RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La domination

            La Découverte
            EAN : 9782707174918
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 420
            Format : 155 x 240 mm
            La domination

            YVES SINTOMER (Introduction), Isabelle KALINOWSKI (Traducteur)
            Collection : SH / Politique et sociétés
            Date de parution : 09/01/2014

            Véritable événement éditorial, la parution de La domination de Max Weber, le dernier de ses grands textes encore inédit en français, était attendue depuis quarante ans. Le sociologue allemand élabore dans ce livre une réflexion sur les composantes du pouvoir à l’époque moderne. C’est dans La domination qu’il développe sa fameuse distinction de trois grands modes d’exercice du pouvoir et de l’autorité : domination traditionnelle, domination bureaucratique et domination charismatique.

            Près d’un siècle après sa publication en allemand, La Domination est enfin disponible en traduction française, sur la base de l’édition critique de référence. Il s’agit d’une pièce fondamentale de la sociologie politique de Max Weber. 
            Ces manuscrits, rédigés avant la Première Guerre mondiale, sont fascinants par leur érudition et leur...

            Près d’un siècle après sa publication en allemand, La Domination est enfin disponible en traduction française, sur la base de l’édition critique de référence. Il s’agit d’une pièce fondamentale de la sociologie politique de Max Weber. 
            Ces manuscrits, rédigés avant la Première Guerre mondiale, sont fascinants par leur érudition et leur inventivité conceptuelle. C’est en les rédigeant que Weber forge des notions qui restent aujourd’hui encore des références incontournables pour toute sociologie politique : les trois modes de domination légitime, le passage de la domination des notables à la domination des partis de masse, l’opposition groupe de statut (Stand)/classe (Klasse), le patrimonialisme, la hiérocratie, la domination charismatique et le charisme de fonction n’en sont que les exemples les plus célèbres. 
            Weber se lance dans une sociologie historique comparative qui préfigure l’histoire globale. Brossant un tableau impressionnant par son ampleur de vue, l’auteur construit les idéaux-types des différents régimes de domination pour mettre le monde occidental moderne en perspective : les dominations bureaucratique, patrimoniale, féodale et charismatique sont ainsi passées en revue. Il étudie aussi les relations entre domination spirituelle et domination temporelle. 
            Cette sociologie historique place le projecteur « par en haut », adoptant le point de vue des dominants et de leur appareil de domination. Elle jette une lumière sans fard sur la réalité des rapports sociaux et pose en retour une série de défis : comment penser l’action des dominés ? Comment articuler le rôle de savant et celui de politique ? Comment bâtir des idéaux-types de la politique qui dépassent radicalement l’eurocentrisme ?

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782707174918
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 420
            Format : 155 x 240 mm
            La Découverte
            29.00 €
            Acheter

            Ils en parlent

            Près d’un siècle après sa publication, est disponible aujourd’hui la traduction française, établie à partir de l’édition critique allemande, d’une «pièce» majeure de la sociologie de Weber : la Domination. L’ouvrage est imposant. Mais si l’on est impressionné par l’étendue des analyses qu’il contient - des «féodalismes orientaux» à l’«administration des juges de paix en Angleterre», de l’ascèse monastique à la discipline guerrière et au fonctionnariat… - on reste toutefois en terre connue, justement parce que l’œuvre de Weber a fourni des catégories qui font désormais partie de la grammaire conceptuelle commune : la distinction entre éthique de la conviction et éthique de la responsabilité, le rapport entre morale calviniste et capitalisme, la conception des partis comme distributeurs de puissance au sein de la communauté, l’idée de monde voué au «désenchantement» parce que privé de ses racines magiques, religieuses ou métaphysiques, les notions de «pouvoir charismatique» ou d’«idéal-type»… [...] Les manuscrits qui composent la Domination, datés de 1911-1913, offrent la plus détaillée, la plus érudite, la plus inventive des analyses des types de pouvoir jamais donnée. Précision et profondeur exigées par le sujet lui-même, puisque «tous les domaines de l’agir communautaire sans exception attestent l’influence extrêmement profonde qu’exercent les configurations de la domination».
            Robert Maggiori / Libération
            ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
            Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !