Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258147218
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 528
Format : 140 x 225 mm

La Femme à la fenêtre

Isabelle MAILLET (Traducteur)
Date de parution : 08/02/2018
Elle a tout vu, mais faut-il la croire ?
Séparée de son mari et de leur fille, Anna vit recluse dans sa maison de Harlem, abreuvée de merlot, de bêtabloquants et de vieux polars en noir et blanc. Quand elle ne joue pas aux échecs sur internet, elle espionne ses voisins. Surtout la famille Russell – un père, une... Séparée de son mari et de leur fille, Anna vit recluse dans sa maison de Harlem, abreuvée de merlot, de bêtabloquants et de vieux polars en noir et blanc. Quand elle ne joue pas aux échecs sur internet, elle espionne ses voisins. Surtout la famille Russell – un père, une mère et un adorable ado –, qui vient d’emménager en face. Un soir, Anna est témoin d’un crime. Mais comment convaincre la police quand on doute soi-même de sa raison ?
« La Femme à la fenêtre appartient à ce type de livres singulier qu’il est impossible de lâcher. » Stephen King
« Stupéfiant. Palpitant. Finn nous offre un thriller digne de ce nouveau millénaire. » Gillian Flynn
« 10/10 sur l’échelle du twist ! » Val McDermid
« Une oeuvre sombre au dénouement époustouflant. » Ruth Ware
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258147218
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 528
Format : 140 x 225 mm
Presses de la cité

Ils en parlent

"Avec "La Femme à la fenêtre", ce New-Yorkais de 38 ans signe un premier thriller qui pourrait éclipser le phénomène Paula Hawkins."
 
Paris Match

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Doralex72 Posté le 5 Octobre 2020
    Elle a tout vu. Mais faut-il la croire ? Telle est la question de base de ce roman à suspense. Anna Fox vit seule à New York dans une grande bâtisse. Son mari l’a récemment quitté et a emmené avec lui leur fille de huit ans. Agoraphobe et alcoolique depuis un évènement traumatique survenu quelques mois plus tôt, elle ne sort plus de chez elle. Son quotidien oscille entre sa cuisine – où elle se sert des verres de merlot -, son bureau – où elle travaille et espionne ses voisins -, et son salon – où elle visionne de vieux films en noir et blanc. Elle est pédopsychiatre mais elle n’exerce plus en cabinet : elle donne des consultations en ligne où elle aide désormais des adultes. Son lien avec l’extérieur se fait au travers de l’objectif de son appareil photo. Elle sait toute la vie de ses voisins, leurs habitudes et leurs secrets. Un jour, elle voit sa voisine d’en face, Jane Russell, se faire poignarder. Elle en est sûre. Elle l’a vu. Oui mais… Comment être sûre quand on boit trop et que notre cerveau nous joue des tours, quand on a un mode de vie à... Elle a tout vu. Mais faut-il la croire ? Telle est la question de base de ce roman à suspense. Anna Fox vit seule à New York dans une grande bâtisse. Son mari l’a récemment quitté et a emmené avec lui leur fille de huit ans. Agoraphobe et alcoolique depuis un évènement traumatique survenu quelques mois plus tôt, elle ne sort plus de chez elle. Son quotidien oscille entre sa cuisine – où elle se sert des verres de merlot -, son bureau – où elle travaille et espionne ses voisins -, et son salon – où elle visionne de vieux films en noir et blanc. Elle est pédopsychiatre mais elle n’exerce plus en cabinet : elle donne des consultations en ligne où elle aide désormais des adultes. Son lien avec l’extérieur se fait au travers de l’objectif de son appareil photo. Elle sait toute la vie de ses voisins, leurs habitudes et leurs secrets. Un jour, elle voit sa voisine d’en face, Jane Russell, se faire poignarder. Elle en est sûre. Elle l’a vu. Oui mais… Comment être sûre quand on boit trop et que notre cerveau nous joue des tours, quand on a un mode de vie à contre-courant de la plupart des gens, quand on vit recluse… La police ne la croit pas, le mari de la potentielle victime la prend pour une folle. En clair, Anna est plus seule que jamais parmi un panel de personnages aux profils variés. « La femme à la fenêtre » est un tourbillon. C’est un enchevêtrement de pistes, de fausses-pistes et le suspense est régulièrement renouvelé. J’ai mis du temps à me plonger dans cette lecture car j’ai lu ça et là tant de critiques contradictoires. Et l’histoire d’une femme qui enquête sur la mort suspecte d’une voisine observée à travers la fenêtre de son bureau m’a fait penser « A la fille du train ». J’ai craint à une redite. Le fait est que ce roman est diamétralement différent. Cette femme n’est pas que dépressive, elle n’est pas qu’alcoolique. Non, elle a une vraie profondeur, il y a un vrai traumatisme au fond d’elle qui, quelque part, la rend attachante. Le livre de A.J. Finn est pour moi une prouesse pour un premier roman. Le récit est maitrisé, les rebondissements bien pesés. Il n’y en a ni trop ni trop peu. Il est indiqué en quatrième de couverture qu’une adaptation cinématographique est en cours : j’avoue être curieuse de voir le résultat car la matière est là.
    Lire la suite
    En lire moins
  • adrianalitunlivre Posté le 21 Septembre 2020
    Je pensais avoir tout compris dans ce livre, mais il y avait 2 gros rebondissements que je n'ai pas vu venir! Cette lecture a commencé très lentement pour moi. J'étais confuse au début car je ne savais pas trop ou l'auteur voulait y aller ... Cette confusion s'est rapidement dissipée à mesure que le rythme s'accélérait. Bientôt, j'étais en mode thriller à pleine vitesse! Quelle incroyable balade! Un petit résumé s'impose ,juste ce qu'il faut pour vous donner peut-être l'envie de lire ce livre. Il s'agit d'une femme appelée Anna qui vit seule depuis sa séparation de son mari et de sa fille. On ne nous dit pas les circonstances de la séparation, mais nous savons qu'Anna a un problème d'alcool et une agoraphobie sévère qui l'empêche de quitter la maison. La plupart du temps ivre, Anna passe ses journées à espionner ses voisins, jusqu'au jour où elle est témoin de quelque chose de choquant à la fenêtre de la maison des Russell. Tout commence à s'embrouiller quand Anna tente de rapporter ce qu'elle a vu... Je pensais avoir tout compris dans ce livre, mais il y avait 2 gros rebondissements que je n'ai pas vu venir! Cette lecture a commencé très lentement pour moi. J'étais confuse au début car je ne savais pas trop ou l'auteur voulait y aller ... Cette confusion s'est rapidement dissipée à mesure que le rythme s'accélérait. Bientôt, j'étais en mode thriller à pleine vitesse! Quelle incroyable balade! Un petit résumé s'impose ,juste ce qu'il faut pour vous donner peut-être l'envie de lire ce livre. Il s'agit d'une femme appelée Anna qui vit seule depuis sa séparation de son mari et de sa fille. On ne nous dit pas les circonstances de la séparation, mais nous savons qu'Anna a un problème d'alcool et une agoraphobie sévère qui l'empêche de quitter la maison. La plupart du temps ivre, Anna passe ses journées à espionner ses voisins, jusqu'au jour où elle est témoin de quelque chose de choquant à la fenêtre de la maison des Russell. Tout commence à s'embrouiller quand Anna tente de rapporter ce qu'elle a vu à la police, et bientôt tout est remis en question: Anna a-t-elle halluciné? Est-ce une combinaison d'alcool et de pilules? Peut-elle même se faire confiance? Le grand final était absolument parfait (ou presque) ! Je l'ai pas vu venir du tout! C'est un livre assez (un peu) long mais qui se lit très vite et vous garde collé aux pages! C'est mon genre de thriller préféré et pour les amateurs du genre ,je ne peux que vous le recommander !!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Rennath Posté le 11 Septembre 2020
    Une héroïne agoraphobe et dépressive, des événements bizarres autour d'elle. Un polar prenant qu'on lit d'une traite même si la fin est un peu prévisible.
  • Valentinegiry Posté le 5 Septembre 2020
    Livre très mitigé. Si vous aimez les livres ou l’intrigue est lente c’est parfait. Pour ma part j’ai trouvé ça très long même un peu trop ... je me suis accroché en voyant les commentaires et les bonnes remarquent qu’il avait et j’ai bien fait. Mais le livre ne « démarre » pas vraiment avant au moins la 370ème page. En revanche le dénouement est vraiment bien et on ne s’y attend pas du tout, en tout cas pour ma part. Néanmoins je pense que c’est un livre qui sera sûrement mieux adapté au cinema.
  • liberliber Posté le 31 Août 2020
    Anna Fox, la trentaine bien avancée, vit seule avec son chat dans une vaste demeure de Harlem, quartier gentrifié de New York. Elle est séparée de son mari qui a obtenu la garde de leur fille. Pédopsychiatre en arrêt de travail, elle passe ses journées à regarder des films de Hitchcock (« Fenêtre sur cour » est bien évidemment l'un de ses préférés), à jouer aux échecs sur internet et à participer à un forum où elle met à profit son métier de thérapeute pour aider les autres. Ironique quand on apprend qu'elle souffre d'agoraphobie sévère qu'elle « soigne » à coups de merlot et de bêta-bloquants. A la suite d'un événement que je ne révélerai pas, elle ne sort plus de chez elle. Son autre occupation favorite est d'observer ses voisins. Une activité anodine qui tourne au drame lorsqu'elle assiste à l'assassinat d'une femme dans la maison d'en face. Compte tenu de son état psychique, personne ne la croit. Chapitres courts, phrases concises, écriture visuelle, art du suspense, A. J. Finn (de son vrai nom Daniel Mallory) a réussi un thriller efficace impossible à lâcher. Il n'est pas étonnant que « La femme à la fenêtre » ait été adapté au cinéma.
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Huis clos : 10 thrillers qui vont faire travailler vos méninges

    Un espace confiné oppressant, des secrets bien gardés et des personnalités qui finissent par se révéler au grand jour... Dans le huis clos, rien n'est jamais vraiment ce qu'il semble être et chaque détail prend des allures d'indice. De l'île ensoleillée des Marquises aux couloirs poussiéreux d'un manoir anglais, focus sur 10 romans qui maîtrisent parfaitement l'art du huis clos. 

    Lire l'article
  • News
    Lisez

    Thriller domestique : 7 romans à dévorer la porte fermée à double tour

    Si les romans policiers venus du froid et les tueurs en série continuent de faire frissonner des millions de lecteurs, la tendance actuelle est plutôt au thriller domestique et ses anti-héroïnes complexes. Des femmes ordinaires, parfois mal dans leur peau, qui font face à un mal insidieux, celui qui se cache dans le salon des voisins ou qui se glisse jusque dans leur vie de famille. Découvrez notre sélection.

    Lire l'article