Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221203231
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 140 x 225 mm

Coups de vieux

Collection : La Bête noire
Date de parution : 22/08/2019
Ils ont passé l’âge…
Si ce n'est de faire justice eux-mêmes.

Ils ont passé l’âge… Si ce n'est de faire justice eux-mêmes. Clovis le facho et André le gaucho. Deux frères ennemis à la longue histoire de coups tordus.
Le soir tombe sur Le Cap d’Agde. André, la soixantaine, s’aventure dans les dunes des échangistes. Bientôt, il aperçoit l’objet de ses fantasmes...

Ils ont passé l’âge… Si ce n'est de faire justice eux-mêmes. Clovis le facho et André le gaucho. Deux frères ennemis à la longue histoire de coups tordus.
Le soir tombe sur Le Cap d’Agde. André, la soixantaine, s’aventure dans les dunes des échangistes. Bientôt, il aperçoit l’objet de ses fantasmes : une belle femme nue allongée sur le sable. Il s’approche. Son désir s’éteint aussitôt : la belle est morte, assassinée.
Craignant de devenir le suspect n° 1, André appelle Clovis à la rescousse. Avec l’aide d’Alexe, une libertine craquante, le duo improbable Algérie française et Gauche prolétarienne débute une sulfureuse enquête parsemée de sang, de sexe et de sales magouilles…
Un roman noir jubilatoire qui transgresse avec brio et impertinence les codes du genre.
« Il y a quelque chose de vertigineux et d’unique chez Dominique Forma. Ses deux enquêteurs sont d’une rare épaisseur. » Jérôme Leroy, auteur de L’Ange gardien.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221203231
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LudivineBon Posté le 6 Mars 2021
    corps n'est autre que celui d'Emma, la fiancée de son ami. Il previent les autorités et son ami Luc, qui peine à croire à la disparition de sa belle en de pareilles circonstances. Les gendarmes partagent cet avis, d'autant qu'Emma semblait une fille très sage, absolument pas portée sur le libertinage. La situation va encore se dégrader lorsque le club que Luc et Emma s'apprêtaient à ouvrir sur le domaine, va totalement brûler suite à un incendie criminel. Ces deux affaires seraient-elles liées ? Pourquoi assassiner cette jeune femme ? Qui pouvait avoir un intérêt à faire disparaître la compagne de Dallier ? Un lien avec la vente du domaine ? André est circonspect devant la situation et l'enquête menée par la gendarmerie. Il va s'allier avec son meilleur ennemi Clovis Martinez, ancien kiosquier, aux opinions diamétralement opposées à celles d'André, afin de démêler le vrai du faux dans cette histoire aux multiples ramifications. Bien qu'à la retraite, et avec un sacré coup de vieux dans le corps, les deux meilleurs ennemis ont gardé un esprit de déduction aiguisé et vont vite mettre au jour les agissements suspects des proches de Dallier, Nicolas le fils, mais encore plus Anaïs, l'assistante. Clovis... corps n'est autre que celui d'Emma, la fiancée de son ami. Il previent les autorités et son ami Luc, qui peine à croire à la disparition de sa belle en de pareilles circonstances. Les gendarmes partagent cet avis, d'autant qu'Emma semblait une fille très sage, absolument pas portée sur le libertinage. La situation va encore se dégrader lorsque le club que Luc et Emma s'apprêtaient à ouvrir sur le domaine, va totalement brûler suite à un incendie criminel. Ces deux affaires seraient-elles liées ? Pourquoi assassiner cette jeune femme ? Qui pouvait avoir un intérêt à faire disparaître la compagne de Dallier ? Un lien avec la vente du domaine ? André est circonspect devant la situation et l'enquête menée par la gendarmerie. Il va s'allier avec son meilleur ennemi Clovis Martinez, ancien kiosquier, aux opinions diamétralement opposées à celles d'André, afin de démêler le vrai du faux dans cette histoire aux multiples ramifications. Bien qu'à la retraite, et avec un sacré coup de vieux dans le corps, les deux meilleurs ennemis ont gardé un esprit de déduction aiguisé et vont vite mettre au jour les agissements suspects des proches de Dallier, Nicolas le fils, mais encore plus Anaïs, l'assistante. Clovis et André vont se focaliser sur l'essentiel tout au long de cette enquête détonante. Sur un sujet un peu borderline, l'auteur arrive à nous livrer une histoire tragicomique sans tourner vers le grossier et le vulgaire. C'est très bien écrit, parfois drôle par le comique de situation ou la stupidité de certains personnages, parfois intense dans l'émotion, toujours juste. Les chapitres sont longs mais les histoires croisées permettent une lecture rapide. On n'en manque pas une miette. L'antagonisme des deux héros principaux participe à l'attrait de ce roman. Deux vieux qui arrivent à mettre de côté leurs divergences nombreuses pour se focaliser sur une seule chose : la recherche de la vérité. Pas franchement un coup de vieux pour ce roman vraiment détonant ! A lire absolument !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Ogrimoire Posté le 8 Janvier 2021
    Voilà un roman policier atypique, dans lequel l’enquête compte en réalité moins que de savoir comment chaque personnage va – ou non – parvenir à tirer son épingle du jeu. Et il n’y en a pas vraiment un pour rattraper l’autre : l’ex-mao qui arpente les dunes à la recherche de femmes qui s’offrent au premier venu, le vieux raciste aigri, la jeune femme qui, chaque été, offre aux inconnus son corps pour faire le plein de sensations pour l’année, le rejeton de bonne famille qui espère juste pouvoir continuer à se fournir en cocaïne, l’agent immobilier prêt à fermer les yeux pour un bon paquet de billets… D’ailleurs, à la fin, l’enquête est davantage dissoute que résolue, mais ce n’est pas l’essentiel Dominique Forma semble prendre un malin plaisir à explorer les zones d’ombre de chacun d’entre eux, à mettre en évidence les lignes de faille, à souligner les cassures intimes. Le tout dans un monde désenchanté, individualiste, gouverné par l’argent et le sexe. Il n’y a plus de place pour les convictions ou les idéaux, semble-t-il nous dire. On sent d’ailleurs comme une nostalgie de ces années 70 où les manifestations pouvaient être violentes. Ainsi, lorsqu’il écrit, pages 139 et... Voilà un roman policier atypique, dans lequel l’enquête compte en réalité moins que de savoir comment chaque personnage va – ou non – parvenir à tirer son épingle du jeu. Et il n’y en a pas vraiment un pour rattraper l’autre : l’ex-mao qui arpente les dunes à la recherche de femmes qui s’offrent au premier venu, le vieux raciste aigri, la jeune femme qui, chaque été, offre aux inconnus son corps pour faire le plein de sensations pour l’année, le rejeton de bonne famille qui espère juste pouvoir continuer à se fournir en cocaïne, l’agent immobilier prêt à fermer les yeux pour un bon paquet de billets… D’ailleurs, à la fin, l’enquête est davantage dissoute que résolue, mais ce n’est pas l’essentiel Dominique Forma semble prendre un malin plaisir à explorer les zones d’ombre de chacun d’entre eux, à mettre en évidence les lignes de faille, à souligner les cassures intimes. Le tout dans un monde désenchanté, individualiste, gouverné par l’argent et le sexe. Il n’y a plus de place pour les convictions ou les idéaux, semble-t-il nous dire. On sent d’ailleurs comme une nostalgie de ces années 70 où les manifestations pouvaient être violentes. Ainsi, lorsqu’il écrit, pages 139 et 140 : « Milke se considère comme un homme qui ne plie pas. Pas souvent. Et s’il n’en reste qu’un, il voudrait être celui-là. Loin de ces jeunes manifestants qui pleurnichent, vidéos en HD sur leur smartphone à l’appui, parce qu’ils ont reçu un coup de matraque dans les pattes ou une lacrymo. Ces soutiens de la révolutionviendront bientôt manifester accompagnés de l’avocat de papa. » Et c’est d’ailleurs autour de cette droiture, de ce « sens de l’honneur » que les deux retraités vont se retrouver, eux qui peinent à comprendre ces nouvelles générations qui leur paraissent si creuses, si superficielles, et, au final, assez peu compréhensibles. Mieux un bon ennemi qu’un ami fade, en quelque sorte… « Nous étions faits pour nous détester, et nous l’avons bien fait », semblent-ils se dire avec une certaine fierté. Ce livre se lit très bien : c’est fluide, on sourit autant qu’on grince des dents avec ces personnages tellement faillibles, faillis, faibles. Si je devais émettre un bémol, ce serait effectivement sur le choix – que je crois délibéré – de faire vraiment passer l’intrigue policière au deuxième plan – : certes, les pièces du puzzle se mettent en place progressivement, mais simplement parce qu’elles nous sont racontées par les différents personnages, pas tant sous l’effet de leurs « investigations ». Il faut préciser que l’ensemble est assez trash, depuis la scène d’entrée, exploration de la Baie des cochons, puis autour du personnage d’Alexe, dont Clovis, son voisin, nous dit au sujet de la première fois qu’il l’a vue : « … elle sortait d’une voiture quasiment nue cette fois-là, hilare et souillée. Truie, profanée et superbe à la fois ».
    Lire la suite
    En lire moins
  • Djustinee Posté le 21 Décembre 2020
    Direction le Cape d'Agde. André, sexagénaire parisien en voyage chez un ami de longue date s'aventure, une fois le soir tombé, dans les dunes de la Baie des Cochons uniquement vêtu de son sac banane. Il aperçoit son fantasme ; une jeune femme nue allongée qui paraît l'attendre. En s'approchant, il se rend compte que la jeune femme est morte et qu'il s'agit de la fiancée de son ami chez qui il loge au château. Pendant ce temps une partie du château destinée à devenir une boite de nuit est en train de brûler. André ayant appelé la police avant de déserter pour retrouver son ami, s'inquiète de devenir le suspect numéro un du meurtre de la jeune femme. Il fait alors appel à son vieux frère ennemi, Clovis le facho. André étant de la gauche prolétaire, le duo fait des étincelles ! Dans leur enquête, ils seront aidés d'Alexe, jeune libertine qui connaît bien la Baie des Cochons. Un roman noir alliant sex, argent et combines douteuses. Un mélange qui décoiffe! Pour être franche, je commençais avec appréhension... Ce polar ne me tentait pas ! Mais en bonne jurée qui se respecte, je me lance en laissant mes a priori... Direction le Cape d'Agde. André, sexagénaire parisien en voyage chez un ami de longue date s'aventure, une fois le soir tombé, dans les dunes de la Baie des Cochons uniquement vêtu de son sac banane. Il aperçoit son fantasme ; une jeune femme nue allongée qui paraît l'attendre. En s'approchant, il se rend compte que la jeune femme est morte et qu'il s'agit de la fiancée de son ami chez qui il loge au château. Pendant ce temps une partie du château destinée à devenir une boite de nuit est en train de brûler. André ayant appelé la police avant de déserter pour retrouver son ami, s'inquiète de devenir le suspect numéro un du meurtre de la jeune femme. Il fait alors appel à son vieux frère ennemi, Clovis le facho. André étant de la gauche prolétaire, le duo fait des étincelles ! Dans leur enquête, ils seront aidés d'Alexe, jeune libertine qui connaît bien la Baie des Cochons. Un roman noir alliant sex, argent et combines douteuses. Un mélange qui décoiffe! Pour être franche, je commençais avec appréhension... Ce polar ne me tentait pas ! Mais en bonne jurée qui se respecte, je me lance en laissant mes a priori de côté et je ne suis pas déçue. Les pages s'enchaînent rapidement, l'écriture fluide aidant. Pour ma part, c'est un polar réussi. L'intrigue est bien ficelée, sans fausse note. C'est un polar efficace mêlant une intrigue prenante et un duo explosif de vieux schnocks qui se révèle être un véritable délice pour le lecteur. On est sur de la bonne mais grosse caricature; on ne vire pas dans le patos. Vous l'avez compris, je vous conseille ce polar qui est donc ma neuvième lecture du jury et donc mon avant-dernière.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ROUMANOFFBE Posté le 7 Décembre 2020
    Un contenu légèrement décalé, un langage fortement relâché, une ambiance délétère, un roman qui sort de l'ordinaire, c'est certain. Ce livre aurait même pu être titré "les papys font de la résistance". Ce qui est certain, c'est que chaque personnage donne un goût très particulier au livre et encadre l'histoire aux moeurs hors du commun. Ce n'est pas vraiment mon style habituel de lecture et je ne suis pas spécialement fan mais cela ne m'a pas pesé de lire l'entièreté du volume et je gardais l'envie de lire jusqu'à la dernière page.
  • cannibalector Posté le 26 Novembre 2020
    Une femme nue est retrouvée étouffée dans la dune de la " baie des cochons", le coin nature le plus torride du village libertin du cap d'Agde L'intrigue est confuse, mal ficelée, ennuyeuse et le coupable évident! c'est un mauvais polar! Mais une très bonne comédie sociale. En effet, les trois protagonistes principaux sont très caricaturaux. André, 68 ans, vieille gauche prolétarienne, adepte du "coup de poing", Clovis, ex OAS , Facho première classe, pas un tendre non plus, vont mener l'enquête ensemble tout en s'insultant sans arrêt.Mais, derrière leur antipathie apparente, exsude une amitié que leurs engagements passés ne peut admettre. Ils sont aidés par une jeune femme , personnage terne et insignifiant pendant l'année mais qui, l'été venu, se transforme en nymphomane XXL Mais, il y a un quatrième personnage important: celui ci est réel , banal, il a écouté religieusement Salomon , il met son masque quand on lui dit et l'enlève dés que personne ne le surveille , il envoie papy et mamie manger la moitié de la bûche de noël dans la cuisine , il se tient à un mètre de son voisin quand il va chercher son pain, mais fait du collé-serré dans le bus,... Une femme nue est retrouvée étouffée dans la dune de la " baie des cochons", le coin nature le plus torride du village libertin du cap d'Agde L'intrigue est confuse, mal ficelée, ennuyeuse et le coupable évident! c'est un mauvais polar! Mais une très bonne comédie sociale. En effet, les trois protagonistes principaux sont très caricaturaux. André, 68 ans, vieille gauche prolétarienne, adepte du "coup de poing", Clovis, ex OAS , Facho première classe, pas un tendre non plus, vont mener l'enquête ensemble tout en s'insultant sans arrêt.Mais, derrière leur antipathie apparente, exsude une amitié que leurs engagements passés ne peut admettre. Ils sont aidés par une jeune femme , personnage terne et insignifiant pendant l'année mais qui, l'été venu, se transforme en nymphomane XXL Mais, il y a un quatrième personnage important: celui ci est réel , banal, il a écouté religieusement Salomon , il met son masque quand on lui dit et l'enlève dés que personne ne le surveille , il envoie papy et mamie manger la moitié de la bûche de noël dans la cuisine , il se tient à un mètre de son voisin quand il va chercher son pain, mais fait du collé-serré dans le bus, il accepte de gagner 80% de son salaire, de ne pas travailler, d'emprunter à tout va. ce personnage, c'est nous ! Sommes nous vraiment surs d'être plus responsable , plus raisonnable que les trois hurluberlus de ce roman? Je ne sais pas, je ne sais plus, j'irai bien noyer mes doutes dans un bistrot mais .........
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Chargement en cours...
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Robert Laffont

    « Coups de vieux » : 6 questions à Dominique Forma

    Librairie préférée, routine d’écriture, anecdotes… Dominique Forma répond à nos questions à l'occasion de la sortie de son nouveau roman.

    Lire l'article
  • News
    Lisez

    Rentrée littéraire 2019 : les romans français à ne pas louper

    Rendez-vous immanquable de la fin de l'été, la rentrée littéraire cuvée 2019 convoque des romans toujours plus passionnants et ambitieux. Côté francophone, 19 ouvrages sont attendus en librairie. Des histoires tragiques ou comiques, des héros magnifiques, des destins qui s'emmêlent, du banal sublimé... Auteurs confirmés et prometteurs convoquent des univers romanesques forts et inoubliables. Belles découvertes et belle rentrée !

    Lire l'article