2013

Depuis son plus jeune âge, Tommy rêve de cow-boys et de cavalcades. Mais il y a loin de l’Angleterre des années 1950 au Far West.
Lorsque sa sœur, actrice montante, vient l’arracher aux brimades de son pensionnat, c’est pour son rêve qu’il s’envole bientôt : Hollywood. Et puis… le fiancé...

Depuis son plus jeune âge, Tommy rêve de cow-boys et de cavalcades. Mais il y a loin de l’Angleterre des années 1950 au Far West.
Lorsque sa sœur, actrice montante, vient l’arracher aux brimades de son pensionnat, c’est pour son rêve qu’il s’envole bientôt : Hollywood. Et puis… le fiancé de Diane est un cow-boy, un vrai, un de cinéma. Dans cette ville aux mirages, le mensonge de l’American dream frappera de plein fouet le foyer du jeune Tommy – dans le crépuscule des idoles…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266229494
Code sériel : 15191
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Nicholas Evans écrit notamment des pages poignantes sur une relation père-fils houleuse. » Blaise de Chabalier - Le Figaro Littéraire

« (...) The Brave (en VO) contient tous les ingrédients pour devenir lui aussi un best-seller. Une magnifique fresque, où il est également question d'amour et de rédemption, qui se dévore et qu'on adore ! » A.S. - Version Femina

« Une fois encore, Nicholas Evans nous va droit au cœur. » P.F. - ELLE

« Le résultat est convaincant. » Pierre Maury - Le Soir (Belgique)

« Poignant, terriblement romanesque, naviguant finement entre le présent et le passé, hanté par les secrets de famille (...). » Isabelle Falconnier - L'Hebdo (Suisse)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • nelly76 Posté le 17 Octobre 2018
    Dans cette histoire ,se déroulant sur deux époques avec le même personnage central:Tom ,enfant et Tom à quarante ans,tout est reuni:secrets drames familiaux,non-dits,amour trahi, violence extrême dans le milieu cinématographique hollywoodien des années cinquante ;tous les ingrédients sont présents, bien mélanger et Nicholas EVANS vous concocte un "chouette récit " . Chaque chapitre s'entrecroise:un chapitre où Tom ,enfant nous raconte sa vie en Angleterrre et l'autre chapitre où nous le retrouvons à 40 ans,père d'un garçon,en Amérique, et C'est ce que j'ai aimé dans la construction du roman,même si au début j'ai eu un peu de mal à "accrocher",au fil de la lecture,nous sommes happés par ce récit. Un livre détente, à lire en vacances ou au coin de sa cheminée une froide journée d'hiver.A conseiller.⭐⭐⭐⭐
  • mimipinson Posté le 28 Mai 2018
    Le roman démarre un peu bizarrement… Tommy un adolescent, rend visite à sa mère qui est en prison. Il sait qu’elle va mourir. C’est la dernière fois qu’il la voit… Remontons le temps, avec le même Tommy, petit garçon que nous suivons alors, qu’il vit au domicile familial dans la campagne anglaise. Diane, est plus âgée, et comédienne. Tommy rêve de de cinéma, de grandes épopées, alors qu’il est "incarcéré" dans un pensionnat dont l’Angleterre des années 50 a le secret. Il ne s’y plait pas, se sent abandonné, et surtout sert de souffre-douleur de ses petits camarades. Diane s’envole pour Hollywood en emportant Tommy avec elle et son nouveau copain… En dire d’avantage déflorerait une histoire construite en alternant les différentes époques et dont il faut préserver les ombres et les non-dits. Car dans ce roman, il est beaucoup question de non-dits, de mensonges qui accumulés finissent par fragiliser définitivement la vie d’un homme. Aux mensonges de la vie s’ajoutent les paillettes et les mirages du monde cinématographique. Hollywood est à son zénith dans les années 50. Si l’endroit brille, l’envers du décor est nettement moins reluisant. De tout cela Tommy va être imprégné, parfois pour le meilleur,... Le roman démarre un peu bizarrement… Tommy un adolescent, rend visite à sa mère qui est en prison. Il sait qu’elle va mourir. C’est la dernière fois qu’il la voit… Remontons le temps, avec le même Tommy, petit garçon que nous suivons alors, qu’il vit au domicile familial dans la campagne anglaise. Diane, est plus âgée, et comédienne. Tommy rêve de de cinéma, de grandes épopées, alors qu’il est "incarcéré" dans un pensionnat dont l’Angleterre des années 50 a le secret. Il ne s’y plait pas, se sent abandonné, et surtout sert de souffre-douleur de ses petits camarades. Diane s’envole pour Hollywood en emportant Tommy avec elle et son nouveau copain… En dire d’avantage déflorerait une histoire construite en alternant les différentes époques et dont il faut préserver les ombres et les non-dits. Car dans ce roman, il est beaucoup question de non-dits, de mensonges qui accumulés finissent par fragiliser définitivement la vie d’un homme. Aux mensonges de la vie s’ajoutent les paillettes et les mirages du monde cinématographique. Hollywood est à son zénith dans les années 50. Si l’endroit brille, l’envers du décor est nettement moins reluisant. De tout cela Tommy va être imprégné, parfois pour le meilleur, mais nettement plus pour le pire, et va aussi se répande aux générations suivantes. Et même si au fond, ce roman n’a sans doute pas une grande profondeur, il n’en reste pas moins plaisant à lire de par sa construction, et les thèmes qu’il aborde. Une lecture détente comme on peut les apprécier de temps en temps .
    Lire la suite
    En lire moins
  • pacaa Posté le 26 Septembre 2017
    Lu en Novembre 2016 Deux histoires parallèles : l'histoire d'un garçon quand il est enfant et quand il est adulte. Suspense. J'ai accroché, sentiments présents.
  • sld09 Posté le 27 Juin 2017
    J'ai adoré Les blessures invisibles : les personnages, l'intrigue, l'écriture, tout !Le roman est constitué d'une double intrigue, avec le même personnage central à quarante ans d'écart, à deux moments cruciaux de son existence. Malgré cette construction complexe à première vue, le style est très fluide, la lecture agréable.Tout au long du récit, la tension monte inexorablement, par petites touches, et elle est d'autant plus palpable que le prologue annonce le dénouement d'une des intrigues. On sait qu'il va se passer quelque chose de terrible, on pense même deviner ce dont il s'agit, mais ce serait trop simple...Nicholas Evans dépeint dans son roman des Etats-Unis en demi-teinte, entre rêve américain (illustré par ses héros emblématiques : les cow-boys, les marines, les stars de cinéma, etc) et désillusion (l'univers artificiel d'Hollywood, dysfonctionnements de l'armée, le sort des Amérindiens, le béton qui empiète toujours davantage sur les espaces naturels,...). On retrouve aussi en arrière-plan les thèmes de prédilection de Nicholas Evans : la nature, les grands espaces, les chevaux...Avec en plus des personnages attachants, tous les ingrédients sont réunis pour passer un excellent moment de lecture.
  • BookLover21 Posté le 21 Mai 2017
    Un beau roman, une très belle histoire. Bien qu'un peu de mal à rentrer dedans au début, c'est un merveilleux roman, rempli d'amour, de tendresse, d'Histoire et de suspens. Un roman qui nous fait voyager dans le temps et dans le monde des stars, un livre inoubliable c'est certain.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.