Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266324083
Code sériel : 00732
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 1312
Format : 108 x 177 mm
Nouveauté
Les Somnambules
Paul-Simon Bouffartigue (traduit par)
Date de parution : 29/09/2022
Éditeurs :
Pocket
Nouveauté

Les Somnambules

Paul-Simon Bouffartigue (traduit par)
Date de parution : 29/09/2022
Un récit visionnaire et apocalyptique !
Une petite ville, perdue en Pennsylvanie. La jeune Nessie quitte sa maison, mutique, absente, le regard vide. D’abord persuadée qu’il s’agit d’une crise de somnambulisme, sa grande sœur Shana la... Une petite ville, perdue en Pennsylvanie. La jeune Nessie quitte sa maison, mutique, absente, le regard vide. D’abord persuadée qu’il s’agit d’une crise de somnambulisme, sa grande sœur Shana la suit. Mais elles sont bientôt rejointes par une deuxième personne, puis une autre, et d’autres encore Toutes frappées des mêmes... Une petite ville, perdue en Pennsylvanie. La jeune Nessie quitte sa maison, mutique, absente, le regard vide. D’abord persuadée qu’il s’agit d’une crise de somnambulisme, sa grande sœur Shana la suit. Mais elles sont bientôt rejointes par une deuxième personne, puis une autre, et d’autres encore Toutes frappées des mêmes symptômes. Toutes se regroupant pour avancer vers une destination inconnue. Devant l’impossibilité de les stopper sans les condamner à mort, leurs proches leur emboîtent le pas, devenant leurs gardiens. Leurs bergers. Mais face à ce mal nouveau et mystérieux, les failles du pays se révèlent, la société se fissure, faisant le lit de tous les extrêmes…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266324083
Code sériel : 00732
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 1312
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Roman foisonnant, passionnant, intense et horriblement prémonitoire, Les Somnambules s’impose d’emblée comme un roman post-apocalyptique qui fera date. Chuck Wendig a tout compris des mécanismes de la peur et de la pandémie, qu’elle soit infectieuse ou idéologique… et le résultat est véritablement impressionnant. »
Just a word

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Pennywise 01/09/2022
    Ahhh les mort-viavnts, marcheurs et autres zombies qui envahissent nos lectures et écrans depuis des décennies. Cette fascination pour tout ce qui touche à la vie après- pendant?- la mort. Et bien rien à voir ici. Ce pavé nous offre un regard neuf sur la mythologie zombiesque avec cette histoire de somnambules, qui, on ne sait pourquoi ont décidé de traverser tranquillement les States pour se retrouver. Alors il y ceux qui vont vouloir aider, comprendre et sauver ces pauvres âmes en perdition. Et puis il y a ceux qui, armés de leur liberté d'expression, vont vouloir les exterminer sans autre forme de procès. 1200 pages intenses et intelligentes par un auteur que je découvre et que je relirai à coup sûr. Bonne lecture
  • nounet 22/08/2022
    En Pennsylvanie, sans raison apparente, Nessie, une jeune fille, se réveille un matin sans réagir à aucun stimulus et entame une longue marche vers une destination inconnue. Rapidement, d'autres personnes, dans un état similaire, la rejoignent et l'accompagnent dans cette migration inexplicable. Rien ne peut les arrêter, et ils résistent de manière explosive à toute tentative d'obstruction. Les proches suivent avec anxiété cette caravane sans cesse grandissante, alors que dans un même temps, USA oblige, des extrémistes voient d'un œil mauvais ces créatures éventuellement possédées par la Malin... Derrière ses aspects de science-fiction, ce long roman (près de 1200 pages quand même) pose également un froid constat de tout ce qui tourne fou en Amérique : la dérive Républicaine, les extrémismes aveugles, le rejet de la science et l'amour immodéré des armes à feu. Les Somnambules est un ouvrage passionnant et que je ne peux que recommander si sa taille ne vous fait pas peur. On n'a pas le temps de s'ennuyer une seconde, jusqu'au final qui ne déçoit pas non plus.
  • Epoque-Pharaonique 09/07/2022
    Je suis une accro aux pandémies, zombies, apocalypse, survie dans l'espace... déjà repéré par des bonnes critiques sur les réseaux sociaux. Un jour en librairie mon conjoint me dit : regarde, je crois qu'il peut te plaire. Hop, achat d'un beau pavé. Les histoires courtes, j'aime pas ça. Resté un peu de temps dans ma pal, voilà que je décide que monsieur choisisse la prochaine lecture (et oui je crois bien 1 an dans ma pal). Défi relevé, que l'aventure commence. On s'accroche vite dans la lecture, puis moins vite pour ma part. Marcher pendant plus de 1000 pages, c'est pas rien. Mais on s'accroche aux personnages, on veut savoir la suite, la survie... plus de 1000 pages de quelques choses qui peut très bien arriver. Réaliste. Pas un coup de cœur mais presque. Une très bonne découverte.
  • Celise 21/06/2022
    Quel souffle ! Quelle épopée ! A la croisée des chemins entre Le Fléau du King et Le livre de M de Peng Shepherd, ce roman fleuve nous transporte dans le long périple des Somnambules à travers les Etats-Unis. Mais qui sont-ils, ces gens qui, du jour au lendemain, d’un instant à l’autre, ont quitté leur vie et leurs proches pour suivre aveuglément ce troupeau que rien ne semble arrêter ou dévier de sa mystérieuse destination ? Autour d’eux, les prémices d’un monde qui s’écroule et dont ils semblent être les étranges précurseurs : les extrémismes religieux qui s’exacerbent, les pires populismes qui trouvent là un nouveau débouché et les fous de la gâchette américains qui rêvent de suprémacisme et de violence… Mais les Somnambules continuent leur route, indifférents à la fureur du monde… J’ai adoré cette brique de près de 1200 pages. Aucune longueur toutefois, l’auteur réussi l’exploit de harponner son lecteur et de ne pas le laisser filer. C’est dense riche, foisonnant. La description de ce monde post-apocalyptique fait froid dans le dos et en même temps nous renvoie son réalisme en pleine face : et dire que Chuck Wendig a écrit son roman avant l’apparition du Covid ! C’est troublant… Gros coup de... Quel souffle ! Quelle épopée ! A la croisée des chemins entre Le Fléau du King et Le livre de M de Peng Shepherd, ce roman fleuve nous transporte dans le long périple des Somnambules à travers les Etats-Unis. Mais qui sont-ils, ces gens qui, du jour au lendemain, d’un instant à l’autre, ont quitté leur vie et leurs proches pour suivre aveuglément ce troupeau que rien ne semble arrêter ou dévier de sa mystérieuse destination ? Autour d’eux, les prémices d’un monde qui s’écroule et dont ils semblent être les étranges précurseurs : les extrémismes religieux qui s’exacerbent, les pires populismes qui trouvent là un nouveau débouché et les fous de la gâchette américains qui rêvent de suprémacisme et de violence… Mais les Somnambules continuent leur route, indifférents à la fureur du monde… J’ai adoré cette brique de près de 1200 pages. Aucune longueur toutefois, l’auteur réussi l’exploit de harponner son lecteur et de ne pas le laisser filer. C’est dense riche, foisonnant. La description de ce monde post-apocalyptique fait froid dans le dos et en même temps nous renvoie son réalisme en pleine face : et dire que Chuck Wendig a écrit son roman avant l’apparition du Covid ! C’est troublant… Gros coup de cœur en ce qui me concerne. PS : Mr Wendig, si vous passez par là, je ne serais pas contre une suite ! En tout cas, continuez comme ça et je vous assure ma future fidélité littéraire !
    Lire la suite
    En lire moins
  • PdGvins 18/06/2022
    Roman qui peut susciter beaucoup de questions, d'interrogations dans la cerveau du lecteur. Tant au niveau de la vraisemblance du récit, ou scenario, car il me semble évident qu'il est destiné à trouver un réalisateur pour le mettre en image, que par les possibilités qu'une pandémie extrêmement mortelle arrive un jour. Je suis arrivé au bout des 1150 pages en 2 semaines, cela m'a plu mais j'avoue n'être jamais rentré dans l'histoire complètement, d'être absorbé par l'ambiance, de ressentir de l'empathie pour les personnages. Beaucoup de sujets sont abordés, les épidémies, la disparitions des espèces, le changement climatique, les mouvements suprémacistes, la détention d'armes, la religion et ses prêcheurs, le racisme, la trumpisation de la politique, l'évolution de la science et l'intelligence artificielle, et j'en oublie certainement. Tout cela s'imbrique plus ou moins aisément mais il ne faut quand même pas trop réfléchir. La science fiction n'est sans doute pas le genre qui me plait le plus. Migrations, roman d'anticipation de Charlotte McConaghy m'a beaucoup plus touché.
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.