Lisez! icon: Search engine

La Face cachée de nos assiettes

Robert Laffont
EAN : 9782221218884
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 1 x 215 mm
La Face cachée de nos assiettes

Date de parution : 07/02/2019
Le tout premier livre de L214, l’association qui dénonce depuis des années la souffrance animale dans des vidéos retentissantes.

C’est l’histoire improbable d’un groupe de citoyens engagés, partis à l’assaut d’une inquiétante forteresse, l’industrie de la viande, avec son cortège de souffrances insensées imposées chaque année à des millions d’animaux. Leurs armes : des caméras, pour dévoiler ce qui se passe vraiment dans les élevages, les abattoirs et les...

C’est l’histoire improbable d’un groupe de citoyens engagés, partis à l’assaut d’une inquiétante forteresse, l’industrie de la viande, avec son cortège de souffrances insensées imposées chaque année à des millions d’animaux. Leurs armes : des caméras, pour dévoiler ce qui se passe vraiment dans les élevages, les abattoirs et les transports. Leur objectif : changer le sort des animaux en montrant la réalité des pratiques.
Les souffrances infligées aux animaux ne se résument pas à celles endurées lors de leur mise à mort. Elles sont le produit d’un système absurde, qui traite des êtres sensibles et conscients comme une matière première. Du gavage des canards au quotidien sordide des abattoirs – poussins hachés menu, cochons mutilés, vaches maltraitées… –, en passant par le travail de sape des lobbies, nos infiltrés dévoilent l’influence des multinationales et l’inertie des pouvoirs publics, et nous alertent sur cette « malbouffe » qui se retrouve… dans nos assiettes.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221218884
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 1 x 215 mm

Ils en parlent

"Les auteurs ne donnent pas de leçon, mais prêchent par l'exemple de manière efficace."
LA PROVENCE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • vicpau Posté le 15 Juin 2019
    Un livre à mettre entre toute les mains. Une aide supplémentaire à la prise de conscience qui se doit selon moi d’être collective maintenant. Il n’est plus possible d’ignorer la souffrance qui est dans nos assiettes, détruisant la planète au passage.
  • loudu76 Posté le 3 Avril 2019
    Un livre que tout le monde devrait lire, ne serait-ce que pour voir l'envers du décor de l'industrie de produits animaux ! J'ai beaucoup aimé ce livre. C'est facile à lire et on nous explique bien tout : ce ne sont pas que des informations jetées au lecteur qui risquent de le refroidir plus qu'autre chose. Étant végétarienne depuis plus de 2 ans, je me suis vraiment bien identifiée au message que veut nous faire passer l'association L214, et malgré beaucoup de tristesse en apprenant les traitements des animaux que ce soit de leur vivant ou au moment de les abattre, j'ai trouvé ça nécessaire de le savoir. J'ai beau ne plus manger de viande, je mange toujours les produits issus d'animaux pour le moment (lait, oeufs...), et même dans mon cas les animaux ne sont pas épargnés. J'ai eu du mal à lire certains passages. Depuis qu'on est tout petit, on ne voit que la bonne image de la viande. On la voit comme un produit, et à la limite on évoque des animaux heureux en les faisant danser dans les pubs. Mais ce livre nous ouvre les yeux sur ce que les industries très connues nous cachent. Je conseille à tous de... Un livre que tout le monde devrait lire, ne serait-ce que pour voir l'envers du décor de l'industrie de produits animaux ! J'ai beaucoup aimé ce livre. C'est facile à lire et on nous explique bien tout : ce ne sont pas que des informations jetées au lecteur qui risquent de le refroidir plus qu'autre chose. Étant végétarienne depuis plus de 2 ans, je me suis vraiment bien identifiée au message que veut nous faire passer l'association L214, et malgré beaucoup de tristesse en apprenant les traitements des animaux que ce soit de leur vivant ou au moment de les abattre, j'ai trouvé ça nécessaire de le savoir. J'ai beau ne plus manger de viande, je mange toujours les produits issus d'animaux pour le moment (lait, oeufs...), et même dans mon cas les animaux ne sont pas épargnés. J'ai eu du mal à lire certains passages. Depuis qu'on est tout petit, on ne voit que la bonne image de la viande. On la voit comme un produit, et à la limite on évoque des animaux heureux en les faisant danser dans les pubs. Mais ce livre nous ouvre les yeux sur ce que les industries très connues nous cachent. Je conseille à tous de lire ce livre, au moins dans l'optique de s'informer et éviter certains produits qui cachent vraiment une cruauté infinie. De plus, on en apprend plus sur ceux qui ont créé L214, et sur pleins de polémiques. Un grand merci à Babelio et Robert Laffon pour cet envoi ! Bonne lecture ! Sacha
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lutvic Posté le 17 Mars 2019
    J'exprime toute ma gratitude aux Éditions Robert Laffont et à Babelio pour leur choix de faire circuler les idées que « La face cachée des nos assiettes » véhicule. Pour le courage de diffuser les éléments d'un débat urgent – avançant désespérément lentement –, indispensable à un assainissement sociétal bien plus vaste et dont on est de plus en plus nombreux à rêver. Je les remercie aussi, bien sûr, pour l'envoi du livre. « La face cachée des nos assiettes » est cosigné par L214 et Eyes on Animals. L214 Éthique et Animaux est, en France, l'association qui a généré l'envolée du débat sur la condition animale de ces dernières années ; elle est aujourd'hui bien connue (et redoutée !) grâce à ses enquêtes en caméra cachée dans les élevages et dans les abattoirs, grâce à son sérieux et à l'intelligence de son discours dans les médias. Eyes on Animals est née à Amsterdam en 2007, un an avant L214, à l'initiative de l'anglophone canadienne Lesley Moffat. Il se trouve que des liens d'amitié et des investigations conjointes unissent ces deux entités qui racontent ici leur combat commun. Brigitte Gothière, Sébastien Arsac et Lesley Moffat entrecroisent leurs témoignages dans un livre « anonymisé » à l'instar de la plupart de leurs publications, mettant... J'exprime toute ma gratitude aux Éditions Robert Laffont et à Babelio pour leur choix de faire circuler les idées que « La face cachée des nos assiettes » véhicule. Pour le courage de diffuser les éléments d'un débat urgent – avançant désespérément lentement –, indispensable à un assainissement sociétal bien plus vaste et dont on est de plus en plus nombreux à rêver. Je les remercie aussi, bien sûr, pour l'envoi du livre. « La face cachée des nos assiettes » est cosigné par L214 et Eyes on Animals. L214 Éthique et Animaux est, en France, l'association qui a généré l'envolée du débat sur la condition animale de ces dernières années ; elle est aujourd'hui bien connue (et redoutée !) grâce à ses enquêtes en caméra cachée dans les élevages et dans les abattoirs, grâce à son sérieux et à l'intelligence de son discours dans les médias. Eyes on Animals est née à Amsterdam en 2007, un an avant L214, à l'initiative de l'anglophone canadienne Lesley Moffat. Il se trouve que des liens d'amitié et des investigations conjointes unissent ces deux entités qui racontent ici leur combat commun. Brigitte Gothière, Sébastien Arsac et Lesley Moffat entrecroisent leurs témoignages dans un livre « anonymisé » à l'instar de la plupart de leurs publications, mettant humblement en avant un travail d'équipe, dans un style alerte, juste, documenté et sourcé. Divisé en onze chapitres (« Le gavage, c'est naturel », « Eyes on Animals et L214, deux associations, un même combat », « Comment on trompe le consommateur », « Des délinquants au service de la loi », « Le trop long voyage des veaux d'Irlande », « Le drame des animaux ''sous-produits'' », « L'oeuf et la poule », « Les animaux broyés par les lobbies », « Turquie, Ghana, le choc », « Les arrière-cuisines du Père Dodu », « Un système à bout de souffle ») et une section finale (« Face aux critiques »), ce livre cumule autant de mérites que de sujets abordés : il est un efficace état des lieux quant au sort des animaux dits « de consommation » ; il détaille les stratagèmes – avançant de l'amateurisme vers le professionnalisme et la structuration de leur révolte – dont des citoyens épris par un idéal de justice se voient contraints d'user pour dénoncer les réalités qu'une gigantesque industrie s'efforce à cacher, à obscurcir et invisibiliser par tous les moyens ; il exemplifie copieusement et déconstruit quelques-uns des mensonges, des entraves et des tricheries institutionnalisés de la filière viande s'exerçant dans toute la « chaîne de production » et façonnant l'opinion publique. A travers des cas concrets, on en apprend pas mal sur les coulisses des enquêtes et sur les enjeux de la communication web, sur la complicité du monde de la recherche et les organismes qui le financent, sur l'ajustement lexical et publicitaire que les industriels adoptent pour conforter les consommateurs dans leurs habitudes, sur la souffrance des bêtes et de leurs abatteurs, ainsi que sur les aberrations qui constituent le transport des animaux. Lassitude, désespoir et impuissance composeraient le ressenti du lecteur se rappelant à chaque page la violence innommable qui frappe les sans-voix, si la force de conviction de ces objecteurs de conscience n'était pas aussi grande, porteuse d'énergie et d'espoir. C'est un livre qu'il faut lire et faire lire : en oubliant, par exemple, plusieurs exemplaires dans des salles d'attente, dans le métro...
    Lire la suite
    En lire moins
  • odin062 Posté le 16 Mars 2019
    L’association L214 nous offre leur premier livre « La face cachée de nos assiettes ». Il faut dire que leur combat était ailleurs que dans la littérature et puis… La concurrence est rude ! Enfin… Peut-on parler de concurrence ! Je pense à Aymeric Caron qui a déjà présenté ce sujet à deux reprises et de façon très intéressante. Mais ici, c’est davantage un livre qui justifie par les faits, l’existence d’une telle association. C’est un peu une introduction à une longue lignée de publication, je suppose. Tout commence avec le foie gras, premier grand combat. Puis on tourne vite autour des abattoirs, conditions d’élevage et autres transports. En fait, on tourne autour des vidéos diffusées par L214. Les faits ne sont pas inintéressants, surtout pour les néophytes ! Pour les autres, vous n’apprendrez pas un tas de chose. Oui car ce bouquin, s’adresse, pour moi, à ceux qui ne sont pas encore sensibilisé au sujet. Moi je le suis et je dois dire que je n’en ressors pas grandit. Cela n’enlève rien à l’utilisé de ce bouquin. Rien que le « L214 » sur la pochette est un gage de qualité et ce livre a le mérite d’exister ! Je... L’association L214 nous offre leur premier livre « La face cachée de nos assiettes ». Il faut dire que leur combat était ailleurs que dans la littérature et puis… La concurrence est rude ! Enfin… Peut-on parler de concurrence ! Je pense à Aymeric Caron qui a déjà présenté ce sujet à deux reprises et de façon très intéressante. Mais ici, c’est davantage un livre qui justifie par les faits, l’existence d’une telle association. C’est un peu une introduction à une longue lignée de publication, je suppose. Tout commence avec le foie gras, premier grand combat. Puis on tourne vite autour des abattoirs, conditions d’élevage et autres transports. En fait, on tourne autour des vidéos diffusées par L214. Les faits ne sont pas inintéressants, surtout pour les néophytes ! Pour les autres, vous n’apprendrez pas un tas de chose. Oui car ce bouquin, s’adresse, pour moi, à ceux qui ne sont pas encore sensibilisé au sujet. Moi je le suis et je dois dire que je n’en ressors pas grandit. Cela n’enlève rien à l’utilisé de ce bouquin. Rien que le « L214 » sur la pochette est un gage de qualité et ce livre a le mérite d’exister ! Je tiens a ajouter que le dernier chapitre est assez intéréssant (le plus interessant pour moi) car il s’agit d’une suite de réponses aux grandes critiques qui leur sont faites ! Je remercie Babelio et les éditions Laffont pour cet découverte dans le cadre d’un Masse Critique.
    Lire la suite
    En lire moins
  • TontonOurs Posté le 11 Février 2019
    Un bouquin édifiant, racontant le vécu d'un groupe de citoyens actifs dans la défense du bien-être animal et prônant la non-consommation de produits issus de l'exploitation animale. Une claque, même dans ma tronche de végétarien, qui dénonce la toute puissance de la broyeuse que sont les lobbies de la viande, quasiment intouchables. Certes, le terreau est fertile chez moi pour ce genre de raisonnements, mais qui peut encore vraiment se targuer d'être insensible à la cause animale ? Bref, beaucoup de parti pris de ma part pour ce bouquin, mais c'est assumé, clairement !
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Par Lisez

    5 enquêtes dignes de véritables thrillers

    Quand la réalité rattrape la fiction. Petits secrets, gros mensonges... Les intrigues les plus folles ne naissent pas toujours dans les romans. Voici 5 enquêtes dignes de véritables thrillers pour mieux comprendre la société dans laquelle nous vivons.

    Lire l'article