RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            André du Bouchet

            Seghers
            EAN : 9782232121890
            Code sériel : PEAJ
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 256
            Format : 135 x 160 mm
            André du Bouchet
            Présentation et anthologie

            Date de parution : 14/02/2002

            André du Bouchet: un des poètes majeurs de la génération qui s'est imposée dans les années 50.

            Deux monographies inédites paraissent en février dans la collection «Poètes d'aujourd'hui». Elles illustrent la volonté de faire revivre la collection emblématique des éditions Seghers non seulement par l'exploitation de son fonds (riche de plus de 300 titres), mais aussi en proposant des lectures plus contemporaines des poètes de tous les temps...

            Deux monographies inédites paraissent en février dans la collection «Poètes d'aujourd'hui». Elles illustrent la volonté de faire revivre la collection emblématique des éditions Seghers non seulement par l'exploitation de son fonds (riche de plus de 300 titres), mais aussi en proposant des lectures plus contemporaines des poètes de tous les temps et en accueillant des poètes nouveaux. Les premiers inédits sont consacrés à André du Bouchet et à Isidore Ducasse.Né en 1924, André du Bouchet est mort au printemps dernier: un demi-siècle d'écriture qui a vu paraître une vingtaine de livres où s'exprime une relation avec la langue qui se donne comme une relation à l'autre et au monde. «J'écris aussi loin que possible de moi», lit-on dans ce livre-culte, «Dans la chaleur vacante». Car c'est en passant par le retrait que s'éclaire un espace capable de tenir tête au temps. Quelques mots sans cesse remis en jeu et confrontés aux blancs de la page portent cette lumière en donnant au lecteur un sentiment de plénitude qui fait la force des poésies les plus grandes. La présentation de Clément Layet insiste sur cinq thèmes, annoncé chacun par un texte de du Bouchet dont le commentaire élargit progressivement le point de vue, dégage la plus grande extension de sens. Il est ainsi question tour à tour de la relation à l'espace, de la peinture comme moteur d'écriture, du rapport à l'autre, du rêve et de la politique, enfin de la question du temps. L'anthologie se divise elle-même en quatre parties: les poèmes et proses; les traductions (Shakespeare et Mandelstam); les textes sur la peinture (Poussin, Bram Van Velde, Tal Coat); les textes sur la poésie (Reverdy, des Forêts).

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782232121890
            Code sériel : PEAJ
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 256
            Format : 135 x 160 mm
            Seghers
            19.00 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • OumG Posté le 8 Juillet 2017
              Cinq poèmes d’André du Bouchet expliqués par Clément Layet. Un discours intellectuel. Des mots compliqués. Je n’ai pas tout compris.  « Dans ce type de figuration superlative, l’analogie vient rivaliser avec son comparé, jusqu’à le supplanter pour se confondre avec lui, de sorte que leur coalescence réciproque – ou leur co-anéantissement dans l’indifférencié – fait apparaître l’impossible, donnant à voir la rupture qui échappe à la saisie poétique et qui relève de l’infigurable. » J’ai l’impression qu’on me décrit une locomotive à vapeur. Mécanique. Thermodynamique. Chaudière, bielles, pression, rapport. Mais moi, ce qu’il m’en reste, c’est l’idée d’un brontosaure qui s’ébroue. « Dans la lettre j’ai passé mon front comme au front la main qui n’a pas pu retenir l’eau fraîche mais la fraîcheur de l’eau. » Heureusement à la suite il y a une petite anthologie. Je découvre du Bouchet. Des poèmes qui respirent sur la page. Des méditations qui s’arrêtent pour avancer enfin. Qui ferment les yeux pour voir. Pour lever le voile. « yeux dans le coup d’oeil sitôt les yeux l’un et l’autre confondus mais au cours du vent il y a ce que, versé de ton côté, tu voudrais encore ne pas avoir suivi. le bleu, si je vois, c’est de nouveau l’espace arraché à ces yeux »
            Lisez! La newsletter qui vous inspire !
            Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.