Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266318174
Code sériel : 7315
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 544
Format : 108 x 177 mm
Nouveauté

Tepuy

Date de parution : 07/10/2021
Un thriller de science-fiction addictif dans la veine d'un Michael Crichton
Au cœur de la jungle vénézuélienne, une jeune femme, Ruz, se réveille encore attachée à un parachute. Seule, blessée et amnésique, elle est obligée de faire confiance à la voix grésillante de Chris échappée d’un talkie-walkie, son fil d’Ariane pour comprendre qui elle est venue chercher dans ces terres hostiles.... Au cœur de la jungle vénézuélienne, une jeune femme, Ruz, se réveille encore attachée à un parachute. Seule, blessée et amnésique, elle est obligée de faire confiance à la voix grésillante de Chris échappée d’un talkie-walkie, son fil d’Ariane pour comprendre qui elle est venue chercher dans ces terres hostiles. Ne pouvant compter que sur ses propres ressources et ses réflexes de survie, Ruz va découvrir les secrets oubliés que recèlent les tepuys, et être confrontée au cynisme criminel de grandes industries prêtes à tout pour s’approprier de fantastiques découvertes.
  
« Un mélange implacable de polar, d'aventure et de fantastique. Une réussite ! » Benoît Minville – Fnac la Défense (Paris)
 
« Un roman palpitant ! » Scifi-Universe
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266318174
Code sériel : 7315
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 544
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un mélange implacable de polar, d'aventure et de fantastique pour ce nouveau roman de Baranger qui une fois encore nous régale avec son sens du rythme, ses idées à profusion et ses retournements de situation capable de transformer une lecture en nuit blanche. Direction le Tepuy ou tout devient hostile. Une réussite ! » Benoît Minville – Fnac la Défense (Paris)
angelique / FNAC La Défense
« ...Un thriller d'aventure mené à cent à l'heure qui ne vous laissera aucun répit ! » Book en stock
Book en stock
 « ...De l’action, du frisson, des trucs pas commodes commodes, et c’est parti pour une lecture jusqu’au bout de la nuit, en mode survie! » Les libraires masqués du Grenier
Les libraires masqués du Grenier

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • StefEleane Posté le 27 Janvier 2021
    Au Venezuela, une jeune se réveille au milieu de la jungle. Amnésique et blessée, dans un milieu hostile. François Baranger n’est pas tendre avec son personnage principal, il faut bien l’avouer, et cela va empirer au fil des pages. Ruz est une jeune en excellente condition physique. Mais lorsqu’elle se réveille avec une végétation à perte de vue, sans aucune trace de la raison de sa présence ici ni d’aucune civilisation, il y a de quoi s’interroger ! Son instinct lui dicte des éléments de survies, pourquoi ? Qui est-elle ? Lorsqu’elle entend un talkie-Walkie crépiter et lui laisse entendre qu’elle n’est pas seule sur ce tepuy, elle se lance à corps perdu vers cette source de vie. Son instinct la guiderait, lui dicterait sa conduite. Avant que son compagnon d’infortune ne lui demande comment désinfecter sa plaie, elle n’en avait aucune idée, et, soudain, l’information était remontée des profondeurs de sa mémoire, s’imposant à elle : faute d’un véritable antiseptique, l’urine, stérile, contient de l’acide urique pouvant contribuer au nettoyage d’une plaie. Cette résurgence de ses connaissances avait été aussi spontanée qu’inattendue. À croire qu’une amnésie comme celle dont elle était affligée n’effaçait pas la mémoire, mais en perturbait simplement l’accès. En Floride,... Au Venezuela, une jeune se réveille au milieu de la jungle. Amnésique et blessée, dans un milieu hostile. François Baranger n’est pas tendre avec son personnage principal, il faut bien l’avouer, et cela va empirer au fil des pages. Ruz est une jeune en excellente condition physique. Mais lorsqu’elle se réveille avec une végétation à perte de vue, sans aucune trace de la raison de sa présence ici ni d’aucune civilisation, il y a de quoi s’interroger ! Son instinct lui dicte des éléments de survies, pourquoi ? Qui est-elle ? Lorsqu’elle entend un talkie-Walkie crépiter et lui laisse entendre qu’elle n’est pas seule sur ce tepuy, elle se lance à corps perdu vers cette source de vie. Son instinct la guiderait, lui dicterait sa conduite. Avant que son compagnon d’infortune ne lui demande comment désinfecter sa plaie, elle n’en avait aucune idée, et, soudain, l’information était remontée des profondeurs de sa mémoire, s’imposant à elle : faute d’un véritable antiseptique, l’urine, stérile, contient de l’acide urique pouvant contribuer au nettoyage d’une plaie. Cette résurgence de ses connaissances avait été aussi spontanée qu’inattendue. À croire qu’une amnésie comme celle dont elle était affligée n’effaçait pas la mémoire, mais en perturbait simplement l’accès. En Floride, un privé est engagé pour retrouver un avion volé. Clinton Fisher va creuser si loin qu’il va tomber dans les méandres d’un laboratoire pharmaceutique sans scrupules. François Baranger change d’univers par rapport au livre précèdent L’effet Domino – François Baranger, dans celui-ci on est propulsé en pleine jungle avec des surhommes et une force étrangère . Un mélange d’intrigue scientifique-fantastique. Telle la couverture, qui est d’ailleurs l’œuvre de l’auteur, ce livre est très visuel. On aurait tendance à frôler la flore et sentir les gouttelettes sur nos vêtements. Une aventure palpitante pour celui qui se laissera porter par l’imagination fantastique de l’auteur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Jonezy Posté le 30 Novembre 2020
    Merci aux éditions Critic et aux organisateurs de la Masse Critique de m'avoir envoyé ce livre. Nous nous plongeons donc en pleine forêt venezuelienne en compagnie de Ruzena et Chris. Après un crash d'avion les deux personnages se retrouvent abandonnés et livrés à eux-mêmes sans aucun moyen de communication et pour Ruzena amnésique... Ces deux personnages sont loin d'imaginer ce qui est en train de se passer dans la forêt mais aussi dans les bureaux d'une gigantesque entreprise pharmaceutique. Pourquoi sont-ils arrivés jusqu'au Vénézuela ? Qui sont ces mercenaires surhumains qui marchent dans la forêt ? Que veulent-ils ? Que cherchent-ils ? Par qui sont-ils envoyés ? Toutes ces questions trouveront leur réponse au fil de la lecture. Ce livre était pour moi l'occasion de découvrir François Baranger et son univers. Lhistoire est intéressante. Je regrette juste quelques passages un peu trop longs à mon goût. On a envie de savoir ce qu'il se passe dans la forêt et non de s'attarder sur les dirigeants de la multinationale.
  • mdlivres Posté le 20 Novembre 2020
    C’est l’histoire d’une erreur heureuse. Il y a longtemps que sur les réseaux sociaux j’admire les illustrations d’un artiste prolifique que j’aime vraiment beaucoup. En effet, François Baranger a énormément de talent et j’ai complètement craqué sur les scènes mettant en image les grands anciens des récits lovecratiens (oublions un instant les révélations sur Lovecraft et concentrons-nous sur le sieur Baranger) qui ont emplis de nombreux rêves (cauchemars) de ma jeunesse. Or, ce bourreau de travail fait la promotion il y a peu de son livre Tepuy. J’aime les surprises, je ne cherche pas à savoir ce que tepuy signifie, le mot sonne bien, il est même exotique à l’oreille, la couverture est prometteuse, je file le commander chez mon libraire. Quelle n’est pas ma surprise en allant le chercher de tomber sur un roman, mais… je ne comprends pas, l’auteur est bien François Baranger, pas comme cet ouvrage dont il n’avait réalisé que la couverture (oui je cumule les étourderies) pourtant pas d’autre dessin que la couverture. Je réalise soudain que Baranger est également écrivain. Ah… Ce ne sont pas que des images ? Alors j’aime lire, tout va bien mais j’avoue que je partais un peu sur une certaine réserve. Je n’avais lu... C’est l’histoire d’une erreur heureuse. Il y a longtemps que sur les réseaux sociaux j’admire les illustrations d’un artiste prolifique que j’aime vraiment beaucoup. En effet, François Baranger a énormément de talent et j’ai complètement craqué sur les scènes mettant en image les grands anciens des récits lovecratiens (oublions un instant les révélations sur Lovecraft et concentrons-nous sur le sieur Baranger) qui ont emplis de nombreux rêves (cauchemars) de ma jeunesse. Or, ce bourreau de travail fait la promotion il y a peu de son livre Tepuy. J’aime les surprises, je ne cherche pas à savoir ce que tepuy signifie, le mot sonne bien, il est même exotique à l’oreille, la couverture est prometteuse, je file le commander chez mon libraire. Quelle n’est pas ma surprise en allant le chercher de tomber sur un roman, mais… je ne comprends pas, l’auteur est bien François Baranger, pas comme cet ouvrage dont il n’avait réalisé que la couverture (oui je cumule les étourderies) pourtant pas d’autre dessin que la couverture. Je réalise soudain que Baranger est également écrivain. Ah… Ce ne sont pas que des images ? Alors j’aime lire, tout va bien mais j’avoue que je partais un peu sur une certaine réserve. Je n’avais lu le résumé qu’en diagonale pour ne pas trop me spoiler, j’entrais donc dans ce livre sans savoir si je me régalais de fiction, polar ou que sais-je ? Ouvrons Tepuy ensemble, voulez-vous ? Petite intro en italique, j’aime ces effets de polices d’écriture qui introduisent des parenthèses dans le texte. « Elle ouvre les yeux. Il fait noir et froid. Une douleur sourde. Ses paupières sont trop lourdes. Elles retombent » D’entrée de jeu je me demande si c’est un thriller, et la victime se réveille dans un terrain inconnu. Wow, ça part pas mal… Au niveau de la mise en forme, tout fonctionne, c’est fluide, le roman se lit bien, il n’est pas lourd, ne souffre pas trop de répétitions, les effets de style sont légers. C’est correct. Quant aux personnages, en fait de victime nous avons une héroïne badass que nous découvrirons tranquillement au fil du récit. Les personnages sont travaillés, peut-être qu’il y a un peu trop de mystère sur les relations entre certains d’entre eux mais dans l’ensemble j’ai aimé chaque personne dans cette jungle. C’est ce qui m’a un peu chagriné, les méchants ne le sont pas forcément tout le temps, les gentils sont parfois un peu mièvres. Je suis tombée en admiration devant ce personnage secondaire pourtant central, le vrai héro de ce bouquin (à mon humble avis), le détective privé qui – lui – est loin de tout cliché. J’en suis à vouloir lire tout Steinbeck. Bon, je suppose que je ne vais pas vous spoiler si je vous dévoile que c’est un récit d’aventures mêlant argent, pouvoir et science-fiction ? La SF démarre déjà avec le personnage de Ruzena qui est un peu trop pimpée à mon gout, la nana est parfaite dans sa spécialité, son accompagnant ne fait que rehausser le caractère entier de cette sportive de l’extrême. Je n’ai du coup pas trop accroché au personnage aux prises avec des trous de mémoires très handicapants. Des introspections un peu trop larmoyantes, induites par la frustration de ne pas se souvenir ont coupé le rythme de ce récit haletant. Ils étaient nécessaires mais en trop grand nombre à mon goût. Enfin, et c’est bien là la complexité de mon avis sur ce livre, j’ai aimé Ruzena mais elle m’a paru « trop » plein de choses, cela m’a un peu agacée, j’avais la sensation que François Baranger avait hésité sur le caractère de cette femme et qu’il avait décidé de tout garder. Et je n’adhère pas totalement. Les descriptions sont époustouflantes et on retrouve presque les fresques dessinées par l’artiste, on sent le souci de nous immerger dans son univers et j’ai beaucoup aimé être emportée dans ce décor étourdissant. J’ai bien senti que si François Baranger avait produit une série de livres illustrés adaptés de nouvelles de Howard Philip Lovecraft c’est bien qu’il avait aimé l’univers tant j’ai retrouvé d’écho dans sa façon de décrire le vertige : « Elle se tenait au sommet d’une falaise comme elle n’en avait jamais vu. Un à-pic d’une hauteur inconcevable, tombant droit vers la jungle en contrebas. » Au final, je suis une lectrice difficile, j’aime ce qui est sombre, triste, malaisant et peut être que ce récit était trop positif en fin de compte pour moi car je me rend bien compte que je pinaille pour du détail. En d’autres termes, François Baranger nous immerge dans Tepuy pour une aventure humaine forte de rebondissements et moi tout ce que je désire c’est connaître l’histoire du détective privé.
    Lire la suite
    En lire moins
  • analyse Posté le 29 Juin 2020
    Je remercie les éditions Critic de m'avoir fait découvrir ce magnifique thriller d'aventure que j'ai savouré avec délectation. François Baranger nous plonge directement au cœur de l'action. On se retrouve dans une foret dense et humide, avec une jeune femme adepte de sports extrêmes qui se réveille amnésique dans la toile de son parachute . Bientôt , elle s'apercevra qu'elle n'est pas venu seule dans cet endroit. J'ai adoré cette ambiance étrange et glaçante à la fois que l'auteur met en place. Le fait de faire retrouver sa mémoire à Ruz au compte goutte de façon a créer de petits rebondissements. C'était juste judicieux. Parallèlement, on va être avec Fisher, un détective privé qui va enquêter sur le vol d'un petit avion emprunté par Ruz , et qui va être très vite confronté à un Trust pharmaceutique digne de la mafia. Quel rapport entre Ruz et cette entreprise? Que fait Ruz dans cette jungle? Comment a-t-elle pu se crasher, elle qui est une pilote aguerrit? J'ai adoré le style et la plume fluide de l'auteur qui ne nous laisse pas une minute de répit. Un intrigue intelligemment ficelée avec une fin au carrée comme je les aime. Des thématiques intéressantes, intrigantes, originales et... Je remercie les éditions Critic de m'avoir fait découvrir ce magnifique thriller d'aventure que j'ai savouré avec délectation. François Baranger nous plonge directement au cœur de l'action. On se retrouve dans une foret dense et humide, avec une jeune femme adepte de sports extrêmes qui se réveille amnésique dans la toile de son parachute . Bientôt , elle s'apercevra qu'elle n'est pas venu seule dans cet endroit. J'ai adoré cette ambiance étrange et glaçante à la fois que l'auteur met en place. Le fait de faire retrouver sa mémoire à Ruz au compte goutte de façon a créer de petits rebondissements. C'était juste judicieux. Parallèlement, on va être avec Fisher, un détective privé qui va enquêter sur le vol d'un petit avion emprunté par Ruz , et qui va être très vite confronté à un Trust pharmaceutique digne de la mafia. Quel rapport entre Ruz et cette entreprise? Que fait Ruz dans cette jungle? Comment a-t-elle pu se crasher, elle qui est une pilote aguerrit? J'ai adoré le style et la plume fluide de l'auteur qui ne nous laisse pas une minute de répit. Un intrigue intelligemment ficelée avec une fin au carrée comme je les aime. Des thématiques intéressantes, intrigantes, originales et cette touche de fantastique bien dosée qui m'a fait frissonné. Une construction parfaite, pas de temps mort, j'ai juste surkiffé! Mon dieu que c'était bon! Même le lieu est original ! Un tepuy les amis! J'en avais jamais entendu parler avant :lol: ( Pour ceux qui ne savent ce qu'est un tepuy: c'est un haut plateau de falaise qui s'élève au dessus de la jungle en Amérique latine) Et oui nous sommes au Venezuela, je vous dit pas le dépaysement ça change de tous ces romans qui se passe en ville! D'un coté cette flore luxuriante et si dense et de l'autre des falaise, de la roche à perte de vue et puis cette faune plutôt atypique, des mercenaires aux pouvoirs surhumains avec qui nos amis vont avoir fort à faire… J'ai adoré être avec eux! Que dire sur les personnages…. Ils sont tous extrêmement bien campés. Ils sont tous vrais, humains. Et pour certains assoiffé par l'argent, le pouvoir. On peut voir jusqu'ou l'être humain est capable d'aller par ambition, ça fait juste froid dans le dos. J'ai aimé Ruz que l'on va suivre tout au long de l'histoire, que je pensais au début un peu superficielle mais qui c'est avéré que pas du tout, c'est une battante dans l'âme pour qui on ressent de l'empathie très vite. Fisher , le détective privé, un vieux de la vielle comme on dit à qui on ne la fait pas qui a une passion pour la lecture. Et puis beaucoup d'autres que vous découvrirez en lisant ce thriller d'aventure qui plaira j'en suis sure à beaucoup d'entre vous ;)
    Lire la suite
    En lire moins
  • Manuweb Posté le 9 Juin 2020
    Pour son troisième roman, François Baranger n'a pas choisi la voie la plus facile : le thriller d'aventure. Très vite, l'action est au rendez-vous et le lecteur a à peine le temps de suivre l'héroïne reprendre ses esprits que la tension devient palpable.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.