RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La Femme à la fenêtre

            Presses de la cité
            EAN : 9782258147218
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 528
            Format : 140 x 225 mm
            La Femme à la fenêtre

            Isabelle MAILLET (Traducteur)
            Date de parution : 08/02/2018
            Elle a tout vu, mais faut-il la croire ?
            Séparée de son mari et de leur fille, Anna vit recluse dans sa maison de Harlem, abreuvée de merlot, de bêtabloquants et de vieux polars en noir et blanc. Quand elle ne joue pas aux échecs sur internet, elle espionne ses voisins. Surtout la famille Russell – un père, une... Séparée de son mari et de leur fille, Anna vit recluse dans sa maison de Harlem, abreuvée de merlot, de bêtabloquants et de vieux polars en noir et blanc. Quand elle ne joue pas aux échecs sur internet, elle espionne ses voisins. Surtout la famille Russell – un père, une mère et un adorable ado –, qui vient d’emménager en face. Un soir, Anna est témoin d’un crime. Mais comment convaincre la police quand on doute soi-même de sa raison ?
            « La Femme à la fenêtre appartient à ce type de livres singulier qu’il est impossible de lâcher. » Stephen King
            « Stupéfiant. Palpitant. Finn nous offre un thriller digne de ce nouveau millénaire. » Gillian Flynn
            « 10/10 sur l’échelle du twist ! » Val McDermid
            « Une oeuvre sombre au dénouement époustouflant. » Ruth Ware
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258147218
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 528
            Format : 140 x 225 mm
            Presses de la cité
            21.90 €
            Acheter

            Ils en parlent

            "Avec "La Femme à la fenêtre", ce New-Yorkais de 38 ans signe un premier thriller qui pourrait éclipser le phénomène Paula Hawkins."
             
            Paris Match

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • nelson43 Posté le 11 Mars 2019
              Anna , seule , séparée de son mari et de sa fille vit recluse dans sa grande maison car elle est devenue agoraphobe . Elle ne voit que son psy et sa prof de gymn .Pour passer le temps , elle observe ses voisins , joue aux échecs et regarde à longueur de journée des thrillers . Quand elle assiste au meurtre de Jane Russell , une femme qui vient d'aménager en face de chez elle avec son mari et son fils , personne ne la croit au vu de son vécu .De plus , quand la police la trouve , elle est en état d'ébriété et bourrée de médicaments . Comment convaincre la police , d'autant plus que Mr Russell présente son épouse bien vivante , épouse qui n'est pas le femme qui lui a rendu visite et avec qui elle a sympathisé . Elle finit par douter de ce qu'elle a vu pourtant le fils Russell semble perturbé et mal dans sa peau . Anna devra se battre seule pour prouver sa bonne foi et ce sera peut-être l'occasion de guérir
            • Bebelle1725 Posté le 9 Mars 2019
              Diabolique ...:) Jusqu'au bout on se laisse prendre. A lire .
            • djelisaweta Posté le 27 Février 2019
              Anna est agoraphobe, elle est enfermée chez elle depuis des mois, elle vit seule, séparée de son mari et de sa fille. Elle prend beaucoup de médicaments et boit trop. Elle regarde de vieux films en noir et blanc, joue aux échecs... et épie ses voisins. Et puis un soir elle est témoin d'un crime... Seulement voilà, la crédibilité d'Anna est faible au vu de son mode de vie. Réalité, hallucination, qu'a vraiment vu Anna ? On entre dans la tête d'une personne malade, qui a forcément vécu un traumatisme au vu de sa pathologie. C'est un livre qu'on ne lâche pas, bien que certaines choses soient prévisibles il y a tout de même des surprises. On est sans cesse dans le doute, on se pose plein de questions. Et puis c'est tellement agréable de se laisser embarquer et de ne plus vouloir s'arrêter. Un très bon page turner.
            • musemania Posté le 23 Février 2019
              Dans les genre « très bon premier roman », l’américain A.J. Finn a placé la barre très haute. Après un thriller à huis-clos de la sorte, il devra mettre les bouchées doubles. Je suis tout simplement bluffée par son talent développé dans ce premier bouquin. Suspens, faux-semblants, retournements de situation à 360 degrés, rien ne manque dans ce livre. Anna, agoraphobe depuis un peu plus d’un an, se terre dans sa grande maison bourgeoise d’Harlem. Sa seule distraction est d’épier ses voisins et plus particulièrement, la famille Russell. Chaque membre de cette famille lui offre un accès sur le monde extérieur. Jusqu’au jour où Anna pense être le témoin d’un meurtre. A-t-elle vraiment vu quelque chose? Aurait-elle été victime d’une hallucination due à son cocktail médicamenteux quotidien? Pourquoi absorbe-t-elle d’aussi grande quantité d’alcool et de drogues au fil des jours qui passent? Pourquoi n’ose-t-elle plus sortir de chez elle? Au premier tiers du livre (qui compte quand même plus de 500 pages), j’étais quelque peu perplexe car je n’arrivais pas à éprouver une quelconque empathie pour Anna, l’héroïne principale. Avec ses nombreuses addictions (alcool, médicaments en tout genre,…), son auto-destruction me semblait inévitable. L’ambiance lourde mise en place ne peut... Dans les genre « très bon premier roman », l’américain A.J. Finn a placé la barre très haute. Après un thriller à huis-clos de la sorte, il devra mettre les bouchées doubles. Je suis tout simplement bluffée par son talent développé dans ce premier bouquin. Suspens, faux-semblants, retournements de situation à 360 degrés, rien ne manque dans ce livre. Anna, agoraphobe depuis un peu plus d’un an, se terre dans sa grande maison bourgeoise d’Harlem. Sa seule distraction est d’épier ses voisins et plus particulièrement, la famille Russell. Chaque membre de cette famille lui offre un accès sur le monde extérieur. Jusqu’au jour où Anna pense être le témoin d’un meurtre. A-t-elle vraiment vu quelque chose? Aurait-elle été victime d’une hallucination due à son cocktail médicamenteux quotidien? Pourquoi absorbe-t-elle d’aussi grande quantité d’alcool et de drogues au fil des jours qui passent? Pourquoi n’ose-t-elle plus sortir de chez elle? Au premier tiers du livre (qui compte quand même plus de 500 pages), j’étais quelque peu perplexe car je n’arrivais pas à éprouver une quelconque empathie pour Anna, l’héroïne principale. Avec ses nombreuses addictions (alcool, médicaments en tout genre,…), son auto-destruction me semblait inévitable. L’ambiance lourde mise en place ne peut que vous oppresser au point de vouloir ouvrir toutes vos portes et fenêtres. L’agacement que je ressentais à son égard a su me faire douter un tantième de secondes. Il faut attendre très longtemps avant que A.J. Finn ne nous donne des réponses à nos multiples questions. Et puis, tout à coup, l’auteur se dit que ça serait bien de jouer avec nos nerfs, pauvres lecteurs, de nous empêcher de déposer son livre, quitte à manquer de sommeil (merci pour les cernes) ou à (presque) rater l’arrêt de son train (ouf, il en fût moins une). A chaque fois que je pensais avoir trouver la clé de l’histoire, j’en étais en fait à des millions d’années-lumières. Quant au final, alors là, je ne m’y attendais pas le moins du monde. Les dernières pages dévoilant le dénouement de l’histoire m’ont laissée totalement pantoise (pour éviter d’utiliser une expression un peu pus vulgaire, si vous voyez ce que je veux dire). Bref, ce fut une lecture très addictive. Merci beaucoup aux éditions Presses de la Cité pour leur confiance en m’ayant octroyé l’opportunité de découvrir un auteur très prometteur qui - j’espère - n’en restera pas là!
              Lire la suite
              En lire moins
            • orchidee2022 Posté le 21 Février 2019
              Un coup de coeur thriller 2018 auquel je n'avais pas mis de critique et qui se rappelle à moi par sa parution en poche que je viens de m'empresser d'acheter... Et oui mes coups de coeurs lus sur liseuse sont ensuite achetés en poche... Je suis une lectrice compulsive :-) Je ne peux définitivement pas me séparer du contact papier sous mes doigts alors je les retrouve dans "ma bibliothèque poches" :-) Je suis une lectrice compulsive :-) lol J'avais complètement été "happée" par ce thriller psychologique dans la trempe de "la fille du train" adoré également... Haletant! addictif! Rythmé! dérangeant! Huit clos sublime! tout ce que j'adore! alors profitez de sa parution en poche pour le dévorer!! Férue de nouveaux auteurs, A.J FINN ne m'a pas déçue!! J'espère vite un nouveau rebondissement de sa part en 2019!!!
            Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
            Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.

            Lisez maintenant, tout de suite !

            • Par Lisez

              Thriller domestique : 7 romans à dévorer la porte fermée à double tour

              Si les romans policiers venus du froid et les tueurs en série continuent de faire frissonner des millions de lecteurs, la tendance actuelle est plutôt au thriller domestique et ses anti-héroïnes complexes. Des femmes ordinaires, parfois mal dans leur peau, qui font face à un mal insidieux, celui qui se cache dans le salon des voisins ou qui se glisse jusque dans leur vie de famille. Découvrez notre sélection.

              Lire l'article
            • Par Presses de la Cité

              "La Femme à la fenêtre" : Amy Adams au casting du thriller

              Doucement mais sûrement, l'adaptation cinématographique de La femme à la fenêtre se dévoile. Après le nom du réalisateur, c'est celui de l'actrice principale qui vient d'être dévoilé. C'est la talentueuse Amy Adams qui sera chargée de donner vie à l'héroïne agoraphobe, Anna Fox.

              Lire l'article