Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259282680
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 160
Format : 135 x 210 mm

Je suis née à Bergen Belsen

Collection : Plon récit
Date de parution : 10/09/2020
75 ans après la libération du camp de concentration allemand de Bergen-Belsen, ce livre réunit deux témoignages forts et inspirants. Celui d’Hélène, résistante française arrêtée, torturée puis déportée dans le camp. Et celui d’Yvonne, sa fille, née là-bas.
Si Hélène est décédée, elle a laissé des écrits intenses et rares à Yvonne, aujourd’hui âgée de 75 ans. Un témoignage puissant auquel celle-ci répond en questionnant l’Histoire, en interrogeant sa propre identité, en sondant sa personnalité, en révélant aussi d’incroyables secrets familiaux. De chapitre en chapitre se noue, à... Si Hélène est décédée, elle a laissé des écrits intenses et rares à Yvonne, aujourd’hui âgée de 75 ans. Un témoignage puissant auquel celle-ci répond en questionnant l’Histoire, en interrogeant sa propre identité, en sondant sa personnalité, en révélant aussi d’incroyables secrets familiaux. De chapitre en chapitre se noue, à travers le temps, les douleurs, l’espoir, la peur, un intense dialogue entre générations.
Ce livre, bien-sûr, évoque l’horreur de l’entreprise concentrationnaire nazie. Mais, surtout, il surprend et inspire par les histoires dans l’Histoire qu’il développe. Par quel miracle certains, dans les conditions de vie inhumaines d’un camp, réussissent-ils à faire preuve de la plus grande humanité ? Quel sens des valeurs a pu pousser une mère et sa fille internées dans le même camp à offrir leur trésor – un morceau de chocolat – à Hélène lorsque celle-ci n’avait plus de forces mais était sur le point d’accoucher en cachette ? Et pourquoi Yvonne bébé ne pleura-t-elle jamais durant les six mois vécus dissimulée dans le baraquement du camp, ne poussant son premier cri qu’après la libération de celui-ci ? L’instinct de survie explique-t-il tout ?  
Je suis née à Bergen-Belsen révèle ce qu’il y a de plus terrible et contrasté dans l’être humain : sa barbarie comme son humanité.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259282680
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 160
Format : 135 x 210 mm

Ils en parlent

" Avec ce livre, le "bébé des camps" rend un hommage vibrant à sa mère. "
Michaël Levy / La Provence

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Jaklek Posté le 17 Octobre 2020
    Préface de Frédérique Agnès J’ai rencontré Yvonne en avril 2019, à l’occasion d’un reportage que je tournais. Il y était question d’un morceau de chocolat offert à une femme sur le point d’accoucher, dans un camp de concentration. Une magnifique leçon d’humanité. La femme qui accouchait, c’était la mère d’Yvonne. Le bébé, c’était elle. Yvonne avait alors soixante-quinze ans, moi quarante-cinq, et une jolie amitié est née entre nous. Elle venait d’écrire l’histoire de sa mère – Hélène, juive, résistante et déportée à Bergen-Belsen. Mais il m’a semblé que son propre destin était également inspirant : celui d’une femme née dans un camp de la mort et marquée par ce début de vie si particulier. Elle a finalement accepté de livrer son témoignage et ses réflexions. Nous avons enregistré des entretiens. J’ai rencontré son frère, échangé avec sa sœur. Nous avons lu des ouvrages historiques et biographiques sur l’Occupation, la Résistance, les camps. En 1987, Hélène avait parlé avec sa fille, un peu. Mais qu’il était difficile pour elle de raconter son calvaire ! Alors, quelque temps avant sa mort, elle lui avait laissé des écrits. Fondé sur toutes ces sources, ce livre est un dialogue imaginaire et reconstitué entre Hélène et Yvonne. Un... Préface de Frédérique Agnès J’ai rencontré Yvonne en avril 2019, à l’occasion d’un reportage que je tournais. Il y était question d’un morceau de chocolat offert à une femme sur le point d’accoucher, dans un camp de concentration. Une magnifique leçon d’humanité. La femme qui accouchait, c’était la mère d’Yvonne. Le bébé, c’était elle. Yvonne avait alors soixante-quinze ans, moi quarante-cinq, et une jolie amitié est née entre nous. Elle venait d’écrire l’histoire de sa mère – Hélène, juive, résistante et déportée à Bergen-Belsen. Mais il m’a semblé que son propre destin était également inspirant : celui d’une femme née dans un camp de la mort et marquée par ce début de vie si particulier. Elle a finalement accepté de livrer son témoignage et ses réflexions. Nous avons enregistré des entretiens. J’ai rencontré son frère, échangé avec sa sœur. Nous avons lu des ouvrages historiques et biographiques sur l’Occupation, la Résistance, les camps. En 1987, Hélène avait parlé avec sa fille, un peu. Mais qu’il était difficile pour elle de raconter son calvaire ! Alors, quelque temps avant sa mort, elle lui avait laissé des écrits. Fondé sur toutes ces sources, ce livre est un dialogue imaginaire et reconstitué entre Hélène et Yvonne. Un dialogue entre une mère et sa fille, à jamais liées par un amour fusionnel. Un angle de vue d'une grande humanité dans une époque qui en singulièrement manqué, Cette auteur a ceci en commun, avec moi : son année de naissance. Je connais et suis en affection avec la Pologne, je souffre avec certains d'entre eux, par rapport à cette période affreuse, et même si cette histoire se situe en Allemagne, je reconnais les mêmes atrocités qui ont été commises au nom d'une idéologie dépourvue de bon sens et d'une once d'humanité. Je m'étais jurée de ne plus lire aucun ouvrage traitant de ce sujet. Mais une critique littéraire m'a donné envie d'aller voir - et lire- autre chose. Yvonne Salamon parviendra-t-elle à me réconcilier avec cette tranche de notre Histoire ? J'ai encore besoin d'un peu de temps...
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…