Lisez! icon: Search engine
Voyage d'une parisienne à Lhassa
Date de parution : 25/06/2018
Éditeurs :
Pocket

Voyage d'une parisienne à Lhassa

Date de parution : 25/06/2018
1924. Pour la première fois, une femme étrangère réussit à entrer dans Lhassa, capitale interdite du Tibet !
Huit mois auront été nécessaires à Alexandra David-Néel pour relever ce défi extraordinaire....
1924. Pour la première fois, une femme étrangère réussit à entrer dans Lhassa, capitale interdite du Tibet !
Huit mois auront été nécessaires à Alexandra David-Néel pour relever ce défi extraordinaire. Huit mois d'un long périple à travers les immenses solitudes du « pays des Neiges ». Huit mois d'une vie...
1924. Pour la première fois, une femme étrangère réussit à entrer dans Lhassa, capitale interdite du Tibet !
Huit mois auront été nécessaires à Alexandra David-Néel pour relever ce défi extraordinaire. Huit mois d'un long périple à travers les immenses solitudes du « pays des Neiges ». Huit mois d'une vie rude et dangereuse sous l'appparence d'une mendiante tibétaine !
À une époque où personne ne parle de « raid », c'est une aventure exceptionnelle que nous décrit ici l'auteur ! Elle y ajoute sa propre quête spirituelle, et ce regard fasciné qu'elle porte sur la civilisation tibétaine.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266289009
Code sériel : 2095
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782266289009
Code sériel : 2095
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Givry 20/09/2022
    Ce qui frappe immédiatement avec ce récit, c'est la DETERMINATION d'Alexandra David-Neel. Elle expose brièvement en introduction ses précédentes tentatives infructueuses pour entrer dans Lhassa, capitale du Tibet. Nous sommes au tout début du vingtième siècle. Cette nouvelle expédition se déroule avec son fils adoptif, un jeune lama. Grâce à lui, habillée comme une femme pèlerin et le visage noirci par la cendre, elle peut dissimuler à tous son état d'étrangère. Si elle est découverte, elle est expulsée une fois encore. L'expédition est périlleuse et très longue, il faut affronter le froid, le gel, l'aridité, les à pics, les panthères et autres. Mais tout ceci n'est rien comparé au danger de rencontrer un être qui décelerait en elle l'étrangère. Elle connait bien le Tibet, les usages, mais ce n'est pas suffisant pour se prémunir d'une rencontre fatidique. Pour limiter ce risque, ils marchent ou escaladent les pentes rocheuses la nuit, se cachent le jour. Sa personnalité est fascinante, elle va droit au but, c'est passionnant. Ce récit aura bientôt un siècle d'âge, c'est une sorte de document anthropologique très accessible.
  • Bookaddict19 27/07/2022
    C'est ce livre qui m'a donné le goût de la lecture et qui a fait de moi un grand voyageur. C'est une femme extraordinaire et d'un courage hors du commun. Un voyage initiatique à une époque un peu moins confortable que la nôtre. Un livre qui ouvre l'esprit et qui fait prendre du recul sur notre condition actuelle. Même si on est pas fan du Tibet et que le bouddhisme ne nous attire pas, son périple ne nous laisse pas indifférents.
  • Katz67 07/06/2022
    Quel voyage ! Je me suis passionnée pour les tribulations de cette femme, capable de s'intégrer au sein des populations tibétaines, de traverser des régions où les étrangers n'étaient pas légion et d'affronter les éléments et les situations difficiles pour parvenir à son but, Lhassa. Quelles capacités d'adaptation ! A une période où les femmes ne sillonnaient pas le monde, son récit est juste fascinant et immersif : on vibre avec elle à chaque étape de son périple et, arrivée à la dernière page, je rêvais de prolonger encore un peu le chemin à ses côtés.
  • LeChameauBleu 12/03/2022
    Un périple de fou qui donne l'impression de vivre sa vie à moitié. Nous sommes en 1924 et une femme, âgée de 56 ans. va vagabonder dans le Tibet alors fermé aux étrangers, avec son fils adoptif, un lama. Déguisés en mendiants ils vont déjouer les contrôles de fonctionnaires et tibétains suspicieux, en voyageant dans des conditions très rudimentaires. Pas de porteurs, de vêtements techniques pour braver le froid, mais une simple tente en toile de coton pour s’abriter. Ils vont ainsi passer des cols, parfois deux par jour, des gués suspendus à des poulies, crapahuter dans la neige, croiser des brigands. Alexandra David-Neel passera le voyage à se teindre les cheveux avec le fumet du fond de marmite, à mendier, et son fils accomplira des rituels en tant que lama. Ils se nourriront la plupart du temps de thé, beurre et tsampa avec une activité physique que nous ne pourrions pas tenir avec nos vies de sédentaire ! Et tout du long, elle nous transmet son bonheur d’emprunter ainsi des voies peu voire jamais fréquentées. « comme je me sentais heureuse d’être là, en route vers le mystère de ces cimes inexplorées, seule, enveloppée de silence ». Elle ne les recherche pas seulement... Un périple de fou qui donne l'impression de vivre sa vie à moitié. Nous sommes en 1924 et une femme, âgée de 56 ans. va vagabonder dans le Tibet alors fermé aux étrangers, avec son fils adoptif, un lama. Déguisés en mendiants ils vont déjouer les contrôles de fonctionnaires et tibétains suspicieux, en voyageant dans des conditions très rudimentaires. Pas de porteurs, de vêtements techniques pour braver le froid, mais une simple tente en toile de coton pour s’abriter. Ils vont ainsi passer des cols, parfois deux par jour, des gués suspendus à des poulies, crapahuter dans la neige, croiser des brigands. Alexandra David-Neel passera le voyage à se teindre les cheveux avec le fumet du fond de marmite, à mendier, et son fils accomplira des rituels en tant que lama. Ils se nourriront la plupart du temps de thé, beurre et tsampa avec une activité physique que nous ne pourrions pas tenir avec nos vies de sédentaire ! Et tout du long, elle nous transmet son bonheur d’emprunter ainsi des voies peu voire jamais fréquentées. « comme je me sentais heureuse d’être là, en route vers le mystère de ces cimes inexplorées, seule, enveloppée de silence ». Elle ne les recherche pas seulement pour éviter d’être reconduite à la frontière mais aussi guidée par une soif inextinguible de découverte. A un moment dramatique, bloqués suite à une blessure de son fils, on peut prendre la mesure de son tempérament et son goût pour l’aventure : « Si puissante était pour moi la séduction de cette nuit de neige, au cœur des montagnes inviolées, qu’elle triompha de mes préoccupations comme de la peine physique que je ressentais. Longtemps -presque jusqu’à l’aube- je demeurai assise, immobile, savourant les délices de mon isolement dans le calme parfait, le silence absolu de cette étrange contrée blanche, l’esprit détaché de tout, plongé dans une sérénité indicible »
    Lire la suite
    En lire moins
  • DB18 15/09/2021
    Premier Alexandra lu en entier, j'ai adoré! On a envie de voyager à ses côtés dans le Tibet des années 20, de découvrir les magnifiques paysages qu'elle évoque et de l'aider à faire face aux brigands. Ce livre biographique d'Alexandra David-Néel se lit aussi facilement qu'une fiction, c'est magnifique.
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.