Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266286794
Code sériel : 17315
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

Ni vues ni connues

Pénélope BAGIEU (Postface), Michelle PERROT (Préface)
Date de parution : 07/03/2019
Connaissez-vous Christine de Pizan, Berty Albrecht ou Rosa Parks ? Saviez-vous que c’est une femme qui, avant Galilée, a affirmé l’existence du système solaire, une autre qui, avant Kandinsky, a inventé l’art abstrait, une troisième qui a théorisé les pulsions de mort avant Freud... ?
En balayant les légendes, en soulevant...
Connaissez-vous Christine de Pizan, Berty Albrecht ou Rosa Parks ? Saviez-vous que c’est une femme qui, avant Galilée, a affirmé l’existence du système solaire, une autre qui, avant Kandinsky, a inventé l’art abstrait, une troisième qui a théorisé les pulsions de mort avant Freud... ?
En balayant les légendes, en soulevant les tapis, en fouillant les placards, le collectif Georgette Sand donne à voir et à (re)connaître soixante-quinze femmes – aventurières, militantes, artistes, scientifiques… – qui ont marqué l’histoire sans qu’on le sache ou que l’on s’en souvienne.
Grâce à ces portraits, l’invisibilité n'est plus une fatalité et peut même être désamorcée très simplement : pour être reconnues, il faut être connues, et pour être connues, il faut être vues.

« Des portraits drôles, vivants. Ils attisent la curiosité et nous... on tourne les pages sans s'arrêter. Indispensable. » Cosmopolitan

Préface de Michelle Perrot / Postface de Pénélope Bagieu
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266286794
Code sériel : 17315
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Ni vues ni connues du collectif Georgette Sand place le projecteur sur 75 femmes. Indispensable. » Pauline Grisoni - Cosmopolitan

« Loin d’être barbants, les portraits sont tournés de manière à être drôles, vivants. Ils attisent la curiosité et nous… on tourne les pages sans s’arrêter. » Pauline Grisoni - Cosmopolitan
 
« Ni vues ni connues ou le livre badass, intelligent et ludique qu'on attendait depuis longtemps. » Anaïs Orieul - Terrafemina

« Avec Ni vues ni connues, le collectif Georgette Sand braque ses projecteurs sur 75 figures féminines injustement oubliées ou sous-estimées par les manuels d’histoire. » Cheek Magazine

« Ni vues ni connues présente 75 femmes de tous domaines et toute époque, qui ont joué un rôle décisif dans la politique, la recherche ou l’art. » Flore Catala - Radio Campus Paris
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • BatK Posté le 2 Août 2021
    Les Femmes de l'ombre Ce livre est une pépite. En 3-4 pages, le collectif Georgette Sand donne un coup de projecteur sur les faits d'arme, les coups de génie et la créativité de chacune de ces 75 femmes au destin atypique et la plupart du temps secret... Pour ma part, je le picore et le savoure. Je laisse infuser les tranches de vie pour parfois mener mes petites recherches sur la vie de ces femmes. Certaines fiches biographiques vous paraîtront être des secrets éventés, d'autres vous feront vous demander pourquoi vous n'en avez jamais entendu parler !
  • DrAgnodice Posté le 20 Février 2021
    Le livre s’articule autour de 7 thèmes : les artistes, les aventurières, les méchantes inventées, les femmes de pouvoir, les intellectuelles, les militantes et les scientifiques. Il peut donc être lu de façon non-linéaire en fonction des envies du moment. De plus, les descriptions sont courtes donnant un rythme soutenu à la lecture. Qui dit court, dit trop peu ? Et bien non. Les informations clés expliquant l’importance des femmes décrites sont bien présentes et donnent évidemment envie de poursuivre les recherches, dans d’autres ouvrages par exemple.
  • malecturotheque Posté le 4 Février 2021
    Eh oui, encore un livre à mon actif avec de courtes biographies de femmes qui ont fait bouger les choses mais qui, pour une raison ou une autre, ont été invisibilisées. Et si parfois le nom nous parle, si parfois on pense connaître l’une de ces femmes, on se rend vite compte que l’on est loin de tout savoir à son sujet. Enfin… Je dis ça mais les trois noms cités dans le résumé, de Pizan, Albrecht et Parks, étaient loin de m’être inconnus ! Toutefois, il faut dire que je m’intéresse beaucoup à toutes ces femmes que l’Histoire a oublié, ou dont le rôle a été réduit à peau de chagrin, et je ne doute donc pas que ces femmes peuvent être peu voire pas du tout connues auprès d’autres personnes. Enfin, j’admets tout de même que, sur les soixante-quinze femmes présentées dans cet ouvrage, je n’en connaissais pas vingt – et une quinzaine m’évoquait vaguement quelque chose, j’en avais déjà entendu parler mais sans vraiment retenir leur parcours. Et c’est justement là la grande force de Ni vues ni connues, à mon sens : ce nombre de soixante-quinze portraits de femmes. Personnellement, je n’avais jamais lu de livre avec... Eh oui, encore un livre à mon actif avec de courtes biographies de femmes qui ont fait bouger les choses mais qui, pour une raison ou une autre, ont été invisibilisées. Et si parfois le nom nous parle, si parfois on pense connaître l’une de ces femmes, on se rend vite compte que l’on est loin de tout savoir à son sujet. Enfin… Je dis ça mais les trois noms cités dans le résumé, de Pizan, Albrecht et Parks, étaient loin de m’être inconnus ! Toutefois, il faut dire que je m’intéresse beaucoup à toutes ces femmes que l’Histoire a oublié, ou dont le rôle a été réduit à peau de chagrin, et je ne doute donc pas que ces femmes peuvent être peu voire pas du tout connues auprès d’autres personnes. Enfin, j’admets tout de même que, sur les soixante-quinze femmes présentées dans cet ouvrage, je n’en connaissais pas vingt – et une quinzaine m’évoquait vaguement quelque chose, j’en avais déjà entendu parler mais sans vraiment retenir leur parcours. Et c’est justement là la grande force de Ni vues ni connues, à mon sens : ce nombre de soixante-quinze portraits de femmes. Personnellement, je n’avais jamais lu de livre avec autant de femmes présentées ! Et puis, disons-le tout de suite, le travail fait est assez phénoménal ; pour chaque biographie, une femme du collectif Georgette Sand a fait des recherches, déterré des archives… et rédigé une biographie, bien sûr – n’est-ce pas là le but de l’ouvrage ? Pour autant, bien que chacune des soixante-quinze biographies soit écrite par une personne différente, cela ne m’a pas sauté aux yeux lors de la lecture ; l’ensemble était fluide, ça se lit vraiment bien. Le livre présente chaque portrait de la même façon : une première page avec le portrait d’une femme (quand cela existe car, pour certaines, c’est une illustration en rapport, n’ayant aucune représentation de celles-ci) et trois pages de texte narrant sa vie et les faits pour lesquels la femme en question mérite d’être (re)connue ; la biographie se termine par un renvoi à d’autres personnalités qui ont un lien avec celle dont on vient de découvrir la vie. Mon conseil pour profiter pleinement de Ni vues ni connues, c’est de lire un portrait ou deux par jour, de prendre le temps de retenir qui étaient les sœurs Mirabal, de connaître l’œuvre de Camille Claudel ou le travail de Bow-Sim Mark… Parce que, finalement, si chaque biographie est assez courte, si on nous parle de l’essentiel, c’est tout de même assez dense. Alors certes, on n’est pas là pour apprendre par cœur et j’ai moi-même déjà oublié quelques noms, mais quitte à lire un bouquin de ce genre, autant essayer d’en retenir au moins une partie, pas vrai ? A noter que vous ne trouverez pas de biographies de femmes encore vivantes, elles sont toutes décédées il y a plus ou moins longtemps. Est-ce bien grave ? Pas du tout, plein d’autres ouvrages parlent de femmes actuelles (à ce propos, je vous renvoie à une liste non-exhaustive à la fin de ma chronique) et cela permet d’avoir des histoires de vie complète, chose que j’apprécie assez. Et si ce sont des femmes d’un autre temps, certaines nous paraissent pourtant très actuelles, tant leurs combats sont toujours d’actualité, tant leur œuvre fait encore écho dans notre société. J’ai également apprécier découvrir des portraits autres que de femmes blanches, quoique ces derniers restent indéniablement majoritaires. Il y en a pour qui cela peut paraître anecdotique, mais cela me semble important : ce peuvent être des modèles, et il est plus facile de s’identifier et de prendre pour modèle une personne qui nous ressemble. De vivre dans un pays à une certaine époque, d’être blanche ou noire ou d’un certain milieu, etc., ce sont des choses qui façonnent la vie d’autrui. Ainsi me reste-t-il deux choses à faire maintenant que j’ai lu ce livre, et pas des moindres : la première est de découvrir d’autres femmes qui ont fait l’Histoire, par leur art, leurs inventions, leurs textes…, et la seconde est de lire des biographies plus complètes sur ces femmes – plus complètes et plus récentes (autant vous le dire, c’est le projet de toute une vie!). Et je vous invite également à le faire car, si j’ai repéré une biographie qui s’avère quelque peu inexacte par son manque de nuance, cela peut être le cas pour d’autres, non ? Et donc, la biographie dont il s’agit, c’est celle de Violette Morris, que l’on trouve dans le chapitre « Les aventurières ». C’était une grande sportive du début du XXe siècle, connue pour ses nombreux records, pour avoir fait une double mastectomie, pour son franc-parler et ses insultes, pour ses relations avec des femmes… et également connue pour avoir collaboré avec les Nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. L’autrice de cette biographie, Aude-Marie Lalanne Berdouticq, relativise en disant que « ses missions pour la Gestapo restent incertaines » mais tout le reste du texte décrit Morris comme une tortionnaire au service de l’ennemi. C’est vrai, cela s’est dit pendant très longtemps mais, en 2011, le discours a commencé à se nuancer, pour la simple raison qu’il n’y a jamais eu de preuves et que cette athlète faisait un parfait bouc-émissaire, d’autant qu’elle en énervait plus d’un (pensez donc, une femme plus forte que les hommes et ayant des relations avec d’autres femmes!). Or, la première édition de Ni vues ni connues date de 2017. C’est certes un travail remarquable qui a été fourni sur toutes les biographies, travail a priori bénévole, mais concernant Violette Morris, j’ai de fait le sentiment que cela a été un peu bâclé, cette partie de la vie de l’athlète manquant de nuance (trois livres cités dans la bibliographie, publiés entre 1998 et 2011). Bon, voilà, sacré pavé que ce paragraphe mais je me devais d’en parler, ne serait-ce que par égard pour une amie connaissant bien le sujet. Pour conclure, même si j’y ai trouvé un manque de nuance pour Violette Morris (ayant déjà lu à son sujet), je pense que Ni vues ni connues est un ouvrage réussi et essentiel à lire. Il est important de redonner à ces femmes la place qui est la leur dans l’Histoire, et il est important de les faire connaître.
    Lire la suite
    En lire moins
  • PoussinM Posté le 31 Janvier 2021
    Biographies de 75 femmes oubliées ou effacées de l'Histoire, souvent par les hommes. Des artistes, des aventurières, des méchantes, des femmes de pouvoir, des intellectuelles, des militantes et des scientifiques. Sojourner Truth (1797-1883 Etats-Unis), première femme noire à gagner un procès contre un homme blanc Bessie Coleman (1892-1926 – Etats-Unis), première femme aviatrice afro-américaine James Barry née Margaret Ann Bulkley (1789-1865 Irlande), femme médecin travestie en homme pour pouvoir exercer Violette Morris (1893-1944 France) athlète de haut niveau, record mondial de lancer de poids en 1924-25 ; footballeuse, boxeuse, pilote automobile : c’est la seule participante féminine du Bol d’or automobile en 1927 et elle remporte la compétition. Clope au bec, coupe courte, pantalon elle provoque des réactions horrifiées quand elle se fait faire une double mastectomie, plus pratique pour conduire des voitures de sport.
  • Aderu Posté le 15 Septembre 2020
    Un ouvrage aussi intéressant qu'accessible. Au travers de ces 75 portraits de femmes, le collectif Georgette Sand donne à voir un panel des formes d'invisibilisation, subies par les femmes depuis... Bien longtemps ! Après avoir listé et explicité ces formes dans l'introduction, les "méconnues" sont classées par thématiques (et non par période ou aire géographique). Chaque portrait est agrémenté d'une iconographie, parfois difficile à rassembler comme le signale le collectif. La langue utilisée est moderne et ne prend pas le lecteur de haut, sans non plus tomber dans le lénifiant. Le texte va à l'essentiel et ne prétend pas être autre chose qu'une première approche sur chacune de ces femmes. Des liens vers d'autres figures similaires sont proposés en fin de chapitre et la bibliographie finale résume tous les ouvrages utilisés dans la rédaction, pour qui souhaiterait aller plus loin. On saluera l'ouverture sur le monde, du Brésil à la Chine, du Bénin au Japon. Des figures positives et d'autres moins, des arts, de la science, de la politique, de la guerre et que-sais-je encore, vous trouverez des portraits de femmes ayant œuvré dans bien des domaines. Les rabats du livre (édition grand format) énumèrent des dizaines d'autres noms de femmes qui... Un ouvrage aussi intéressant qu'accessible. Au travers de ces 75 portraits de femmes, le collectif Georgette Sand donne à voir un panel des formes d'invisibilisation, subies par les femmes depuis... Bien longtemps ! Après avoir listé et explicité ces formes dans l'introduction, les "méconnues" sont classées par thématiques (et non par période ou aire géographique). Chaque portrait est agrémenté d'une iconographie, parfois difficile à rassembler comme le signale le collectif. La langue utilisée est moderne et ne prend pas le lecteur de haut, sans non plus tomber dans le lénifiant. Le texte va à l'essentiel et ne prétend pas être autre chose qu'une première approche sur chacune de ces femmes. Des liens vers d'autres figures similaires sont proposés en fin de chapitre et la bibliographie finale résume tous les ouvrages utilisés dans la rédaction, pour qui souhaiterait aller plus loin. On saluera l'ouverture sur le monde, du Brésil à la Chine, du Bénin au Japon. Des figures positives et d'autres moins, des arts, de la science, de la politique, de la guerre et que-sais-je encore, vous trouverez des portraits de femmes ayant œuvré dans bien des domaines. Les rabats du livre (édition grand format) énumèrent des dizaines d'autres noms de femmes qui auraient pu figurer dans le livre (et là encore l'ouverture est de mise). On attend la suite !
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    17 livres qui vous plongent dans la vie de femmes extraordinaires

    Plus que jamais, c'est l'occasion de célébrer les femmes. Des femmes au destin incroyable, des femmes oubliées de l'Histoire, des femmes qui ont changé le monde... Grâce à notre sélection, (re)découvrez ces histoires extraordinaires. 

    Lire l'article
  • News
    Lisez

    Du roman à l'essai : 11 livres féministes à (re)découvrir

    Les autrices féministes sont aussi nombreuses que leurs oeuvres sont plurielles. Essai, fiction, enquête, peu importe le genre littéraire pourvu que la cause des femmes soit défendue. Voici 11 livres qui chacun à leur manière défendent l'égalité des sexes et replacent la femme au centre de l'histoire. À lire, à relire et à offrir. 

    Lire l'article