Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266323178
Code sériel : 3485
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 576
Format : 108 x 177 mm
À Paraître

The Hate U Give : La haine qu'on donne

Nathalie Bru (traduit par)
Date de parution : 06/01/2022
Quand son meilleur ami est tué sous ses yeux, Starr doit choisir son camp.
STARR A SEIZE ANS, elle est noire et vit dans un quartier rythmé par les guerres entre gangs et les descentes de police. Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ces deux mondes.
Sa vie...
STARR A SEIZE ANS, elle est noire et vit dans un quartier rythmé par les guerres entre gangs et les descentes de police. Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ces deux mondes.
Sa vie vole en éclats le soir où son ami Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est l’unique témoin. Et tandis que son quartier s’embrase, tandis que la police cherche à enterrer l’affaire, Starr va apprendre à redresser la tête.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266323178
Code sériel : 3485
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 576
Format : 108 x 177 mm
Pocket jeunesse
En savoir plus
7.95 €
À paraître le 06/01/2022

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Delivresmoi Posté le 28 Octobre 2021
    Le film m avait fait l effet d une claque, je n' ai donc pas hésité à acheter le livre malgré ma connaissance de l histoire. Je n ai pas été déçue car si j ai trouvé le film fidèle au livre, ce dernier par le rythme plus lent de la lecture permet de s interroger au fil des pages. Starr, une ado noire témoin du meurtre de son meilleur ami, nous interpelle. Nous sommes portés par sa tristesse, sa colère, son impuissance, ses doutes. Le récit nous questionne sur le racisme. Nous sommes en plein dans le mouvement #blacklivesmatter C est un roman tel un électrochoc, qui permet de réfléchir à des situations qui peuvent nous dépasser en tant qu Européen mais aussi à d autres situations plus "anodines" où quelques phrases employées comme "blagues" peuvent blesser. Les mots ont un poids. Les pensées de Starr sont bien construites. L histoire par ses dialogues et son contexte est ultra réaliste... malheureusement. Je l ai lu en version originale, donc en anglais. Bien que ce soit de la littérature destinée à un public adolescent la compréhension n a pas toujours été évidente à cause du langage parlé employé.
  • Linka16 Posté le 7 Juillet 2021
    Que dire de plus que tout ce qui a été dit sinon "Whaou" ? Ce livre est une claque magistrale. Je pense que j'ai particulièrement accroché car je me suis sentie proche de Starr, d'une certaine manière. Pourtant, je n'ai strictement rien à voir avec elle : je n'ai ni son enfance, ni son adolescence ; ma vie et mon quartier sont d'une délicieuse banalité. Je ne suis pas, comme elle le dit elle-même, une "minorité opprimée". Je n'ai pas vu mes amis se faire descendre sous mes yeux. Mais à travers ces pages, j'ai ressenti les mêmes choses qu'elle, je me suis posé les mêmes questions presque au même moment. Et avec toujours cette interrogation lancinante dans un coin de ma tête : "Putain, mais qu'est ce que je ferai à leur place à tous ?". Et honnêtement, je sais toujours pas. C'est un sujet qui touche évidemment : racisme, violences policières, drogues, émeutes, on a tous notre avis sur la question. Moi, ce qui me touche d'autant plus, c'est qu'il est question avant tout de deux gamins, parce que Khalil et Starr, ce sont des jeunes dont j'avais l'âge il n'y a encore pas si longtemps. J'ai été prise dans... Que dire de plus que tout ce qui a été dit sinon "Whaou" ? Ce livre est une claque magistrale. Je pense que j'ai particulièrement accroché car je me suis sentie proche de Starr, d'une certaine manière. Pourtant, je n'ai strictement rien à voir avec elle : je n'ai ni son enfance, ni son adolescence ; ma vie et mon quartier sont d'une délicieuse banalité. Je ne suis pas, comme elle le dit elle-même, une "minorité opprimée". Je n'ai pas vu mes amis se faire descendre sous mes yeux. Mais à travers ces pages, j'ai ressenti les mêmes choses qu'elle, je me suis posé les mêmes questions presque au même moment. Et avec toujours cette interrogation lancinante dans un coin de ma tête : "Putain, mais qu'est ce que je ferai à leur place à tous ?". Et honnêtement, je sais toujours pas. C'est un sujet qui touche évidemment : racisme, violences policières, drogues, émeutes, on a tous notre avis sur la question. Moi, ce qui me touche d'autant plus, c'est qu'il est question avant tout de deux gamins, parce que Khalil et Starr, ce sont des jeunes dont j'avais l'âge il n'y a encore pas si longtemps. J'ai été prise dans cette histoire parce que je me sens concernée, qu'elle est actuelle. Concernant l'écriture et non plus l'histoire, là aussi je me suis régalée : fluide (j'ai tourné les pages sans pouvoir m'arrêter), et un humour auquel j'ai totalement adhéré et qui détend bien l'atmosphère. Un vrai régal ! En bref, une lecture que je conseille à tous !
    Lire la suite
    En lire moins
  • ElisaPracella Posté le 1 Juillet 2021
    J'ai trouvé ce livre absolument bouleversant : je dois avouer que dès la trentième page j'étais déjà en larmes. Les injustices décrites nous révoltent, nous prennent aux tripes : c'est exactement ce genre de sentiments que j'attends lorsque je lis un livre sur le thème du racisme aux Etats Unis (poke The Black Kids qui a été une grosse déception pour moi). La plume est très addictive et très fluide! On ressent énormément d'émotions et ce que j'ai particulièrement aimé c'est que malgré le fait que certains aspects soient vraiment durs, on est pas du tout dans un récit larmoyant. Au contraire, Angie Thomas a réussi à intégrer quelques brins d'humour et ça m'est arrivée de rire aux éclats en lisant certains passages! J'ai d'ailleurs adoré les quelques références à Harry Potter adaptées à la culture noire américaine. Puis Starr évolue dans un environnement tellement attachant, ses parents sont aimants, elle a une famille soudée et je trouve ça tellement plus agréable que de suivre une adolescente pseudo rebelle.. J'ai eu un coup de coeur pour le personnage de Seven qui m'a beaucoup touchée ! En général, je m'attache davantage aux personnages féminins mais ici ce fut le contraire #x1f648;... J'ai trouvé ce livre absolument bouleversant : je dois avouer que dès la trentième page j'étais déjà en larmes. Les injustices décrites nous révoltent, nous prennent aux tripes : c'est exactement ce genre de sentiments que j'attends lorsque je lis un livre sur le thème du racisme aux Etats Unis (poke The Black Kids qui a été une grosse déception pour moi). La plume est très addictive et très fluide! On ressent énormément d'émotions et ce que j'ai particulièrement aimé c'est que malgré le fait que certains aspects soient vraiment durs, on est pas du tout dans un récit larmoyant. Au contraire, Angie Thomas a réussi à intégrer quelques brins d'humour et ça m'est arrivée de rire aux éclats en lisant certains passages! J'ai d'ailleurs adoré les quelques références à Harry Potter adaptées à la culture noire américaine. Puis Starr évolue dans un environnement tellement attachant, ses parents sont aimants, elle a une famille soudée et je trouve ça tellement plus agréable que de suivre une adolescente pseudo rebelle.. J'ai eu un coup de coeur pour le personnage de Seven qui m'a beaucoup touchée ! En général, je m'attache davantage aux personnages féminins mais ici ce fut le contraire #x1f648; Bref, j'ai vraiment adoré cette lecture. C'est poignant, c'est touchant et ça éduque sur pas mal de points. Je pense que tout le monde devrait lire ce livre au moins une fois dans sa vie car les messages sont beaux et impactants!!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Schnoupsi Posté le 9 Juin 2021
    Un roman coup de point sur le racisme, les minorités et les guerres de gang aux États-Unis. Starr, une ado noire, qui vit dans le ghetto mais étudie dans un quartier blanc, voit sa vie totalement chamboulée lorsqu'elle voit son ami d'enfance mourir sous ses yeux, tué par un policier. C'est tout un monde en total opposition qui va s'ouvrir à elle. Parler et risquer de mettre en danger sa vie et celle de ses proches, se taire et laisser l'honneur de son ami traînée dans la boue? Scarr vit en perpétuelle contractions, elle n'est pas la même lorsqu'elle est dans son école. Mais tout ces dilemmes vont la mener à élever sa voix, à essayer de faire bouger les choses. Une lecture très intéressante, qui au-delà de l'aspect du racisme, met en lumière ce que certains sont prêts à faire pour défendre leur honneur. Je vous la conseille vivement.
  • l_iris_me Posté le 7 Juin 2021
    Bon, pour être tout à fait honnête, les 150 premières pages ne m'ont pas vraiment emballée. Je ne saurai même pas dire pourquoi... Mais vu le sujet, j'avais le sentiment d'avoir le devoir de le lire. Donc je l'ai lu entièrement. Il est en effet question de violence policière aux États-Unis. Pour revenir à cette histoire de page, j'étais davantage dedans après les 150/200 premières. Ce livre est vraiment lourd de messages donc je trouve que l'approche par un roman young-adulte/adolescent est super intéressante. Pour ce qui est des personnages, je n'ai pas accroché avec Starr, le personnage principal. J'ai vraiment préféré son père (qui m'a fait pensé au père d'une amie que j'apprécie beaucoup donc...😂) et son petit-ami. Et je ne sais, encore une fois, pas expliquer pourquoi ! Mais en tout cas si vous voulez lire un livre sur ce sujet sans qu'il soit trop lourd, je pense que c'est une bonne option. J'ai d'ailleurs vu qu'il avait été adapté en film. Je le regarderai peut-être !
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.