Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266277211
Code sériel : 16997
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 320
Format : 108 x 177 mm

Lux

Date de parution : 12/10/2017
2016. Antoine Harelde débarque à Ceduna, une petite ville perdue au ciel rose et à la poussière collante, dans les terres arides du sud de l’Australie, pour des vacances chez sa mère. Vingt ans auparavant, il y a passé un été inoubliable, un été au cours duquel il a connu... 2016. Antoine Harelde débarque à Ceduna, une petite ville perdue au ciel rose et à la poussière collante, dans les terres arides du sud de l’Australie, pour des vacances chez sa mère. Vingt ans auparavant, il y a passé un été inoubliable, un été au cours duquel il a connu la joie, l’amitié, l’amour, mais aussi l’horreur.
Aujourd’hui, il est un homme. Il n’a pas oublié, il n’a rien pardonné. Son but ? Se venger. Mais Antoine est frappé de plein fouet par la dure réalité. La justice prend d’étranges et inquiétantes couleurs à la lumière de l’apocalypse...

« Avec Lux, Maud Mayeras s'empare de nos peurs les plus terribles, comme celle de la fin du monde, propos au cœur du livre, et bien dans l'air du temps. » Franck Petit – France 3 Limousin
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266277211
Code sériel : 16997
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 320
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Avec Lux, Maud Mayeras s'empare de nos peurs les plus terribles, comme celle de la fin du monde, propos au coeur du livre, et bien dans l'air du temps. » Franck Petit – France 3 Limousin

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • AMR_La_Pirate Posté le 29 Septembre 2021
    Mon troisième Maud Mayeras… J’ai découvert cette auteure avec Hématome, puis avec Reflex, espaçant mes lectures car on ne sort jamais indemne d’une histoire servie par Maud Mayeras… Pour moi personnellement : des lectures toujours perturbantes, mais le début d’une addiction. Quand j’ai dû être hospitalisée pour de longues semaines, à partir de la mi-août 2021, une amie auteure m’avait conseillé de laisser pour un temps les services de presse et de me consacrer à des lectures personnelles, privilégiant le désir et le plaisir ; dans ma valise, entre autres, j’avais glissé Lux… Un dépaysement dans les zones arides du sud de l’Australie… Cela pourrait être un récit de vengeance car Antoine revient après vingt ans sur les lieux d’un traumatisme… Il se voit en justicier Une double temporalité : 1996 et 2016… L’adolescence au cours d’un été particulier avec le temps de l’amitié et celui de l’amour, de l’horreur aussi et l’âge adulte avec les souvenirs et les fantômes du passé… Une polyphonie de points de vue, afin de brouiller les pistes et les ressentis sur fonds de jalousie et de violence familiale… Des personnages torturés, ambivalents, ambigus… Une représentation de la folie… Le tout sur fond de fin du monde, d’apocalypse et de dérive sectaire… La... Mon troisième Maud Mayeras… J’ai découvert cette auteure avec Hématome, puis avec Reflex, espaçant mes lectures car on ne sort jamais indemne d’une histoire servie par Maud Mayeras… Pour moi personnellement : des lectures toujours perturbantes, mais le début d’une addiction. Quand j’ai dû être hospitalisée pour de longues semaines, à partir de la mi-août 2021, une amie auteure m’avait conseillé de laisser pour un temps les services de presse et de me consacrer à des lectures personnelles, privilégiant le désir et le plaisir ; dans ma valise, entre autres, j’avais glissé Lux… Un dépaysement dans les zones arides du sud de l’Australie… Cela pourrait être un récit de vengeance car Antoine revient après vingt ans sur les lieux d’un traumatisme… Il se voit en justicier Une double temporalité : 1996 et 2016… L’adolescence au cours d’un été particulier avec le temps de l’amitié et celui de l’amour, de l’horreur aussi et l’âge adulte avec les souvenirs et les fantômes du passé… Une polyphonie de points de vue, afin de brouiller les pistes et les ressentis sur fonds de jalousie et de violence familiale… Des personnages torturés, ambivalents, ambigus… Une représentation de la folie… Le tout sur fond de fin du monde, d’apocalypse et de dérive sectaire… La quatrième de couverture dit tout en quelques mots : « c’est l’histoire d’un retour, d’une sentence et d’une vague qui monte à l’horizon ». Le titre renvoie à une unité de mesure de l’éclairement… Certes, tout est dit et vécu, sous nos yeux, avec une grande intensité mais, pour faire la lumière et pour comprendre et mesurer toute la complexité de ce roman, il faudra aller jusqu’au bout de la lecture et même au-delà. Dès les premières pages, Maud Mayeras m’a, encore une fois, captivée. Certaines scènes sont d’une redoutable intensité, très visuelles, transposant les lecteurs au cœur de l’action ; d’autres sont hallucinatoires au fur et à mesure que les focalisations s’entrecroisent. L’auteure manie à merveille la magie des lieux, les effets de la chaleur, Personnellement, j’étais avec les personnages, même dans les endroits les plus improbables, tant l’effet de réel est prenant dans la narration. Une réussite !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nala74 Posté le 15 Septembre 2021
    Lux de Maud Mayeras De l’autrice j’avais lu Les Monstres qui m’avait laissé un sentiment mitigé : Une histoire originale une ambiance sombre, et des personnages travaillés, mais des invraisemblances qui m’avaient dérangées, et je l’avais quittée avec un sentiment de frustration, car malgré tout séduite par sa plume. Je retrouve un peu les mêmes points forts et les mêmes défauts à mon gout. Mais en moins marqués peut être. C’est un roman un peu déroutant, qui commence dans une direction, puis qui prend un tournant inattendu, et qui ne cesse de prendre des virages , de nous surprendre , pour nous mener là où on ne s’y attend pas forcément. L’autrice nous guide sur un chemin pour mieux nous y perdre et nous mener encore plus loin, là ou elle l’a décidé, comme elle l’entend. Je ne veux pas trop dévoiler sur l’histoire car les revirements font partie du plaisir de lecture et la découverte, et c’est cet aspect imprévisible qui a rendu cette lecture particulièrement addictive pour moi. D’un début de lecture un peu mitigé à cause de ces invraisemblances qui me gênent toujours un peu , notamment sur la crédibilité de l’envie de vengeance 20 ans après d’Antoine qui me semble un... Lux de Maud Mayeras De l’autrice j’avais lu Les Monstres qui m’avait laissé un sentiment mitigé : Une histoire originale une ambiance sombre, et des personnages travaillés, mais des invraisemblances qui m’avaient dérangées, et je l’avais quittée avec un sentiment de frustration, car malgré tout séduite par sa plume. Je retrouve un peu les mêmes points forts et les mêmes défauts à mon gout. Mais en moins marqués peut être. C’est un roman un peu déroutant, qui commence dans une direction, puis qui prend un tournant inattendu, et qui ne cesse de prendre des virages , de nous surprendre , pour nous mener là où on ne s’y attend pas forcément. L’autrice nous guide sur un chemin pour mieux nous y perdre et nous mener encore plus loin, là ou elle l’a décidé, comme elle l’entend. Je ne veux pas trop dévoiler sur l’histoire car les revirements font partie du plaisir de lecture et la découverte, et c’est cet aspect imprévisible qui a rendu cette lecture particulièrement addictive pour moi. D’un début de lecture un peu mitigé à cause de ces invraisemblances qui me gênent toujours un peu , notamment sur la crédibilité de l’envie de vengeance 20 ans après d’Antoine qui me semble un tantinet peu convaincante et exagérée ; je suis passée à une immersion progressive et addictive dans l’histoire que l’autrice nous raconte. Car les points forts de ce roman résident comme dit plus haut dans la capacité de l’autrice à nous surprendre, mais aussi dans son écriture : sombre, noire, sans espoir, empreinte de tristesse , de malheur, de drames et de souffrances. Mais aussi sur les personnages, travaillés, creusés, denses, pas forcément égaux en charismes et en crédibilité, encore une fois de mon point de vue c’est une peu le reproche que je ferai ces soucis de vraisemblance. Avec un personnage comme Cockie , que j’ai adoré et que j’ai trouvé assez crédible finalement bien que très atypique et perché, et Antoine le protagoniste principal, dont j’ai eu du mal à cerner la personnalité, avec des comportements antagonistes, capable du pire comme du meilleur, d’une grande clairvoyance par moments et d’un aveuglement improbable à d’autres. Et le rythme, bien dosé, donné non pas par le déroulé de l’histoire mais plutôt par l’alternance des points de vue, le passage d’un personnage à un autre , les passés/présents. Vous avez commencé ce livre vous pensez avoir compris ? Vous vous dites que c’est bien trop prévisible ? Laissez vous faire, laissez vous prendre par la main par Maud Mayeras ...vous pensez savoir où elle vous mène? Ne soyez pas trop sur de vous.....
    Lire la suite
    En lire moins
  • nath59 Posté le 28 Mars 2021
    L'écriture est formidable, comme d'habitude. Pourtant, on finit par s'interroger. Est-ce un roman sur la vengeance, les tsunamis, les sectes ? Trop d'histoires dans le roman tuent l'histoire. Et j'avoue m'être sentie perdue. La dernière partie est sans doute la meilleure.
  • mandarinegirl Posté le 10 Mars 2021
    J'ai lu 2 romans sur 4 de cette auteure et définitivement j'apprécie son écriture, son style, cette créativité aux twists phénoménaux. Je m'en vais chercher les 2 autres ! Le dénouement principal évoqué en 4ème de couverture est rapidement dépassé, on est toujours surpris en lisant Maud Mayeras.
  • Tvnlaurie Posté le 1 Mars 2021
    Antoine jeune adolescent, se retrouve en Australie avec sa mère. Le temps d'un été il va s'attacher à un autre garçon Hunter. Mais tout va subitement basculer. Qui est fou? Qui aurait eu besoin d'aide réellement ? Maud Mayeras a l'art de mettre des mots sur les choses indicibles. J'ai une nouvelle fois beaucoup aimé un roman de cette auteure.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.