Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258191648
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm

Anonymat garanti

,

Cécile DENIARD (Traducteur)
Date de parution : 06/02/2020
                                         « Recherchons femmes de 18 à 32 ans
                            pour participer à une étude sur l’éthique et la morale
                               conduite par un éminent psychiatre new-yorkais.
                                 Rémunération généreuse. Anonymat garanti. »
Quand Jessica Farris, jeune maquilleuse fauchée, se fait recruter comme sujet d’une étude scientifique, elle pense n’avoir qu’à répondre à un questionnaire pour toucher son argent et partir.
Question n°1 : Seriez-vous capable de mentir sans vous sentir coupable ?
Mais lorsque les questions du mystérieux Dr Shields deviennent plus surprenantes et...
Quand Jessica Farris, jeune maquilleuse fauchée, se fait recruter comme sujet d’une étude scientifique, elle pense n’avoir qu’à répondre à un questionnaire pour toucher son argent et partir.
Question n°1 : Seriez-vous capable de mentir sans vous sentir coupable ?
Mais lorsque les questions du mystérieux Dr Shields deviennent plus surprenantes et plus invasives et que celui-ci l’entraîne dans une phase d’expérimentation « en conditions réelles », Jessica commence à se sentir mal à l’aise.
Question n°2 : Avez-vous déjà fait beaucoup de mal à un être cher ?
Partagée entre la confiance et la paranoïa, la jeune femme peine bientôt à discerner le vrai du faux, et se voit prise au piège dans la toile de l’inquiétant psychiatre. Pourtant, à ce jeu de qui manipule qui, Jessica s’avérera finalement une joueuse pleine de ressources, capable de garder un atout précieux dans sa manche…

Un thriller glaçant, mené de main de maître, qui parle de jalousie et d’obsession, d’attirance et de répulsion, d’illusions et de faux-semblants. Un bien étrange pas de deux, dansé sur des sables mouvants…
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258191648
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Après le succès d'Une femme entre nous, les deux auteures américaines continuent de nous épater avec ce thriller obsédant et brillamment construit."
Télé 7 Jours

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • sylviedoc Posté le 6 Septembre 2020
    Tout commence par une tricherie : Jessica, maquilleuse aux fins de mois difficile, se présente à la place d'une de ses clientes riche étudiante, pour participer à une étude portant sur l'éthique et la morale. Il faut dire qu'elle a sans doute plus besoin des 500 dollars promis que celle dont elle prend la place. Le problème, c'est qu'elle se révèle un si bon sujet d'étude que le Dr Shields, commanditaire de l'enquête, ne veut plus la lâcher... Ce roman est l'archétype du thriller psychologique, tout y est : la jeune fille un peu paumée au départ qui a un drame caché dans sa vie et traîne une culpabilité énorme (justifiée ?), le médecin manipulateur qui cherche à résoudre ses propres affres en se servant de sa cobaye, le mari lâche et qui ne sait pas trop ce qu'il veut vraiment...bref, j'ai eu l'impression d'avoir déjà lu cette histoire (mais ce n'était pas le cas). L'intrigue se place alternativement du point de vue de Jessica et de celui du Dr Shields. La narration faite par le docteur est faite sur un style impersonnel, employant le pronom "on" pour parler de soi-même, ce qui m'a pas mal agacée. Il y a certes... Tout commence par une tricherie : Jessica, maquilleuse aux fins de mois difficile, se présente à la place d'une de ses clientes riche étudiante, pour participer à une étude portant sur l'éthique et la morale. Il faut dire qu'elle a sans doute plus besoin des 500 dollars promis que celle dont elle prend la place. Le problème, c'est qu'elle se révèle un si bon sujet d'étude que le Dr Shields, commanditaire de l'enquête, ne veut plus la lâcher... Ce roman est l'archétype du thriller psychologique, tout y est : la jeune fille un peu paumée au départ qui a un drame caché dans sa vie et traîne une culpabilité énorme (justifiée ?), le médecin manipulateur qui cherche à résoudre ses propres affres en se servant de sa cobaye, le mari lâche et qui ne sait pas trop ce qu'il veut vraiment...bref, j'ai eu l'impression d'avoir déjà lu cette histoire (mais ce n'était pas le cas). L'intrigue se place alternativement du point de vue de Jessica et de celui du Dr Shields. La narration faite par le docteur est faite sur un style impersonnel, employant le pronom "on" pour parler de soi-même, ce qui m'a pas mal agacée. Il y a certes des rebondissements, mais rien de très haletant. D'ailleurs très franchement je ne sais plus trop quoi écrire, parce que cette lecture, sans avoir de défaut rédhibitoire, ne me laisse déjà presque plus de souvenirs au bout de quelques jours, c'est dire... Donc un bon bouquin de détente à lire entre deux ouvrages plus passionnants, sans plus, désolée !
    Lire la suite
    En lire moins
  • etoile05 Posté le 12 Août 2020
    Je ne sais pas si j'ai adoré ou détesté ce livre ! Pendant la lecture, j'étais vraiment prise dans l'histoire, mais il y a des choses qui m'ont dérangée, et c'est voulu.
  • sionlisaitensemble Posté le 15 Juin 2020
    Idée de base originale et roman bien mené : voilà ce que je peux dire de « Anonymat garanti » ou de quelle manière une jeune femme se trouve enlisée dans les filets d’un médecin peu scrupuleux. Au départ, la proposition paraissait alléchante pour Jessica, maquilleuse fauchée et à la recherche d’argent rapide. Elle répond à une étude rémunérée sur l’éthique et la morale, supervisée par un éminent psychiatre. Elle croit qu’elle devra se limiter à quelques réponses par rapport à un questionnaire basique et en étant la plus sincère possible. Très vite, cependant, elle déchante et découvre qu’il n’en est rien. Le sibyllin docteur Shields use et abuse de ses prérogatives, devenant de plus en plus intrusif. Naît de leur rencontre, une joute aussi captivante que malsaine et que le lecteur suit avec malice. Mais ce duel va plus loin que l’affrontement minimal. Le pitch de départ est retourné en cours de récit et se transforme en jeu du chat et de la souris, où le prédateur n’est pas forcément celui auquel on songe. L’approche est osée et glaçante, avec le thème sous-jacent de l’obsession et de la domination. On le sait, attirance et répulsion font un ménage explosif,... Idée de base originale et roman bien mené : voilà ce que je peux dire de « Anonymat garanti » ou de quelle manière une jeune femme se trouve enlisée dans les filets d’un médecin peu scrupuleux. Au départ, la proposition paraissait alléchante pour Jessica, maquilleuse fauchée et à la recherche d’argent rapide. Elle répond à une étude rémunérée sur l’éthique et la morale, supervisée par un éminent psychiatre. Elle croit qu’elle devra se limiter à quelques réponses par rapport à un questionnaire basique et en étant la plus sincère possible. Très vite, cependant, elle déchante et découvre qu’il n’en est rien. Le sibyllin docteur Shields use et abuse de ses prérogatives, devenant de plus en plus intrusif. Naît de leur rencontre, une joute aussi captivante que malsaine et que le lecteur suit avec malice. Mais ce duel va plus loin que l’affrontement minimal. Le pitch de départ est retourné en cours de récit et se transforme en jeu du chat et de la souris, où le prédateur n’est pas forcément celui auquel on songe. L’approche est osée et glaçante, avec le thème sous-jacent de l’obsession et de la domination. On le sait, attirance et répulsion font un ménage explosif, autant que la notion d’amour et de haine. Au demeurant, il s’agit d’un duel verbal comme on en lit trop peu dans la littérature moderne, sorte de huis clos pernicieux qui prend la forme d’une gigantesque toile d’araignée et qui réclame un vainqueur et un vaincu. Dès les premiers chapitres, on tombe sous le charme et on ne voit pas le temps passer. Le roman se conclut par cette note : Lorsque l’argent croise la morale, les conséquences peuvent mettre en lumière de fascinantes vérités sur la nature humaine ! De loin, on songe aux expériences de Milgram en 1963 sur l’autorité. Mais bon, il s’agit d’autre chose, même si …
    Lire la suite
    En lire moins
  • Matildany Posté le 10 Juin 2020
    Jessica, jeune maquilleuse new-yorkaise, tire le diable par la queue. Lors d'une séance chez une cliente, elle apprend l'existence de tests psychologiques rémunérés et décide de remplacer sa cliente qui ne compte pas honorer le rendez-vous. La première partie du test se fait de manière anonyme devant un ordinateur, et porte sur des questions de morale et d'honnêteté... Mais quand le docteur Shields l'invite à être un des sujets privilégiés de l'enquête, Jessica met le doigt dans un engrenage où elle n'est plus maître de rien. Toutes les confidences qu'elle a partagées en ont fait une marionnette idéale pour le docteur. Un thriller psychologique à deux voix, l'une est Jessica en temps que narratrice, l'autre est Jessica vue par le docteur Shields. C'est passionnant, tordu, parfois on sent venir un truc puis on se fait avoir par un retournement de situation...Jessica se la joue un peu trop effarouchée par moments, je trouve, cela entraîne quelques longueurs dans le roman, mais on a envie d'avancer vers l'issue, en la bousculant un peu. Elle est comme ces filles de films d'horreur qui tombent droit dans les griffes du tueur parce qu'elles prennent la direction qu'il ne faut pas...donc un roman qui fait son... Jessica, jeune maquilleuse new-yorkaise, tire le diable par la queue. Lors d'une séance chez une cliente, elle apprend l'existence de tests psychologiques rémunérés et décide de remplacer sa cliente qui ne compte pas honorer le rendez-vous. La première partie du test se fait de manière anonyme devant un ordinateur, et porte sur des questions de morale et d'honnêteté... Mais quand le docteur Shields l'invite à être un des sujets privilégiés de l'enquête, Jessica met le doigt dans un engrenage où elle n'est plus maître de rien. Toutes les confidences qu'elle a partagées en ont fait une marionnette idéale pour le docteur. Un thriller psychologique à deux voix, l'une est Jessica en temps que narratrice, l'autre est Jessica vue par le docteur Shields. C'est passionnant, tordu, parfois on sent venir un truc puis on se fait avoir par un retournement de situation...Jessica se la joue un peu trop effarouchée par moments, je trouve, cela entraîne quelques longueurs dans le roman, mais on a envie d'avancer vers l'issue, en la bousculant un peu. Elle est comme ces filles de films d'horreur qui tombent droit dans les griffes du tueur parce qu'elles prennent la direction qu'il ne faut pas...donc un roman qui fait son boulot, crispant mais dont on veut connaître la fin.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LapassiondeVivie Posté le 8 Juin 2020
    J'ai dès le départ bien aimé l'histoire. Cependant, au fil de ma lecture, j'ai trouvé qu'il y avait vraiment trop de longueur. J'ai quand même continué afin de connaître le dénouement, qui finalement n'a pas été à la hauteur de mes attentes. C'est la première fois que je lisais cette auteure. Je vais sûrement lire un autre de ses romans afin de me faire une meilleure idée de son genre d'écriture.
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Presses de la Cité

    La collection Sang d'Encre fait peau neuve

    La mythique collection "Sang d’Encre" fait peau neuve pour réunir sous une même charte toutes les couleurs du noir des Presses de la Cité. Découvrez les deux premiers romans publiés avec ce nouveau design, Faute grave de Lucie Whitehouse et Anonymat garanti de Greer Hendricks et Sarah Pekkanen.

    Lire l'article