Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258191938
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 130 x 200 mm

La Savoureuse Histoire des sorrentinos

Isabelle Gugnon (Traducteur)
Date de parution : 10/06/2021
Rouleaux à pâtisserie, louches en bronze, photographies d'Amalfi et de Sorrente : bienvenue à la Trattoria Napolitana, l’un des restaurants les plus réputés d’Argentine, temple des légendaires sorrentinos. Une comédie familiale exotique, qui nous confirme que la cuisine est un remède à presque tout !
 
Près d'un siècle s'est écoulé depuis que la famille Vespolini a quitté l'Italie pour s'installer à Mar del Plata en Argentine, et y ouvrir une trattoria près de la plage. Très vite, les Vespolini ont contribué de manière singulière à la culture de leur pays d’adoption en inventant les sorrentinos,... Près d'un siècle s'est écoulé depuis que la famille Vespolini a quitté l'Italie pour s'installer à Mar del Plata en Argentine, et y ouvrir une trattoria près de la plage. Très vite, les Vespolini ont contribué de manière singulière à la culture de leur pays d’adoption en inventant les sorrentinos, des pâtes fourrées que l’on mange à présent partout là-bas.
Leur recette, transmise de génération en génération, est jalousement gardée par Chiche, le plus jeune des fils Vespolini, amateur de cinéma, de porcelaine italienne et de grandes conversations. Si l’on vient à la trattoria pour se régaler, on y vient aussi pour ses inoubliables anecdotes de fin de repas et son franc-parler.  À sa table se succèdent frères, sœurs, cousins, amis, employés et clients, et tout ce petit monde parle d’amours durables, de profondes solitudes, de trahisons, de rêves de côtes lointaines et même de prophéties.
Comme dans les meilleures comédies à l’italienne, tout se mélange et se confond dans cette Savoureuse Histoire des sorrentinos : les rires et les larmes, le destin d’une famille et d’un pays, la vie croquée par les deux bouts et un fabuleux héritage.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258191938
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 130 x 200 mm

Ils en parlent

« Fille d’un Japonais et d'une Italienne, Virginia Higa s’inspire librement de l’histoire de sa famille maternelle pour nous servir un petit amuse-bouche sans chichis... farci de rires, de larmes et de tendresse. »
Femmes d'aujourd'hui (Belgique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Stemilou Posté le 21 Septembre 2021
    Une lecture qui permet de se détacher non pas du quotidien mais d'une certaine surcharge intellectuelle. On entre dans cette famille Vespolini qui a quitté l'Italie pour s'installer à Mar del Plata en Argentine depuis plus d'une génération. La famille, qui a toujours mis la cuisine au dessus de tout, a ouvert une trattoria et a largement réussi son intégration à cette nouvelle culture. Une chose les classe au dessus de tout autre restaurant du coin, l'un des membres de la famille a inventé les sorrentinos, sorte de pâtes fourrées à ne surtout pas confondre avec de simples raviolis. La recette du contenu et de la sauce qui les accompagne sont gardées secrètes par Chiche, le plus "jeune" des fils Vespolini. Point de grosse intrigue ou de suspense à couper le souffle, le récit raconte les différentes disputes et réconciliations des membres de la famille, ce sont aussi tous les événements qui font une vie, les incertitudes qui d'une vie ailleurs, l'intégration mais surtout cette cuisine que l'on se transmet de génération en génération. Parfois amusant, parfois nostalgique, j'ai beaucoup aimé cette famille dont les membres sont tous si différents. Alors même que Chiche Vespolini est le fil conducteur de ce... Une lecture qui permet de se détacher non pas du quotidien mais d'une certaine surcharge intellectuelle. On entre dans cette famille Vespolini qui a quitté l'Italie pour s'installer à Mar del Plata en Argentine depuis plus d'une génération. La famille, qui a toujours mis la cuisine au dessus de tout, a ouvert une trattoria et a largement réussi son intégration à cette nouvelle culture. Une chose les classe au dessus de tout autre restaurant du coin, l'un des membres de la famille a inventé les sorrentinos, sorte de pâtes fourrées à ne surtout pas confondre avec de simples raviolis. La recette du contenu et de la sauce qui les accompagne sont gardées secrètes par Chiche, le plus "jeune" des fils Vespolini. Point de grosse intrigue ou de suspense à couper le souffle, le récit raconte les différentes disputes et réconciliations des membres de la famille, ce sont aussi tous les événements qui font une vie, les incertitudes qui d'une vie ailleurs, l'intégration mais surtout cette cuisine que l'on se transmet de génération en génération. Parfois amusant, parfois nostalgique, j'ai beaucoup aimé cette famille dont les membres sont tous si différents. Alors même que Chiche Vespolini est le fil conducteur de ce récit, ce sont tous les personnages qui font le roman et ils sont nombreux. L'autrice insère des points historiques, des thèmes plus durs comme l’acceptation de l'homosexualité, la maladie, les difficultés que peuvent rencontrer toutes entreprises mais aussi le suicide. A côté de ses sombres idées nous avons aussi la religion, très présente dans la vie de cette famille italienne, et les rivalités. Une lecture distrayante pour un petit voyage outre atlantique.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Jangelis Posté le 17 Septembre 2021
    Ça se lit gentiment, mais il m'a vraiment manqué une étincelle. Pourtant, tous les ingrédients sont là : des histoires de cuisine et de gastronomie, cuisine italienne qui plus est. Famille, et rivalités. Une famille italienne émigrée en Argentine avec toutes ses recettes et ses traditions. Des sujets intéressants et de plus, qui me parlent personnellement. Mais j'ai plutôt eu l'impression d'une superposition d'anecdotes. La famille se ramifie au fil des générations et on se perd dans les prénoms. Je me suis un peu perdue aussi avec les qualificatifs, sans doute en dialecte, mais il est difficile de bien comprendre ce qu'ils recouvrent. Et au final, je n'ai su m'attacher à aucun personnage. Sauf peut-être l'oncle piémontais, qui fait un passage assez fugace, mais dont le caractère tranche dans cette exubérante famille du sud. (Sans doute parce que j'entends toujours dans ma tête mon père dire de quelqu'un "mais c'est un Piémontais" soulignant la rivalité des différents régions italiennes, dont l'unité finalement n'était pas si ancienne. Alors que lui-même était du nord aussi. Malgré un arbre généalogique de la famille Vespolini, aucun autre ne m'a vraiment retenue, pas même le narrateur principal, assez peu sympathique. Mais ça se lit facilement, entre anecdotes amusantes et cuisine appétissante. J'ai... Ça se lit gentiment, mais il m'a vraiment manqué une étincelle. Pourtant, tous les ingrédients sont là : des histoires de cuisine et de gastronomie, cuisine italienne qui plus est. Famille, et rivalités. Une famille italienne émigrée en Argentine avec toutes ses recettes et ses traditions. Des sujets intéressants et de plus, qui me parlent personnellement. Mais j'ai plutôt eu l'impression d'une superposition d'anecdotes. La famille se ramifie au fil des générations et on se perd dans les prénoms. Je me suis un peu perdue aussi avec les qualificatifs, sans doute en dialecte, mais il est difficile de bien comprendre ce qu'ils recouvrent. Et au final, je n'ai su m'attacher à aucun personnage. Sauf peut-être l'oncle piémontais, qui fait un passage assez fugace, mais dont le caractère tranche dans cette exubérante famille du sud. (Sans doute parce que j'entends toujours dans ma tête mon père dire de quelqu'un "mais c'est un Piémontais" soulignant la rivalité des différents régions italiennes, dont l'unité finalement n'était pas si ancienne. Alors que lui-même était du nord aussi. Malgré un arbre généalogique de la famille Vespolini, aucun autre ne m'a vraiment retenue, pas même le narrateur principal, assez peu sympathique. Mais ça se lit facilement, entre anecdotes amusantes et cuisine appétissante. J'ai trouvé un peu curieux de parler par exemple d'Alan Turing sans citer son nom. (Je pense qu'il y en a d'autres mais j'ai reconnu celui-ci !) P.S. : après avoir rédigé ma chronique, je lis les autres commentaires, et je vois que ce roman a été bien apprécié, alors ne vous arrêtez pas à ma lecture, et lisez-le pour vous faire votre propre idée.
    Lire la suite
    En lire moins
  • lenoute Posté le 6 Septembre 2021
    "La savoureuse histoire des Sorrentinos" de Virginia Higa et un court roman divertissant qui traite de la famille avec ses aléas, disputes et réconciliations. Mais aussi de l'immigration, de l'intégration et de la cuisine qui se transmet de génération en génération. En effet cela fait près d'un siècle que la famille Vespolini a quitté l'Italie pour s'installer à Mar del Plata en Argentine, et y ouvrir une trattoria près de la plage. Très vite, les Vespolini ont contribué de manière singulière à la culture de leur pays d'adoption en inventant les sorrentinos, des pâtes fourrées que l'on mange à présent partout là-bas. Attention ce n'est pas de simples ravioli. Cette recette est gardée par Chiche, le plus jeune des fils Vespolini. Il ne faut pas chercher une histoire à proprement parler, il faut se laisser aller à suivre un morceau de vie, à la rencontre d'une famille unie qui a eu du mal à s'intégrer.
  • bebi Posté le 11 Août 2021
    La famille Vespolini, c’est toute une institution. Et pour cause: dans leur Trattoria, on vend des Sorrentinos, une spécialité inventée par un aïeul, et dont on garde jalousement la recette. Chaque membre de la famille apporte sa propre touche de pittoresque. Les cousins, les sœurs, les belles-sœurs, les petits-fils, … Ils ont tous une particularité que le narrateur déploie devant nos yeux avec douceur. Dès les premières pages de ce court roman, j’ai pris une chaise et me suis installée à une table de la Trattoria. Autour de moi, j’ai entendu du brouhaha, des éclats de voix, et des rires d’enfants. J’ai senti l’odeur gourmande des pâtes à l’italienne, du fromage rapé et du bon vin. Et surtout, je m’étais installée auprès de celui qui raconte. Parce que ce roman se lit comme une histoire que l’on se transmet de génération en génération. Tel oncle devenu fou amoureux, telle bru devenue acariâtre, tel cousin ayant pris son envol. C’est l’histoire d’une famille hors du commun, savoureuse et piquante à la fois. Et surtout, surtout, c’est la présence d’un grand-père qui sait tout sur tout le monde. Qui a un avis sur chaque nouvel arrivant, qui tient à... La famille Vespolini, c’est toute une institution. Et pour cause: dans leur Trattoria, on vend des Sorrentinos, une spécialité inventée par un aïeul, et dont on garde jalousement la recette. Chaque membre de la famille apporte sa propre touche de pittoresque. Les cousins, les sœurs, les belles-sœurs, les petits-fils, … Ils ont tous une particularité que le narrateur déploie devant nos yeux avec douceur. Dès les premières pages de ce court roman, j’ai pris une chaise et me suis installée à une table de la Trattoria. Autour de moi, j’ai entendu du brouhaha, des éclats de voix, et des rires d’enfants. J’ai senti l’odeur gourmande des pâtes à l’italienne, du fromage rapé et du bon vin. Et surtout, je m’étais installée auprès de celui qui raconte. Parce que ce roman se lit comme une histoire que l’on se transmet de génération en génération. Tel oncle devenu fou amoureux, telle bru devenue acariâtre, tel cousin ayant pris son envol. C’est l’histoire d’une famille hors du commun, savoureuse et piquante à la fois. Et surtout, surtout, c’est la présence d’un grand-père qui sait tout sur tout le monde. Qui a un avis sur chaque nouvel arrivant, qui tient à ses traditions et qui attend qu’on s’y plie. Je suis totalement sous le charme de cette histoire. Et je vous avoue que j’ai eu des envies de cuisine italienne monstres durant ma lecture! D’ailleurs, en fouinant un peu, je suis tombée sur une recette qui a l’air bien gourmande. Je vous la partage pour le plaisir. Je n’ai pas contre pas trouvé grand-chose sur la réelle origine des sorrentinos, si ce n’est qu’effectivement ce serait une famille italienne exilée en Argentine qui aurait crée cette recette une fois sur place. Par ici pour la recette C’est le premier roman de Virginia Higa. Mais j’espère déjà qu’elle en écrira d’autres! En tout cas, c’est vrai gros coup de cœur que ce joli voyage italien en argentine!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Oliveoued Posté le 13 Juillet 2021
    Ce livre, c’est la savoureuse histoire d’une famille. Une famille italienne, émigrée, qui s’approprie ce nouveau pays, l'Argentine, depuis maintenant quelques générations. Ce livre c’est l’Italie, la famille, les querelles et les réconciliations. Ce roman, c’est des rires et des larmes. C’est un moment de lecture hors du temps, avec Chiche, le plus jeune des fils Vespolini. On y croise ses sœurs, ses cousins, ses employés et ses clients. C’est une tranche de vie à l’italienne, remplie des émotions les plus folles et les plus extrêmes. Alors, si vous aimez l’action, ce livre n’est clairement pas pour vous. Ici, on prend son temps, on navigue au gré des membres de la famille et des évènements. On parle de cuisine, de cinéma, de l’Italie et des traditions. Mais dans le fond, tout tourne autour de ses fameuses sorrentinos, ces pâtes farcies inventées par le frère aîné de Chiche. A ne surtout pas comparer aux raviolis ! Ces pâtes qui font la renommée de la famille mais qui y sèment aussi la discorde. Ces pâtes que l’on sert au nombre de six, ni plus, ni moins. Ces pâtes que l’on ne coupe pas avec son couteau ou même avec les dents de sa fourchette. Mais bien avec le côté... Ce livre, c’est la savoureuse histoire d’une famille. Une famille italienne, émigrée, qui s’approprie ce nouveau pays, l'Argentine, depuis maintenant quelques générations. Ce livre c’est l’Italie, la famille, les querelles et les réconciliations. Ce roman, c’est des rires et des larmes. C’est un moment de lecture hors du temps, avec Chiche, le plus jeune des fils Vespolini. On y croise ses sœurs, ses cousins, ses employés et ses clients. C’est une tranche de vie à l’italienne, remplie des émotions les plus folles et les plus extrêmes. Alors, si vous aimez l’action, ce livre n’est clairement pas pour vous. Ici, on prend son temps, on navigue au gré des membres de la famille et des évènements. On parle de cuisine, de cinéma, de l’Italie et des traditions. Mais dans le fond, tout tourne autour de ses fameuses sorrentinos, ces pâtes farcies inventées par le frère aîné de Chiche. A ne surtout pas comparer aux raviolis ! Ces pâtes qui font la renommée de la famille mais qui y sèment aussi la discorde. Ces pâtes que l’on sert au nombre de six, ni plus, ni moins. Ces pâtes que l’on ne coupe pas avec son couteau ou même avec les dents de sa fourchette. Mais bien avec le côté de la fourchette. C’est à cela que l’on reconnait les vrais, la famille. Vous l’aurez compris, j’ai passé un très agréable moment avec ce roman. Une bouffée d’Italie, une tranche de vie tantôt émouvante, tantôt amusante. Alors certes, il ne s’y passe pas grand-chose. Mais finalement cela importe peu. Car cette tranche de vie, pleine d’émotions, est parfaite comme lecture de l’été. Elle vous donnera envie de voyager, de partir à Mar del Plata, découvrir cette Argentine lointaine, et tenter de retrouver ce petit restaurant d’émigrés italiens. Et peut-être, lors de ce voyage, croiserez-vous un membre de la famille Vespolini, qui vous parlera de la famille. Il se souviendra de l’Italie, des sorrentinos, de Chiche et de Pépé, de tous les membres de la famille partis trop tôt, des rires et des larmes, de toutes ces histoires, qui resteront éternelles, là-bas.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    27 romans à lire en vacances

    Vous n’avez pas encore trouvé le livre qui vous accompagnera pendant vos vacances ? Qu’à cela ne tienne ! Que vous aimiez les histoires qui vous transportent, les romans feel-good ou les sagas familiales, vous allez trouver votre bonheur dans notre sélection !

    Lire l'article
  • Sélection
    Presses de la Cité

    Lectures d'été : douze romans à emporter dans sa valise !

    L’été pointe doucement le bout de son nez et vous ne savez pas quel livre emporter dans votre valise ? Qu’à cela ne tienne, piochez dans cette sélection pour frémir, sourire, rêver... 

     
    Lire l'article