Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266276047
Code sériel : 16935
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 108 x 177 mm

Les Jonquilles de Green Park

Date de parution : 01/06/2017
Londres, 1940. Chez les Bradford, le Blitz n’empêche pas la vie de continuer. Ni le père d’inventer des choses les plus farfelues (un tatou géant !), ni la mère de pédaler jusqu’à son usine en chantant sous les bombes, ni la sœur de tomber amoureuse, encore et encore, de Clark... Londres, 1940. Chez les Bradford, le Blitz n’empêche pas la vie de continuer. Ni le père d’inventer des choses les plus farfelues (un tatou géant !), ni la mère de pédaler jusqu’à son usine en chantant sous les bombes, ni la sœur de tomber amoureuse, encore et encore, de Clark Gable… Quant à Tommy, 13 ans, il ne vit que pour rigoler avec les copains, se gaver de comic books, et considérer Churchill comme une sorte de Superman-sur-Tamise.
Noël approche, les sirènes hurlent. Reverra-t-il un jour fleurir les jonquilles de Green Park et, surtout, les si jolis yeux de Mila Jacobson ?

« On retrouve avec bonheur l’univers fantaisiste et tendre de Jérôme Attal. »  Claire Julliard – L’Obs

« Ce joli conte initiatique pointe du doigt l’absurdité de la guerre, avec un humour qui évoque à la fois Le Petit Nicolas et les Monty Python. » Nicolas Auvinet, Librairie Richer à Angers – Le Parisien Magazine
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266276047
Code sériel : 16935
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« On retrouve avec bonheur l'univers fantaisiste et tendre de Jérôme Attal. » Claire Julliard - L'Obs
« Un roman attachant dont la fraîcheur donne du baume au cœur. » Biba
« Une jolie fable où les comics répondent à l'horreur de la guerre. » Styles

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Sosso1977 Posté le 1 Novembre 2020
    Une plume singulière et poétique malgré le sujet. Des personnages originaux, extravagants et excentriques. La guerre et le blitz vous sont contés par un enfant à l'imaginaire et l'imagination débordantes. Un roman qui donne envie de positiver les petites choses de la vie pour redonner espoir et réenchanter le quotidien
  • Jardinssecrets Posté le 23 Janvier 2020
    Bonjour à toutes et à tous… Une histoire douce et tendre, malgré la gravité de l'époque, servie par une écriture espiègle et pleine d'esprit. Un petit roman bonheur avec des pages tristes aussi… avec une urgence à vivre et à croire en sa bonne étoile. Un vrai bijou littéraire ! Lors de ma dernière lecture, “La petite sonneuse de cloches” de Jérôme Attal aussi, j’étais resté un peu mitigé. Le roman m’avait plu, mais il manquait un “petit” quelque chose… Dans “Les jonquilles de Grenn Park” Jérôme nous montre à travers les yeux d’un enfant la réalité d’un monde en douleur. Chronique plus douce qu'amère d'une adolescence sous les bombes de la Seconde Guerre mondiale, ce livre est une très jolie découverte. Les personnages du récit “originaux et flamboyants” sont attachants et j'ai dévoré ce roman tout en sensibilité. Jérôme m’a donné l’envie de rester avec Tommy et sa famille, de savoir ce qu’il adviendrait d’Oscar ou de Mila. Régulièrement, je suis sûr que je devais avoir le sourire aux lèvres lors de ma lecture. C’est là, où Jérôme fait très fort, il aurait pu facilement tomber dans le drame et dans la noirceur, mais, être drôle et spirituel sous les bombardements, est réel tour de force. N'hésitez pas... Bonjour à toutes et à tous… Une histoire douce et tendre, malgré la gravité de l'époque, servie par une écriture espiègle et pleine d'esprit. Un petit roman bonheur avec des pages tristes aussi… avec une urgence à vivre et à croire en sa bonne étoile. Un vrai bijou littéraire ! Lors de ma dernière lecture, “La petite sonneuse de cloches” de Jérôme Attal aussi, j’étais resté un peu mitigé. Le roman m’avait plu, mais il manquait un “petit” quelque chose… Dans “Les jonquilles de Grenn Park” Jérôme nous montre à travers les yeux d’un enfant la réalité d’un monde en douleur. Chronique plus douce qu'amère d'une adolescence sous les bombes de la Seconde Guerre mondiale, ce livre est une très jolie découverte. Les personnages du récit “originaux et flamboyants” sont attachants et j'ai dévoré ce roman tout en sensibilité. Jérôme m’a donné l’envie de rester avec Tommy et sa famille, de savoir ce qu’il adviendrait d’Oscar ou de Mila. Régulièrement, je suis sûr que je devais avoir le sourire aux lèvres lors de ma lecture. C’est là, où Jérôme fait très fort, il aurait pu facilement tomber dans le drame et dans la noirceur, mais, être drôle et spirituel sous les bombardements, est réel tour de force. N'hésitez pas à découvrir le monde de Tommy, qui n’aspirait qu’à une chose… être encore vivants au printemps, quand fleuriraient les jonquilles de Green Park. ÷÷÷÷÷÷÷ Extrait : « C’est quelque chose que vous avez dû expérimenter aussi. Vous vivez un moment vraiment excellent et vous voulez le répéter le lendemain, ou un mois, ou encore deux ans plus tard, et même si vous vous mettez dans un état d’esprit identique, si ce sont les mêmes circonstances et les mêmes personnes, ce n’est jamais le même état d’esprit, rarement les mêmes circonstances, et les gens aussi ont changé de leur côté, alors une autre façon d’occuper le temps surgit, et les choses heureuses ne se répètent pas deux fois pareil. C’est pour cette raison qu’il ne faut Pas rechercher trop vite la fin des instants heureux, vous comprenez ? »
    Lire la suite
    En lire moins
  • Stelda Posté le 7 Janvier 2020
    J'ai eu du mal à rentrer dans le roman. l'histoire est très jolie mais l'écriture m'a laissée à distance.
  • Bibliooophilia Posté le 30 Décembre 2018
    "Hyde Park ? Vous voulez vous mettre au vert ? Vous avez bien raison, les jeunes. Alors, c'est simple, vous voyez le cratère de bombe, ici ? Suivez mon doigt, à 10 mètres, encore fumant d'hier soir. Par miracle c'est un petit cratère, vous l'enjambez, et vous avancez sur une centaine de mètres jusqu'au prochain cratère qui est un peu plus important, ensuite vous tournez à droite, vous comptez deux cratères, vous allez à gauche au troisième, puis tout droit, encore un cratère, et vous devriez arriver au cratère suivant qui se situe un peu avant le cratère à côté de Marble Arch." . Des jonquilles. Des cratères. Des immeubles dévastés. Londres Septembre 1940. Tommy, 13 ans, affrontant les bombardements allemands tous les soirs ne souhaite que deux choses : fêter n’importe et être en avril pour revoir « les jonquilles de Green Park ». Son père regorge d'idées plus farfelus les unes que les autres, surtout à l’approche de Noël. Car oui, malgré le chaos de la situation, ils comptent bien fêter noël. Sa mère travaille à l'usine et sa soeur Jenny, s'engage en tant que volontaire au St Thomas' Hospital dans l'espoir "secret" de croiser Clark Gable. On retrouve toute... "Hyde Park ? Vous voulez vous mettre au vert ? Vous avez bien raison, les jeunes. Alors, c'est simple, vous voyez le cratère de bombe, ici ? Suivez mon doigt, à 10 mètres, encore fumant d'hier soir. Par miracle c'est un petit cratère, vous l'enjambez, et vous avancez sur une centaine de mètres jusqu'au prochain cratère qui est un peu plus important, ensuite vous tournez à droite, vous comptez deux cratères, vous allez à gauche au troisième, puis tout droit, encore un cratère, et vous devriez arriver au cratère suivant qui se situe un peu avant le cratère à côté de Marble Arch." . Des jonquilles. Des cratères. Des immeubles dévastés. Londres Septembre 1940. Tommy, 13 ans, affrontant les bombardements allemands tous les soirs ne souhaite que deux choses : fêter n’importe et être en avril pour revoir « les jonquilles de Green Park ». Son père regorge d'idées plus farfelus les unes que les autres, surtout à l’approche de Noël. Car oui, malgré le chaos de la situation, ils comptent bien fêter noël. Sa mère travaille à l'usine et sa soeur Jenny, s'engage en tant que volontaire au St Thomas' Hospital dans l'espoir "secret" de croiser Clark Gable. On retrouve toute cette petite famille, terriblement attachante, le soir, souvent dans les abris anti-bombes. Sans oublier les amis de Tommy. Une bande de potes, chacun avec ces espoirs, ces passions, son histoire et ces supers-héros. Les amourettes de collège. Les anecdotes entre copains. Les blagues et les excursions. Le souffle des bombes se heurte dès les premières lignes à une envie énergisante, débordante de projets et d'espoirs. Un univers sombre, dur, dans les restrictions et la mort. Pourtant ce roman dégage une douceur et une bienveillance qui fait chaud au coeur. Un temps suspendu. Un livre plein de douceur, qui se lit comme un petit bonbon. La plume fantaisiste de Jérôme Attal est toujours plaisante à lire. On y retrouve un univers fantasque sous lequel est glisse une ironie parfaite de la situation et des dégâts qu’on engendrait cette guerre. . Merci @syboulette_ pour cette découverte, ce cadeau et cette dédicace.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ladroledefrimousse Posté le 22 Juin 2018
    Les Jonquilles de Green Park ou l'art de passer un joyeux moment de lecture alors que l'histoire se déroule sous les bombardements du Blitz de Londres. Jérôme Attal et son jeune héros, Tommy Bradford, 13 ans, sont des magiciens des mots et des sentiments tandis que nous faisons connaissance avec le quotidien de l'époque entre soirées dans les abris anti-bombes, rationnement des dépenses... Un roman où la lumière éclaire l'ombre.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.