Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266298445
Code sériel : 3338
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Une petite voix me disait de maigrir encore

Date de parution : 06/05/2021
Le témoignage bouleversant d'une guérison
Pendant près de deux ans, Solène connaît l’enfer de l’anorexie. Dans son journal intime, elle raconte ce « monstre » qui s’invite à chaque repas et l’empêche de se nourrir : une petite voix obsédante qui lui renvoie l’image d’une fille « nulle », « énorme », « immonde ».... Pendant près de deux ans, Solène connaît l’enfer de l’anorexie. Dans son journal intime, elle raconte ce « monstre » qui s’invite à chaque repas et l’empêche de se nourrir : une petite voix obsédante qui lui renvoie l’image d’une fille « nulle », « énorme », « immonde ». À force de ténacité, entourée de l’amour des siens et accompagnée par le corps médical, Solène retrouve peu à peu confiance en elle et reprend goût à la vie. Une libération dont cette jeune fille rayonnante, aujourd’hui étudiante, souhaite témoigner pour toutes les autres.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266298445
Code sériel : 3338
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ReaderOtter Posté le 12 Août 2021
    un grand voire immense bravo, se mettre à découvert ainsi demande beaucoup de courage et de force. Autant rentrer directement dans le vif du sujet, le thème abordé est donc l’anorexie mentale. Mais attendez, comme le livre est un témoignage, on est vraiment face à l’anorexie. Qu’on se le dise, quand on pense anorexie, qu’est-ce qui vous vient en tête ? Maigreur (oui quand même) et le fait de se faire vomir. Et bien ce livre permet a tout le monde de se sentir dans la peau d’une personne anorexique. Dans le titre, c’est indiqué « une petite voix » et bien elle est présente ! Vous savez comment j’adore que le titre ait une réelle explication ! Sincèrement, j’ai passé un bon moment (si on peut dire ca vu la situation). Le gros point positif pour moi est le fait qu’on soit présent avant l’apparition du trouble ! Je trouve cela super important et sincèrement bien réfléchi. Cela permet de montrer pourquoi et comment ce TCA (trouble du comportement alimentaire) se met en place. Plusieurs sentiments sont exploités dans le roman, on a vraiment accès aux émotions, aux ressentis, aux angoisses de Solène (oui, témoignage alors, autant le dire clairement). Je pense que ce livre... un grand voire immense bravo, se mettre à découvert ainsi demande beaucoup de courage et de force. Autant rentrer directement dans le vif du sujet, le thème abordé est donc l’anorexie mentale. Mais attendez, comme le livre est un témoignage, on est vraiment face à l’anorexie. Qu’on se le dise, quand on pense anorexie, qu’est-ce qui vous vient en tête ? Maigreur (oui quand même) et le fait de se faire vomir. Et bien ce livre permet a tout le monde de se sentir dans la peau d’une personne anorexique. Dans le titre, c’est indiqué « une petite voix » et bien elle est présente ! Vous savez comment j’adore que le titre ait une réelle explication ! Sincèrement, j’ai passé un bon moment (si on peut dire ca vu la situation). Le gros point positif pour moi est le fait qu’on soit présent avant l’apparition du trouble ! Je trouve cela super important et sincèrement bien réfléchi. Cela permet de montrer pourquoi et comment ce TCA (trouble du comportement alimentaire) se met en place. Plusieurs sentiments sont exploités dans le roman, on a vraiment accès aux émotions, aux ressentis, aux angoisses de Solène (oui, témoignage alors, autant le dire clairement). Je pense que ce livre doit être lu par beaucoup de monde. Je trouve qu’il permet de faire une grosse sensibilisation sans forcément choquer !
    Lire la suite
    En lire moins
  • red_inblue Posté le 5 Septembre 2018
    Incroyable, comme ce livre est d’une intensité époustouflante ! Un livre d’une grande sensibilité, qui m’a plus d’une fois laissée sans voix ! Un parcours magnifique, un combat difficile et une détermination digne d’une battante. Solène est une fille extraordinaire, qui a réussi avec l’aide de ses proches et en comptant sur elle-même, l’envie de combattre contre l’anorexie. Et quel courage de sa part ! De lutter contre cette petite voix incessante dans sa tête. De devoir tous les jours, affronter sa plus grande peur, son ennemie : manger. Petit à petit elle y est parvenue, chaque obstacle devenant une réussite. J’admire cette fille, qui est sortie de cette terrible spirale infernale : elle a affronté ses phobies, elle a réussi. Elle n’a pas simplement appris à s’aimer, elle a aussi décidé de vivre, et de profiter de chaque instant. Elle a eu cette force, ce courage d’affronter la vie, cette « profiteuse ». Solène est arrivée à un moment de sa vie où elle a pris une décision : elle veut être heureuse, ne plus laisser cette maladie lui dicter ses choix, sa VIE. Un belle leçon à en tirer : chacun peut s’en sortir car il y aura toujours de l’espoir, un appel à L’AIDE. Il suffit... Incroyable, comme ce livre est d’une intensité époustouflante ! Un livre d’une grande sensibilité, qui m’a plus d’une fois laissée sans voix ! Un parcours magnifique, un combat difficile et une détermination digne d’une battante. Solène est une fille extraordinaire, qui a réussi avec l’aide de ses proches et en comptant sur elle-même, l’envie de combattre contre l’anorexie. Et quel courage de sa part ! De lutter contre cette petite voix incessante dans sa tête. De devoir tous les jours, affronter sa plus grande peur, son ennemie : manger. Petit à petit elle y est parvenue, chaque obstacle devenant une réussite. J’admire cette fille, qui est sortie de cette terrible spirale infernale : elle a affronté ses phobies, elle a réussi. Elle n’a pas simplement appris à s’aimer, elle a aussi décidé de vivre, et de profiter de chaque instant. Elle a eu cette force, ce courage d’affronter la vie, cette « profiteuse ». Solène est arrivée à un moment de sa vie où elle a pris une décision : elle veut être heureuse, ne plus laisser cette maladie lui dicter ses choix, sa VIE. Un belle leçon à en tirer : chacun peut s’en sortir car il y aura toujours de l’espoir, un appel à L’AIDE. Il suffit d’y croire, d’y mettre de SA VOLONTÉ. On finit toujours par y arriver, même si cela prend du temps. Un beau livre, qui m’a aussi permis de relativiser, il y a toujours de la lumière là où on voit du sombre. L’anorexie, ce n’est pas qu’une maladie physique : c’est aussi une maladie MENTALE, qui détruit tout sur son passage. Parlez en à vos proches, car c’est primordial. Demander de l’aide ne fait pas de vous un faible, mais un combattant. Car comme l’a démontré Solène dans ce livre, le but ce n’est pas de tomber, mais de se RELEVER. Un réel plaisir d’avoir lu ce beau témoignage, témoignant d’une écriture profonde et sincère sur un sujet aussi délicat. Bref, ce fut une très belle lecture ! Je recommande cette lecture à toutes les jeunes filles ! Car c’est souvent pendant l’adolescence que la maladie peut venir s’installer dans nos vies.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Capucine214 Posté le 19 Juillet 2018
    Solène a 16 ans, en pleine adolescence. Période difficile ou chaque mot, chaque geste prend des proportions inattendues et démesurées. Solène évolue dans un monde tout à fait "normal" : père médecin mais absent car accaparé par son métier, une mère standardiste au cabinet de son mari, un petit frère avec qui elle est très complice, des amies et des amis. Elle est bonne élève, un peu trop perfectionniste, mais pas de conflits ni de jalousie à l'horizon. Tout semble aller bien dans le monde de Solène sauf que, une petite voix insidieuse ne cesse de lui susurrée des phrases pas très sympathiques : tu es moins importante que les patients de ton père ; tu es grosse ; de toute façon, elles ne t'ont jamais aimée... Et ces petites phrases prennent possession de son mental, de son corps, de sa volonté, de sa vie. Et Solène plonge dans l’anorexie. 52,3 kilos à la première pesée ; 33 kilos a son entrée à l’hôpital. Solène nous raconte avec ses mots à elle cette descente en enfer mais surtout son combat pour s'en sortir et renaitre. Rien ne nous est épargné : la douleur, le doute, les vomissements, l'aveuglement des proches et... Solène a 16 ans, en pleine adolescence. Période difficile ou chaque mot, chaque geste prend des proportions inattendues et démesurées. Solène évolue dans un monde tout à fait "normal" : père médecin mais absent car accaparé par son métier, une mère standardiste au cabinet de son mari, un petit frère avec qui elle est très complice, des amies et des amis. Elle est bonne élève, un peu trop perfectionniste, mais pas de conflits ni de jalousie à l'horizon. Tout semble aller bien dans le monde de Solène sauf que, une petite voix insidieuse ne cesse de lui susurrée des phrases pas très sympathiques : tu es moins importante que les patients de ton père ; tu es grosse ; de toute façon, elles ne t'ont jamais aimée... Et ces petites phrases prennent possession de son mental, de son corps, de sa volonté, de sa vie. Et Solène plonge dans l’anorexie. 52,3 kilos à la première pesée ; 33 kilos a son entrée à l’hôpital. Solène nous raconte avec ses mots à elle cette descente en enfer mais surtout son combat pour s'en sortir et renaitre. Rien ne nous est épargné : la douleur, le doute, les vomissements, l'aveuglement des proches et les copines qui s'interrogent et qui essaient d'enrailler l'innommable alors qu'elles sont elles mêmes sur la corde raide. C'est un témoignage poignant sur une maladie mal connue. Solène n'est pas folle, non elle a juste perdu le contrôle d'elle même. C'est aussi un témoignage de l'intérieur pour le corps médical, infirmières, médecins qui doivent se battre pour redonner confiance à ses ados mais aussi rassurer les parents. Non, ils ne sont pas de mauvais parents parce qu'ils n'ont pas vu que leur fille mourrait à petit feu de faim. Ce genre de livre n'est pas ma tasse de thé, mais je pense qu'il faut de temps en temps plonger dans la noirceur de notre société pour pouvoir continuer à évoluer dans ce monde. C'est une lecture difficile surtout quant on est mère d'une adolescente. Je ne regarde plus ma fille avec les mêmes yeux et je dois dire que je jette régulièrement un coup d’œil sur son assiette et son contenu.
    Lire la suite
    En lire moins
  • titieetsesnains Posté le 12 Juillet 2018
    Livre gagné grâce a la masse critique donc merci babélio et Xo éditions. On sait tous au minimum que l'anorexie est un poison et un fardeau pour la personne qui en est atteinte! On sait que la personne arrête de manger de peur de grossir, que sa vision d’elle-même est déformée, que parfois elle se fait vomir, qu'elle arrive a se cacher et mentir a son entourage...On en déduit forcément que la personne est mal dans sa peau! On sait que des conséquences sur le corps et les organes peuvent surgir... Par contre je ne me doutais pas que cette lutte acharnée contre soi-même était si dure! Je pensais bêtement qu'il s'agissait de trouver la volonté réelle pour s'en sortir... Grace a ce témoignage on découvre tout l'aspect mental, cette petite voix interne qui détruit tout sur son passage! qui te fait perdre toute confiance en toi, qui te fais douter de tout ton entourage et analyser dans les moindres détails chaque parole. cette petite voix qui te détruit physiquement, psychologiquement et qui fait tout pour te garder sous sa coupe. Cette maladie te prends tout! Pour moi, l'hospitalisation était forcément dure et dans ma tête je voyais surtout sonde de gavage,... Livre gagné grâce a la masse critique donc merci babélio et Xo éditions. On sait tous au minimum que l'anorexie est un poison et un fardeau pour la personne qui en est atteinte! On sait que la personne arrête de manger de peur de grossir, que sa vision d’elle-même est déformée, que parfois elle se fait vomir, qu'elle arrive a se cacher et mentir a son entourage...On en déduit forcément que la personne est mal dans sa peau! On sait que des conséquences sur le corps et les organes peuvent surgir... Par contre je ne me doutais pas que cette lutte acharnée contre soi-même était si dure! Je pensais bêtement qu'il s'agissait de trouver la volonté réelle pour s'en sortir... Grace a ce témoignage on découvre tout l'aspect mental, cette petite voix interne qui détruit tout sur son passage! qui te fait perdre toute confiance en toi, qui te fais douter de tout ton entourage et analyser dans les moindres détails chaque parole. cette petite voix qui te détruit physiquement, psychologiquement et qui fait tout pour te garder sous sa coupe. Cette maladie te prends tout! Pour moi, l'hospitalisation était forcément dure et dans ma tête je voyais surtout sonde de gavage, pesée, psy...J'étais loin de me douter que la solitude était une des plus grosse souffrance! Grace a ce livre je comprends pourquoi l'isolement est important et ce qu'il est censé déclenché pour amorcer la guérison, mais ça parait tellement long!! on se dit "pourquoi leur faire subir ça alors que la personne souffre déjà"? Et quand on croit que le bout du tunnel est enfin la...PAF rechute! cette voix si perfide qui tente tant bien que mal de se ré-approprier toutes nos pensées... J'ai beaucoup aimé lire tout ce que Solène ressentait dans cette période : la souffrance, la peur de décevoir et de faire souffrir ses parents, le doute,... J'ai beaucoup apprécié avoir également par passage les sentiments des parents de Solène. Bref une très bonne lecture qui nous ouvre les portes du psychique face a cette maladie dévastatrice
    Lire la suite
    En lire moins
  • louloutediary Posté le 6 Juillet 2018
    Solène est une lycéenne de seize ans, mignonne, studieuse, gentille, qui n'a rien à envier aux autres. Pourtant, elle a cette petite voix qui la ronge à l'intérieur. Grosse, immonde, stupide, inutile ... Solène va tomber dans l'engrenage de l'anorexie. Un kilo de perdu, puis deux, puis cinq, puis dix ... jusqu'à atteindre un stade critique. Hospitalisée de son plein gré et soutenue par sa famille et ses amies, elle va consigner son combat contre la maladie. Avant tout, je tiens à remercier Mélanie des éditions Xo pour ce service presse. J'ai été très intéressée par le témoignage de Solène Revol, et l'ai lu avec beaucoup d'attention. L'histoire de cette jeune fille montre que l'anorexie touche tout type de personne. En effet, Solène a un poids tout à fait normal, des amies, une famille aimante et de bonne notes à l'école. Pourtant, elle va peu à peu sombrer. Pourquoi ? Solène garde un mal être en elle depuis le collège. La pratique régulière et abusive du sport au départ va rapidement lui faire perdre quelques kilos. Mais cela ne suffit pas. Solène va diminuer ses portions de nourriture, jusqu'à ne plus manger. Paradoxalement, elle va toujours veiller à ce que son entourage se... Solène est une lycéenne de seize ans, mignonne, studieuse, gentille, qui n'a rien à envier aux autres. Pourtant, elle a cette petite voix qui la ronge à l'intérieur. Grosse, immonde, stupide, inutile ... Solène va tomber dans l'engrenage de l'anorexie. Un kilo de perdu, puis deux, puis cinq, puis dix ... jusqu'à atteindre un stade critique. Hospitalisée de son plein gré et soutenue par sa famille et ses amies, elle va consigner son combat contre la maladie. Avant tout, je tiens à remercier Mélanie des éditions Xo pour ce service presse. J'ai été très intéressée par le témoignage de Solène Revol, et l'ai lu avec beaucoup d'attention. L'histoire de cette jeune fille montre que l'anorexie touche tout type de personne. En effet, Solène a un poids tout à fait normal, des amies, une famille aimante et de bonne notes à l'école. Pourtant, elle va peu à peu sombrer. Pourquoi ? Solène garde un mal être en elle depuis le collège. La pratique régulière et abusive du sport au départ va rapidement lui faire perdre quelques kilos. Mais cela ne suffit pas. Solène va diminuer ses portions de nourriture, jusqu'à ne plus manger. Paradoxalement, elle va toujours veiller à ce que son entourage se nourrisse bien. A l'hôpital, elle va rencontrer d'autres jeunes filles atteintes du même mal qu'elle. Elle remarque à quel point elles sont maigres et malade. Pourtant, elle-même se voit encore trop grosse. Elle continue de se sous-estimer et va mener un long et rude combat pour faire taire cette voix démoniaque qui nuit à sa santé depuis des mois. En effet, les médecins la mettent en garde : si elle perd encore du poids, elle peut en mourir. J'ai eu beaucoup de peine pour Solène qui n'a pas pu contrôler l'anorexie sans une aide professionnelle. Mais j'ai également eu beaucoup de peine pour sa famille, son papa, son frère et surtout pour sa maman. Comment ne pas se sentir coupable de la descente aux enfers de son enfant ? Je n'ose imaginer sa douleur. Je ne sais d'ailleurs pas qu'elle serait ma réaction dans cette situation. Ce n'est qu'un témoignage parmi tant d'autres me direz-vous, mais je pense qu'il mérite d'être connu et partagé, notamment auprès des adolescents, afin de les sensibiliser au mieux sur l'anorexie mentale, en reconnaître les symptômes et savoir vers qui se diriger. Aujourd'hui, à dix-neuf ans, Solène poursuit ses études d'ingénieur. Si cette douloureuse période semble derrière elle, elle continue de se battre pour ne pas laisser revenir ses vieux démons.
    Lire la suite
    En lire moins
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Sujets de société : 14 romans young adult qui ont trouvé les mots justes

    Transidentité, racisme, immigration, maltraitance... Certains sujets sont difficiles à aborder avec les plus jeunes. Si vous n'arrivez pas à expliquer certaines choses à votre enfant, les auteurs de notre sélection ont su trouver les mots justes. Grâce à ces 14 romans, découvrez les sujets de société d'aujourd'hui à travers le prisme de la littérature young adult.

    Lire l'article