Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259279703
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 205 mm

La seconde vie de Rachel Baker

Date de parution : 06/02/2020
Quand Thelma et Louise rencontre Orange is the New Black
Rachel Baker est serveuse dans un diner perdu au fin fond de l'Alabama. Un soir parmi tant d'autres, trois hommes armés font irruption dans le restaurant et assassinent tous les clients, la laissant seule au milieu du carnage. Traumatisée, Rachel survit, à la dérive. Ses choix l'amèneront à croiser le... Rachel Baker est serveuse dans un diner perdu au fin fond de l'Alabama. Un soir parmi tant d'autres, trois hommes armés font irruption dans le restaurant et assassinent tous les clients, la laissant seule au milieu du carnage. Traumatisée, Rachel survit, à la dérive. Ses choix l'amèneront à croiser le chemin de Follers, flic bourru et sans illusions, mais aussi celui de femmes fortes qui marqueront sa vie à tout jamais.
 
D'un comptoir de restaurant à une prison pour femmes, entre colère et désir de justice, La seconde vie de Rachel Baker est un roman puissant et sensible sur la reconstruction de soi et le rapport à l’autre.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259279703
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 205 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • StefEleane Posté le 1 Novembre 2020
    Quand le destin a décidé de briser ton futur. Quand ton avenir n’est plus que ruine, peur, comment se reconstruire ? Rachel Baker est serveuse dans un petit restaurant de snack. Tout chavire lorsque des hommes entrent et tire à vue sur les clients, les employés et son fiancé qui venait la chercher. Tous sont morts. Tous sauf elle. Des assaillants, il ne reste qu’un homme qui sera arrêté. Comment vivre après ça ? "– Comment vous expliquez qu’ils ne l’aient pas tuée ? demanda Pete, le partenaire qu’on avait collé de force dans les pattes de Follers. – Je ne sais pas. Probablement pour qu’elle raconte, qu’elle se fasse le relai de leur exploit. – En tous cas, elle a eu de la chance. – De la chance ? C’était sans doute ce qui pouvait lui arriver de pire. Maintenant, elle devra vivre avec ça jusqu’à la fin de sa vie." Deux choix s’offrent à elle. Partir loin , là où l’on oubliera son visage paru dans les médias. Ou se venger. Et perdu pour perdu … "Quand vous avez vu de quoi l’humain est capable, comment faire pour continuer à vivre sur cette planète comme si de rien n’était ? " Ce roman est composé de... Quand le destin a décidé de briser ton futur. Quand ton avenir n’est plus que ruine, peur, comment se reconstruire ? Rachel Baker est serveuse dans un petit restaurant de snack. Tout chavire lorsque des hommes entrent et tire à vue sur les clients, les employés et son fiancé qui venait la chercher. Tous sont morts. Tous sauf elle. Des assaillants, il ne reste qu’un homme qui sera arrêté. Comment vivre après ça ? "– Comment vous expliquez qu’ils ne l’aient pas tuée ? demanda Pete, le partenaire qu’on avait collé de force dans les pattes de Follers. – Je ne sais pas. Probablement pour qu’elle raconte, qu’elle se fasse le relai de leur exploit. – En tous cas, elle a eu de la chance. – De la chance ? C’était sans doute ce qui pouvait lui arriver de pire. Maintenant, elle devra vivre avec ça jusqu’à la fin de sa vie." Deux choix s’offrent à elle. Partir loin , là où l’on oubliera son visage paru dans les médias. Ou se venger. Et perdu pour perdu … "Quand vous avez vu de quoi l’humain est capable, comment faire pour continuer à vivre sur cette planète comme si de rien n’était ? " Ce roman est composé de trois grandes parties. La vengeance, la vie carcérale et l’après. Mais tout le long de ces chapitres, on touche la tristesse du personnage, son humanité, son désarroi. Le flic, Follers, est lui aussi très attachant. Lui qui ne croyait plus en l’humanité, il va rencontrer cette jeune femme au pire moment et voir la lumière en elle. Beaucoup d’émotions dans ce roman. Une jolie découverte.
    Lire la suite
    En lire moins
  • clo73 Posté le 29 Août 2020
    Après lecture, je suis un peu surprise que ce livre soit dans la catégorie Policier. En effet, il pourrait être placé sur bien d'autres étagères ! C'est un polar mais aussi un roman contemporain sur le thème de la reconstruction, sur l'amour, sur la condition féminine, sur le monde carcéral... Je ne m'attendais pas à lire ce genre d'histoire en ouvrant ce livre. Quelle belle surprise ! 〰〰〰〰 Ça parle de quoi ? Rachel Baker est serveuse dans un petit dîner en Alabama. Un soir, des hommes entrent dans le restaurant et tuent toutes les personnes présentes. Seule Rachel survivra à ce drame. Comment continuer à vivre après un tel traumatisme ? Dès les premières pages, j'ai su que ce roman allait beaucoup me plaire. J'aime cette limpidité que je ressens en le lisant et j'ai d'autant apprécié après avoir lu avant, plusieurs ouvrages assez denses. J'aime cette simplicité et cette fluidité dans les mots, dans l’histoire ou encore dans les personnages. Les scènes m'apparaissant très clairement comme si je regardais un film. Tous les ingrédients sont là pour passer un excellent moment de lecture ; C'est un récit captivant et touchant qui m'a passionnée de la première à la dernière page. Il a frôlé le coup de... Après lecture, je suis un peu surprise que ce livre soit dans la catégorie Policier. En effet, il pourrait être placé sur bien d'autres étagères ! C'est un polar mais aussi un roman contemporain sur le thème de la reconstruction, sur l'amour, sur la condition féminine, sur le monde carcéral... Je ne m'attendais pas à lire ce genre d'histoire en ouvrant ce livre. Quelle belle surprise ! 〰〰〰〰 Ça parle de quoi ? Rachel Baker est serveuse dans un petit dîner en Alabama. Un soir, des hommes entrent dans le restaurant et tuent toutes les personnes présentes. Seule Rachel survivra à ce drame. Comment continuer à vivre après un tel traumatisme ? Dès les premières pages, j'ai su que ce roman allait beaucoup me plaire. J'aime cette limpidité que je ressens en le lisant et j'ai d'autant apprécié après avoir lu avant, plusieurs ouvrages assez denses. J'aime cette simplicité et cette fluidité dans les mots, dans l’histoire ou encore dans les personnages. Les scènes m'apparaissant très clairement comme si je regardais un film. Tous les ingrédients sont là pour passer un excellent moment de lecture ; C'est un récit captivant et touchant qui m'a passionnée de la première à la dernière page. Il a frôlé le coup de cœur mais la fin m'a laissée un peu sur ma faim, c'est dommage. Mais cela reste un vrai régal et une très belle découverte. Un premier roman d'une auteure prometteuse à suivre de très près ! Vivement le prochain...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Claona Posté le 31 Juillet 2020
    L'histoire et le cadre : L'histoire de base en soit n'est pas la plus originale qui soit mais ça fonctionne à la perfection. Ce n'est pas tant l'histoire en soit, mais l'ambiance et la manière dont on l'observe qui fait tout le charme de ce roman. On suit Rachel à différent moment de sa vie, dans sa (re)construction, sous forme d'ellipse parfaitement maîtrisée. Il n'y a aucun moment dans la lecture où on se sent perdu, on sait exactement où Rachel en est. On ne s'ennuie pas, aucune ligne n'est de trop. On sait ce qu'on doit savoir, on devine ce qu'on doit deviner et on ignore ce qui doit être ignoré. Et c'est là d'ailleurs tout le charme et a particularité de ce roman : on suit des moments choisis et chacun de ces moments est traité de manière à faire avancer l'histoire, à dresser le portrait de Rachel ces différemment moments de sa vie mais aussi de manière à nous faire réfléchir. Ces étapes permettent d'ailleurs de marquer ce qui est selon moi le véritable sujet de ce roman : la résilience. Rachel va d'abord subir cet acte traumatique et, pas à pas, en prendre acte et se reconstruire. Pas forcément... L'histoire et le cadre : L'histoire de base en soit n'est pas la plus originale qui soit mais ça fonctionne à la perfection. Ce n'est pas tant l'histoire en soit, mais l'ambiance et la manière dont on l'observe qui fait tout le charme de ce roman. On suit Rachel à différent moment de sa vie, dans sa (re)construction, sous forme d'ellipse parfaitement maîtrisée. Il n'y a aucun moment dans la lecture où on se sent perdu, on sait exactement où Rachel en est. On ne s'ennuie pas, aucune ligne n'est de trop. On sait ce qu'on doit savoir, on devine ce qu'on doit deviner et on ignore ce qui doit être ignoré. Et c'est là d'ailleurs tout le charme et a particularité de ce roman : on suit des moments choisis et chacun de ces moments est traité de manière à faire avancer l'histoire, à dresser le portrait de Rachel ces différemment moments de sa vie mais aussi de manière à nous faire réfléchir. Ces étapes permettent d'ailleurs de marquer ce qui est selon moi le véritable sujet de ce roman : la résilience. Rachel va d'abord subir cet acte traumatique et, pas à pas, en prendre acte et se reconstruire. Pas forcément comme il le faudrait selon la morale commune et à un rythme qui lui est nécessaire. Cela nous amène à réfléchir sur ce phénomène psychologique qu'est la résilience mais aussi, si on le souhaite, à tirer la réflexion vers de la philosophie : le concept de bien et de mal. Ce n'est d'ailleurs pas les seuls sujets qu'abordent l'auteur. En effet, ce roman va traiter très subtilement de plein de sujets actuels tels que les tueries de masse, le port d'arme, les conditions de détention, le végétarisme, etc. Attention, je parle bien de subtilité, aucune intention visible de l'auteure d'être moralisatrice, juste d'attirer l'attention à certain moment de son roman. Libre à chacun de prendre quelques minutes pour y réfléchir. Suite de la review complète sur mon blog.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Courrielle Posté le 23 Mai 2020
    Rachel se retrouve en prison après le meurtre d’un tueur de masse qui a brisé sa vie. Elle est soutenue par Nick, le flic chargé de l’enquête. Histoire d’amour épistolaire sur plusieurs années et sans préambule Nick ne donne plus de nouvelles, c’est le fait le plus intrigant de ce petit thriller charmant vite lu et sûrement vite oublié sauf que l’on reste sur sa faim et que j’aurais aimé en savoir plus.
  • jostein Posté le 18 Avril 2020
    Rachel Baker est serveuse dans un diner en Alabama. Sa vie bascule le jour où trois hommes débarquent et fusillent dix-sept personnes dont son fiancé, son amie serveuse et six enfants. Rachel est l’unique rescapée. « De la chance? C’était sans doute ce qui pouvait lui arriver de pire. Maintenant, elle devra vivre avec ça jusqu’à la fin de sa vie.» Très rapidement, Sam Forrest, un suprémaciste blanc est arrêté avec ses deux associés. Malgré sa psychologue et la bienveillance de l’enquêteur Nick Follers, Rachel, vingt-neuf ans, ne pense qu’à se venger. Elle trouve une arme chez son voisin et abat Sam Forrest le jour où il doit comparaître au tribunal. Rachel, paralysée suite à un accident de voiture lors de sa fuite, est incarcérée pour sept ans à la prison de Monk. Commence alors le récit de sa vie en prison, rythmée par les visites de Nick Follers, ténébreux et amoureux. Nous apprenons à connaître les co-détenues, des femmes de tous âges, tombées parce que la vie n’a pas toujours été tendre avec elles. « On aurait pu penser que la taule n’accueillait que des filles tatouées, la gueule en biais, les muscles saillants et un air de bouledogue affamé, mais la plupart d’entre elles... Rachel Baker est serveuse dans un diner en Alabama. Sa vie bascule le jour où trois hommes débarquent et fusillent dix-sept personnes dont son fiancé, son amie serveuse et six enfants. Rachel est l’unique rescapée. « De la chance? C’était sans doute ce qui pouvait lui arriver de pire. Maintenant, elle devra vivre avec ça jusqu’à la fin de sa vie.» Très rapidement, Sam Forrest, un suprémaciste blanc est arrêté avec ses deux associés. Malgré sa psychologue et la bienveillance de l’enquêteur Nick Follers, Rachel, vingt-neuf ans, ne pense qu’à se venger. Elle trouve une arme chez son voisin et abat Sam Forrest le jour où il doit comparaître au tribunal. Rachel, paralysée suite à un accident de voiture lors de sa fuite, est incarcérée pour sept ans à la prison de Monk. Commence alors le récit de sa vie en prison, rythmée par les visites de Nick Follers, ténébreux et amoureux. Nous apprenons à connaître les co-détenues, des femmes de tous âges, tombées parce que la vie n’a pas toujours été tendre avec elles. « On aurait pu penser que la taule n’accueillait que des filles tatouées, la gueule en biais, les muscles saillants et un air de bouledogue affamé, mais la plupart d’entre elles étaient juste des femmes comme on en voit tous les jours dans les rues et les restaurants. » Sauf, peut-être, celles qu’on appelle « les putes à Poutine », des russes qui viennent mettre un peu de violence dans ce milieu plutôt fraternel. Il y a quelques belles rencontres mais elles sont assez convenues et bienveillantes. Rachel, petite blondinette sympathique, s’endurcit tout de même un peu. Depuis un an, elle ne voit plus Nick Follers, intégré à la DEA et en mission d’infiltration dans les milieux de la drogue. A sa sortie, Rachel hante le bar où il lui écrivait ses petits mots d’amour. Un bar, lieu qui lui rappelle aussi la violence du passé. Y trouvera-t-elle un peu de sérénité et de bonheur? J’ai choisi ce premier roman d’une jeune bretonne pour son sujet, étrangement installé en Alabama. Lucie Brémeault a une écriture fluide, facile et agréable à lire. Ses personnages sont sympathiques et attachants. Peut-être trop pour ce milieu, trop lisses. Pour moi, un tel sujet demande de la force, de la profondeur. Je regrette de rester ici dans la demi-teinte, frôlant parfois le sentimentalisme ou le pathosL’auteur propose une playlist Spotify pour rythmer la lecture. J’y ai fait de belles découvertes musicales.
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…

Lisez maintenant, tout de suite !