En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Les Larmes de la liberté

        Pocket
        EAN : 9782266278102
        Code sériel : 17027
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 576
        Format : 108 x 177 mm
        Les Larmes de la liberté

        Isabelle ALLARD (Traducteur)
        Date de parution : 01/02/2018
        En 1830, la vie idéale de James Pyke est sur le point de basculer. Lui, le fils d'un planteur et d'une esclave qui a dû fuir sa Virginie natale, a réussi à se hisser dans la haute société de Philadelphie en cachant ses origines, et vit une passion avec une... En 1830, la vie idéale de James Pyke est sur le point de basculer. Lui, le fils d'un planteur et d'une esclave qui a dû fuir sa Virginie natale, a réussi à se hisser dans la haute société de Philadelphie en cachant ses origines, et vit une passion avec une ravissante aristocrate. Jusqu'à ce que Henry, l'homme qui lui avait sauvé la vie vingt ans plus tôt, ne vienne frapper à sa porte pour lui demander de l'aide à son tour. Son fils Pan, serviteur et protégé de James depuis des années, a disparu, enlevé pour être vendu comme esclave. Incapable d'abandonner le garçon à un pareil sort, James décide de partir à sa recherche.
        Dans cette Amérique sudiste qui n'oublie ni ne pardonne, parviendra-t-il à sauver Pan au péril de sa vie ? Retrouvera-t-il Caroline, son grand amour et la mère de son enfant ?
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266278102
        Code sériel : 17027
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 576
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        8.30 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • belette2911 Posté le 9 Octobre 2018
          Le premier opus, "La colline aux esclaves" m’avait retourné les tripes, me procurant des émotions en grand. J’avais un peu peur de ne pas ressentir la même chose dans sa "suite" puisque je ne serais plus en compagnie du personnel de la plantation du capitaine Pyke à Tall Oaks puisque nous allions suivre la destinée de James et celle de Suckey, dont on avait fait connaissance dans le précédent volume. Niveau émotions, elles furent différentes mais toujours au rendrez-vous car le personnage de James – qui s’est enfui de la plantation et apprend à se débrouiller seul – est émouvant dans le fait qu’il refuse sa condition de Nègre (sorry pour le mot, mais à cette époque de 1830…) puisqu’on lui a toujours dit qu’il appartenait à la classe Blanche. Son secret, il va falloir le préserver, le protéger, car si les gens qu’il fréquente à Philadelphie apprennent ses origines négroïdes, il peut dire adieu à sa vie sociale, à sa position, à tout. Bien que nous soyons dans le Nord et que les Noirs soient un peu mieux traité que dans le Sud, ils sont toujours esclaves et exclus de la Société. Nous ne sommes pas dans le monde des Bisounours et même... Le premier opus, "La colline aux esclaves" m’avait retourné les tripes, me procurant des émotions en grand. J’avais un peu peur de ne pas ressentir la même chose dans sa "suite" puisque je ne serais plus en compagnie du personnel de la plantation du capitaine Pyke à Tall Oaks puisque nous allions suivre la destinée de James et celle de Suckey, dont on avait fait connaissance dans le précédent volume. Niveau émotions, elles furent différentes mais toujours au rendrez-vous car le personnage de James – qui s’est enfui de la plantation et apprend à se débrouiller seul – est émouvant dans le fait qu’il refuse sa condition de Nègre (sorry pour le mot, mais à cette époque de 1830…) puisqu’on lui a toujours dit qu’il appartenait à la classe Blanche. Son secret, il va falloir le préserver, le protéger, car si les gens qu’il fréquente à Philadelphie apprennent ses origines négroïdes, il peut dire adieu à sa vie sociale, à sa position, à tout. Bien que nous soyons dans le Nord et que les Noirs soient un peu mieux traité que dans le Sud, ils sont toujours esclaves et exclus de la Société. Nous ne sommes pas dans le monde des Bisounours et même si la liberté a une meilleure saveur dans le Nord que dans le Sud, il s’avère que les Noirs occupent toujours les places les plus basses dans la société. Une trame prenante, plusieurs récits qui s’entrechoquent, car en plus de découvrir la vie de James, nous aurons celle du jeune Pan, enlevé par des marchands d’esclaves et celle de Suckey, qui n’a rien à envier à ses semblables. Les conditions de vie déplorables et inhumaines des Noirs en ces temps reculés est bien décrite, et quelques scènes sont assez éprouvantes, comme ces colonnes d’esclaves, enchaînés et tirés par des cavaliers hargneux maniant le fouet en cuir avec violence et plaisir. Ce roman est différent du premier, mais il m’a permis d’avoir des nouvelles des personnages qui évoluaient dans le premier et ces nouvelles m’ont fait plaisir pour certains et j’ai été peinée pour d’autres. James est un personnage intéressant, émouvant et qui va évoluer au fil du temps, apprenant à considérer les Noirs comme des êtres vivants, des êtres humains et non comme des animaux. On ne peut pas trop lui en vouloir, on l’a élevé dans cette mentalité et en changer prend du temps. Il va vivre des aventures stressantes, éprouvantes et devra renaître différemment pour pouvoir avancer sur le chemin de l’acceptation de soi et des autres. L’auteur amorce ces changements de manière subtiles ou brusques, tout dépend du moment et des événements, mais le tout est amené de manière réaliste. Le récit est, une fois de plus, éprouvant pour l’âme et le cœur, il tord les tripes, donne envie de hurler, d’entrer dans le roman et d’en liquider quelques uns. Mon cœur s’est serré plusieurs fois, dont une fois de trop car j’aurais aimé une autre destinée pour un personnage, mais il est vrai que nous aurions franchi alors les limites du réalisme pour entrer dans l’ère des Bisounours et que cela aurait enlevé cette part de réalité au récit. Un roman qui m’a ému, comme son précédent, mais d’une autre manière car l’auteur, tout en restant dans le même sujet qu’est l’esclavage, a su renouveler son récit tout en gardant ce qui avait fait la recette du premier. Un roman fort, profond, émouvant, dont on ne sort pas vraiment indemne. J’ai donc demandé à Bianca, ma complice pour cette LC, de nous mettre des Oui-Oui et des Petzi au menu de nos prochaines LC.
          Lire la suite
          En lire moins
        • asnico Posté le 26 Septembre 2018
          Peu habituée aux romans historiques, j’ai lu celui-ci car on me l’a conseillé. Eh bien, je ne le regrette pas ! C’est l’histoire de la société américaine esclavagiste au début du XIXe siècle. Les normes de l’époque et les conditions de vie y sont bien dépeintes entre la traite des nègres et les blancs qui régnaient en maîtres prétentieux. James a un père blanc et une mère noire mais il est très blanc de peau. Il a réussi à échapper à son sort à 13 ans en s’enfuyant. Le lecteur suit sa vie ainsi que celle de ceux qu’il a croisés sur son chemin. Il y a beaucoup de personnages et de flashbacks, ce qui demande parfois un effort au lecteur pour se repérer dans ce roman choral. Mais celui-ci en vaut la peine et je conseille à tous les curieux de le découvrir.
        • sofy4 Posté le 29 Avril 2018
          Quelle belle lecture. Après avoir lu les critiques, j'avais peur d'être déçue car les lecteurs disaient qu'ils n'avaient pas retrouvé tout de suite les personnages du premier volume auxquels je m'étais attachée, que ce n'était pas vraiment une suite... Mais, rassurez-vous, on est, dès les premières pages, happé par le personnage de James et les personnages qui gravitent autour de lui. On est charmé, et apeuré, pour le petit Pan. On est touché par le dévouement de Robert, Henry, Addy et bien d'autres. L'auteure écrit magnifiquement bien et arrive à nous faire vivre la terreur vécue par les esclaves noirs. Cette période, tellement horrible qu'elle nous semble irréelle. Cette lecture est un vrai coup de cœur car elle montre comment l'entraide, au péril de la vie, peut surpasser toute discrimination. C'est une belle leçon de vie et d'espoir.
        • ASaulot Posté le 21 Avril 2018
          Une belle histoire qui nous plonge dans l'Amérique des années 1830 et qui fait suite à "La colline des esclaves". Nous retrouvons James Pyke, le fils de Belle, héroïne du premier roman, devenu adulte. La première partie m'a semblé un peu longue, manquant de rythme, écueil compensé en partie par la suite, où l'intrigue s'étoffe et devient plus palpitante. Quant au personnage principal, James, j'ai beaucoup aimé sa complexité. En effet, au fil des pages, il évolue, nous surprend parfois par ses réactions. Ce que j'ai apprécié par-dessus tout, c'est le fait qu'il ne soit pas manichéen. Il n'a rien du héros parfait, mais il pourrait être n'importe lequel d'entre nous, avec ses forces et des failles. Même si je n'ai pas eu le même coup de cœur que pour le premier roman, j'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à lire ce roman.
        • LeaTouchBook Posté le 15 Avril 2018
          Après la lecture du très bon roman La Colline aux esclaves, j'étais très heureuse de retrouver la plume de Kathleen Grissom dans cette suite qui peut se lire de manière indépendante. La romancière démontre encore une fois tout son talent pour dépeindre une époque, ses mœurs, us et coutumes. J'ai été ravie de retrouver l'ambiance inhérente au premier tome, de voir des clins d'œil à l'histoire originelle mais j'ai aussi aimé le fait que la romancière n'hésite pas à mettre en avant des personnages différents des premiers, de mettre en place une nouvelle intrigue. Cette fois-ci le lecteur va faire plus ample connaissance avec James, un homme volontaire et opiniâtre, un homme qui cherche à s'élever dans la société malgré le fait que ses origines ne sont pas un atout à cette période. Un être qui va devoir affronter des épreuves terribles, braver la peur afin de chercher à sauver le fils d'un ami. Ce roman est vraiment très prenant, un roman parfait pour les lecteurs amoureux des livres comme Autant en emporte le vent, des romans qui mêlent le genre historique, la romance et l'aventure. Des livres où chaque héros doit se transcender, grandir, murir et qui en ressort avec des blessures... Après la lecture du très bon roman La Colline aux esclaves, j'étais très heureuse de retrouver la plume de Kathleen Grissom dans cette suite qui peut se lire de manière indépendante. La romancière démontre encore une fois tout son talent pour dépeindre une époque, ses mœurs, us et coutumes. J'ai été ravie de retrouver l'ambiance inhérente au premier tome, de voir des clins d'œil à l'histoire originelle mais j'ai aussi aimé le fait que la romancière n'hésite pas à mettre en avant des personnages différents des premiers, de mettre en place une nouvelle intrigue. Cette fois-ci le lecteur va faire plus ample connaissance avec James, un homme volontaire et opiniâtre, un homme qui cherche à s'élever dans la société malgré le fait que ses origines ne sont pas un atout à cette période. Un être qui va devoir affronter des épreuves terribles, braver la peur afin de chercher à sauver le fils d'un ami. Ce roman est vraiment très prenant, un roman parfait pour les lecteurs amoureux des livres comme Autant en emporte le vent, des romans qui mêlent le genre historique, la romance et l'aventure. Des livres où chaque héros doit se transcender, grandir, murir et qui en ressort avec des blessures mais plus fort aussi. En définitive, je vous recommande ce livre qui peut se lire à la suite du premier tome ou de façon indépendante.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent


        « L'écriture lyrique de Kathleen Grissom est riche en détails historiques, et ce roman peut être lu soit comme une histoire indépendante inoubliable, soit comme la suite captivante de La Colline aux esclaves. » Publishers Weekly

        « Une histoire bouleversante, des personnages forts et attachants et une plume sublime, le cocktail parfait pour une excellente lecture. »
        Julia Godard, Librairie Birmann Majuscule
         
        « Incroyablement prenant, avec des personnages qu'on adopte dès les premières pages et un décor historique passionnant ! »
        Marianne Kmiecik, Librairie Les Lisières
         
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com