Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9782377353675
Façonnage normé : POCHE

Où le coeur se pose

Daniele Momont (Traducteur)
Date de parution : 06/11/2019
Le 4e volet de la série de la Pension du bord de mer, dont les trois premiers tomes se sont vendus à + de 52 000 exemplaires en Archipoche.
Peut-on respecter sa promesse lorsqu'on subit les ravages de la guerre ?Février 1941. Julie travaille dans le quartier de l'East End, à Londres, quand un bombardement détruit la maison dans laquelle elle a grandi, anéantissant tous les siens, à l'exception de son neveu William, un nourrisson.Déterminée à tenir la promesse... Peut-on respecter sa promesse lorsqu'on subit les ravages de la guerre ?Février 1941. Julie travaille dans le quartier de l'East End, à Londres, quand un bombardement détruit la maison dans laquelle elle a grandi, anéantissant tous les siens, à l'exception de son neveu William, un nourrisson.Déterminée à tenir la promesse qu'elle a faite à sa sœur de veiller sur William jusqu'à ce que Bill, son père, rentre du front, elle accepte un poste de sage-femme à l'hôpital de Cliffehaven, sur la côte sud-est de l'Angleterre.La famille Reilly, qui dirige la pension du Bord de Mer, la prend sous son aile. Mais bientôt, Julie apprend que Bill est porté disparu... tandis que William tombe gravement malade.A son chevet, Julie craint de perdre ce petit ange qu'elle commençait à aimer comme son propre fils.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377353675
Façonnage normé : POCHE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • JessSwann Posté le 23 Août 2020
    Un tome qui nous permet de faire la connaissance de Julie, infirmière et sage femme au grand cœur qui perd ses parents et sa sœur en une nuit et se retrouve seule pour prendre soin de son neveu nouveau né et affublé d’une santé fragile. Le début, assez long, se déroule à Londres et j’avoue que je me languissais de retrouver Peggy et les autres en dépit du côté attachant de Julie ! Une fois à Cliffhaven, le tome reprend le rythme des bombardements et des joies et peines de Reilly pour le plus grand plaisir du lecteur. Les personnages sont toujours aussi attachants et j’ai réellement apprécié l’arc autour de Julie ainsi que la manière dont elle renoue avec sa sœur, parallèle à la réconciliation entre Jim et Frank. J’ai adoré le passage sur Ron et Rosie et la lecture met du baume au cœur même si j’ai été déçue par la conclusion donnée à l’histoire de Julie Ce que j’aime : Julie, sa relation avec Michael, Ron et Rosie Ce que j’aime moins : le manque d’explications sur la façon dont les choses se terminent entre Michael et Julie, la fin assez triste (de mon point de vue) de... Un tome qui nous permet de faire la connaissance de Julie, infirmière et sage femme au grand cœur qui perd ses parents et sa sœur en une nuit et se retrouve seule pour prendre soin de son neveu nouveau né et affublé d’une santé fragile. Le début, assez long, se déroule à Londres et j’avoue que je me languissais de retrouver Peggy et les autres en dépit du côté attachant de Julie ! Une fois à Cliffhaven, le tome reprend le rythme des bombardements et des joies et peines de Reilly pour le plus grand plaisir du lecteur. Les personnages sont toujours aussi attachants et j’ai réellement apprécié l’arc autour de Julie ainsi que la manière dont elle renoue avec sa sœur, parallèle à la réconciliation entre Jim et Frank. J’ai adoré le passage sur Ron et Rosie et la lecture met du baume au cœur même si j’ai été déçue par la conclusion donnée à l’histoire de Julie Ce que j’aime : Julie, sa relation avec Michael, Ron et Rosie Ce que j’aime moins : le manque d’explications sur la façon dont les choses se terminent entre Michael et Julie, la fin assez triste (de mon point de vue) de Julie Pour résumer Encore un très bon tome, porté par des personnages toujours plus attachants Ma note 7,5/10
    Lire la suite
    En lire moins
  • jeunejane Posté le 24 Décembre 2019
    Londres 1941 , les bombes de l'armée allemande éclatent de toutes parts en ravageant des quartiers entiers, en blessant et tuant des milliers de personnes. Julie Harris, jeune infirmière, vit dans une famille modeste, aimante. Elle travaille comme infirmière et sage-femme à l'hôpital et parcourt les quartiers afin de venir en aide aux victimes, avec son casque et son masque à gaz. Julie se retrouve seule responsable de son petit bébé de neveu. Elle se réfugie sur la côte est dans une pension de famille et travaille dans un cabinet médical. La vie avec tous ses sentiments défile dans ce livre passionnant très difficile à lâcher : amour, penchants, attirances, courage, amitié, mystère, intrigues. Un petit clin d'œil : qu'est-ce que Julie peut boire du thé sucré pour se réconforter, pour passer un moment avec une personne appréciée. Je savais que les Anglais aimaient cette boisson mais au point de me donner envie de le boire avec elles. Le roman est très bien construit, les gens souffrent mais vivent aussi. La traduction est excellente, ce qui rend la lecture vraiment agréable. Je remercie Mylène des éditions Archipel pour m'avoir envoyé un roman aussi attachant.
  • Valmyvoyou_lit Posté le 18 Décembre 2019
    1941. Le même jour, Julie perd ses parents et sa sœur adorée, à qui elle a promis de veiller sur son bébé, jusqu’à ce que son père rentre de la guerre. La maison familiale est détruite, aussi, elle quitte Londres, afin de mettre William à l’abri des bombardements. Elle accepte un emploi dans un cabinet médical de Cliffehaven, où vit sa sœur aînée. Cette dernière ne peut pas l’aider. C’est la famille Reilly qui la prend sous son aile. C’est le quatrième tome de La pension du Bord de Mer. Chacun peut se lire indépendamment, mais je pense qu’en les lisant dans l’ordre, il y a un charme supplémentaire et le plaisir de retrouver des personnages aimés. J’ai adoré Julie. C’est une jeune fille courageuse, qui tient ses promesses et qui a plein d’amour à donner. Justement, elle en donne énormément au petit William, qu’elle aime comme son fils et de qui elle prend un très grand soin. Pour cela, elle a la chance d’être épaulée par sa logeuse. La guerre ne l’a pas épargnée, elle a perdu tous les siens. A son arrivée à Cliffehaven, elle pense souffler. Malheureusement, les épreuves ne sont pas terminées pour elle : un sauvetage dans... 1941. Le même jour, Julie perd ses parents et sa sœur adorée, à qui elle a promis de veiller sur son bébé, jusqu’à ce que son père rentre de la guerre. La maison familiale est détruite, aussi, elle quitte Londres, afin de mettre William à l’abri des bombardements. Elle accepte un emploi dans un cabinet médical de Cliffehaven, où vit sa sœur aînée. Cette dernière ne peut pas l’aider. C’est la famille Reilly qui la prend sous son aile. C’est le quatrième tome de La pension du Bord de Mer. Chacun peut se lire indépendamment, mais je pense qu’en les lisant dans l’ordre, il y a un charme supplémentaire et le plaisir de retrouver des personnages aimés. J’ai adoré Julie. C’est une jeune fille courageuse, qui tient ses promesses et qui a plein d’amour à donner. Justement, elle en donne énormément au petit William, qu’elle aime comme son fils et de qui elle prend un très grand soin. Pour cela, elle a la chance d’être épaulée par sa logeuse. La guerre ne l’a pas épargnée, elle a perdu tous les siens. A son arrivée à Cliffehaven, elle pense souffler. Malheureusement, les épreuves ne sont pas terminées pour elle : un sauvetage dans des conditions très difficiles, la jalousie que certaines éprouvent à son encontre, la santé de William qui est très fragile, le fait d’élever un enfant, en étant seule, etc. Dans cet opus, la famille Reilly est malmenée par la vie. Il y a des angoisses et des pleurs dans la pension. Ses habitants restent soudés et la chaleur que Peggy a créée les entoure... La suite sur mon blog
    Lire la suite
    En lire moins
  • ingridfasquelle Posté le 15 Octobre 2019
    Née en Tasmanie, Tamara McKinley vit à présent dans un hameau du Sussex. Sa saga La pension du Bord de Mer, qui se déroule en pleine Seconde Guerre mondiale, rencontre un vif succès. Ce roman, Là où le cœur se pose, en est le quatrième volet et c’est toujours avec le même plaisir qu’on retrouve la pension de Cliffehaven et ses attachants propriétaires. Comme dans les tomes précédents, l’effort de guerre, le partage et solidarité sont toujours au cœur même du roman de Tamara McKinley. Au-delà de l’hommage que l’auteure rend à la population civile britannique durant la Seconde Guerre mondiale, elle exhorte en quelque sorte ses lecteurs à imiter leurs aînés et à rester, eux aussi, unis dans l’adversité. Malgré une impression de déjà lu et quelques facilités, ce quatrième tome de La pension du Bord de Mer est toujours aussi plein de bons et nobles sentiments, de chaleur humaine et générosité. Si vous aimez les grandes et belles sagas romanesques, les histoires réconfortantes, les personnages forts et bien campés, n’hésitez pas et courez chez votre libraire ! Là où le cœur se pose vous fera vibrer de la première à la dernière page !
  • Ladybooksss Posté le 16 Juillet 2019
    Nous sommes en février 1941. Julie a 23 ans et est une jeune infirmière sage-femme brillante. Elle vit à quelques kilomètres de la maison familiale. C’est une jeune femme comblée; elle est fiancée à Stanley, le gendre idéal. Elle fait partie d’une fratrie de six enfants. Les trois garçons sont partis à la guerre. Eileen, la sœur aînée est partie de Stepney depuis de nombreuses années déjà, sans que Julie n’en connaisse d’ailleurs la raison, cela demeurant tabou. Seule sa petite sœur, Franny, reste proche de ses parents. Cette dernière doit d’ailleurs bientôt accoucher. Mais Franny a une maladie du cœur et accoucher naturellement sera courir un gros risque. L’accouchement a donc été programmé et ce sera Julie qui assistera sa sœur. Malheureusement, la nature réserve parfois quelques surprises et Franny va devoir accoucher plus vite que prévu et sans césarienne…. Au même moment, les attaques aériennes battent leur plein à Stepney, les bombardements se multiplient et particulièrement là où demeurent les parents de Julie….C’est à Cliffehaven, une station balnéaire où habite Eileen, désormais son unique famille, que Julie va essayer de prendre un nouveau départ. Elle tentera tant bien que mal de resserrer les liens familiaux et de... Nous sommes en février 1941. Julie a 23 ans et est une jeune infirmière sage-femme brillante. Elle vit à quelques kilomètres de la maison familiale. C’est une jeune femme comblée; elle est fiancée à Stanley, le gendre idéal. Elle fait partie d’une fratrie de six enfants. Les trois garçons sont partis à la guerre. Eileen, la sœur aînée est partie de Stepney depuis de nombreuses années déjà, sans que Julie n’en connaisse d’ailleurs la raison, cela demeurant tabou. Seule sa petite sœur, Franny, reste proche de ses parents. Cette dernière doit d’ailleurs bientôt accoucher. Mais Franny a une maladie du cœur et accoucher naturellement sera courir un gros risque. L’accouchement a donc été programmé et ce sera Julie qui assistera sa sœur. Malheureusement, la nature réserve parfois quelques surprises et Franny va devoir accoucher plus vite que prévu et sans césarienne…. Au même moment, les attaques aériennes battent leur plein à Stepney, les bombardements se multiplient et particulièrement là où demeurent les parents de Julie….C’est à Cliffehaven, une station balnéaire où habite Eileen, désormais son unique famille, que Julie va essayer de prendre un nouveau départ. Elle tentera tant bien que mal de resserrer les liens familiaux et de trouver du réconfort… REPORT THIS AD Ce roman a été une très belle découverte! J’ai été captivée tout au long de ma lecture. J’ai toujours aimé les romans prenant comme contexte historique la Seconde Guerre Mondiale. Tamara McKinley narre ici l’histoire de deux familles anglaises qui vont subir les désastres de la guerre et décrit leur quotidien rythmé par la peur, la privation, le désespoir d’être privé des siens ou au contraire le bonheur d’être ensemble. A cela s’ajoutent tous les ingrédients qui font le succès des sagas familiales: des secrets de famille, des non-dits, de l’amour, des épreuves, des décès… Avec au centre, une jeune fille, une héroïne très courageuse (voire un peu trop parfois), très volontaire. Au début du roman, j’ai trouvé ce personnage très lisse, un peu trop parfait, très « wonderwomen ». Mais aurait-elle pu être différente? Pouvait-elle se plaindre, s’apitoyer sur son sort? Julie doit se battre pour avancer et surtout pour ne pas sombrer. Même s’il n’est pas réellement divisé en deux parties, ce récit distingue deux atmosphères différentes, deux moments de vie, un peu à la manière d’un avant et d’un après. Une première partie se déroule à Londres où règne le chaos. Ce début de roman est très sombre et va être synonyme pour Julie d’horreur. Elle va devoir faire face à de multiples drames et ne va pas être épargnée. Sa famille va être brisée et la jeune femme va se retrouver seule avec un bébé sous les bras. La seconde partie qui se déroule à Cliffehaven sera plus légère, très familiale, joviale, même si les attaques aériennes rôdent toujours. Julie va retrouver avec la famille Reilly un cocon familial, Peggy se comportant comme une deuxième mère. J’ai d’ailleurs adoré cette partie du récit. Les personnages sont très attachants. Que ce soit à Londres avec la famille de Julie ou à Cliffehaven avec celle de Peggy, l’accent est mis sur ces familles nombreuses très solidaires. L’auteure alterne entre des moments très sombres et des moments plus gais. Ce roman est plus sombre que ceux que j’avais pu lire de l’auteure. Et ça ne m’a nullement déplu, bien au contraire. Je l’ai trouvé assez réaliste, les attaques aériennes font rage et les personnages ne sont pas épargnés mais savent se relever et aller de l’avant. Une belle leçon d’optimisme. Je conseille? J’ai adoré cette lecture! Le roman se lit vite, les évènements s’enchaînent avec facilité. On ne s’ennuie jamais! La famille Reilly m’a beaucoup plu, si attachante et bienveillante, et ceux malgré les épreuves qu’ils vont traverser. J’attends la suite avec impatience, car la fin reste ouverte, beaucoup de questions sont en suspens et je me demande ce qu’il va advenir de Julie.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Focus
    LArchipel

    La saga du bord de mer, le 6e volet enfin en librairie !

    6e volet de la "saga du bord de mer", au succès régulier (7000 exemplaires vendus en moyenne pour chaque nouveauté grand format), par l'auteure de La Dernière Valse de Mathilda. L'Archipel vous propose de redécouvrir la saga dans l'ordre de parution, tant de fois demandé : chaque aventure peut cependant se lire indépendamment.

    Lire l'article