Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266298070
Code sériel : 17711
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 576
Format : 108 x 177 mm

Les Feux de l'Eden

Monique LEBAILLY (Traducteur)
Date de parution : 12/03/2020
Dans un hôtel de luxe hawaïen, le Mauna Pélé, les disparitions mystérieuses et les morts se multiplient. Byron Trumbo, le propriétaire, cherche par tous les moyens à revendre pour éviter la ruine.
De son côté, l’ethnologue Eleanor Perry découvre, dans le journal de sa vieille tante, comment la déesse des volcans...
Dans un hôtel de luxe hawaïen, le Mauna Pélé, les disparitions mystérieuses et les morts se multiplient. Byron Trumbo, le propriétaire, cherche par tous les moyens à revendre pour éviter la ruine.
De son côté, l’ethnologue Eleanor Perry découvre, dans le journal de sa vieille tante, comment la déesse des volcans Pélé enferma aux enfers les dieux des ténèbres. Mais dans ce décor de paradis, rien ne semble pouvoir contenir les laves des enfers qui bouillonnent dans le ventre de la Terre…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266298070
Code sériel : 17711
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 576
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LeManegeDePsylook Posté le 11 Novembre 2020
    Je tiens avant tout à remercier Masse critique Babelio ainsi que les éditions POCKET pour la confiance qu’ils m’ont accordée. Mon choix s’était porté sur ce roman en raison du résumé : il laissait entendre que le contexte portait sur les légendes hawaïennes, un sujet qui m’intéresse depuis que j’ai fait des recherches sur les légendes maories pour mon roman La Malédiction des Atuas. Certains détails des mythes utilisés m’ont parlé – j’ai dû en lire certains -, même si les noms sont différents. On suit plusieurs personnages qui font avancer l’histoire : Byron Trumbo, magnat financier, possède l’hôtel de luxe, le Mauna Pélé, sur la grande île de Hawaï. Il essaie de vendre son bien à Sato, un riche millionnaire japonais, mais le contexte ne lui facilite pas la tâche : depuis des semaines, des clients disparaissent mystérieusement et Trumbo s’évertue à cacher les dernières disparitions. De plus, les deux volcans de l’île sont entrés en éruption au même moment, menaceront-ils l’hôtel ? Eleanor Perry, prof d’histoire, part en vacances au Mauna Pélé. Elle s’intéresse à la culture et aux mythes hawaïens, ainsi on comprend assez vite que ses recherches ont un lien avec les disparitions. Lors de son séjour, elle rencontre Cordie... Je tiens avant tout à remercier Masse critique Babelio ainsi que les éditions POCKET pour la confiance qu’ils m’ont accordée. Mon choix s’était porté sur ce roman en raison du résumé : il laissait entendre que le contexte portait sur les légendes hawaïennes, un sujet qui m’intéresse depuis que j’ai fait des recherches sur les légendes maories pour mon roman La Malédiction des Atuas. Certains détails des mythes utilisés m’ont parlé – j’ai dû en lire certains -, même si les noms sont différents. On suit plusieurs personnages qui font avancer l’histoire : Byron Trumbo, magnat financier, possède l’hôtel de luxe, le Mauna Pélé, sur la grande île de Hawaï. Il essaie de vendre son bien à Sato, un riche millionnaire japonais, mais le contexte ne lui facilite pas la tâche : depuis des semaines, des clients disparaissent mystérieusement et Trumbo s’évertue à cacher les dernières disparitions. De plus, les deux volcans de l’île sont entrés en éruption au même moment, menaceront-ils l’hôtel ? Eleanor Perry, prof d’histoire, part en vacances au Mauna Pélé. Elle s’intéresse à la culture et aux mythes hawaïens, ainsi on comprend assez vite que ses recherches ont un lien avec les disparitions. Lors de son séjour, elle rencontre Cordie Stumpf, une femme qui est simple dans sa façon d’être. Cette dernière a gagné un concours, et est la seule participante à avoir accepté d’aller au Mauna Pélé, les autres ont refusé à cause des tragiques événements qui se sont passés à l’hôtel. Donc les questions que je me suis posée tout du long est : que fait-elle là ? Et surtout pourquoi ? Des doutes amplifiés quand elle sort son arme. Qui est-elle réellement ? Et comment a-t-elle réussi à embarquer son .38 dans l’avion ? En parallèle à toutes ces histoires, on découvre le journal de tante Kidder qu’Eleanor a emmené avec elle et qui se déroule à Hawaï en 1866, lors d’événements similaires : éruption volcanique, meurtres des haole (blancs). J’ai détesté le personnage de Trumbo, et ce, jusqu’au bout ; j’avoue que les parties avec lui ont freiné ma lecture. Son caractère et ses actions m’ont déplu tout du long, mais j’ai pris beaucoup de plaisir à le voir confronter à la fin au caractère bien trempé de Cordie. Les passages du journal de tante Kidder m’ont laissée indifférente jusqu’au moment où elle accompagne Clémens et le révérend jusqu’au centre du volcan. À partir de là, ma curiosité et mon intérêt en ont été rehaussés. J’ai adoré Eleanor et j’ai pris plaisir à la suivre même dans les moments les plus calmes. Pour Cordie, ça a été plus compliqué. Dès le début, j’ai été incapable de savoir ce que je pensais d’elle. Je me suis attachée à elle au fil des pages et ça n’en a été que plus fort au point que c’est indéniablement devenu mon personnage préféré. Parlons de l’histoire en elle-même. Le début a été laborieux : déjà parce que Trumbo a une place presque plus importante que les autres, il est trop présent à mon goût et les parties de golf qui s’éternisent… pffff. Ensuite, parce qu’il y a énormément de termes hawaïens. Dans les premières pages, c’est chouette, ça rend le récit authentique, mais au bout d’un moment, il y en a beaucoup trop, et certains lieux ou personnages ont des noms différents selon que l’auteur a utilisé son nom ou son rôle. On s’y perd et ça m’a freiné. Malgré ça, j’ai aimé cette lecture. L’intrigue est bien ficelée. L’atmosphère est prégnante surtout lors de moments angoissants, du Dan Simmons tout craché, et c’est principalement qui m’a fait apprécier ce roman.
    Lire la suite
    En lire moins
  • BLaval44 Posté le 28 Juillet 2020
    Le quatrième à reprendre un personnage de Elm Haven, voici venir Cordie sur les flancs de la grande île d'Hawaï ... oubliez de suite les belles plages sablonneuses, les cocotiers, les séjours paradisiaques, voici venir les volcans en éruption, les génies monstrueux, les démons sur vitaminés, les magouilleurs chevronnés, les personnages ultra-stéréotypés ... et pourtant, la sauce prend et même plutôt bien ... on reste accroché ! Même si j'ai préféré la sous-histoire avec Mark Twain, la couche moderne avec notre Cordie plus agressive que jamais vaut le déplacement ... la finale est ... unique ... digne d'un nanar ricain aux petites heures du jour ... mais de nouveau, j'ai refermé ce livre avec un bon sourire ...
  • Apocalyptica Posté le 20 Novembre 2017
    Les Feux de l'Eden (Roman) Style: Horreur fantastique Mon livre préférer de Dan Simmons. L'incroyable documentation de la grande ile Hawaii, la religion des autochtones de l'ile. Dan Simmons a fait une sacré recherches dans la topographie, le langage et le panthéon des dieux et croyances. Il crée une histoire Sur Hawaï et les us et coutumes des Hawaïen d'origine. Il y a du suspense, de l'action et le milliardaire Byron Trumbo mon personnage préféré de toute les création de Dan. Byron Trumbo lui a de l'ambition, Rien ne l'arrête. Si il faut qu'il embauche des mercenaires pour expulsée un DIEU Hawaï juste pour pouvoir vendre un hôtel a des Japonnais. Il le fera, il a l'argent! Je le répète Byron Trumbo, rien ne l'arrête!!! Une bonne fin, et toujours le talent de Simmons pour raconter une histoire.
  • LePamplemousse Posté le 18 Mars 2017
    Envie de vacances à Hawaii ? Vous rêvez de vous prélasser sur des plages de sable blanc et de vous baigner dans une eau limpide, de parcourir les sentiers de l’île tout en découvrant des œuvres d’art, de tester les deux immenses golfs, de déguster des poissons péchés du jour et des fruits exotiques gorgés de sucre ? Avouez que ça vous fait envie…malheureusement, lorsque le programme de vos vacances est écrit par Dan Simmons, vous pouvez être certains que rien ne va se passer comme prévu et que ce sera même l’horreur. Je ne vous parle pas d’une météo catastrophique ou des petits aléas propres à tout voyage comme une valise égarée, ici, on parle de volcans qui se réveillent, de touristes qui disparaissent, d’un chien qui se balade avec une main dans la gueule…. Ajouter à cela un vieux journal mentionnant des événements étranges concernant un certain Samuel Clemens, plus connu de nos jours sous le nom de Mark Twain, et des histoires, contes et mythes locaux qui tous parlent de dieux vengeurs, de démons assoiffés de pouvoir et de monstres hideux qui dévorent les corps et les âmes, et vous aurez un aperçu de ce qui vous attend sur cette île... Envie de vacances à Hawaii ? Vous rêvez de vous prélasser sur des plages de sable blanc et de vous baigner dans une eau limpide, de parcourir les sentiers de l’île tout en découvrant des œuvres d’art, de tester les deux immenses golfs, de déguster des poissons péchés du jour et des fruits exotiques gorgés de sucre ? Avouez que ça vous fait envie…malheureusement, lorsque le programme de vos vacances est écrit par Dan Simmons, vous pouvez être certains que rien ne va se passer comme prévu et que ce sera même l’horreur. Je ne vous parle pas d’une météo catastrophique ou des petits aléas propres à tout voyage comme une valise égarée, ici, on parle de volcans qui se réveillent, de touristes qui disparaissent, d’un chien qui se balade avec une main dans la gueule…. Ajouter à cela un vieux journal mentionnant des événements étranges concernant un certain Samuel Clemens, plus connu de nos jours sous le nom de Mark Twain, et des histoires, contes et mythes locaux qui tous parlent de dieux vengeurs, de démons assoiffés de pouvoir et de monstres hideux qui dévorent les corps et les âmes, et vous aurez un aperçu de ce qui vous attend sur cette île d’apparence idyllique. Les personnages ne sont pas très fouillés et l’action prime un peu sur la psychologie, mais c’est le seul reproche que je ferais à ce roman qui m’a captivé du début à la fin.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sebriou Posté le 30 Mai 2016
    Ce qui est fantastique (ah ah) avec Dan Simmons, c'est que même quand c'est bof, il m'est impossible de lâcher le bouquin. Les personnages sont souvent caricaturaux, le style sans classe. Mais ce type a un tel sens du "storytelling" qu'il arriverait à faire passer Mark Twain pour maître Capello. La documentation sur hawaii est telle qu'on a l'impression de "sentir" les paysages, et l'irruption très physique et brutale de l'Insensé dans la réalité (typique de Simmons) crée une tension dont j'avoue je ne me lasse pas. La séquence finale est d'un telle intensité qu'il faut la relire deux fois pour en saisir toutes les nuances. J'adore.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.