Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782092490440
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 64
Format : 140 x 210 mm
Court toujours - Quelques secondes encore - Roman ado avec audio inclus
Collection : Court Toujours
Date de parution : 03/06/2021
Éditeurs :
Nathan

Court toujours - Quelques secondes encore - Roman ado avec audio inclus

Collection : Court Toujours
Date de parution : 03/06/2021
Court toujours, une collection de romans courts à lire ou à écouter en moins d’une heure.
On doit savoir, madame. Quels organes ?... Tous ? Certains ? C’est à vous de choisir…
Alban, le frère aîné d’Anouk, est en état de mort cérébrale après être tombé d’un...
On doit savoir, madame. Quels organes ?... Tous ? Certains ? C’est à vous de choisir…
Alban, le frère aîné d’Anouk, est en état de mort cérébrale après être tombé d’un toit. Les médecins ont besoin de savoir si la famille fait don de ses organes. Mais la mère d’Anouk et...
On doit savoir, madame. Quels organes ?... Tous ? Certains ? C’est à vous de choisir…
Alban, le frère aîné d’Anouk, est en état de mort cérébrale après être tombé d’un toit. Les médecins ont besoin de savoir si la famille fait don de ses organes. Mais la mère d’Anouk et Alban n’est pas prête à faire ce choix. Anouk se lance dans la mission de convaincre sa mère en ravivant leurs souvenirs heureux. Le compte à rebours est lancé, pour la mémoire d’un frère.
 
Quand on veut, où l'on veut ! 1 roman, 3 versions. Avec ce livre, vous pouvez écouter la version audio et lire la version numérique gratuitement via l’appli Nathan Live. Des récits initiatiques intenses et percutants, qui racontent un moment-charnière de la vie d’un ou d’une ado d’aujourd’hui.

Quelques secondes encore :
  • Sélection Prix Vendredi 2022
  • Sélection Prix T'aimes lire 2022
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782092490440
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 64
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ephonyel 17/06/2022
    C’est une course contre la montre. C’est ce qu’elle se dit en observant son frère allongé sur son lit d’hôpital, et dont le cœur est artificiellement maintenu en vie par une machine. Sa raison se pose mille et une questions. Son cœur lui rappelle que c’est ce que lui aurait voulu: céder ses organes, ceux d’un mourant à un(e) autre. Que la mort aide à préserver la vie. Un roman très court qui interroge sur la brièveté de l’existence, la valse des souvenirs face au départ imminent d’un proche et la vie, plus forte que la mort.
  • saomalgar 08/05/2022
    un court texte très touchant sur la mort d'un enfant et le don d'organes. Il n'est pas sans rappeler l'excellent livre de Maylis de Kerangal Réparer les vivants. Ce qui est intéressant ici c'est de vivre ce drame du point de vue de la soeur. Troublant, touchant, poignant !
  • ladythat 19/04/2022
    Alban est en mort cérébrale suite à un dramatique accident de parkour, cette activité sportive acrobatique qui consiste à franchir des obstacles urbains. Les médecins pressent la famille à prendre une décision concernant un don d’organes. Anouk, seize ans, veille sur son frère, couché sur son lit d’hôpital. Anouk veille sur sa mère et tente de la convaincre que son frère aurait voulu faire ce don, sauver des vies alors que la sienne ne peut plus l’être. Quelques secondes encore est une nouvelle puissante qui aborde un sujet délicat avec pudeur et émotions. Le texte est concis, les mots de Thomas Scotto vont directement à l’essentiel. Pas de place pour le superflu, les mots semblent avoir été pesés et choisis pour insister sur l’urgence d’une situation qui demande pourtant le temps de la réflexion. Pour sauver des vies il faut savoir faire taire ses émotions et ne pas réfléchir, simplement trouver la force de prononcer ce « oui » tant espéré. La brutalité de la situation ressort au travers d’une écriture tranchante, presque agressive qui rappelle le Météore de Antoine Doyle cité en exergue. De la même manière, le lecteur est appelé à observer une scène de loin, une scène qui gagne... Alban est en mort cérébrale suite à un dramatique accident de parkour, cette activité sportive acrobatique qui consiste à franchir des obstacles urbains. Les médecins pressent la famille à prendre une décision concernant un don d’organes. Anouk, seize ans, veille sur son frère, couché sur son lit d’hôpital. Anouk veille sur sa mère et tente de la convaincre que son frère aurait voulu faire ce don, sauver des vies alors que la sienne ne peut plus l’être. Quelques secondes encore est une nouvelle puissante qui aborde un sujet délicat avec pudeur et émotions. Le texte est concis, les mots de Thomas Scotto vont directement à l’essentiel. Pas de place pour le superflu, les mots semblent avoir été pesés et choisis pour insister sur l’urgence d’une situation qui demande pourtant le temps de la réflexion. Pour sauver des vies il faut savoir faire taire ses émotions et ne pas réfléchir, simplement trouver la force de prononcer ce « oui » tant espéré. La brutalité de la situation ressort au travers d’une écriture tranchante, presque agressive qui rappelle le Météore de Antoine Doyle cité en exergue. De la même manière, le lecteur est appelé à observer une scène de loin, une scène qui gagne en consistance au fil des pages, pour s’en approcher au plus prêt alors que l’on en apprend plus sur le personnage. Plus les détails viennent donner de l’épaisseur à la situation, au contexte, et plus l’émotion est forte, violente. En tant que parent, je me suis immédiatement identifiée à cette mère qui doit prendre une décision capitale à un moment où son monde vient de s’écrouler. Je n’ai pu qu’imaginer la douleur et la puissance des émotions ressenties. Je me suis alors demandée comment accueillir la demande des médecins, comment réfléchir et prendre une décision alors que l’on a devant soi le corp sans vie de son enfant… La force de l’écriture tient aussi dans le point de vue choisi pour mener la réflexion. Ici c’est la sœur qui porte à bout de bras le choix qu’elle tente d’orienter en se remémorant celui qu’était son frère. Au travers de ses souvenirs elle pousse sa mère a évoquer les siens espérant que cela l’aidera à accepter. L’émotion s’accroit et la décision m’a semblé plus difficile à prendre alors que le jeune homme devenait plus tangible, plus proche… me laissant sans voix lorsque le point final est venu annoncer une décision que je ne m’imagine pas capable de prendre. C’est très fort !
    Lire la suite
    En lire moins
  • dedanso 19/03/2022
    J'avais beaucoup entendu parler de Thomas Scotto mais n'avais jamais eu l'occasion de le lire. Mon fils ayant la chance de le rencontrer la semaine prochaine à l'école, je me suis dit que c'était le moment de le découvrir moi aussi. Et j'ai trouvé à la bibliothèque municipale ce petit livre de 56 pages, dans le rayon ados. Quelques secondes encore est vraiment à l'image de ce qu'il y de meilleur en littérature ado à mon sens : des personnages forts, des émotions puissantes, une belle écriture, un thème intelligent abordé sans tabou, et une petite dose d'espoir. Thomas Scotto écrit de manière très poétique sur un thème violent puisqu'il est question, dans ce tout petit livre, de la mort annoncée d'un adolescent et du choix décisif qui revient à sa mère de donner ou non ses organes. La narratrice est la soeur de l'adolescent et c'est à la fois sa tristesse et sa vitalité qui transparaissent à chaque mot. C'est vraiment très puissant et très beau. Impossible de ne pas verser quelques larmes à la lecture de ce récit flamboyant. Une très belle et forte lecture qui me donne envie de prolonger cette rencontre par la lecture d'autres oeuvres de Thomas Scotto.
  • Lilinet288637 06/03/2022
    Petit récit poignant, parlant d'un sujet difficile. Un bon récit qui traite de la mort ainsi que de s'est étape. Compréhensible il est adapté aux grands publics, adolescents comme adultes pourront s'y retrouver. Teste et écriture agréable je pense me plonger un peux plus dans les récits de cet auteur.
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés