Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782258162976
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 512
Format : 140 x 225 mm
Des cendres sur nos coeurs
Collection : Terres de France
Date de parution : 08/04/2021
Éditeurs :
Presses de la cité

Des cendres sur nos coeurs

Collection : Terres de France
Date de parution : 08/04/2021
La destinée romanesque d’un jeune catholique flamand prêt à tout pour sauver les siens au cœur d’une magnifique fresque historique au XVIe siècle et sur fond de guerre de religions.
Flandres, Pays-Bas espagnols, 1563.
Comme il a belle allure, Loup Daredeville, sur son cheval ! Il ignore encore les bouleversements
qui l’attendent. Le brillant étudiant de l’école latine d’Armentières est un coeur...
Flandres, Pays-Bas espagnols, 1563.
Comme il a belle allure, Loup Daredeville, sur son cheval ! Il ignore encore les bouleversements
qui l’attendent. Le brillant étudiant de l’école latine d’Armentières est un coeur pur, proche
des humbles. Il entre dans l’intimité des grands d’Espagne, en secourant l’épouse du comte
d’Egmont, gouverneur de Flandre et d’Artois.
Dans...
Flandres, Pays-Bas espagnols, 1563.
Comme il a belle allure, Loup Daredeville, sur son cheval ! Il ignore encore les bouleversements
qui l’attendent. Le brillant étudiant de l’école latine d’Armentières est un coeur pur, proche
des humbles. Il entre dans l’intimité des grands d’Espagne, en secourant l’épouse du comte
d’Egmont, gouverneur de Flandre et d’Artois.
Dans les campagnes, les prêches calvinistes séduisent, loin des messes en latin et des indulgences. La foi catholique de Loup est ébranlée par le courage de ceux qui défient l’Inquisition, telles sa soeur ou Ysabel, filleule d’un célèbre imprimeur anversois. Et en ces jours de plus en plus tourmentés, Loup a une promesse à accomplir : réunir les siens qu’un secret a divisés depuis trop d’années...
Une magnifique fresque historique, avec, en lumière, la liberté qui souffla sur ces terres du Nord au XVIe siècle.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258162976
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 512
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Une magnifique fresque historique, avec, en lumière, la liberté qui souffla sur ces terres du Nord au XVIe siècle. »
Centre Presse

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • creuse23 Posté le 19 Juillet 2021
    Des cendres sur nos cœurs, ed. Presses de la Cité. Annie Degroote est une inconditionnelle du monde des arts. Dans ses romans, elle fait preuve d’un grand talent de conteuse. Réalisatrice et scénariste, elle nous propulse dans son univers et son engouement pour l’histoire oh combien mouvementée des Flandres. Comédienne, elle fait vibrer du bout de sa plume tous ses personnages, des plus attachants aux plus exécrables. Romancière, elle nous offre un voyage dans le temps, et un cours d’histoire digne d’une prof d’université qui aurait enfin compris que pour intéresser son public, il faut le faire participer… et lui agiter le bocal à neurones ! Annie est une femme qui respire la joie de vivre mais quand elle donne dans le sombre, accrochez-vous ! Des cendres sur nos cœurs… s’étalent sur celui de Loup Daredeville. Soit dit en passant, beau gosse, le Loup, et d’une grande sensibilité. On laisserait volontiers son âme pure descendre sur nos cœurs (!). La période se situe entre 1563 et 1585 alors que le pays de Flandre appartient à la couronne d’Espagne. Le roi Philippe II (Fils ainé de Charles Quint et d’Isabelle de Portugal) a... Des cendres sur nos cœurs, ed. Presses de la Cité. Annie Degroote est une inconditionnelle du monde des arts. Dans ses romans, elle fait preuve d’un grand talent de conteuse. Réalisatrice et scénariste, elle nous propulse dans son univers et son engouement pour l’histoire oh combien mouvementée des Flandres. Comédienne, elle fait vibrer du bout de sa plume tous ses personnages, des plus attachants aux plus exécrables. Romancière, elle nous offre un voyage dans le temps, et un cours d’histoire digne d’une prof d’université qui aurait enfin compris que pour intéresser son public, il faut le faire participer… et lui agiter le bocal à neurones ! Annie est une femme qui respire la joie de vivre mais quand elle donne dans le sombre, accrochez-vous ! Des cendres sur nos cœurs… s’étalent sur celui de Loup Daredeville. Soit dit en passant, beau gosse, le Loup, et d’une grande sensibilité. On laisserait volontiers son âme pure descendre sur nos cœurs (!). La période se situe entre 1563 et 1585 alors que le pays de Flandre appartient à la couronne d’Espagne. Le roi Philippe II (Fils ainé de Charles Quint et d’Isabelle de Portugal) a la dent dure en matière de religion. Fervent catholique, il tente par tous les moyens d’endiguer la religion protestante (certes, il épousera une anglaise… politique et pouvoir font plus que force ni que rage !) La famille de Loup est catholique mais l’esprit éclairé. Le jeune garçon et sa sœur sont attirés par les prêches des calvinistes et leur façon de vivre leur religion. La jeune fille pense à se convertir. La foi de Loup vacille tandis qu’un vent de folie meurtrière souffle sur le pays : rebellions et briseurs d’images d’un côté, inquisition de l’autre. La liberté de culte est-elle au bout du chemin ? Que nenni ! Petit clin d’œil : et si vous demandiez à Brueghel ce qu’il en pense ? J’avoue qu’en lisant le résumé, je me suis sentie un peu dépassée car totalement néophyte en la matière mais Annie s’est beaucoup documentée et l’ouvrage est très bien écrit. Il a de beaux atouts pour attirer et assouvir sa soif de connaissance. L’explication en préambule est utile, ainsi que la carte. Certains des personnages sont illustres. Vous l’aurez compris, j’ai aimé retrouver Bruegel ! (intéressant l’explication de certains tableaux) et suivre les péripéties du comte Lamoral d’Egmont, gouverneur de Flandre et d’Artois, chevalier de la Toison d’Or (Eh oui, quand mm !) et de son épouse Sabine, princesse palatine. Leur engagement et leurs convictions touchent à l’héroïsme. Quant à Loup, on le voit grandir et s’affirmer au fil des pages. Sa vie est un combat mené en faveur de la tolérance. Cela n’est pas sans nous rappeler l’actualité. Un roman passionnant ! Je remercie Joelle Marshal qui organise des concours et nous incite ainsi à changer nos habitudes de lecture et à découvrir, ou redécouvrir, certains auteurs. C’est une excellente initiative pour animer le monde de la littérature !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Satinesbooks Posté le 29 Juin 2021
    Le sujet est assez agréable : je ne l’ai jamais rencontré dans mes lectures et j’avoue que cela fait du bien de quitter les sentiers battus dans l’historique : on mise souvent sur les guerres mondiales, le 17ème siècle ou encore le 18ème siècle. Personnellement, je n’avais jamais rencontré la guerre de religion du 16ème siècle dans la région des Flandres françaises. Roman purement historique, on peut vraiment saluer le travail de recherche de l’auteure qui semble être connue pour ça si je lis les avis de mes camarades sur ses autres romans. Annie Degroote est remarquable et remarquée pour son travail. Même si le côté historique du roman est, bien entendu, extrêmement représenté, l’auteure n’en n’oublie pas de nous dépeindre une fresque sociale complète en utilisant les thématiques comme la famille et tous les secrets qu’elle peut porter, les fameuses religions qui mettent à mal les pays mais aussi la place de la femme dans la société du 16ème siècle en France. On va vraiment découvrir la société dans sa totalité puisque l’auteure nous propose un large panel de personnages. C’est d’ailleurs avec ce point que j’ai eu le plus de mal : il y a eu trop de personnages pour... Le sujet est assez agréable : je ne l’ai jamais rencontré dans mes lectures et j’avoue que cela fait du bien de quitter les sentiers battus dans l’historique : on mise souvent sur les guerres mondiales, le 17ème siècle ou encore le 18ème siècle. Personnellement, je n’avais jamais rencontré la guerre de religion du 16ème siècle dans la région des Flandres françaises. Roman purement historique, on peut vraiment saluer le travail de recherche de l’auteure qui semble être connue pour ça si je lis les avis de mes camarades sur ses autres romans. Annie Degroote est remarquable et remarquée pour son travail. Même si le côté historique du roman est, bien entendu, extrêmement représenté, l’auteure n’en n’oublie pas de nous dépeindre une fresque sociale complète en utilisant les thématiques comme la famille et tous les secrets qu’elle peut porter, les fameuses religions qui mettent à mal les pays mais aussi la place de la femme dans la société du 16ème siècle en France. On va vraiment découvrir la société dans sa totalité puisque l’auteure nous propose un large panel de personnages. C’est d’ailleurs avec ce point que j’ai eu le plus de mal : il y a eu trop de personnages pour moi. Je n’ai pas su m’attacher à eux, j’ai été un peu perdue dans ma lecture et j’ai même dû reprendre ma lecture à certains moments pour être certaine de ne pas avoir confondu des personnages. Même si je comprends la nécessité de mettre en place un large panel de personnages, je n’y trouve jamais mon compte. Ce savant mélange entre l’historique et le côté romancé de l’histoire, entre les péripéties personnelles touchant les personnages et le côté plus formel de l’intrigue, l’auteure parvient à happer le lecteur. Je ne vous le cache pas qu’il faut apprécier le genre pour apprécier ce roman. C’est purement historique. Personnellement, j’ai eu besoin d’un certain temps avant de rentrer dans l’intrigue de manière totale. Cela étant dit, je ne remets pas en question l’excellent travail d’Annie Degroote, ce roman est agréable à lire mais je n’ai pas ressenti un coup de cœur pour ce dernier. En définitive, si vous appréciez l’historique et les guerres de religion, le roman ultra documenté d’Annie Degroote va vous permettre de vous échapper et de faire la rencontre d’un large panel de personnages et de vivre avec eux dans ce 16ème siècle mouvementé. La plume de l’auteure est délicate et juste. Elle nous permet de vivre, de manière très crédible, avec les personnages le temps de ce roman. Bravo pour ce formidable travail de documentation. Je suis impressionnée par la quantité de travail que doit représenter autant de recherches.
    Lire la suite
    En lire moins
  • MAMIEJAUNE Posté le 4 Mai 2021
    Mon avis Je remercie les Editions PRESSES DE LA CITE et en particulier Marie-Jeanne de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Des Cendres sur nos coeurs », roman de Annie DEGROOTE auteure dont j'ai lu un grand nombre d'ouvrages tant j'aime sa plume fluide, précise et élégante. Annie DEGROOTE nous transporte en 1563 en Flandres, Pays-Bas espagnols tourmentés par la Réforme. Elle nous conte le destin de Loup Daredeville, étudiant catholique à Armentières qui, après avoir secouru l'épouse du Gouverneur de Flandres et d'Artois est entraîné dans la tourmente de l'époque où les guerres de religions éclatent et où l'inquisition fait rage.. Notre jeune héros réussira-t-il à conserver sa foi et à sauver ses proches ? C'est avec son don habituel de conteuse que l'auteure nous entraîne par ses mots aux côtés de Loup et nous découvrons les rencontres qu'il fera avec le Comte d'Egmont, le peintre Bruegel, l'imprimeur Platin, personnages ayant réellement existé. Les aventures des protagonistes de ce roman et les nombreux rebondissements tiennent vraiment le lecteur en haleine. Des images défilent sous nos yeux grâce aux descriptions précises de l'auteure. Annie DEGROOTE nous offre un magnifique roman historique, quelque peu romancé, se déroulant à une période de l'Histoire ô combien... Mon avis Je remercie les Editions PRESSES DE LA CITE et en particulier Marie-Jeanne de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Des Cendres sur nos coeurs », roman de Annie DEGROOTE auteure dont j'ai lu un grand nombre d'ouvrages tant j'aime sa plume fluide, précise et élégante. Annie DEGROOTE nous transporte en 1563 en Flandres, Pays-Bas espagnols tourmentés par la Réforme. Elle nous conte le destin de Loup Daredeville, étudiant catholique à Armentières qui, après avoir secouru l'épouse du Gouverneur de Flandres et d'Artois est entraîné dans la tourmente de l'époque où les guerres de religions éclatent et où l'inquisition fait rage.. Notre jeune héros réussira-t-il à conserver sa foi et à sauver ses proches ? C'est avec son don habituel de conteuse que l'auteure nous entraîne par ses mots aux côtés de Loup et nous découvrons les rencontres qu'il fera avec le Comte d'Egmont, le peintre Bruegel, l'imprimeur Platin, personnages ayant réellement existé. Les aventures des protagonistes de ce roman et les nombreux rebondissements tiennent vraiment le lecteur en haleine. Des images défilent sous nos yeux grâce aux descriptions précises de l'auteure. Annie DEGROOTE nous offre un magnifique roman historique, quelque peu romancé, se déroulant à une période de l'Histoire ô combien mouvementée et toutefois peu connue. Elle aborde divers thèmes tels que : l'amour, les religions, les secrets de famille, les manipulations, la condition féminine au XVIème siècle… J'ai ADORE cet ouvrage passionnant, extrêmement bien écrit et documenté, qui à mon avis ferait un très bon scénario de film et que je recommande aux férus d'Histoire qui, comme moi, passeront un excellent moment de lecture. Un COUP de COEUR. Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/ Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com
    Lire la suite
    En lire moins
  • histfict Posté le 2 Mai 2021
    Annie Degroote est une autrice prolifique qui ne cesse d’explorer l’histoire de sa région natale : les Flandres françaises. Dans son dernier roman, Des cendres sur nos cœurs, elle évoque la montée des tensions entre catholiques et réformés dans la seconde moitié du XVIe siècle et les bouleversements politiques qui en résultent. Le héros du roman, Loup de Daredeville, est un jeune homme originaire des Flandres françaises qui entre au service du compte d’Egmont, proche conseiller de la gouvernante des Pays-Bas, Marguerite de Parme. Aux premières loges de la Cour de Bruxelles, Loup découvre les rivalités entre le roi Philippe II, établi à Madrid, partisan d’une approche dure face à la montée du culte réformé, et la haute noblesse des Pays-Bas, dont Egmont fait partie, favorable à une approche plus modérée. Alors que Loup se questionne sur sa propre foi et qu’une partie de sa famille rejoint les réformés, la petite histoire se mêle à la grande. A partir d’août 1566, des « briseurs d’images », commencent à saccager les églises pour protester contre le culte catholique des Saints. S’en suit en répression féroce avec l’arrivée du Duc d’Albe à Bruxelles en 1567 pour mettre fin à « l’hérésie ». La violence... Annie Degroote est une autrice prolifique qui ne cesse d’explorer l’histoire de sa région natale : les Flandres françaises. Dans son dernier roman, Des cendres sur nos cœurs, elle évoque la montée des tensions entre catholiques et réformés dans la seconde moitié du XVIe siècle et les bouleversements politiques qui en résultent. Le héros du roman, Loup de Daredeville, est un jeune homme originaire des Flandres françaises qui entre au service du compte d’Egmont, proche conseiller de la gouvernante des Pays-Bas, Marguerite de Parme. Aux premières loges de la Cour de Bruxelles, Loup découvre les rivalités entre le roi Philippe II, établi à Madrid, partisan d’une approche dure face à la montée du culte réformé, et la haute noblesse des Pays-Bas, dont Egmont fait partie, favorable à une approche plus modérée. Alors que Loup se questionne sur sa propre foi et qu’une partie de sa famille rejoint les réformés, la petite histoire se mêle à la grande. A partir d’août 1566, des « briseurs d’images », commencent à saccager les églises pour protester contre le culte catholique des Saints. S’en suit en répression féroce avec l’arrivée du Duc d’Albe à Bruxelles en 1567 pour mettre fin à « l’hérésie ». La violence des tortures et des exécutions est bien présente dans le roman, des femmes enterrées vivantes aux hommes écartelés en passant par la célèbre décapitation d’Egmont et Hornes sur la Grand-Place de Bruxelles en 1568. Face à la terreur, le héros et sa famille sont tiraillés entre le désir de garder les faveurs du pouvoir en place et le rejet de la violence aveugle. Sans compter que Loup, envoyé à Anvers par le comte d’Egmont, tombe amoureux d’une jeune calviniste… J’ai aimé… • le personnage de Loup, attachant dans ses efforts pour réconcilier sa foi catholique et son attirance pour les principes de la Réforme. • la façon dont le roman aborde les différents aspects du conflit. En plus de points de rupture entre catholiques et protestants, Des cendres sur nos cœurs souligne les divergences au sein de chaque camp : entre luthériens et calvinistes d’une part, entre catholiques favorables à la tolérance et partisans de l’Inquisition d’autre part. Les tensions au sein de la noblesse « belge » et le rôle ambigu de Marguerite de Parme sont aussi évoqués de manière très intéressante. • le choix de l’autrice d’insister sur la montée des tensions et le basculement dans la violence, plutôt que sur la période des « troubles » après l’arrivée du duc d’Albe. J’aurais aimé… • des personnages secondaires un peu plus complexes. Ysabel, la fiancée de Loup, est par exemple un personnage très lisse auquel il est difficile de s’attacher. • un style un peu moins didactique. Côté positif, Annie Degroote a un style très accessible et ses romans offre une foule de détails passionnants sur le contexte historique. La Grande Histoire est très présente et presque toutes les grandes figures historiques de la période sont évoquées (non seulement les dirigeants et les notables mais aussi Plantin à Anvers, Bruegel à Bruxelles…). C’est un peu comme si l’autrice prenait le lecteur par la main. Cela permet de profiter du roman même quand on connaît très peu de choses sur la période. Côté négatif, cette approche laisse peu de place à l’imagination et à l’intelligence du lecteur. La narration omnisciente donne parfois l’impression d’un cours d’histoire, avec des expressions comme « Lorsque, comme Loup, on vit dans cette seconde moitié du XVIe siècle ». Beaucoup de scènes sont un prétexte à des visites touristico-historiques de lieux emblématiques comme l’Aula Magna du Palais de Coudenberg à Bruxelles, la Bourse d’Anvers… Les descriptions sont certes un plaisir pour les amateurs de patrimoine mais n’apportent pas grand-chose à l’intrigue. Au final, Des cendres sur nos cœurs offre malgré tout une belle immersion dans le territoire de la future Belgique au XVIe siècle. Le roman donne envie de continuer l’aventure en suivant les personnages dans leur exil. La vie des premiers réfugiés flamands en Angleterre et aux Pays-Bas ferait en effet un beau sujet de prochain roman.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité de la collection Terres de France
Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.