Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259284370
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 135 x 210 mm

La grâce

Date de parution : 27/08/2020
« J’ai essayé d’approcher au plus près ce miracle qui fait surgir la lumière au plus profond de la noirceur. »
Prix de Flore 2020 - Rentrée littéraire 2020
Il y a quatre ans, j’ai sombré dans une vertigineuse dépression. Je ne trouvais plus aucun sens à l’existence. Jusqu’à cette nuit, dans la chapelle d’un monastère, où j’ai été touché par la grâce. Par la sensation inouïe d’un contact charnel avec Dieu.
Pour moi qui ai toujours été athée, cette...
Il y a quatre ans, j’ai sombré dans une vertigineuse dépression. Je ne trouvais plus aucun sens à l’existence. Jusqu’à cette nuit, dans la chapelle d’un monastère, où j’ai été touché par la grâce. Par la sensation inouïe d’un contact charnel avec Dieu.
Pour moi qui ai toujours été athée, cette révélation relevait de l’incompréhensible. Quel en était le sens ? Qu’avais-je éprouvé réellement ? Était-il possible qu’un au-delà existe ? Une seule personne pouvait me répondre : Christian.
Cet oncle, frère franciscain, que je connaissais à peine, allait être emporté par la maladie au moment-même où je renouais avec lui. Mais à sa mort, je découvris, renversé, que Christian avait été touché par la grâce à 37 ans. Comme moi. Et qu’il avait vécu jusqu’à cet âge une vie de fêtes et d’excès, en parfaite opposition avec la foi. Comme moi aussi. En enquêtant sur ce destin extraordinaire qui l’avait vu troquer le smoking des soirées mondaines pour la robe de bure des frères mineurs, j’ai essayé d’approcher au plus près ce miracle qui fait surgir la lumière au plus profond de la noirceur. Et des étincelles de grâce, que l’on croit ou pas, dans la brume de nos quotidiens.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259284370
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 135 x 210 mm

Ils en parlent

« Le projet est ambitieux, le livre complexe et divers, à la fois métaphysique, érudit, et flirtant avec l'autodérision. Le talent d'un écrivain, c'est aussi une forme de grâce. »
Jean-Claude Perrier / Livres Hebdo

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Stelda Posté le 31 Octobre 2020
    Plutôt un témoignage qu'un roman. L'écriture est très belle, fluide et claire, tout en étant poétique. L'auteur réussit merveilleusement bien à évoquer des états d'âme et des concepts spirituels tout en restant littéraire et vivant. Une réflexion pleine d'espérance sur le sens de la vie et de la foi sur le bonheur et la plénitude que l'on peut ressentir à consacrer sa vie aux autres. Une vraie bouffée d'air en ce moment.
  • lafilleaux1001lectures Posté le 28 Octobre 2020
    Vous est-il déjà arrivé d’avoir une idée en tête et de, finalement, partir sur complètement autre chose ? Eh bien, c’est ce qui s’est passé pour Thibault de Montaigu. A une période où la dépression le ronge, il décide de se lancer dans l’écriture d’un roman sur Xavier Dupont De Ligonnés, le fameux homme soupçonné d’avoir assassiné femme et enfants. Mais alors qu’il part sur les traces du présumé meurtrier, son inspiration s’en trouve changée. De passage dans un monastère, il se trouve touché par la grâce. Et le voilà alors qui nous livre un roman sur son oncle, Christian : un homme habitué des soirées mondaines, qui fût lui-même touché par la grâce à l’approche de ses 40 ans, et qui d’homme mondain s’est fait frère fransiscain. J’avoue que si j’ai été séduite au début par cette histoire, j’en ai perdu le fil par moment. En effet, l’histoire de cet oncle aux mœurs particulières reconverti en homme d’église m’a intéressée, et même touchée parfois. Mais les références récurrentes faites à Saint François dans de nombreuses pages m’ont paru trop présentes et n’ont pas trouvé écho en moi. Peut-être me manquait-il certaines références religieuses pour apprécier ce roman dans son intégralité. En tout... Vous est-il déjà arrivé d’avoir une idée en tête et de, finalement, partir sur complètement autre chose ? Eh bien, c’est ce qui s’est passé pour Thibault de Montaigu. A une période où la dépression le ronge, il décide de se lancer dans l’écriture d’un roman sur Xavier Dupont De Ligonnés, le fameux homme soupçonné d’avoir assassiné femme et enfants. Mais alors qu’il part sur les traces du présumé meurtrier, son inspiration s’en trouve changée. De passage dans un monastère, il se trouve touché par la grâce. Et le voilà alors qui nous livre un roman sur son oncle, Christian : un homme habitué des soirées mondaines, qui fût lui-même touché par la grâce à l’approche de ses 40 ans, et qui d’homme mondain s’est fait frère fransiscain. J’avoue que si j’ai été séduite au début par cette histoire, j’en ai perdu le fil par moment. En effet, l’histoire de cet oncle aux mœurs particulières reconverti en homme d’église m’a intéressée, et même touchée parfois. Mais les références récurrentes faites à Saint François dans de nombreuses pages m’ont paru trop présentes et n’ont pas trouvé écho en moi. Peut-être me manquait-il certaines références religieuses pour apprécier ce roman dans son intégralité. En tout cas, je tiens à remercier les éditions Plon et Babelio pour la découverte de ce roman qui m’a sorti de ma zone de confort, dans le cadre d'une masse critique. Et vous, l’avez-vous lu ? L’avez-vous apprécié ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nuageuse Posté le 23 Octobre 2020
    Thibault de Montaigu traverse une crise existentielle à 37 ans. Il vit à Buenos Aires et décide de rentrer seul en France. Là, il va à l'abbaye Sainte-Madeleine du Barroux où il pense qu'un certain Xavier Dupont de Ligonès se serait caché depuis sa fuite après avoir tué toute sa famille. Il avait prévu d'écrire un livre sur ce dernier... sauf que ses plans vont tomber à l'eau. Il est touché par la grâce de Dieu : enfin, sa foi se révèle à lui. Peu de temps après cette réclusion, il apprend que son oncle Christian, prêtre franciscain, est atteint d'un cancer dont il ne se remettra pas. L'auteur reconstitue son histoire car, comme lui, il s'est tourné vers Dieu à l'âge de 37 ans. Au fur et à mesure du texte, saint François d'Assise fait son apparition, dans la dernière partie du livre. Le style est beau, gracieux, rempli de sagesse en général. Néanmoins, ce qui m'a dérangée est la description sordide d'une agression dont Christian est victime, par exemple. Certains détails auraient pu facilement être passé sous silence pour éviter ce voyeurisme, ce qui fait perdre de la force à la dénonciation de comportements homophobes qui se sont réellement passés... Thibault de Montaigu traverse une crise existentielle à 37 ans. Il vit à Buenos Aires et décide de rentrer seul en France. Là, il va à l'abbaye Sainte-Madeleine du Barroux où il pense qu'un certain Xavier Dupont de Ligonès se serait caché depuis sa fuite après avoir tué toute sa famille. Il avait prévu d'écrire un livre sur ce dernier... sauf que ses plans vont tomber à l'eau. Il est touché par la grâce de Dieu : enfin, sa foi se révèle à lui. Peu de temps après cette réclusion, il apprend que son oncle Christian, prêtre franciscain, est atteint d'un cancer dont il ne se remettra pas. L'auteur reconstitue son histoire car, comme lui, il s'est tourné vers Dieu à l'âge de 37 ans. Au fur et à mesure du texte, saint François d'Assise fait son apparition, dans la dernière partie du livre. Le style est beau, gracieux, rempli de sagesse en général. Néanmoins, ce qui m'a dérangée est la description sordide d'une agression dont Christian est victime, par exemple. Certains détails auraient pu facilement être passé sous silence pour éviter ce voyeurisme, ce qui fait perdre de la force à la dénonciation de comportements homophobes qui se sont réellement passés de cette manière. Bien sûr, ce n'est que mon humble avis.
    Lire la suite
    En lire moins
  • cecille Posté le 7 Octobre 2020
    Il a 37 ans, il est marié et a deux enfants, il vit en Argentine et vit de sa passion qu'est l'écriture. Seulement sans savoir pourquoi il se sent fatigué, fatigué d'être lui, nous raconte-t-il. Il perd toute envie de vivre. C'est alors qu'il rencontre Margarita, une psychologue qui après avoir entendu ses terreurs, lui dit " Tu as peur de ce qu'il y a là, au fond de toi." et l'invite à écrire. Justement il est hanté par l'histoire de Logonnès, ce père de famille de Nantes, qui tue tous les siens, il va sur ses traces et se retrouve dans un monastère. Et lui, l'homme sans foi est touché par la grâce. Ce n'est plus la vie de Logonnès qu'il va écrire mais celle de Christian cet oncle franciscain qu'il a le regret d'avoir si peu connu. C'est très touchant cette histoire, cet homme qui va découvrir la vie d'un homme tout proche par les liens du sang du quel il n'a jamais osé s'approcher, parce qu'il n'était d’aucune religion et se moquait bien de celle-ci. Au fil des pages nous découvrons cet oncle, cet homme qui a pour exemple et guide saint François d'Assise, Thibault, l'auteur, nous raconte ainsi... Il a 37 ans, il est marié et a deux enfants, il vit en Argentine et vit de sa passion qu'est l'écriture. Seulement sans savoir pourquoi il se sent fatigué, fatigué d'être lui, nous raconte-t-il. Il perd toute envie de vivre. C'est alors qu'il rencontre Margarita, une psychologue qui après avoir entendu ses terreurs, lui dit " Tu as peur de ce qu'il y a là, au fond de toi." et l'invite à écrire. Justement il est hanté par l'histoire de Logonnès, ce père de famille de Nantes, qui tue tous les siens, il va sur ses traces et se retrouve dans un monastère. Et lui, l'homme sans foi est touché par la grâce. Ce n'est plus la vie de Logonnès qu'il va écrire mais celle de Christian cet oncle franciscain qu'il a le regret d'avoir si peu connu. C'est très touchant cette histoire, cet homme qui va découvrir la vie d'un homme tout proche par les liens du sang du quel il n'a jamais osé s'approcher, parce qu'il n'était d’aucune religion et se moquait bien de celle-ci. Au fil des pages nous découvrons cet oncle, cet homme qui a pour exemple et guide saint François d'Assise, Thibault, l'auteur, nous raconte ainsi la vie du saint. Une confidence délicate de l'intime sur les choix, l'orgueil, la foi, la liberté et l'Amour. Une lecture réjouissante, belle invitant à méditer sur la grâce, ce qu'elle est en soi. #rentreelitteraire2020 #NetGalleyFrance
    Lire la suite
    En lire moins
  • MARTINE300645 Posté le 4 Octobre 2020
    Récit d'une conversion. Clair, concis, émouvant, c'est une lecture passionnante et qui démontre que la grâce peut toucher tout être humain, et nous faire comprendre que la vie peut être vraiment joyeuse et pleine de bonheur quand on s'oublie soi-même..... et qu'on privilégie les autres. A méditer
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…

Lisez maintenant, tout de suite !