RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La Cavalcade des enfants rois

            Presses de la cité
            EAN : 9782258133242
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 336
            Format : 140 x 225 mm
            La Cavalcade des enfants rois

            Collection : Terres de France
            Date de parution : 21/09/2017
            En 1941, dans la Sarthe, trois jeunes enfants, que la vie n’a pas épargnés, s’engagent dans un réseau de résistance, effectuant des missions essentielles de communication et d’information. Ces actes sont aussi, pour chacun d’eux, une quête éperdue d’amour et de reconnaissance.
            Nez au vent, foulée légère, pour la toute première fois Julien goûte à la liberté. Il fuit sa vie ballottée d’une famille d’accueil à l’autre. Mais, vite repris par les gendarmes, l’orphelin est mené dans un centre d’éducation pour jeunes délinquants et vagabonds. Il trouve réconfort auprès de Tristan, un... Nez au vent, foulée légère, pour la toute première fois Julien goûte à la liberté. Il fuit sa vie ballottée d’une famille d’accueil à l’autre. Mais, vite repris par les gendarmes, l’orphelin est mené dans un centre d’éducation pour jeunes délinquants et vagabonds. Il trouve réconfort auprès de Tristan, un peu plus âgé et plus mûr, dont les parents, juifs, ont été déportés. Un jour, ils parviennent à s’enfuir, direction la Sarthe, que Julien connaît bien pour y avoir grandi. Là, leur destin sera lié à celui de la petite Marie, placée chez des fermiers qui la maltraitent.
            Ces trois compagnons, que la vie n’a pas épargnés, vont alors s’enrôler dans un réseau de résistance…
            Quel sera le prix de leur engagement ? Sacrifieront-ils leur enfance, leurs rêves au nom de leur combat ?

            Un hymne à la vie et à la jeunesse.
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258133242
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 336
            Format : 140 x 225 mm
            Presses de la cité
            20.00 €
            Acheter

            Ils en parlent

            "Un beau roman"
            Le Courrier français - édition Dordorgne

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • lolols28 Posté le 17 Février 2019
              Superbe, bien écrit, tient la route!! je l'avais acheté sans grandes convictions et pourtant ce livre a été une très bonne surprise. Le parcours du petit Julien, orphelin pendant la guerre est passionnant, on y apprend beaucoup sur la condition de ces gosses de l'assistance publique, la guerre est présente mais n'envahit pas "son" histoire", au moins dans la première partie. Les rencontres de ce petit groupe d'enfants perdus est magnifique, leur parcours incroyable et l'auteur a su nous donner une jolie fin, humaine. A lire!
            • stephalivres Posté le 12 Octobre 2018
              J'aime bien ce genre de livre, facile à lire, où l'on rentre dedans sans difficulté, sans trouver trop compliqué de se souvenir qui est qui ( ah c'est pas la littérature russe avec tous ces noms en -itch qu'à la fin du livre tu sais même pas à propos de qui on racontait l'histoire!). C'est joliment écrit, on a envie d'en savoir plus, et c'est l'essentiel. Honnêtement, au début, je me disais que c'était juste un livre comme tous les autres de ce genre, de la littérature du terroir, dans les pages "romans de chez nous" chez France loisirs, juste à côté des Christian Signol. (que je lis avec plaisir aussi, hein, je ne suis pas une ayatollah de la Pléiade!). Mais celui ci apporte deux petits points de plus, qui me donne envie de creuser. Et j'aime bien les livres qui me donnent un peu de matière à creuser, c'est une bonne surprise. En effet, Raphaël Delpard aborde deux points intéressant : les maisons d'éducation, où l'on envoyait les enfants orphelins difficiles et autre, qui ont fermés après la guerre mais qui était sous le coup d'une doctrine fascinante, et la résistance des enfants. Pour les maisons d'éducations, c'est... J'aime bien ce genre de livre, facile à lire, où l'on rentre dedans sans difficulté, sans trouver trop compliqué de se souvenir qui est qui ( ah c'est pas la littérature russe avec tous ces noms en -itch qu'à la fin du livre tu sais même pas à propos de qui on racontait l'histoire!). C'est joliment écrit, on a envie d'en savoir plus, et c'est l'essentiel. Honnêtement, au début, je me disais que c'était juste un livre comme tous les autres de ce genre, de la littérature du terroir, dans les pages "romans de chez nous" chez France loisirs, juste à côté des Christian Signol. (que je lis avec plaisir aussi, hein, je ne suis pas une ayatollah de la Pléiade!). Mais celui ci apporte deux petits points de plus, qui me donne envie de creuser. Et j'aime bien les livres qui me donnent un peu de matière à creuser, c'est une bonne surprise. En effet, Raphaël Delpard aborde deux points intéressant : les maisons d'éducation, où l'on envoyait les enfants orphelins difficiles et autre, qui ont fermés après la guerre mais qui était sous le coup d'une doctrine fascinante, et la résistance des enfants. Pour les maisons d'éducations, c'est violent, très, mais j'ai eu envie d'en savoir plus sur cette façon de voir l'éducation des garçons difficiles justement pendant cette guerre. Et pour la résistance des enfants, j'avoue que je ne m'étais jamais posé la question, pour moi, on commençait à se poser des questions vers 16 ans... J'ai juste une petite déception pour la fin, certains points que je n'ai pas compris, je suppose que c'est une compréhension de la psychologie des personnages auxquels je n'ai pas eu accès. Mais je crois qu'on peut totalement apprécier ce livre sans ça
              Lire la suite
              En lire moins
            • AudreyT Posté le 25 Février 2018
              *** 1941, quelque part en France. La guerre fait rage. Chaque famille connait la faim, la peur, le remord ou la trahison. Certains enfants sont pourtant encore plus en souffrance : les orphelins, les vagabonds, les abandonnés... S'ils se font attraper par les gendarmes, ils terminent dans les maisons de correction. C'est le cas de Julien, Tristant, Julot, Melchior. Ils rêvent tous de l'extérieur, de l'autre monde. Julien et Tristan vont réussir à s'échapper de Chanteloup et sans le vouloir, ils vont intégrer un réseau de résistance. Avec Marie, ils vont goûter à la liberté, mais au prix parfois de grandes désillusions.... Si vous ne connaissez pas l'écriture de Raphaël Delpart, vous ne pourrez qu'être enchanté par ses talents de conteur !! Il nous emmène avec talent et simplicité aux côtés d'enfants courageux et volontaires, que rien ne retient et à qui rien ne fait peur... Si vous aimez cette période sombre de l'histoire, éclairée cependant par des actes héroïques, je ne peux que vous conseillez de lire les pages de ce roman, légères et fluides malgré les difficultés qu'elles racontent... Un grand merci à NetGalley et aux éditions Presse de la Cité pour l'envoi de ce beau roman...
            • Cathy Carotte Posté le 12 Février 2018
              Je ne connaissais pas Raphaël Delpard. Aimant beaucoup les romans se passant lors de la Seconde Guerre mondiale, je pouvais difficilement passer à côté de celui-ci. Grand bien m’en a pris car j’ai beaucoup apprécié cette lecture qui nous parle d’un épisode de la guerre que je ne connaissais pas… L’histoire débute dans un pensionnat. L’ambiance est vraiment bien décrite et certaines scènes sont très difficiles à lire de par leur violence et leur cruauté. Comment peut-on admettre de telles choses ! Et là, on se rend compte que, alors qu’on pourrait penser que ces enfants s’apporteraient de l’entraide, certains d’entre eux n’hésitent pas à dénoncer les autres et à leur infliger des sévices pouvant aller très loin dans la cruauté. Cela est un fait connu des pensionnats mais j’espérais que la guerre aurait atténué ces comportements… Après cette première partie, nous suivons Tristan et Julien qui sont parvenus à s’échapper de ce pensionnat et Marie qu’ils vont rencontrer par hasard. Tous les trois vont être amenés à faire partie d’un groupe de Résistants. Ce qu’ils font et le courage dont ils font preuve ne peut que forcer l’admiration du lecteur. Je les ai trouvés très touchants et émouvants. Je me suis... Je ne connaissais pas Raphaël Delpard. Aimant beaucoup les romans se passant lors de la Seconde Guerre mondiale, je pouvais difficilement passer à côté de celui-ci. Grand bien m’en a pris car j’ai beaucoup apprécié cette lecture qui nous parle d’un épisode de la guerre que je ne connaissais pas… L’histoire débute dans un pensionnat. L’ambiance est vraiment bien décrite et certaines scènes sont très difficiles à lire de par leur violence et leur cruauté. Comment peut-on admettre de telles choses ! Et là, on se rend compte que, alors qu’on pourrait penser que ces enfants s’apporteraient de l’entraide, certains d’entre eux n’hésitent pas à dénoncer les autres et à leur infliger des sévices pouvant aller très loin dans la cruauté. Cela est un fait connu des pensionnats mais j’espérais que la guerre aurait atténué ces comportements… Après cette première partie, nous suivons Tristan et Julien qui sont parvenus à s’échapper de ce pensionnat et Marie qu’ils vont rencontrer par hasard. Tous les trois vont être amenés à faire partie d’un groupe de Résistants. Ce qu’ils font et le courage dont ils font preuve ne peut que forcer l’admiration du lecteur. Je les ai trouvés très touchants et émouvants. Je me suis énormément attachée à eux…
              Lire la suite
              En lire moins
            • sylvaine Posté le 1 Février 2018
              Automne 1941, La Sarthe . Ils sont trois Tristan, 16 ans , le parisien , Julien 12 ans 1/2 et Marie 8 ans les petits campagnards. Tristan et Julien se sont connus dans un de ces centres de rétention pour orphelins qui fleurissaient à l'époque. Ils étaient nombreux les gamins en cavale à l'automne 41 à la merci de rencontrer un gendarme.et de se retrouver dans un centre comme Chanteloup...Difficile d'imaginer les conditions de vie qu'ils y trouvaient. Aidé par Joseph, ils arrivent à s'évader et rejoignent la Sarthe où ils seront très vite intégrés dans un mouvement de résistance organisé par des très jeunes. Je me suis laissée porter par l'écriture de Rappel Delpard que je découvre avec ce roman . L'histoire de ces gosses m'a émue autant qu'elle m'a émerveillée. Raphael Delpard réussit à nous captiver en nous narrant un épisode peu ou pas connu de notre histoire , c'est vraiment bien fait , chapeau! U n très grand merci aux Editions Les Presses de La Cité via NetGalley pour cette belle découverte.
            Toute l'actualité de la collection Terres de France
            Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.