Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221200605
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 576
Format : 122 x 182 mm

Longues distances

Annick LE GOYAT (Traducteur)
Collection : Pavillons Poche
Date de parution : 15/06/2017

Longues distances que celles qui séparent désormais Subhash et Udayan, deux frères à la ressemblance physique troublante, brillants élèves originaires d’un quartier modeste de Calcutta. Tandis que l’aîné, Subhash, introverti et respectueux des us et coutumes, choisit de poursuivre ses études aux États-Unis, son cadet, Udayan, exubérant et rebelle à...

Longues distances que celles qui séparent désormais Subhash et Udayan, deux frères à la ressemblance physique troublante, brillants élèves originaires d’un quartier modeste de Calcutta. Tandis que l’aîné, Subhash, introverti et respectueux des us et coutumes, choisit de poursuivre ses études aux États-Unis, son cadet, Udayan, exubérant et rebelle à l’ordre établi, décide de rester en Inde pour enseigner dans un lycée technique. Par-delà les océans, leur correspondance finit par s’espacer. Jusqu’au jour où Subhash reçoit un message qui va bouleverser sa vie.
Tragédie moderne inspirée du mythe de l’androgyne, qui postule que chacun d’entre nous est en permanence à la recherche de sa part manquante, réfl exion sur l’exil, le déracinement et l’identité, Longues distances apporte une nouvelle preuve éclatante de l’immense talent de Jhumpa Lahiri, récompensée du prix Pulitzer.

« Un roman où se mêlent des sentiments que je crois universels : l’aspiration à un avenir meilleur, ailleurs, en même temps que l’impression de ne pas être à sa place et la nostalgie du passé. En ce sens, il entretient un lien direct avec une grande partie de ce qui constitue la littérature américaine. » Barack Obama

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221200605
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 576
Format : 122 x 182 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Annette55 Posté le 22 Février 2020
    J'aime beaucoup lire des ouvrages d'auteur(e)s d'origine indienne . Tout au long de ces 456 pages nous est livrée l'histoire de deux frères, issus d'un quartier modeste de Calcutta, à Tollygunge . Subbash et Udayan, à la ressemblance physique troublante , ont seulement quinze mois de différence . Brillants à l'école, ils évoluent à leur manière. Subbash, l'aîné , respectueux des coutumes séculaires de son pays, introverti, choisit de s'exiler à l'aide d'une bourse aux États - Unis , à Rhode Island afin d'y effectuer un cycle de doctorat en océanographie et chimie . Son cadet , Udayan, exubérant, rebelle à l'ordre établi , professeur dans un lycée technique devancera et surpassera son frère, témoignera de son ascendant sur lui, de son refus de passer en second, de sa volonté de suivre sa route . Sans le consentement de ses parents —-si important en Inde —-il épousera Gauri, étudiante en philosophie. Il milite d'une façon clandestine en lutte ouverte contre le pouvoir en place . Subbash et Idayan échangent nombre de lettres par delà les deux continents mais ces échanges épistolaires s'estomperont au fil du temps . Longues distances géographiques , culturelles , idéologiques et politiques continuent d'exister sur un fil très ténu ... Jusqu'au jour où... J'aime beaucoup lire des ouvrages d'auteur(e)s d'origine indienne . Tout au long de ces 456 pages nous est livrée l'histoire de deux frères, issus d'un quartier modeste de Calcutta, à Tollygunge . Subbash et Udayan, à la ressemblance physique troublante , ont seulement quinze mois de différence . Brillants à l'école, ils évoluent à leur manière. Subbash, l'aîné , respectueux des coutumes séculaires de son pays, introverti, choisit de s'exiler à l'aide d'une bourse aux États - Unis , à Rhode Island afin d'y effectuer un cycle de doctorat en océanographie et chimie . Son cadet , Udayan, exubérant, rebelle à l'ordre établi , professeur dans un lycée technique devancera et surpassera son frère, témoignera de son ascendant sur lui, de son refus de passer en second, de sa volonté de suivre sa route . Sans le consentement de ses parents —-si important en Inde —-il épousera Gauri, étudiante en philosophie. Il milite d'une façon clandestine en lutte ouverte contre le pouvoir en place . Subbash et Idayan échangent nombre de lettres par delà les deux continents mais ces échanges épistolaires s'estomperont au fil du temps . Longues distances géographiques , culturelles , idéologiques et politiques continuent d'exister sur un fil très ténu ... Jusqu'au jour où les parents de Subbash lui demandent de revenir d'urgence N'en disons pas plus..... C'est un livre complexe, riche d'enseignements où l'auteure , fidèle à ses thèmes de prédilection travaille l'écartèlement entre d'un côté ——la vie en Inde , une société patriarcale , engluée dans ses traditions ancestrales —-de l'autre , la vie aux Etats- Unis, les relations familiales, les difficultés de l'exil, le perpétuel déchirement entre modernité et tradition, le fossé creusé entre parents et enfants , l'incommunicabilité entre membres d'une même fratrie , la douleur du deuil et de l'abandon bouleversants de vérité ,la culpabilité criante présente tout au long de ce gros ouvrage .. Il y est aussi beaucoup question de philosophie ce qui amène une source de réflexion bienvenue... L'écriture est précise , intimiste et minutieuse ,l'atmosphère empreinte d'un malaise diffus, force vitale , déterminisme, déchirement douloureux..... C'est un bon livre. Si je n'ai pas mis quatre étoiles, je pense que les personnages restent un peu froids et distants,. Un soupçon d'humour et d'ironie manquent ... L'auteure reste cependant une Formidable Conteuse. J'avais lu en 2000, «  L'interprète des maladies », Prix Pulitzer, traduit en plus de trente langues. Je n'hésiterai pas à emprunter un autre de ses ouvrages ...
    Lire la suite
    En lire moins
  • chantalfichou Posté le 7 Août 2019
    Début laborieux,puis tout se décante:les personnages vivent et nous les suivons avec plaisir;j'aurais aimé que les dissonances politiques soient mieux explicitées et j'ai surtout retenu la difficulté d'exister comme femme en Inde,société bien patriarcale;les problèmes écologiques et la non gestion des déchets,les maux liés à la pénurie d'eau,,la cruauté de l'exil et la recherche d'identité sont aussi bien présents
  • cuisineetlectures Posté le 9 Juillet 2015
    Dans un quartier modeste de Calcutta à Tollygunge. Subhash et Udayan sont inséparables depuis leur plus tendre enfance. On pourrait croire qu'ils sont jumeaux tant leur ressemblance est troublante, pourtant ils ont quinze mois d'écart. Inséparables, ils sont brillants à l'école mais ils ont des tempéraments bien différents. Subhash est sage et respectueux des coutumes tandis qu'Udayan est plus rebelle, extraverti et politisé. Subhash s'envole pour Rhode Island aux Etats afin d'entamer un cycle de doctorat tandis qu'Udayan mène une double vie en devenant un simple enseignant marié à Gauri sans l'accord de leurs parents, et le militant clandestin d'une organisation en lutte contre le pouvoir en place. Au fil du temps les échanges épistolaires entre les deux frères s'estompent petit à petit jusqu'à ce que Subhash reçoive un courrier de ses parents lui demandant de rentrer de toute urgence. En apparence, tout semble éloigner Subhash et Udayan, de Longues distances géographiques, idéologiques, culturelles, mais un fil ténu et invisible les lie à tout jamais, ils sont en manque l'un de l'autre. Jhumpa Lahiri signe à nouveau un roman magnifique, fidèle à ses thèmes de prédilection mais sans jamais se répéter. Comme dans Un nom pour un autre, l'histoire... Dans un quartier modeste de Calcutta à Tollygunge. Subhash et Udayan sont inséparables depuis leur plus tendre enfance. On pourrait croire qu'ils sont jumeaux tant leur ressemblance est troublante, pourtant ils ont quinze mois d'écart. Inséparables, ils sont brillants à l'école mais ils ont des tempéraments bien différents. Subhash est sage et respectueux des coutumes tandis qu'Udayan est plus rebelle, extraverti et politisé. Subhash s'envole pour Rhode Island aux Etats afin d'entamer un cycle de doctorat tandis qu'Udayan mène une double vie en devenant un simple enseignant marié à Gauri sans l'accord de leurs parents, et le militant clandestin d'une organisation en lutte contre le pouvoir en place. Au fil du temps les échanges épistolaires entre les deux frères s'estompent petit à petit jusqu'à ce que Subhash reçoive un courrier de ses parents lui demandant de rentrer de toute urgence. En apparence, tout semble éloigner Subhash et Udayan, de Longues distances géographiques, idéologiques, culturelles, mais un fil ténu et invisible les lie à tout jamais, ils sont en manque l'un de l'autre. Jhumpa Lahiri signe à nouveau un roman magnifique, fidèle à ses thèmes de prédilection mais sans jamais se répéter. Comme dans Un nom pour un autre, l'histoire se déroule entre l'Inde et les États Unis et explore les relations familiales, les difficultés de l'exil de personnages évoluant dans le milieu universitaire. On suit leurs errances psychologiques, leurs écartèlements entre tradition et modernité sur quatre générations en quête d'identité et de liens familiaux à inventer au centre d'une relation mystérieuse, celle de deux frères qui sont comme le yin et le yang d'une même personne, se cherchant sans cesse malgré de Longues distances. Cette histoire tragique inspirée du mythe de l'androgyne est absolument bouleversante de vérité, portée par l'écriture précise, intimiste et minutieuse de Jhumpa Lahiri. Cette auteure couronnée du prix Pulitzer en 2000 me semble injustement méconnue d'un grand nombre de lecteurs sur Babelio. Son talent est pourtant immense, c'est une formidable conteuse qui met à nu les tourments humains avec beaucoup d'humanisme.
    Lire la suite
    En lire moins
  • montmartin Posté le 22 Mai 2015
    Un roman intimiste à plusieurs voix qui se déroule sur une quarantaine d'années entre Calcutta et les Etats-Unis. Le récit coïncide avec les soubresauts de l’Histoire de l’Inde. Réflexion sur l’exil, les traditions, l’engagement politique et l’identité, cette tragédie moderne est servie par le talent de conteuse de l’auteur.
  • Delphine-Olympe Posté le 11 Avril 2015
    Les livres se suivent et ne se ressemblent pas, fort heureusement d’ailleurs ! Après le bruit et la fureur de Ciel d’acier, Longues distances m’a installée dans un rythme beaucoup plus lent en retraçant l’histoire intime d’une famille. Le contraste était saisissant ! Des années 70 à nos jours, j’ai suivi les destinées de Subash, originaire de Calcutta, et de son jeune frère Udayan. Ils n’ont que quelques mois d’écart, mais leur ressemblance est frappante... du moins physiquement, car leurs caractères sont diamétralement opposés. Par-delà leurs différences, une grande complicité les unit pourtant. Jusqu’à ce qu’Udayan, influencé par le mouvement naxaliste d’inspiration maoïste qui touche le Bengale, se mette à faire de l’activisme politique. Subash, lui, préfère partir aux Etats-Unis effectuer un doctorat. Il ne reverra jamais ce frère tant aimé, qui sera assassiné par la police. C’est alors que sa vie va changer : se rendant à Calcutta pour lui rendre un dernier hommage, il fait la connaissance de sa belle-soeur Gauri, enceinte de quelques semaines et qui n’a jamais été acceptée par ses beaux-parents qui ne l’avaient pas choisie; Subash lui propose de l’épouser à son tour pour donner un père à l’enfant à naître et l’emmener vivre aux Etats-Unis, loin,... Les livres se suivent et ne se ressemblent pas, fort heureusement d’ailleurs ! Après le bruit et la fureur de Ciel d’acier, Longues distances m’a installée dans un rythme beaucoup plus lent en retraçant l’histoire intime d’une famille. Le contraste était saisissant ! Des années 70 à nos jours, j’ai suivi les destinées de Subash, originaire de Calcutta, et de son jeune frère Udayan. Ils n’ont que quelques mois d’écart, mais leur ressemblance est frappante... du moins physiquement, car leurs caractères sont diamétralement opposés. Par-delà leurs différences, une grande complicité les unit pourtant. Jusqu’à ce qu’Udayan, influencé par le mouvement naxaliste d’inspiration maoïste qui touche le Bengale, se mette à faire de l’activisme politique. Subash, lui, préfère partir aux Etats-Unis effectuer un doctorat. Il ne reverra jamais ce frère tant aimé, qui sera assassiné par la police. C’est alors que sa vie va changer : se rendant à Calcutta pour lui rendre un dernier hommage, il fait la connaissance de sa belle-soeur Gauri, enceinte de quelques semaines et qui n’a jamais été acceptée par ses beaux-parents qui ne l’avaient pas choisie; Subash lui propose de l’épouser à son tour pour donner un père à l’enfant à naître et l’emmener vivre aux Etats-Unis, loin, bien loin des lieux du drame. Ce nouveau couple improbable, déraciné, fondé sur la disparition d’un être cher qui ne cessera de les hanter et sur le non-dit à l’enfant sur sa véritable identité parviendra-t-il à se construire sur de telles bases ? Tel est l’enjeu de ce roman. J’avoue ne pas avoir été pleinement passionnée par cette histoire. Et pourtant, malgré tout, ces personnages me touchaient et, à chaque fois que je fermais mon livre, j’étais vraiment impatiente de les retrouver pour découvrir comment chacun parvenait à surmonter ses difficultés pour arriver à se forger une identité et construire tout simplement sa vie. Une atmosphère empreinte à la fois de malaise et de force vitale se dégage de ce roman, qui lui confère un indéniable charme.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.