Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266298469
Code sériel : 17671
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 368
Format : 108 x 177 mm

Une année folle

Date de parution : 06/02/2020
Entrez dans la danse : une des plus sidérantes années de l’Histoire de France commence. Fraîchement débarqué de l’île d’Elbe, Napoléon déloge Louis XVIII pour remonter sur son trône. « Son » trône ? Après Waterloo, le voilà à son tour bouté hors des Tuileries. Le roi et l’Empereur se... Entrez dans la danse : une des plus sidérantes années de l’Histoire de France commence. Fraîchement débarqué de l’île d’Elbe, Napoléon déloge Louis XVIII pour remonter sur son trône. « Son » trône ? Après Waterloo, le voilà à son tour bouté hors des Tuileries. Le roi et l’Empereur se disputent un fauteuil pour deux, chacun jurant incarner la liberté, la paix et la légitimité.
Sur la scène de ce théâtre méconnu des Cent-Jours, deux couples, fidèles de « l’Aigle », sont dans la tourmente. Des héros oubliés liés par un sens de l’honneur et une loyauté hors du commun qu’ils vont payer cher…
Au bal du pouvoir, la valse des courtisans bat la mesure face à un peuple médusé. La fable reste intemporelle, enjouée et amorale.

« Une formidable fresque historique qu’on lit d’une seule traite. » Albane Piot – Le Figaro Histoire

« Un brillant et passionnant récit. C’est vif, truculent, documenté et disons-le, mouvementé. » Isabelle de Montvert-Chaussy – Sud-Ouest
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266298469
Code sériel : 17671
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 368
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Roman épique et séduisant aux multiples rebondissements, formidable fresque historique qu’on lit d’une seule traite. » Albane Piot
Le Figaro Histoire

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Zephirine Posté le 1 Septembre 2021
    Dans cette vaste frasque historique, Sylvie Yvert s’attache aux pas de Charles et d’Antoine, deux hommes opposés par la naissance et l’âge mais tous deux fidèles de Napoléon. L’histoire débute par la fin, lorsque Charles, doit se défendre durant son procès. Charles, jeune aristocrate marié à Georgine qui vient d’une famille royaliste, « s’est rendu coupable, dit-on, de rébellion et de trahison après avoir succombé à des sentiments mal éteints. » Nous sommes en 1815, l’année du retour de Napoléon durant cent jours et qui se terminera tragiquement à Waterloo tandis que Louis XVIII retrouve son trône. Charles, traduit en conseil de guerre, est accusé d’avoir comploté et participé au coup d’état qui a permis à Napoléon de quitter Sainte Hélène pour retrouver son titre d’empereur. Antoine, qui a épousé la nièce de Joséphine de Beauharnais, celui qu’on surnomme « le mamelouk » à cause de sa fidélité à l’empereur, a eu une carrière fulgurante en réorganisant la poste et l’acheminement du courrier. Et pour comprendre tout l’enjeu de ces procès, quoi de mieux que de se plonger dans l’histoire palpitante et incroyable de ces Cent-jours qui ont mis la France sens dessus-dessous. « Rien dans l’histoire ne ressemble à... Dans cette vaste frasque historique, Sylvie Yvert s’attache aux pas de Charles et d’Antoine, deux hommes opposés par la naissance et l’âge mais tous deux fidèles de Napoléon. L’histoire débute par la fin, lorsque Charles, doit se défendre durant son procès. Charles, jeune aristocrate marié à Georgine qui vient d’une famille royaliste, « s’est rendu coupable, dit-on, de rébellion et de trahison après avoir succombé à des sentiments mal éteints. » Nous sommes en 1815, l’année du retour de Napoléon durant cent jours et qui se terminera tragiquement à Waterloo tandis que Louis XVIII retrouve son trône. Charles, traduit en conseil de guerre, est accusé d’avoir comploté et participé au coup d’état qui a permis à Napoléon de quitter Sainte Hélène pour retrouver son titre d’empereur. Antoine, qui a épousé la nièce de Joséphine de Beauharnais, celui qu’on surnomme « le mamelouk » à cause de sa fidélité à l’empereur, a eu une carrière fulgurante en réorganisant la poste et l’acheminement du courrier. Et pour comprendre tout l’enjeu de ces procès, quoi de mieux que de se plonger dans l’histoire palpitante et incroyable de ces Cent-jours qui ont mis la France sens dessus-dessous. « Rien dans l’histoire ne ressemble à ce quart d’heure, a écrit Victor Hugo à propos des Cent-jours, ce second empire avant la lettre » C’est en suivant Charles et Antoine (dont la véritable identité ne sera dévoilée qu’à la fin du roman) que l’autrice nous raconte ce fragment d’histoire riche en intrigues politiques où se succèdent ascensions et chutes comme dans un jeu de domino. On y croise Talleyrand « le diable boiteux » et Fouché « le caméléon » qui vont tirer les ficelles d’un jeu de dupes. La loyauté n’est plus de mise et chacun va vers le plus offrant. Mais qui de Napoléon ou de Louis XVIII incarne vraiment la paix et la légitimité ? Sylvie Yvert se faufile avec aisance dans ce petit monde de courtisans, d’aristocrates, elle décrit avec réalisme l’espoir et l’obstination des épouses et des proches de Charles et Antoine, raconte avec truculence les compromissions et les revirements d’opinion qui sont la règle des deux côtés. Jamais didactique, ce roman parfaitement documenté m’a enchantée et ses personnages féminins m’ont beaucoup touchée.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nanako-Mai Posté le 2 Avril 2021
    C'est une lecture fastidieuse mais fascinante. Au départ, j'ai eu quelques difficultés à entrer dans l'histoire mais une fois les cinquante premières pages passées, on s'habitue au style très dense de l'autrice, aux nombreux personnages ainsi qu'au contexte historique. L'alternance entre nos deux héros : Charles et Antoine m'a quelque peu déstabilisée au début, il me fallait toujours un petit laps de temps afin de savoir sur lequel des deux se centrait le chapitre, puis l'on se familiarise avec le procédé et l'on suit leur destinée mise en parallèle avec intérêt. J'ai du malgré tout me concentrer, ce n'est pas une lecture détente, il faut se poser et prendre le temps de comprendre, d'assimiler cette période faste de l'Histoire et de se remémorer chacun des protagonistes qui jouent tous un rôle dans la valse folle de cette année 1815. Néanmoins, je reconnais que mon esprit s'est embrouillé et parfois emmêlé et qu'il m'a fallu relire certains passages plusieurs fois pour bien les saisir, sans être sûre pour autant d'en avoir saisi tout le sens et toute l'essence. Le mieux donc est d'avoir quelques notions historiques quant à ce pan de l'Histoire et de connaître, au moins de noms, les personnalités emblématiques... C'est une lecture fastidieuse mais fascinante. Au départ, j'ai eu quelques difficultés à entrer dans l'histoire mais une fois les cinquante premières pages passées, on s'habitue au style très dense de l'autrice, aux nombreux personnages ainsi qu'au contexte historique. L'alternance entre nos deux héros : Charles et Antoine m'a quelque peu déstabilisée au début, il me fallait toujours un petit laps de temps afin de savoir sur lequel des deux se centrait le chapitre, puis l'on se familiarise avec le procédé et l'on suit leur destinée mise en parallèle avec intérêt. J'ai du malgré tout me concentrer, ce n'est pas une lecture détente, il faut se poser et prendre le temps de comprendre, d'assimiler cette période faste de l'Histoire et de se remémorer chacun des protagonistes qui jouent tous un rôle dans la valse folle de cette année 1815. Néanmoins, je reconnais que mon esprit s'est embrouillé et parfois emmêlé et qu'il m'a fallu relire certains passages plusieurs fois pour bien les saisir, sans être sûre pour autant d'en avoir saisi tout le sens et toute l'essence. Le mieux donc est d'avoir quelques notions historiques quant à ce pan de l'Histoire et de connaître, au moins de noms, les personnalités emblématiques qui la composent - et de s'y intéresser, bien évidemment. Finalement on est prit dans le tourbillon de cette année effectivement folle. On est entraîné dans une danse du pouvoir, un pas à droite, l'autre à gauche, dans les bras de l'un et puis de l'autre. La valse des politiques, des conseillers, des dévots qui passent de Napoléon au Roi et vis et versa. Qui est qui ? Qui pensent quoi ? Beaucoup de changements, de mouvements, de vestes retournées. le plus important est finalement de se retrouver dans le bon camp au bon moment, tout est question de timing et de stratégie. Certains s'en sortent ainsi tandis que Charles et Antoine, fidèles à leur esprit et leurs convictions ne savent ni ne peuvent renier ce qu'ils sont. Et tout autour règne l'absurde de la situation. Ce roman historique est découpé en plusieurs actes, tout comme une pièce de théâtre, et se déroule, il est vrai, tour à tour comme une comédie burlesque et une tragédie. Je ne connaissais pas grand chose de cette époque et j'ai donc beaucoup appris. J'avais lu la biographie de Marie-Antoinette par Stefan Zweig, qui m'a permis de situer pas mal d'événements et d'illustres noms ainsi que le contexte d'après Révolution ; et la biographie de cet intriguant Fouché m'attend sagement sur mes étagères… L'Histoire de France n'a pas fini de me passionner. Challenge ABC 2020-2021 Challenge Monopoly
    Lire la suite
    En lire moins
  • Fabrice_lireetlivres Posté le 20 Mars 2021
    1815, Napoléon débarque à Golfe-Juan pour reprendre les rênes de l’Empire. En moins d’une année la France va subir trois régimes. C’est au travers de deux personnages historiques, Charles de la Bedoyère et Antoine de Lavalette que Sylvie Yvert nous décrit les soubresauts de cette période trouble. Encore une fois, l’écriture est fluide et l'histoire tellement intéressante.
  • HLeyral Posté le 26 Décembre 2020
    Un roman historique bien documenté racontant l’histoire de deux héros malheureux des 100 jours. Une période durant laquelle il fallait être prompt à retourner sa veste ! Une plume vive et captivante...
  • Ogrimoire Posté le 12 Août 2020
    Roman historique ? Fable ? Ou bien encore pièce de théâtre ? Cet ouvrage est un savant mélange des trois et autant vous dire que l’on ne s’ennuie pas ! D’ailleurs, comment s’ennuyer lorsque la France connait de tels soubresauts politiques. On assiste à la chute de Napoléon à Waterloo et, croyez-moi, lorsque Sylvie Yvert met en scène cette bataille, on a l’impression d’y être et d’être acculé par l’ennemi de tous côtés ! Et puis, l’auteure a également le talent de mettre en lumière une période que l’on survole généralement au long de nos études ou à l’université pour ceux qui suivent un cursus d’histoire, la première Restauration, ce léger retour en arrière pour le peuple français. Ce que j’ai aimé dans ce livre, c’est que l’on est convié à une longue valse ; valse des ministres, valse des régimes politiques, valse des alliances, bref on virevolte sans pause, sans laisser ralentir le rythme et parfois on prend même le risque d’y perdre la tête ! À la façon d’une pièce de théâtre semi-tragique, semi-comique, Sylvie Yvert redonne vie à cette année si particulière en nous offrant une belle morale qui n’est pas sans faire écho à des situations actuelles. C’est rythmé, c’est... Roman historique ? Fable ? Ou bien encore pièce de théâtre ? Cet ouvrage est un savant mélange des trois et autant vous dire que l’on ne s’ennuie pas ! D’ailleurs, comment s’ennuyer lorsque la France connait de tels soubresauts politiques. On assiste à la chute de Napoléon à Waterloo et, croyez-moi, lorsque Sylvie Yvert met en scène cette bataille, on a l’impression d’y être et d’être acculé par l’ennemi de tous côtés ! Et puis, l’auteure a également le talent de mettre en lumière une période que l’on survole généralement au long de nos études ou à l’université pour ceux qui suivent un cursus d’histoire, la première Restauration, ce léger retour en arrière pour le peuple français. Ce que j’ai aimé dans ce livre, c’est que l’on est convié à une longue valse ; valse des ministres, valse des régimes politiques, valse des alliances, bref on virevolte sans pause, sans laisser ralentir le rythme et parfois on prend même le risque d’y perdre la tête ! À la façon d’une pièce de théâtre semi-tragique, semi-comique, Sylvie Yvert redonne vie à cette année si particulière en nous offrant une belle morale qui n’est pas sans faire écho à des situations actuelles. C’est rythmé, c’est très finement écrit, ça transpire d’émotions, ça nous donne une belle leçon d’histoire, bref c’est un très très très gros coup de cœur ! Je ne peux que vous conseiller cet ouvrage, pour ma part j’ai hâte de me délecter d’un autre ouvrage de cette auteure.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.