Lisez! icon: Search engine
Pour seul refuge
Date de parution : 15/10/2020
Éditeurs :
Pocket
En savoir plus

Pour seul refuge

Date de parution : 15/10/2020
La plus terrible des prisons est celle qui n'a pas de murs.

De la neige à perte de vue, une ourse affamée, pas une habitation à des kilomètres à la ronde....
La plus terrible des prisons est celle qui n'a pas de murs.

De la neige à perte de vue, une ourse affamée, pas une habitation à des kilomètres à la ronde. Seuls, perdus dans les immensités sauvages du Montana, à plus de deux mille mètres d'altitude, deux hommes se font face...
La plus terrible des prisons est celle qui n'a pas de murs.

De la neige à perte de vue, une ourse affamée, pas une habitation à des kilomètres à la ronde. Seuls, perdus dans les immensités sauvages du Montana, à plus de deux mille mètres d'altitude, deux hommes se font face : un jeune Indien, accusé de viol avec tortures, et le juge qui l'a condamné. Chacun possède la moitié des informations qui pourraient les sauver. Ensemble, ils s'entretueront. Séparés, ils mourront.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266312431
Code sériel : 18078
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 368
Format : 108 x 177 mm
Pocket
En savoir plus
EAN : 9782266312431
Code sériel : 18078
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 368
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Avec ce premier roman, Vincent Ortis livre un thriller original et bien ficelé. La péroraison, souvent complexe voire bâclée dans les romans policiers, est éclatante. L’auteur parvient même à glisser une leçon de sagesse. On ne ressortira pas indemne de cette lecture... », Alice Develey
Le Figaro
« Voilà un thriller à la plume vivante et à la galerie de personnages qui a du caractère. Les protagonistes sont le sel de cette bonne intrigue, avec des tempéraments marqués, loin de l’oppresseur caricatural et de banales victimes expiatoires. La tension est constante, le rythme soutenu sans pour autant que l’auteur ne tombe dans les clichés. Les surprises sont légion, mais en aucun cas artificiellement cadencées. Elles servent l’intrigue et à développent une vraie ambiance. Pour seul refuge est donc un thriller "à l’américaine" solide, prenant, avec une galerie de personnages forts en gueule. Les ingrédients sont classiques et la thématique en toile de fond vieille comme le monde, et pourtant le roman tire plutôt bien son épingle du jeu. Et la fin fait réfléchir. »,  Yvan Fauth
Gruznamur

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • vitamine68 01/04/2024
    J'ai été prise dans cette terrible aventure dès les premières pages : une nuit une voiture en panne lors d'une énorme tempête de neige sur les routes du Wyoming aux États-Unis : Ted Cortino récupère Edward Mc Carthy et lui promet de l'héberger pour la nuit en attendant que la tempête passe....mais si seulement il avait monsieur le juge MC Carthy que cette panne n'était peut-être pas si hasardeuse?? Un thriller que j'ai trouvé haletant (un peu moins vers la fin lors du périple d'Alan et Edward...un peu trop long selon moi...) mais l'idée même du pourquoi de cette panne ...j'ai adoré ! On se questionne tout au long du roman, on passe d'un personnage à l'autre, ce qui augmente le suspense...très réussi j'ai trouvé ! Il mérite son prix des enquêteurs !
  • pommenord 18/01/2024
    Premier roman de Vincent Ortis. La quatrième de couverture m'a fait envie. Le roman commence fort avec un ambiance pesante dans laquelle on s'engouffre avec plaisir. Le premier tiers du roman est intense avec son huis clos mais pas que. Je trouve qu'en suite ça traine en longueur jusqu'au dernier quart du roman. Ça manque de rythme, de rebondissement. La fin est intéressante et plus intense.
  • lulucorne 27/11/2023
    Haletant ! Qui est véritablement le méchant de l'histoire ? Peut-on faire justice soi-même ? Peu de personnages, une intrigue prenante au cœur d'une tempête de neige, une ambiance pesante et pourtant on y retourne pour découvrir la vérité. Lu en audio.
  • stefany35200 22/11/2023
    Le huis-clos qui ouvre cette intrigue fait froid dans le dos mais la suite est encore plus glaçante. Les évènements s’enchaînent à une vitesse et une intensité telles qu’il est difficile de lâcher le livre. un polar idéal pour l’hiver.  Bien au chaud sous un plaid , vous apprécierez davantage l’atmosphère glaciale.  Une belle découverte  l’intrigue est bien menée, on se laisse prendre par cette histoire de vengeance puis on comprend au fur et à mesure que la folie n'est pas loin. Les descriptions du paysage glacial et des routes infinies sont bien écrites. Un très bon roman.
  • nadinelouis001 07/10/2023
    Il y a de quoi se perdre dans les grandes étendues sauvages du Montana en plein hiver, lorsque l'on est éloigné de son bureau ou de sa petite ville et que l'on n'est pas équipé pour se déplacer et survivre par moins quinze. On peut aussi s'arranger un peu comme l'on veut avec la loi pour avoir la paix. Laisser des criminels en liberté ou leur régler leur compte ni vu ni connu avec l'aide de mère nature. Une première partie qui avance à pas mesurés avant une accélération pleine de suspense pour ce polar de 320 pages bien construit, bien rythmé, bien imagé et captivant. Bon moment garanti.
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.