En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Endymion / Intégrale

        Pocket
        EAN : 9782266267939
        Code sériel : 7215
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 640
        Format : 130 x 185 mm
        Endymion / Intégrale

        Stéphane DESA (Direction de collection), Guy ABADIA (Traducteur)
        Date de parution : 01/09/2016
        Près de trois siècles après la Chute, l'humanité a survécu, mais de nombreuses civilisations se sont effondrées. Un nouvel ordre a été instauré sous l'hégémonie de l'Église, grâce au pouvoir du cruciforme qui ressuscite ceux qui le portent.
        Sur Hypérion, Raul Endymion, qui a toujours refusé le cruciforme, est condamné à...
        Près de trois siècles après la Chute, l'humanité a survécu, mais de nombreuses civilisations se sont effondrées. Un nouvel ordre a été instauré sous l'hégémonie de l'Église, grâce au pouvoir du cruciforme qui ressuscite ceux qui le portent.
        Sur Hypérion, Raul Endymion, qui a toujours refusé le cruciforme, est condamné à mort. C'est pourtant vivant qu'il se réveille, sauvé in extremis par Martin Silenus. Celui-ci a une mission pour lui : veiller sur sa nièce, Énée, la fille du cybride Keats et de l'humaine Brawne Lamia.
        Mais entre la jeune fille et son protecteur se tiennent trente mille hommes de la Pax, dont aux moins cinq mille gardes suisses, l'élite de l'élite. Car pour l'Église, Énée est une abomination...
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266267939
        Code sériel : 7215
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 640
        Format : 130 x 185 mm
        Pocket
        11.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • mauriceandre Posté le 8 Avril 2018
          Dans Endymion le troisième tome, nous découvrons un anti-héros dans le personnage de Raul Endymion et un messie dans celui d'Énée. Sur Hypérion, 274 ans après la rupture entre la civilisation humaine et les Intelligences Artificielles, une petite fille, Énée, surgit du labyrinthe du Sphinx. Elle est porteuse d'une prophétie qui en fait un enjeu de pouvoir. Fille de Keats, le cybride issu des Machines et de l'humaine Brawne Lamia, elle serait, aux yeux de l'Église devenue toute-puissante, une créature des machines, et doit être neutralisée. Mais pour Martin Silenus, le très vieux poète des Cantos et l'un des héros d'Hypérion, Énée doit sauver l'humanité et retrouver la Vieille Terre. Silenus charge donc Raul Endymion de l'enlever, au nez et à la barbe de la redoutable Garde vaticane, vers une destination mystérieuse. Contre toute attente, il réussit. Sur l'ancien navire interstellaire du consul, Énée, Endymion et l'androïde A. Bettik fuient le capitaine de Soya lancé à leurs trousses. Suivant le trajet de l'ancienne rivière Théthys qui, du temps des portes distrans, sillonnait l'hyperespace, ils traversent une série de mondes plus dangereux les uns que les autres.
        • Hippolyte78 Posté le 26 Octobre 2017
          Troisième partie des Cantos d'Hyperion, écrit par Dan Simmons, Endymion se déroule bien après les événement des volumes précédents. Pour commencer, on ne suit plus les même personnages. Ici nous suivons principalement Raul Endymion, entraîné contre son grès, par le poètes Martin Silenus, dans une quête bien particulière. Cette quête aura en partie pour but de protéger Énée, fille de Brawne Lamia et du Cybride de John Keats, accompagnée de l’androïde Bettik. Et pour accomplir cette quête, ils vont devoir voyager de planète en planète, en étant poursuivie par la Pax, autorité religieuse dirigeant une grande partie de l'univers dans lequel on évolue, et qui ne voit pas d'un bonne oeil, le but de leur quête. Mais tout cela ne semble pas si facile... Toujours aussi bien que les précédents volumes, endymion continue d'étoffer l'univers de Dan Simmons, brillant d'inventivité, et répond à certaine question posé précédemment. De révélation en révélation, il nous fait voyager, dans son univers violent et sans pitié. Toujours aussi bien construit, inventif, et intelligent.
        • boubously Posté le 30 Décembre 2016
          Je me suis encore régalé à lire cet integrale de Dan Simmons comprenant les 2 premiers tomes du cycle d'Endymion. Dans l'ordre et pour ceux qui ne connaissent pas cet Œuvre il y a Hyperion - La chute d'Hyperion du Cycle d'Hypérion - Endymion et l' Éveil d'Endymion du Cycle d'Endymion la suite. Chacun comportant 2 parties. Un nouvel âge est né et l'Eglise " La Pax " est devenue le pouvoir ultime ayant la capacité de faire ressusciter à volonté ses fidèles par l'intermédiaire du Cruciforme découvert dans les 1er tomes du cycle d'Hypérion. Cela commence avec Raul Endymion (du même nom que la Cité) qui est condamné à mort suite à une rixe ayant mal tournée. Mais sa mort est simulée afin qu'il puisse accomplir une mission particulièrement dangereuse et suicidaire. En effet Martin Silenus ancien poète (un des personnages principaux du cycle d'Hypérion) lui donne comme objectif de récupérer une petite fille du nom de Énée qui apparaîtra de l'un des tombeaux du temps "le Sphinx" et qui n'est autre que la progéniture de Brawne Lamia et du Cybride Keats. Mais voilà l'Eglise la veut absolument et Endymion accompagné d'un android à la peau bleue va devoir... Je me suis encore régalé à lire cet integrale de Dan Simmons comprenant les 2 premiers tomes du cycle d'Endymion. Dans l'ordre et pour ceux qui ne connaissent pas cet Œuvre il y a Hyperion - La chute d'Hyperion du Cycle d'Hypérion - Endymion et l' Éveil d'Endymion du Cycle d'Endymion la suite. Chacun comportant 2 parties. Un nouvel âge est né et l'Eglise " La Pax " est devenue le pouvoir ultime ayant la capacité de faire ressusciter à volonté ses fidèles par l'intermédiaire du Cruciforme découvert dans les 1er tomes du cycle d'Hypérion. Cela commence avec Raul Endymion (du même nom que la Cité) qui est condamné à mort suite à une rixe ayant mal tournée. Mais sa mort est simulée afin qu'il puisse accomplir une mission particulièrement dangereuse et suicidaire. En effet Martin Silenus ancien poète (un des personnages principaux du cycle d'Hypérion) lui donne comme objectif de récupérer une petite fille du nom de Énée qui apparaîtra de l'un des tombeaux du temps "le Sphinx" et qui n'est autre que la progéniture de Brawne Lamia et du Cybride Keats. Mais voilà l'Eglise la veut absolument et Endymion accompagné d'un android à la peau bleue va devoir échapper au capitaine père De Soya et de ses milliers gardes suisses missionés par le pouvoir en place. Sur fond de course poursuite à travers l'espace j'ai assisté à une belle amitié naissante entre Raul et Énée, de l'exploration par l'intermédiaire des portails distrans et de héros qui se sortent de situations désespérées. Un peu moins d'action que dans Hypérion mais j'ai encore pris un plaisir énorme à suivre leurs péripéties. Moins de personnages aussi car l'auteur un chapitre sur deux alterne entre le petit groupe de Endymion et le Capitaine De Soya qui se révèle être un personnage tout aussi passionant. Des révélations sont évidemment faites vers les 3/4 du livre dans lesquelles nous apprenons la véritable motivation de l'Eglise ainsi que celles de Énée. D'autres diront que le cycle d'Hypérion était plus approfondi et passionant et ils n'auront pas tort mais j'ai malgré tout aimé cet Endymion plus dépaysant et beaucoup accessible pour les néophytes de la SF. La particularité qui caractérise Dan Simmons est son style lèché et l'intensité des scènes qu'il arrive à retranscrire dans ses romans et il ne déroge pas à ce talent dans cet opus. J'ai pris une fois de plus un grand plaisir à suivre cette aventure spatiale et je lirais le 4ème et dernier intégrale comme il se doit.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Claraz68 Posté le 16 Février 2016
          Après une longue période de vide littéraire, j'ai repris ma lecture d'endymion. On y retrouve la plume de Dan Simmons qui nous transporte encore une fois dans sa réflexion de fiction scientifique. Dans cet opus, le style change, de ce fait la comparaison aux 2 premiers tomes ne serait être juste. En effet si dans les 2 premiers tomes l'auteur se concentre sur la grandeur de l'Hégémonie et le mysticisme du gritche avec une profondeur scénaristique certaine; dans ce tome-ci bien que retrouvant des intrigues politiques, le gritche et d'autres éléments communs à la saga, on suit l'exode d'une fillette à travers les mondes qu'elle traverse. Cela reste prenant( l'univers toujours aussi bien décrit, avec la richesse des mondes comme le Bosquet des Dieux, Quom-Ryiad, Hébron..., la profondeur émotionnelle des personnages est aussi entrainante) . Mais la profondeur attendue de l'intrigue se fait attendre (car elle est là dans le récit mais pas assez approfondie justement). C'est pour cela que je ne peux me résoudre à lui mettre 5/5, il manque un truc que je n'ai trouvé que sur les 3 dernières pages à mon grand regret. En espérant que l'Eveil contredise mes reproches, bonne lecture ! (Car il approche d'une... Après une longue période de vide littéraire, j'ai repris ma lecture d'endymion. On y retrouve la plume de Dan Simmons qui nous transporte encore une fois dans sa réflexion de fiction scientifique. Dans cet opus, le style change, de ce fait la comparaison aux 2 premiers tomes ne serait être juste. En effet si dans les 2 premiers tomes l'auteur se concentre sur la grandeur de l'Hégémonie et le mysticisme du gritche avec une profondeur scénaristique certaine; dans ce tome-ci bien que retrouvant des intrigues politiques, le gritche et d'autres éléments communs à la saga, on suit l'exode d'une fillette à travers les mondes qu'elle traverse. Cela reste prenant( l'univers toujours aussi bien décrit, avec la richesse des mondes comme le Bosquet des Dieux, Quom-Ryiad, Hébron..., la profondeur émotionnelle des personnages est aussi entrainante) . Mais la profondeur attendue de l'intrigue se fait attendre (car elle est là dans le récit mais pas assez approfondie justement). C'est pour cela que je ne peux me résoudre à lui mettre 5/5, il manque un truc que je n'ai trouvé que sur les 3 dernières pages à mon grand regret. En espérant que l'Eveil contredise mes reproches, bonne lecture ! (Car il approche d'une mèche de cheveux de la perfection quand même :) )
          Lire la suite
          En lire moins
        • Neurot Posté le 14 Août 2014
          3ème partie des cantos d'Hypérion, l'histoire d'Endymion se déroule plus de 200 ans après les événements d'Hypérion et de la chute d'Hypérion. Forcément après tout ce temps beaucoup de chose ont changé, et les héros d'hier ne sont plus ceux d'aujourd'hui. Dans ce livre on suit les aventures d'Endymion, trentenaire natif d'Hypérion sans talent particulier, qui reçoit la mission de la part d'un des 7 anciens pèlerins d'Hypérion d'aller récupérer une petite fille se nommant Enée qui doit sortir d'un des tombeaux du temps sous peu. Problème, la Pax, force armé de l'église catholique qui régit l'univers connu cherche aussi par tous les moyens à récupérer la fillette. S'en suivra une fuite en forme de road movie à travers l'espace où Endymion, Enée et un ami androïde seront poursuivi par le prêtre-commandant De Soya et sa petite escouade déterminée, aidé par tous les moyens les plus perfectionné de la Pax. Je le dis tout de suite, ce livre est une petite déception pour moi. L'histoire est ici raconté et écrite par Endymion du fond d'une cellule où il attend la mort qui ne doit plus tarder à arriver. Comment il en est arrivé là ? Il vous faudra de la... 3ème partie des cantos d'Hypérion, l'histoire d'Endymion se déroule plus de 200 ans après les événements d'Hypérion et de la chute d'Hypérion. Forcément après tout ce temps beaucoup de chose ont changé, et les héros d'hier ne sont plus ceux d'aujourd'hui. Dans ce livre on suit les aventures d'Endymion, trentenaire natif d'Hypérion sans talent particulier, qui reçoit la mission de la part d'un des 7 anciens pèlerins d'Hypérion d'aller récupérer une petite fille se nommant Enée qui doit sortir d'un des tombeaux du temps sous peu. Problème, la Pax, force armé de l'église catholique qui régit l'univers connu cherche aussi par tous les moyens à récupérer la fillette. S'en suivra une fuite en forme de road movie à travers l'espace où Endymion, Enée et un ami androïde seront poursuivi par le prêtre-commandant De Soya et sa petite escouade déterminée, aidé par tous les moyens les plus perfectionné de la Pax. Je le dis tout de suite, ce livre est une petite déception pour moi. L'histoire est ici raconté et écrite par Endymion du fond d'une cellule où il attend la mort qui ne doit plus tarder à arriver. Comment il en est arrivé là ? Il vous faudra de la patience pour le savoir. Le récit alterne 2 types de passage. Ceux à la première personne où Endymion et sa protégé voyage de monde en monde en vaisseau, puis à bord d'un radeau à travers le Téthys, un fleuve qui coule sur des centaines de monde différent grâce à la technologie de téléportation distrans. Et les passages à la troisième personne où l'on suit le père de Soya et sa petite équipe à la poursuite de nos héros. Comment Endymion peut savoir exactement ce qu'on fait le prête et son escouade, ainsi que d'autre protagoniste, comme au Nouveau Vatican par exemple, durant cette poursuite ? Ce ne sera pas expliqué ici, mais plus tard. Le père de Soya est un personnage réellement très intéressant car tout sauf manichéen, et rapidement en proie au doute sur le bien de sa mission malgré le sens de l'obéissance qui lui vient de de sa formation militaire. Ce qui m'a gêné dans ce livre c'est qu'après un gros démarrage, l'intrigue avance très peu. Ça ressemble plus à un livre d'aventure dans un univers SF qu'à un livre univers comme ces 2 prédécesseurs. C'est rythmé, on a droit à de très bons passages d'action, d'émotion, de peur pour nos héros, de découverte, un peu d'humour et quelques passages plus noir, mais ça ne donne pas l'impression de beaucoup avancer. On rencontre très peu de personnage, l'histoire ce centre réellement sur Endymion, Enée et De Soya. Il faut attendre les 200 dernières pages (sur 700, format poche) pour que ça s'emballe vraiment, pour que les questions philosophiques réapparaissent, pour que le grandiose revienne, pour que la densité du récit et de son univers soit de nouveau là. Prometteur pour la suite cela dit. Bon je n'ai pas non plus envie de laisser une impression trop négative, parce que c'est toujours bien écrit, qu'on ne s'ennuie pas, et que ça vaut quand même largement le coup d'être lu. Même si c'est moins intense et grand qu'Hypérion et sa Chute.
          Lire la suite
          En lire moins
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.