Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266254144
Code sériel : 16090
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Tout l'amour de nos pères

Date de parution : 07/05/2015
L’épopée des Marsac a débuté avec Pierre. Sous-officier aux armées du temps de la splendeur de Bonaparte, il a pu léguer à ses descendants le Grand Castel, une magnifique bâtisse posée sur une centaine d’hectares de terre, et il leur a confié le récit de sa vie.
Des écrits que, chacun à...
L’épopée des Marsac a débuté avec Pierre. Sous-officier aux armées du temps de la splendeur de Bonaparte, il a pu léguer à ses descendants le Grand Castel, une magnifique bâtisse posée sur une centaine d’hectares de terre, et il leur a confié le récit de sa vie.
Des écrits que, chacun à leur tour, ils décideront d'enrichir. Albine, sa fille, fera prospérer le domaine en y plantant des vignes. Aurélien, l’arrière-petit-fils, en assurera la pérennité. Et enfin Ludivine, de la quatrième génération, deviendra médecin, et reviendra dans son fief pour y soigner ses concitoyens.
Tous compléteront la trame des chroniques familiales où se mêlent, s’embrassent et s’embrasent petite et grande histoires.

« Une ode à ceux qui souffrent, aux obscurs broyés par l’Histoire. Et cela donne du Signol tout craché, poignant, humain. » Gilles Pudlowski – Le Point
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266254144
Code sériel : 16090
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Une œuvre sourde et poignante à la Bernard Clavel : une ode à ceux qui souffrent, aux obscurs broyés par l'Histoire. Et cela donne du Signol tout craché, poignant, humain. » Gilles Pudlowski, Le Point
« Christian Signol, vieux renard, est un maître artisant, il connaît les charpentes et reste fidèle à son plan de construction, solide. » Patrick Rambaud, de l'Académie Goncourt, Le Monde des Livres
« On s'y plonge avec plaisir. » Femme actuelle
« Il y a toujours beaucoup d'amour, de tendresse dans les romans de Signol. » Sud Ouest

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MyriamBachon Posté le 13 Mars 2021
    Belle fresque retraçant la saga familiale de la Révolution à nos jours, cette histoire faite de simplicité, d'amour de la terre et de la famille, nous tient en haleine jusqu'à la fin. Ce roman se déroule en Dordogne dans un château près de Bergerac. La famille est marquée de génération en génération par les guerres et les sacrifices qu'elles imposent, et la lutte pour sauvegarder le domaine.
  • patricelucquiaud Posté le 8 Octobre 2019
    Plus qu'une Saga familiale, cette fiction sans doute inspirée de faits tenant à d'autres réalités, a l'avantage de nous faire remonter le temps jusqu'à la Révolution de 1789 et nous faire revivre à travers les personnages de Pierre, Albine, Aurélien et Ludivine, deux siècles de tumultes politiques et sociaux ponctués de guerres dans cette France provinciale où la vie peut être âpre mais toujours appréciée pour ce qu'elle offre de beautés simples au rythme des saisons. Des saisons qui modifient les paysages en même temps qu'elles pénètrent dans les cœurs d'hommes et de femmes vigoureux, entreprenant et assumant leur destin d'où les malheurs à côté des bonheurs ne sont pas exclus. Surmonter l'impondérable et l’inacceptable en se rattachant à ce qui élève et guérit voilà sur l'ensemble de ces générations de paysans médecins ce qui constitue à la fois la force et la joie de vivre de ceux et celles qui choisissent le combat noble et la dignité face à la résignation issue des fatalités les plus incongrues... Je recommande ce roman à tous ceux qui cherchent à la fois le dépaysement, un voyage dans l'histoire qui fut celle de nos proches aïeux et une élévation des grandeurs... Plus qu'une Saga familiale, cette fiction sans doute inspirée de faits tenant à d'autres réalités, a l'avantage de nous faire remonter le temps jusqu'à la Révolution de 1789 et nous faire revivre à travers les personnages de Pierre, Albine, Aurélien et Ludivine, deux siècles de tumultes politiques et sociaux ponctués de guerres dans cette France provinciale où la vie peut être âpre mais toujours appréciée pour ce qu'elle offre de beautés simples au rythme des saisons. Des saisons qui modifient les paysages en même temps qu'elles pénètrent dans les cœurs d'hommes et de femmes vigoureux, entreprenant et assumant leur destin d'où les malheurs à côté des bonheurs ne sont pas exclus. Surmonter l'impondérable et l’inacceptable en se rattachant à ce qui élève et guérit voilà sur l'ensemble de ces générations de paysans médecins ce qui constitue à la fois la force et la joie de vivre de ceux et celles qui choisissent le combat noble et la dignité face à la résignation issue des fatalités les plus incongrues... Je recommande ce roman à tous ceux qui cherchent à la fois le dépaysement, un voyage dans l'histoire qui fut celle de nos proches aïeux et une élévation des grandeurs d'âmes s'opposant aux dérives de notre monde contemporain où les humains aspirés par la précipitation du temps, les exaltations débridées liés au foisonnement des impressions et des sensations, sont soumis à leurs égo exacerbées. L'auteur qui n'en n'est pas à son premier essai dans le genre retour sur le passé, en phase avec les vies de familles rurales, fait ici s'exprimer ses héros à la première personne pour conter ce qu'ils vivent et ont vécu dans un journal qui se transmettra et sera poursuivi d'une génération à l'autre. C'est très vivant et le lecteur est vite transporté dans la suite de leurs jours jusque dans l'intimité de leurs états d'âmes et de leurs réflexions, partageant leurs blessures, leurs doutes, leurs certitudes et aussi leurs bonheurs, bercé par le souffle léger du vent qui agite les frondaisons ou le miroitement des eaux tranquilles de la Dordogne. Quand on plonge dans ces tranches de vie jamais à distance de la grande histoire, on se rend compte que les générations de nos arrière grands-parents, grands-parents, parents, n’ont jamais été exemptes d’une période marquée douloureusement par la guerre. Ainsi Pierre Marsac enfant trouvé aura à se battre sous la révolution et le premier empire, Albine aura à subir les retombées de la Restauration, des révolutions de 1830 et 1848 et de la guerre de 1870 qui l’endeuillera. Aurélien son petit fils, ne sera pas épargné, dans sa descendance directe, il aura aussi à subir les affres de la première grande guerre ; quant à Ludivine, sa fille, à la connaissance de toutes ces blessures qui ont meurtri ses aïeux, elle n’acceptera jamais la folie des hommes les faisant s’engager dans des conflits meurtriers, et jure de n’avoir jamais d’enfant mâle… pourtant, au gré des ballotements de l’existence et contre toute volonté, elle en eut un qu’elle aima très fort et dont elle pensait bien qu’après les deux conflits mondiaux ayant stigmatisé le XXème siècle des pires horreurs, que jamais il ne connaitrait de guerre… Un roman certes, mais si proche des réalités d’hier quand vivre c’était, au présent, préparer l’avenir engageant toute son énergie et son amour pour la cause des siens et de sa descendance… Lignée du sang et fruits de la vigne, au service du breuvage tant apprécié des dieux et des hommes, sur ce terroir baigné des lumières douces et vives au rythme des saisons, dans le crépitement de leurs sucs et arômes, livrent au lecteur, ce chant d’amour à la terre et cet hymne éternel à la Vie… « Un patrimoine ce n’est pas qu’un lopin de terre transmis à ses enfants, c’est aussi l’engagement d’existences vouées au labeur et gorgées d’amour… »
    Lire la suite
    En lire moins
  • meknes56 Posté le 25 Août 2019
    Encore un formidable roman régional signé par Signol. Ce beau, ce magnifique roman m'a tenue en haleine tout au long de ses pages.. . Véritable plaisir de lecture montrant dans un contexte historique les vies difficiles, courageuses de nos ancêtres paysans.
  • LesLecturesDeRudy Posté le 20 Décembre 2018
    Belle évocation au travers d'une saga familiale d'un siècle d'histoire de France . Certes les événements sont souvent survolés mais de l'empire à mai 68 en passant par la commune et la grande guerre tout est évoqué. Comme toujours chez Signol la Dordogne est bien présente et la nostalgie de la vie simple mais dure des campagnes d'antan transparait au fil des pages . L'histoire est bien menée et on souri ou pleure avec les protagonistes du roman . Lire Signol c'est souvent un bon moment de lecture et c'est encore le cas avec ce roman .
  • Annette55 Posté le 19 Mai 2016
    Voici un roman du terroir qui conte l'histoire de la dynastie des Marsac à travers l'histoire du pays de juillet 1792 jusqu'à l'après mai 68. L'histoire d'une famille à la fois humble et forte confrontée à la folie des guerres successives , des progrès sociaux et médicaux, aux deuils brutaux, aux conflits, aux métamorphoses de l'histoire et aux liens indestructibles tissés entre les générations. Une famille vivant à l'écart des grandes villes, liée inexorablement au "Grand CASTEL" , la propriété familiale , havre de paix, baignée de la lumière et de la chaleur des étés au cœur de la belle terre de Dordogne, des rires, de la vie, du chant de l'eau , de la vigne, des caresses du vent dans les chênes, d'espace et de liberté loin de l'agitation incessante des villes........ De l'aïeul, Pierre Marsac , courageux et passionné, enfant trouvé entré dans les armées de la République, se partageant entre l'exercice de la médecine, la nécessités absolue d'être utile aux autres, sauver, soigner, aider, guérir et l'exploitation des terres à son arrière petit-fille Ludivine, indépendante,forte et obstinée... Christian Signol dresse le portrait de quatre personnes, de ces hommes et de ces femmes vivant au cœur de la nature, dévoués aux... Voici un roman du terroir qui conte l'histoire de la dynastie des Marsac à travers l'histoire du pays de juillet 1792 jusqu'à l'après mai 68. L'histoire d'une famille à la fois humble et forte confrontée à la folie des guerres successives , des progrès sociaux et médicaux, aux deuils brutaux, aux conflits, aux métamorphoses de l'histoire et aux liens indestructibles tissés entre les générations. Une famille vivant à l'écart des grandes villes, liée inexorablement au "Grand CASTEL" , la propriété familiale , havre de paix, baignée de la lumière et de la chaleur des étés au cœur de la belle terre de Dordogne, des rires, de la vie, du chant de l'eau , de la vigne, des caresses du vent dans les chênes, d'espace et de liberté loin de l'agitation incessante des villes........ De l'aïeul, Pierre Marsac , courageux et passionné, enfant trouvé entré dans les armées de la République, se partageant entre l'exercice de la médecine, la nécessités absolue d'être utile aux autres, sauver, soigner, aider, guérir et l'exploitation des terres à son arrière petit-fille Ludivine, indépendante,forte et obstinée... Christian Signol dresse le portrait de quatre personnes, de ces hommes et de ces femmes vivant au cœur de la nature, dévoués aux autres , pétris d'humanité , habitués à affronter leur destin sans jamais faillir à leurs obligations ni renoncer à leur dignité ! Des portraits chaleureux et émouvants , puissants qui touchent au cœur! Une lecture prenante, sensible, attachante , d'une humanité et d'une tendresse absolues comme Christian Signol a l'art de les écrire ! Un ouvrage passionnant très réussi lu d'une traite ou presque ..........
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.