Lisez! icon: Search engine
Les derniers rois de Thulé
Collection : Terre Humaine Poche
Date de parution : 22/06/2001
Éditeurs :
Pocket

Les derniers rois de Thulé

Collection : Terre Humaine Poche
Date de parution : 22/06/2001

En partageant la vie rigoureuse des Esquimaux polaires, les Inuits, en mangeant avec eux l'hiver ces oiseaux d'été qui ont pourri sous les pierres, en écoutant, durant trois mois de...

En partageant la vie rigoureuse des Esquimaux polaires, les Inuits, en mangeant avec eux l'hiver ces oiseaux d'été qui ont pourri sous les pierres, en écoutant, durant trois mois de nuit polaire, leurs légendes d'un rare pouvoir imaginaire, leurs récits dramatiques d'expéditions au pôle avec Peary, Cook, leurs fameuses expéditions...

En partageant la vie rigoureuse des Esquimaux polaires, les Inuits, en mangeant avec eux l'hiver ces oiseaux d'été qui ont pourri sous les pierres, en écoutant, durant trois mois de nuit polaire, leurs légendes d'un rare pouvoir imaginaire, leurs récits dramatiques d'expéditions au pôle avec Peary, Cook, leurs fameuses expéditions avec Knud Rasmussen, Jean Malaurie est devenu l'interprète de la grandeur de leur civilisation. De la pierre à l'homme, du chasseur individualiste au groupe communaliste : tel est l'itinéraire. Comme Jean Malaurie (premier Français à avoir atteint, le 29 mai 1951, le pôle géomagnétique Nord en traîneau à chiens), on se sent devenir militant en découvrant que cette société du pôle, d'esprit chamanique, qui vivait durement mais heureuse et libre depuis des millénaires, est agressée par une gigantesque base nucléaire.

Est ainsi posé le problème universel de la défense des minorités traditionnelles. Témoignage vécu d'une de ces violentes confrontations de civilisation que connaît de nos jours l'Arctique, ce livre n'est pas seulement l'œuvre de référence sur le peuple esquimau dans son passé héroïque et son présent difficile : il crée, sans conteste, un genre littéraire absolument nouveau. Il a été traduit en vingt langues, et adapté, à deux reprises, à la télévision française.

Le livre le plus diffusé au monde sur le peuple inuit. C'est « le » classique.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266115506
Code sériel : 3001
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 864
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782266115506
Code sériel : 3001
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 864
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MarcusMar 29/03/2023
    L'auteur Jean Malaurie est tout de même un type hors du commun ! Son investissement physique pour ces peuples du Groenland et leur territoire, sa forte personnalité et finalement sa modestie force le respect: preuve étant qu’il reste très peu connu, sauf en Russie où il est vraiment célébré comme homme des glaces. Personnellement je me suis intéressé aux Inuits comme pratiquant du kayak de mer et voulant y trouver des renseignements pratiques , bien m'en a pris . Ce livre de poche de 840 pages qui débute en 1950 à Thulé et une somme qui représente le bréviaire de tout visiteur dans ces contrées. Malaurie s'intègre dans une communauté comme il peut, conditions de vie souvent impensable, mais amitiés, rigolades et amour à l’Inuit nous enchantent.. . C’est un récit passionnant car global, sur une civilisation présente depuis des milliers d’années , leur conception du monde avec le chamanisme, leur raison de vivre, la permanence de leur mœurs depuis des millénaires et leur connaissance du milieu est fascinante. On apprend qu'ils utilisent des armes et outils en fer , ce métal provient d’une seule source secrète, une météorite ferreuse de 58 tonnes tombée il y a 10.000 ans. Perdu dans le blizzard, affamé et transformé bientôt en glace, il y a toujours un cairn qui dissimule des victuailles pour vous sauver.. On connaît l’évolution, les américains et leur base atomique ensuite les dannois, l’intégration forcée et aujourd’hui une relative indépendance groenlandaise. Bref cet ouvrage merveilleux n’est pas un manuel d’histoire, mais la saga extraordinaire de cet homme chaleureux, Jean Malaurie qui nous fait tomber en amour, comme disent leurs voisins, d’une civilisation presque disparue puis renaissante. L'auteur Jean Malaurie est tout de même un type hors du commun ! Son investissement physique pour ces peuples du Groenland et leur territoire, sa forte personnalité et finalement sa modestie force le respect: preuve étant qu’il reste très peu connu, sauf en Russie où il est vraiment célébré comme homme des glaces. Personnellement je me suis intéressé aux Inuits comme pratiquant du kayak de mer et voulant y trouver des renseignements pratiques , bien m'en a pris . Ce livre de poche de 840 pages qui débute en 1950 à Thulé et une somme qui représente le bréviaire de tout visiteur dans ces contrées. Malaurie s'intègre dans une communauté comme il peut, conditions de vie souvent impensable, mais amitiés, rigolades et amour à l’Inuit nous enchantent.. . C’est un récit passionnant car global, sur une civilisation présente depuis des milliers d’années , leur conception du monde avec le chamanisme, leur raison de vivre, la permanence de leur mœurs depuis des millénaires et leur connaissance du milieu est fascinante. On apprend qu'ils utilisent des armes et outils en fer , ce métal provient d’une seule source secrète, une météorite...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Amundsen 18/08/2022
    À l'heure du réchauffement climatique, comment ne pas relire le chef d’œuvre de Jean Malaurie. Sa couverture mythique avec ce visage fascinant a accompagné mon enfance, alimentant des fantasmes sur ces mondes lointains. La lecture du livre est extraordinaire, passionnante, poétique tel que je m'y attendais, mais aussi nourrie d'une véritable tension, comme un suspense dont on redoute l'aboutissement. C'est l'histoire d'un drame dont les victimes sont des humains lointains qui sont nous même. Voilà un livre qui devrait etre étudié au lycée. Et dans les grandes écoles !
  • bourgadeeric 04/03/2021
    Un livre exceptionnel ! Très instructif et respectueux des inuits, Bien conté. Et quelles aventures fabuleuses de Jean Malaurie.... Si vous cherchez un livre d'aventure qui fait rêver, lisez "Les derniers rois de Thulé".... et le journal d'Alexandra David-Neel. Bonne lecture
  • yvesweeger 15/11/2019
    1950-1951 : au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Jean Malaurie, géomorphologue de formation, découvre les populations du grand Nord groenlandais. Entre de multiples expéditions, Il partage la vie quotidienne de ces communautés inuits qui se réduisent à quelques iglous enfouis dans le froid le plus extrême : la survie tient aux produits de la chasse et de la pêche, à la solidarité dans un dénuement quasi total. La fierté de ces hommes et de ces femmes rayonne au long des pages. Et puis au retour d'une expédition, l'irruption du pire du vingtième siècle : une base militaire américaine ultra secrète ; des milliers d'hommes au service de l'arme nucléaire. Les Inuits sont déplacés de force bien loin de leurs terres ancestrales, sans aucune contrepartie. Fin du nomadisme, installation dans des maisons préfabriquées bien vite transformées en taudis, descenseur social : ils passent ainsi du statut d'hommes et de femmes libres et fiers, à l'état d'un lumpenprolétariat, ayant les pires des difficultés à s'adapter aux conditions d'accession aux progrès de la modernité : individualisme, chômage, alcool, tabac... Si par certaines de ses pages cet essai semble dater - soixante-dix ans ce n'est pas rien – il sonne comme l'une des prophéties des mouvements actuels dus aux évidences du réchauffement de notre planète. La démarche de ces centaines de milliers de Greta Thunberg de par le monde paraît s'en inspirer.1950-1951 : au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Jean Malaurie, géomorphologue de formation, découvre les populations du grand Nord groenlandais. Entre de multiples expéditions, Il partage la vie quotidienne de ces communautés inuits qui se réduisent à quelques iglous enfouis dans le froid le plus extrême : la survie tient aux produits de la chasse et de la pêche, à la solidarité dans un dénuement quasi total. La fierté de ces hommes et de ces femmes rayonne au long des pages. Et puis au retour d'une expédition, l'irruption du pire du vingtième siècle : une base militaire américaine ultra secrète ; des milliers d'hommes au service de l'arme nucléaire. Les Inuits sont déplacés de force bien loin de leurs terres ancestrales, sans aucune contrepartie. Fin du nomadisme, installation dans des maisons préfabriquées bien vite transformées en taudis, descenseur social : ils passent ainsi du statut d'hommes et de femmes libres et fiers, à l'état d'un lumpenprolétariat, ayant les pires des difficultés à s'adapter aux conditions d'accession aux progrès de la modernité : individualisme, chômage, alcool, tabac... Si par certaines de ses pages cet essai semble dater - soixante-dix ans ce n'est pas rien – il sonne comme l'une des prophéties des...
    Lire la suite
    En lire moins
  • JeanArgenty 17/08/2017
    Il y a fort longtemps que j'ai lu ce livre mais j'en garde toujours une vive impression au fond de moi, à relire sans doute un jour prochain.
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.