Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782258196063
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 225 mm
Nouveauté
De si bonnes mères
Une enquête de Céleste Ibar
Date de parution : 31/03/2022
Éditeurs :
Presses de la cité
Nouveauté

De si bonnes mères

Une enquête de Céleste Ibar

Date de parution : 31/03/2022
Dans le parc régional de Brière, où vit une petite communauté soudée autour d’un restaurant et d’un bistrot, se cache un criminel au sang froid qui mutile des femmes enceintes. Dépêchés sur les lieux, Céleste Ibar et son fidèle lieutenant sauront-ils déchiffrer les signes laissés par le tueur ? 
Céleste Ibarbengoetxea, capitaine à la PJ de Nantes. Un nom imprononçable. Un visage balafré. Un passé terrible : séquestrée et martyrisée, elle a survécu en faisant preuve d’une violence inhumaine. Depuis,... Céleste Ibarbengoetxea, capitaine à la PJ de Nantes. Un nom imprononçable. Un visage balafré. Un passé terrible : séquestrée et martyrisée, elle a survécu en faisant preuve d’une violence inhumaine. Depuis, pour certains comme à ses propres yeux, Céleste Ibar est un monstre. C’est pourtant parce qu’elle est une épouse aimante,... Céleste Ibarbengoetxea, capitaine à la PJ de Nantes. Un nom imprononçable. Un visage balafré. Un passé terrible : séquestrée et martyrisée, elle a survécu en faisant preuve d’une violence inhumaine. Depuis, pour certains comme à ses propres yeux, Céleste Ibar est un monstre. C’est pourtant parce qu’elle est une épouse aimante, une mère attentive et une collègue dévouée qu’elle va résoudre l’une de ces tragiques affaires criminelles qui marquent un flic à jamais.
 
Dans le Parc naturel régional de Brière, près de Guérande, deux îles abritent une petite communauté où habitants de toujours et nouveaux arrivants sont soudés autour d’un restaurant et d’un bistrot. Mais ce monde apparemment très convivial cache un criminel qui mutile et assassine des femmes. Dépêchés sur les lieux, Céleste et son fidèle lieutenant, Ithri Maksen, doivent déchiffrer les signes laissés par le tueur. Or comment démasquer un monstre qui ressemble à tout le monde ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258196063
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • spirale_livresque Posté le 13 Avril 2022
    C'était avec un grand plaisir que j'ai retrouvé la plume de Céline de Roany ainsi que la lieutenant Ibar ! Encore une fois on suit l'enquête sur un court laps de temps et celle ci avance grâce aux différents points de vue des personnages. J'aime beaucoup cette façon de faire qui fait monter doucement le suspense. En parallèle de l'intrigue nous suivons également certaines avancées dans la vie personnelle de Céleste par rapport à un drame qui lui a fait quitter les forces spéciales, c'est un plaisir d'apprendre à connaître Céleste différemment et beaucoup plus intimement. J'ai adoré le trio que forme la lieutenant avec son adjoint ainsi qu'un gendarme qui les aide sur place. Je les ai trouvé très touchants et attachants tout les 3. Conclusion, un excellent polar qui se dévore ! Si vous n'avez pas déjà lu Les beaux mensonges, c'est le moment, pour pouvoir ensuite découvrir cette pépite !
  • Coetseslivres Posté le 11 Avril 2022
    De si bonnes mères de Céline de Roany. Un excellent thriller paru chez Les presses de la cité. Une première version était parue sous le titre Vena Amoris (auto édition), ce que l’éditeur a eu l’honnêteté de mentionner (et je trouve ça très bien !) Ce livre fait suite à « Les beaux mensonges », la première enquête de Céleste Ibar, mais peut tout à fait se lire indépendamment. Attention, certaines scènes peuvent choquer. J’ai lu la première version il y a longtemps, donc seul le titre et quelques vagues idées étaient présents dans ma mémoire (j’en lis des livres en 15 mois, impossible de tout se rappeler !). De plus, le livre a été remanié, je suis donc partie pour une redécouverte. Pour mon plus grand plaisir ! ******* Ça commence très fort, avec un prologue percutant. Et là, je sais que je vais aimer la suite. Il nous raconte ce qui est arrivé à Céleste et cela explique ses failles, ses faiblesses, sa ténacité, son caractère parfois assez froid et distant. C’est très accrocheur. Céleste Ibar, de son « vrai » nom Ibarbengoetxca. Capitaine de police, elle vit en couple avec Marie, elles ont deux filles. C'est un personnage tourmenté. Elle a... De si bonnes mères de Céline de Roany. Un excellent thriller paru chez Les presses de la cité. Une première version était parue sous le titre Vena Amoris (auto édition), ce que l’éditeur a eu l’honnêteté de mentionner (et je trouve ça très bien !) Ce livre fait suite à « Les beaux mensonges », la première enquête de Céleste Ibar, mais peut tout à fait se lire indépendamment. Attention, certaines scènes peuvent choquer. J’ai lu la première version il y a longtemps, donc seul le titre et quelques vagues idées étaient présents dans ma mémoire (j’en lis des livres en 15 mois, impossible de tout se rappeler !). De plus, le livre a été remanié, je suis donc partie pour une redécouverte. Pour mon plus grand plaisir ! ******* Ça commence très fort, avec un prologue percutant. Et là, je sais que je vais aimer la suite. Il nous raconte ce qui est arrivé à Céleste et cela explique ses failles, ses faiblesses, sa ténacité, son caractère parfois assez froid et distant. C’est très accrocheur. Céleste Ibar, de son « vrai » nom Ibarbengoetxca. Capitaine de police, elle vit en couple avec Marie, elles ont deux filles. C'est un personnage tourmenté. Elle a gardé de son calvaire des séquelles physiques (cicatrices) et psychologiques. ******* L’affaire en elle-même est complexe à souhait. L’auteure nous balade, nous offre rebondissements et fausses (ou vraies ?) pistes, suspense et action. Des petits détails distillés dans le texte nous intriguent et nous titillent. C’est très bien fait. Vraiment tout ce qu’il faut pour plaire à un amateur du genre. Le côté psychologique est fouillé, les personnages sont travaillés et très réalistes, même les plus secondaires. Les descriptions sont vivantes et « complètes » (panorama visuel mais également olfactif). ******* J’ai plongé à pieds joints dans cette histoire. C’est vraiment un excellent moment de lecture. Un roman quasi addictif, avec une intrigue menée tambour battant qui ne nous laisse aucun répit jusqu’à la fin qu’on ne voit pas venir. ******* Je n’ai pu m’empêcher de rechercher la chronique que j’avais faite pour Vena Amoris. Elle dit à peu près la même chose niveau ressenti. Sauf que cette fois, je me suis sentie beaucoup plus proche de Céleste. Je l’ai trouvé plus « humaine ». Je pense que c’est dû aux modifications du texte, comme ce prologue qui la situe d’entrée de jeu. La première version était déjà bonne, mais celle-ci est TRES TRES bonne. Ces changements apportent vraiment un gros plus et même si vous avez déjà lu la version 1, n’hésitez pas à lire celle-là. Vous aurez une excellente surprise. C’est une très belle réussite et j’espère retrouver Céleste très vite.
    Lire la suite
    En lire moins
  • yael81 Posté le 10 Avril 2022
    SERVICE PRESSE. Bonjour amis lecteurs je vais vous parler de "De si bonnes mére "de Céline de Roany Presses de la Cité. Une version de Vena Amoris rééditée par Presses de la Cité. C'est un vrai plaisir de retrouver Céleste, dans une nouvelle enquête. Dés les premières pages , Céline, nous plonge dans un univers glauque, sanguinolant, complétement diffèrent de son premier livre, certains détails peuvent être dérangeants . Une jeune femme est retrouvée morte ,sauvagement mutilée, elle sera la première, d'une longue série de meurtres non élucidés. Quel lien les unissent, pourquoi ces massacres; Une enquête qui s'avère difficile . Céleste et ses fidèles acolytes feront tout pour dénouer cette affaire et de découvrir le pourquoi. Céleste se retrouve dans une grange, avec le cadavre d'une jeune fille, tout porte à croire à sa culpabilité, d'autant plus que son passé la rattrape, un ancien jugement , refait apparition, malgré que sa légitime défense fut prouver , cela va complétement déstabiliser, Céleste . Elle reste un personnage brisée physiquement et psychologiquement, . Sa force de vivre puissante lui permettra , d'aller de l'avant et mettra tout en oeuvre pour élucider cette histoire. L'auteure met nos neurones à rude épreuve, elle nous ballade, sème des indices, et impossible de trouver... SERVICE PRESSE. Bonjour amis lecteurs je vais vous parler de "De si bonnes mére "de Céline de Roany Presses de la Cité. Une version de Vena Amoris rééditée par Presses de la Cité. C'est un vrai plaisir de retrouver Céleste, dans une nouvelle enquête. Dés les premières pages , Céline, nous plonge dans un univers glauque, sanguinolant, complétement diffèrent de son premier livre, certains détails peuvent être dérangeants . Une jeune femme est retrouvée morte ,sauvagement mutilée, elle sera la première, d'une longue série de meurtres non élucidés. Quel lien les unissent, pourquoi ces massacres; Une enquête qui s'avère difficile . Céleste et ses fidèles acolytes feront tout pour dénouer cette affaire et de découvrir le pourquoi. Céleste se retrouve dans une grange, avec le cadavre d'une jeune fille, tout porte à croire à sa culpabilité, d'autant plus que son passé la rattrape, un ancien jugement , refait apparition, malgré que sa légitime défense fut prouver , cela va complétement déstabiliser, Céleste . Elle reste un personnage brisée physiquement et psychologiquement, . Sa force de vivre puissante lui permettra , d'aller de l'avant et mettra tout en oeuvre pour élucider cette histoire. L'auteure met nos neurones à rude épreuve, elle nous ballade, sème des indices, et impossible de trouver le coupable. Elle nous tient en haleine jusqu'au dénouement final: Une histoire à multiples rebondissements, un rythme intense, une atmosphère sombre, lugubre, étouffante Le sujet est magnifiquement traité, nous sommes happés dans cette histoire sans temps mort. Comme pour pour son premier roman, l'écriture est fluide et addictive. Une lecture dérangeante, percutante, visuelle addictive. Céline a réussi avec brio à me transporter dans son roman. une fois débuté il est impossible de lâcher , lu très rapidement, j'en demande encore. Un livre qui se déguste sans modération. J'avais vraiment adhéré à son premier roman , mais là l'auteure a mis la barre plus haute. Tous les ingrédients d'un excellent thriller sont présents. Un véritable coup de coeur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • mapagelecture Posté le 8 Avril 2022
    Addictive et sombre, la plume de l’autrice nous plonge dans une nouvelle enquête menée par Céleste Ibar. En parallèle de l’intrigue principale, nous en découvrons un peu plus sur elle et sur son collègue Ithri. Sur leur personnalité, leur environnement, leurs pensées, leurs peurs et leurs sentiments. Ce double développement est fascinant et m’a permis de m’attacher encore plus aux personnages. C’est une enquête très bien ficelée qui mêle passé et présent, et qui manipule parfaitement nos esprits grâce aux interventions de chaque personnage, qui arrivent à point nommé. Cette plongée dans les marais de la Brière ne laisse pas insensible et dès les premières pages, nous submerge.´ et nous fascine. Dans le tome 1 nous faisions la connaissance de Céleste, la machine, jugée froide et insensible. Enquêtrice brusque mais douée. Ce tome 2 nous présente une femme meurtrie, une mère, qui tente tant bien que mal de se reconstruire après le drame qu’elle a vécu. Une femme sensible et blessée qui m’a touché…
  • Heavenly_ Posté le 6 Avril 2022
    J'avais déjà lu en 2020 une version autoéditée de ce roman, qui avait alors pour titre Vena Amoris (les Presses de la Cité, comme pour Les Beaux mensonges, ont d'ailleurs l'honnêteté de le mentionner dans les pages liminaires du livre, ce que tous ne font et ne feraient sûrement pas). Et j'en avais déjà pensé le plus grand bien, plus encore que pour Les Beaux mensonges. Sur le plan factuel, il n'y avait toujours rien à redire : l'écriture était maîtrisée, avec une voix solide et ancrée. Mais sur le plan des émotions et de la psychologie, on était un bon cran au-dessus de son prédécesseur, avec des personnages récurrents qui esquissaient enfin leurs couleurs sans toutefois les brader en quelques pages, laissant le lecteur saliver face à la perspective d'une suite qui lui en montrerait encore un peu plus. Tout en retenue, en délicatesse, le roman que proposait Céline de Roany sans le travail formateur d'un éditeur valait déjà le coup d'œil. J'étais si impatiente de découvrir cette version "pimpée" que j'avouerai avoir eu un mouvement de recul en découvrant le nouveau prologue. Non pas parce qu'il aurait été tout à coup mal écrit (ça se saurait, si... J'avais déjà lu en 2020 une version autoéditée de ce roman, qui avait alors pour titre Vena Amoris (les Presses de la Cité, comme pour Les Beaux mensonges, ont d'ailleurs l'honnêteté de le mentionner dans les pages liminaires du livre, ce que tous ne font et ne feraient sûrement pas). Et j'en avais déjà pensé le plus grand bien, plus encore que pour Les Beaux mensonges. Sur le plan factuel, il n'y avait toujours rien à redire : l'écriture était maîtrisée, avec une voix solide et ancrée. Mais sur le plan des émotions et de la psychologie, on était un bon cran au-dessus de son prédécesseur, avec des personnages récurrents qui esquissaient enfin leurs couleurs sans toutefois les brader en quelques pages, laissant le lecteur saliver face à la perspective d'une suite qui lui en montrerait encore un peu plus. Tout en retenue, en délicatesse, le roman que proposait Céline de Roany sans le travail formateur d'un éditeur valait déjà le coup d'œil. J'étais si impatiente de découvrir cette version "pimpée" que j'avouerai avoir eu un mouvement de recul en découvrant le nouveau prologue. Non pas parce qu'il aurait été tout à coup mal écrit (ça se saurait, si on pouvait transformer du granite en un plastique quelconque en deux ou trois coups de Word...), mais parce que le ressort ressemble beaucoup à ce-qui-se-fait-dans-le-thriller-et-marche-à-tous-les-coups, à savoir la cartouche qui fait boum d'entrée et ferre le lecteur en appelant à son cerveau reptilien. Le procédé a fait ses preuves et touchera incontestablement le plus grand nombre, mais davantage à cause de son placement que de son contenu, j'ai pu craindre un instant que le reste du roman s'inscrive dans une ligne plus commerciale que sa V1, terrain sur lequel les Beaux mensonges s'était pourtant bien gardé de s'aventurer par rapport à Special K. À tort car heureusement, ce n'est pas le cas. La séduction opère sans artifices. Même le style, qui était déjà très bon, précis et tranchant, gagne en efficacité sans pour autant s'affranchir de ses aspérités qui définissent la fameuse Voix après laquelle on court tant quand on lit du polar et qu'on peut parfois peiner à trouver. Céline de Roany assume jusqu'au bout de proposer une intrigue équilibrée et documentée, qui traite de sujets importants sans pour autant revêtir des couleurs militantes ostentatoires et avec une pudeur contrôlée qui ne déplaira pas aux lecteurs qui fuient l'épanchement. Elle prend son temps avec les lieux, avec les échanges, avec les gens, et on se laisse guider, avec un petit goût de "Merde, déjà..." en arrivant au bout des presque-500 pages de ce roman. Céleste, en se dévoilant un peu plus, confirme sa position de personnage principal mais ne prend pas toute la lumière pour elle – faut dire qu'elle est quand même plus branchée obscurité, Céleste... –, mais aussi parce que tous les personnages secondaires ont un rôle à jouer, et des choses à dire avec ou sans elle. Les puristes du genre pourraient y voir une forme d'éparpillement, mais l'équilibre est franchement réussi, dans la tradition du roman policier américain à la Lehane ou Holden. On sent de toute façon que l'auteure est allée chercher ses maîtres du côté anglo-saxon et n'en a tiré que le meilleur pour le mêler à un univers plus doux. Plus féminin peut-être... Encore plus qu'avant, le prochain opus (... au pluriel ?) promet le meilleur.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !