Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258090354
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 420
Format : 140 x 225 mm

Cantate de cristal

Collection : Terres de France
Date de parution : 12/01/2012

De 1843 à 1881, dans les Vosges, Florent, enfant unique, voué à devenir verrier comme son père, se découvre un don rare pour le chant.

Baccarat. De 1843 à 1881.
Enfant unique ardemment désiré, Florent est l’objet de toutes les attentes et ambitions des siens. Son père, ouvrier verrier, veut que, dans le respect de la tradition, il prenne sa relève au four de la Compagnie des Verreries et Cristalleries de Baccarat en plein âge...

Baccarat. De 1843 à 1881.
Enfant unique ardemment désiré, Florent est l’objet de toutes les attentes et ambitions des siens. Son père, ouvrier verrier, veut que, dans le respect de la tradition, il prenne sa relève au four de la Compagnie des Verreries et Cristalleries de Baccarat en plein âge d’or.
Un jour, à l’église, l’épouse du sous-directeur de la fabrique, Regina Galtier, découvre, bouleversée, la voix du jeune garçon, une voix pure et cristalline. Malgré leurs dix ans de différence, porté notamment par l’amour de la musique, un lien puissant les unit.
Commence alors pour Florent le plus cruel des dilemmes : sa passion du chant ou son devoir filial… devenir verrier ?

Entre Empire et République, dans le monde passionnant des magiciens du verre et du cristal où le travail de l’homme sait, de la terre, faire jaillir la lumière, la rencontre de deux destinées que, pourtant, tout devait séparer. Un hommage chaleureux à la femme, aux ouvrières et ouvriers de partout et de toujours.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258090354
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 420
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Bien sûr qu’il faudrait souligner la belle plume de Gilles Laporte quand il fait revivre et le cristal, et la Lorraine, et l’Histoire. On laissera au lecteur le soin de la découvrir dans ce beau roman qu’on ne peut qu’aimer d’amour.»

Roger Bichelberger / Le Républicain Lorrain

« Une plongée dans l’univers passionnant des magiciens du verre et du cristal. »

Philippe Jacquemin / Télépro

« Il y a des livres que vous refermez en sachant que vous les avez aimés, mais qu’il n’en restera pas grand-chose. Et puis il y en a d’autres dont vous êtes sûre qu’ils laisseront des traces durables. »

David Assolen / Ecolesjuives.fr

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • AUDRIT Posté le 5 Mai 2021
    Encore un très bon livre qui nous plonge cette fois dans le difficile monde ouvrier des verreries et cristalleries de Baccarat à la fin du 19eme siècle. Gilles Laporte nous parle de ces fiers verriers, de leur dur travail, des conditions de vie de ces artistes qui en compensation étaient logés avec leur famille dans des cités spécialement construites à leur intention ; de la tradition qui se transmettait de père en fils où la relève était tout naturellement assurée tant au four, qu'au logis familial. L'accent est mis, sur ce dur labeur des souffleurs, qui à partir de la matière incandescente, font naître au bout de leur canne une œuvre d'art ; sur cette fournaise qui brûle les poumons et où les hommes ne vivent pas vieux. Et dans ce monde, de feu, de flammes et de joyaux scintillants, sur fond musical, il y est fait référence à l'histoire d'un enfant, Florent, tellement attendu et désiré par un couple et doté d'un don extraordinaire ; "une voix pure et cristalline". C'est au pied de la statue de la vierge Marie, dans la petite église, là où sa mère a tant prié pour l'avoir, que Florent se rend quotidiennement pour chanter... Encore un très bon livre qui nous plonge cette fois dans le difficile monde ouvrier des verreries et cristalleries de Baccarat à la fin du 19eme siècle. Gilles Laporte nous parle de ces fiers verriers, de leur dur travail, des conditions de vie de ces artistes qui en compensation étaient logés avec leur famille dans des cités spécialement construites à leur intention ; de la tradition qui se transmettait de père en fils où la relève était tout naturellement assurée tant au four, qu'au logis familial. L'accent est mis, sur ce dur labeur des souffleurs, qui à partir de la matière incandescente, font naître au bout de leur canne une œuvre d'art ; sur cette fournaise qui brûle les poumons et où les hommes ne vivent pas vieux. Et dans ce monde, de feu, de flammes et de joyaux scintillants, sur fond musical, il y est fait référence à l'histoire d'un enfant, Florent, tellement attendu et désiré par un couple et doté d'un don extraordinaire ; "une voix pure et cristalline". C'est au pied de la statue de la vierge Marie, dans la petite église, là où sa mère a tant prié pour l'avoir, que Florent se rend quotidiennement pour chanter secrètement ; jusqu'au jour où, la très jeune femme du sous directeur, passionnée de chant également, entend cette Voix. Commence alors une longue et étrange complicité entre ces deux êtres, que quelques petites années seulement séparent. Elle lui enseigne et lui inculque cette devise : "Chanter, c'est prier deux fois". Un soir de Noël, à la messe de minuit, le père découvre la voix angélique de son fils, mais c'est le drame ; il veut un fils ouvrier verrier, pas un chanteur ! Une chape de plomb tombe alors sur le foyer. Florent est encore enfant lorsque son père, mourant, lui fait promettre de perpétuer la tradition en devenant verrier. Florent est obsédé par le chant mais désormais, il retiendra sa voix, il a promis, elle restera bloquée dans sa gorge, elle lui fait mal mais il la retient. Certes, il pourrait chanter en dehors du travail, rien que pour lui, mais il n'en fait rien, il a renoncé, il deviendra maître dans l'art du cristal. Sa belle dame s'en est retournée en Saxe d'où elle est originaire ; un mari, des kms, une guerre et une frontière les séparent. Les années passent, le coeur de Florent est partagé entre 2 femmes, sa mère qui devient jalouse et possessive des courriers suisses qu'il reçoit et sa belle professeur de chant dont, le rêve de la retrouver, l'obsède... Dans cet ouvrage, l’art et l’amour, le chant du cristal et la pureté de la voix se mêlent et s'enlacent sur fond de notes de Jean-Sabastien Bach. Très beau. Merci. Que de souvenirs d'enfance ce livre m'a évoqués. Mon oncle travaillait dans une cristallerie ici en Lorraine (Vannes le Chatel) et lorsque nous venions pour un repas de famille, il était tout content de nous faire visiter les différents ateliers. Je revois, les hommes, les fours, les flammes, j'en ressens encore l'ambiance et la chaleur, je me souviens de cette matière incandescente et du résultat final, des objets d'art (verres, coupes, vases, lustres etc.) qui apparaissaient devant mes yeux émerveillés et que l'on retrouvait au magasin parmi tant d'autres, qui, sur les étagères, scintillaient de mille feux. J'avais même fait un exposé sur la fabrication du cristal pour l'école et mon oncle m'avait procuré des morceaux de verre, de cristallin, de cristal et des éléments sur la fabrication pour mener à bien mon devoir. Très bon souvenir qui a ressurgit en lisant ce beau livre.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité de la collection Terres de France
Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.