Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265155213
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 210 mm

La Traque : le premier polar de l'ex-patron du Quai des Orfèvres

Collection : Fleuve noir
Date de parution : 04/02/2021
Le premier polar de l’ex-patron du 36, quai des Orfèvres !
« Ce roman noir vous promet des nuits blanches. » La Provence
« A lire en retenant son souffle. » La Fringale Culturelle
« La qualité et l’efficacité de son premier polar doivent beaucoup à sa longue expérience » L’Obs


Traqué par les autorités, un gang de malfaiteurs, connu pour ses violentes attaques à main armée, projette un coup...
« Ce roman noir vous promet des nuits blanches. » La Provence
« A lire en retenant son souffle. » La Fringale Culturelle
« La qualité et l’efficacité de son premier polar doivent beaucoup à sa longue expérience » L’Obs


Traqué par les autorités, un gang de malfaiteurs, connu pour ses violentes attaques à main armée, projette un coup spectaculaire avant de raccrocher définitivement : l’enlèvement d’une haute personnalité du monde politique. Pour mystifier les enquêteurs, Patrick Hanssen, chef charismatique de cette bande qu’on surnomme « les fourgonniers », imagine de faire passer leur forfait pour une action terroriste, misant ainsi sur la division des forces de police et leurs luttes fratricides pour que personne ne remonte jamais jusqu’à eux.
Pendant ce temps, Brian Spencer, respectable chef d’entreprise, connaît une ascension sociale fulgurante. Mais ce que les gens ignorent, c’est qu’il doit sa réussite à une amitié nocive. Une amitié qui a un prix : certaines nuits, Brian est contraint de redevenir « Speedy », le voleur de voitures qu’il était dans sa jeunesse. Éprouvé par cette double vie, il décide de mettre un terme à tout ça… Mais peut-on vraiment échapper à son passé ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265155213
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Melcleon Posté le 3 Septembre 2021
    Bernard Petit, limogé brutalement, en 2015, de la direction du "36" pour avoir, paraît-il, échangé des informations confidentielles avec certains de ses frères maçons, a profité de sa retraite forcée pour écrire un livre, à l'instar des politiques qui se retrouvent momentanément sur la touche. Dans son cas, comme on pouvait s'y attendre, il s'agit d'un roman policier s'inspirant peu ou prou, sans doute, d'affaires dont il a eu connaissance au cours de sa carrière et mettant en scène des individus qui empruntent des éléments de leur personnalité à des hommes et des femmes, gendarmes ou voleurs, croisés ou côtoyés dans le cadre de ses fonctions. Le titre du livre résume bien son argument : l'auteur y reconstitue avec minutie le travail, sur plusieurs années, de policiers (belges et français) éliminant un à un, la plupart du temps de façon définitive, les membres d'un gang de braqueurs qui eux aussi, en cas de nécessité, se muent en tueurs. La touche documentaire est évidemment importante, en particulier quant aux différentes unités de police et de gendarmerie impliquées – et diversement coopératives – dans la recherche des malfrats, d'autant qu'au début il y a deux enquêtes distinctes confiées chacune aux services les plus... Bernard Petit, limogé brutalement, en 2015, de la direction du "36" pour avoir, paraît-il, échangé des informations confidentielles avec certains de ses frères maçons, a profité de sa retraite forcée pour écrire un livre, à l'instar des politiques qui se retrouvent momentanément sur la touche. Dans son cas, comme on pouvait s'y attendre, il s'agit d'un roman policier s'inspirant peu ou prou, sans doute, d'affaires dont il a eu connaissance au cours de sa carrière et mettant en scène des individus qui empruntent des éléments de leur personnalité à des hommes et des femmes, gendarmes ou voleurs, croisés ou côtoyés dans le cadre de ses fonctions. Le titre du livre résume bien son argument : l'auteur y reconstitue avec minutie le travail, sur plusieurs années, de policiers (belges et français) éliminant un à un, la plupart du temps de façon définitive, les membres d'un gang de braqueurs qui eux aussi, en cas de nécessité, se muent en tueurs. La touche documentaire est évidemment importante, en particulier quant aux différentes unités de police et de gendarmerie impliquées – et diversement coopératives – dans la recherche des malfrats, d'autant qu'au début il y a deux enquêtes distinctes confiées chacune aux services les plus pertinents. Mais c'est par son aspect romanesque que le récit nous séduit : le déroulement chronologique des faits est enrichi de portraits des principaux personnages (flics ou voyous), dont certains font l'objet de retours en arrière qui permettent de comprendre comment "ils en sont arrivés là". On regrettera cependant que les rares femmes de l'histoire ne soient pas davantage mises en valeur ; fliquette ou petite amie de truand, elles jouent une partition en mode mineur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Ptinut Posté le 27 Juin 2021
    Ou quand un ancien patron du 36 se lance dans le polar. Forcément ça fonctionne. Mais, originalité de l'exercice, nous partons enquêter en Belgique sur une bande de braqueurs. Des fourgonniers selon le terme consacré. A quelques mots près (par exemple procureur du roi) on retrouve le même jargon et les mêmes problèmes qu'en France. BRI/antigang, crim, politiques qui se mêlent de l'enquête, ceux qui sont pas sur le terrain mais qui savent tout, l'emballement médiatique, les rivalités entre services, la paperasserie - encore plus lorsqu'il y a CR internationale et que l'OCRB français sera de la partie. Ajoutez à ça des flics désabusés qui ont de la bouteille, des flics consciencieux, des bandits au style "beaux mecs", une enquête carrée. Bref de bons ingrédients qui promettent un repas 4 étoiles! La bande du Balafré est recherchée depuis des années par la police belge. Mais cette fois-ci ce n'est pas un braquage qui affole le pays mais le kidnapping d'un ancien ministre de l'intérieur. L'enquête emmène la police belge en France, les enquêteurs se font balader, se raccrochent à tous les fils même les plus fins pour ne pas perdre la trace des braqueurs. Pendant ce temps, Speedy, un patron de garage fortuné à la double vie,... Ou quand un ancien patron du 36 se lance dans le polar. Forcément ça fonctionne. Mais, originalité de l'exercice, nous partons enquêter en Belgique sur une bande de braqueurs. Des fourgonniers selon le terme consacré. A quelques mots près (par exemple procureur du roi) on retrouve le même jargon et les mêmes problèmes qu'en France. BRI/antigang, crim, politiques qui se mêlent de l'enquête, ceux qui sont pas sur le terrain mais qui savent tout, l'emballement médiatique, les rivalités entre services, la paperasserie - encore plus lorsqu'il y a CR internationale et que l'OCRB français sera de la partie. Ajoutez à ça des flics désabusés qui ont de la bouteille, des flics consciencieux, des bandits au style "beaux mecs", une enquête carrée. Bref de bons ingrédients qui promettent un repas 4 étoiles! La bande du Balafré est recherchée depuis des années par la police belge. Mais cette fois-ci ce n'est pas un braquage qui affole le pays mais le kidnapping d'un ancien ministre de l'intérieur. L'enquête emmène la police belge en France, les enquêteurs se font balader, se raccrochent à tous les fils même les plus fins pour ne pas perdre la trace des braqueurs. Pendant ce temps, Speedy, un patron de garage fortuné à la double vie, tente de mettre un terme à ses activités illégales mais la trahison a toujours un prix. Une enquête complexe aux multiples ramifications, intense, sans temps morts, une fin tragique, le tout mené parfaitement! Un régal à lire. J'ai parfois été perdue au début face au grand nombre de flics impliqués (les français, les belges, les enquêtes croisées sur les mêmes personnes...) il faut suivre. Mais petit à petit tout s'éclaircie, les portes se ferment et on retrouve le fil principal de l'enquête. J'aurais aimé m'attacher un peu plus aux personnages principaux. J'avais parfois l'impression qu'ils étaient là en tant que fonction et pas être humain. A l'inverse, les braqueurs étaient plus travaillés et on se surprenait parfois à les soutenir. Paradoxal! Bref un bon polar qui fait le job et qui ravira les amateurs du genre, typiquement un lauréat type du prix du quai des orfèvres.
    Lire la suite
    En lire moins
  • lauraia Posté le 12 Juin 2021
    Un livre écrit par l´ancien chef du quai des orfèvres? Ça tape à l´œil il faut l´avouer. Une traque va débuter entre la police et le clan des fourgonniers mené par Yanis dit "le balafré". Celle-ci va se dérouler entre la France et la Belgique à mille à l´heure. Les fourgonniers sont nommés ainsi car ils braquent des fourgons et, si il doit y avoir des blessés ou des morts, ce ne sont que des dommages collatéraux. Une équipe de braqueurs sans foi ni loi. Pourtant, un lien unique les uni. Et si ils faisaient un dernier coup afin qu'ils puissent se mettre à l´abri? Un enlèvement d'un haut placé, une demande de rançon, des leurres, une revendication faussée et le pactole en poche. Le plan est minutieux et prometteur. En parallèle, on va suivre l´histoire de Brian Spencer, propriétaire d´un garage qui a pris un essor fulgurant en quelques années. Mais d´où peut bien venir tout cet argent ? Brian a eu une amitié nocive qui l´a souvent transposé dans un personnage nommé Speedy. Mais Brian ne veut plus jouer ce rôle et pour cela, il est prêt à tout.. quand on veut l´ascension et qu´une fois eu, on... Un livre écrit par l´ancien chef du quai des orfèvres? Ça tape à l´œil il faut l´avouer. Une traque va débuter entre la police et le clan des fourgonniers mené par Yanis dit "le balafré". Celle-ci va se dérouler entre la France et la Belgique à mille à l´heure. Les fourgonniers sont nommés ainsi car ils braquent des fourgons et, si il doit y avoir des blessés ou des morts, ce ne sont que des dommages collatéraux. Une équipe de braqueurs sans foi ni loi. Pourtant, un lien unique les uni. Et si ils faisaient un dernier coup afin qu'ils puissent se mettre à l´abri? Un enlèvement d'un haut placé, une demande de rançon, des leurres, une revendication faussée et le pactole en poche. Le plan est minutieux et prometteur. En parallèle, on va suivre l´histoire de Brian Spencer, propriétaire d´un garage qui a pris un essor fulgurant en quelques années. Mais d´où peut bien venir tout cet argent ? Brian a eu une amitié nocive qui l´a souvent transposé dans un personnage nommé Speedy. Mais Brian ne veut plus jouer ce rôle et pour cela, il est prêt à tout.. quand on veut l´ascension et qu´une fois eu, on ne veut plus du commanditaire, on prend de gros risques. Ces risques ont ils été calculé ? J'ai beaucoup aimé le réalisme de l´enquête et les investigations menées. Accrochez vous car il y a énormément de personnages dès le début! Mais cela n'a pas du tout gêné ma lecture. Enquête, faux semblants, méthodes de flics peu légales, personnages aux multiples facettes, lisez ce livre !
    Lire la suite
    En lire moins
  • chevalierortega33 Posté le 30 Mai 2021
    Bernard Petit connait bien les rouages des services de police et nous offre une certaine dose d’exotisme en nous embarquant en … Belgique. La procédure est sans doute très voisine de celle en vigueur en France et ne déroutera pas le lecteur qui a choisi ce titre au vu du CV de l’auteur. L’ancien chef du 36 ne nous parle pas du « quai » et c’est principalement dans la région de Bruxelles et que se déroule l’intrigue. La narration est chronologique et nous voici à la suite d’une bande de « fourgonniers » qui vont diversifier leurs activités. Comment les voyous font-ils diversion ? D’un braquage classique à une moins classique prise d’otage d’un ancien ministre belge, ils vont nous leurrer comme ils leurrent la police ou plutôt les polices. Une narration qui s’attache à la chronologie et au factuel, peu de sentiments et parfois une once de psychologie, une bande de malfrats va donc opérer sous nos yeux pendant 432 pages et ça ne sera pas vraiment du tourisme. L’auteur a choisi un ton professionnel et un souci de précision pour mettre à jour les rouages de cette affaire qui fera la part belle à l’étude des mécanismes du... Bernard Petit connait bien les rouages des services de police et nous offre une certaine dose d’exotisme en nous embarquant en … Belgique. La procédure est sans doute très voisine de celle en vigueur en France et ne déroutera pas le lecteur qui a choisi ce titre au vu du CV de l’auteur. L’ancien chef du 36 ne nous parle pas du « quai » et c’est principalement dans la région de Bruxelles et que se déroule l’intrigue. La narration est chronologique et nous voici à la suite d’une bande de « fourgonniers » qui vont diversifier leurs activités. Comment les voyous font-ils diversion ? D’un braquage classique à une moins classique prise d’otage d’un ancien ministre belge, ils vont nous leurrer comme ils leurrent la police ou plutôt les polices. Une narration qui s’attache à la chronologie et au factuel, peu de sentiments et parfois une once de psychologie, une bande de malfrats va donc opérer sous nos yeux pendant 432 pages et ça ne sera pas vraiment du tourisme. L’auteur a choisi un ton professionnel et un souci de précision pour mettre à jour les rouages de cette affaire qui fera la part belle à l’étude des mécanismes du grand banditisme, à l’importance des seconds rôles dans les processus et à la nécessaire collaboration transfrontalière. Une lecture immergée et documentée, passionnante ! Bon voyage en Belgique !
    Lire la suite
    En lire moins
  • nathaliemillet65 Posté le 27 Mai 2021
    Un polar écrit par l’ex patron du 36 quai des orfèvres . Un quotidien dont il s’est inspiré pour nous livrer cet excellent polar, au cœur de l’action. Tout y est parfaitement retranscrit et tout est crédible . Une traque qui va nous emmener en Belgique et en France. Un gang de malfaiteurs connu pour des violentes attaques sur les fourgons blindés veut tout arrêter avant qu’il ne soit trop tard . Mais peut-on vraiment échapper à son passé ? Les « fourgonniers » projettent un dernier coup , « LE » coup ! L’enlèvement d’un ancien ministre de l’intérieur belge. Le chef des fourgonniers Patrick Hanssen et son coéquipier « le balafré » vont faire passer cet enlèvement pour un acte terroriste. S’attaquer à un homme politique met une pression supplémentaire aux forces de police chargées de l’enquête . Les enquêteurs sont nombreux et attention à ne pas vous perdre en début de lecture avec les nationalités , les unités ...une fois la traque lancée tout prend place et la lecture devient plus fluide . Une traque entre les fourgonniers , des malfaiteurs qui n’ont plus rien à perdre, sans état d’âme et les flics qui risquent leur vie... Un polar écrit par l’ex patron du 36 quai des orfèvres . Un quotidien dont il s’est inspiré pour nous livrer cet excellent polar, au cœur de l’action. Tout y est parfaitement retranscrit et tout est crédible . Une traque qui va nous emmener en Belgique et en France. Un gang de malfaiteurs connu pour des violentes attaques sur les fourgons blindés veut tout arrêter avant qu’il ne soit trop tard . Mais peut-on vraiment échapper à son passé ? Les « fourgonniers » projettent un dernier coup , « LE » coup ! L’enlèvement d’un ancien ministre de l’intérieur belge. Le chef des fourgonniers Patrick Hanssen et son coéquipier « le balafré » vont faire passer cet enlèvement pour un acte terroriste. S’attaquer à un homme politique met une pression supplémentaire aux forces de police chargées de l’enquête . Les enquêteurs sont nombreux et attention à ne pas vous perdre en début de lecture avec les nationalités , les unités ...une fois la traque lancée tout prend place et la lecture devient plus fluide . Une traque entre les fourgonniers , des malfaiteurs qui n’ont plus rien à perdre, sans état d’âme et les flics qui risquent leur vie à chaque instant . L’auteur nous plonge au cœur de l’enquête. Nous sommes aux côtés des forces de l’ordre , toutes unités confondues et participons à notre manière à la traque . Beaucoup d’action , de rythme , de suspense tout au long de votre lecture. L’auteur aborde le livre en utilisant différentes narrations ce qui nous donne différentes visions . Celles des traqués et des traqueurs. Parmi les policiers nous avons différents profils et personnalités avec ceux qui respectent les codes et ceux qui n’hésiteront pas à franchir la ligne rouge pour l’enquête. Une immersion dans le quotidien des flics avec leur investissement au niveau professionnel et une vie personnelle souvent sacrifiée . Plus de 400 pages avec de gros chapitres qui se lisent sans temps morts . On alterne entre les malfaiteurs et tous les services de police avec une enquête qui progresse au fil des indices et des témoignages . Une histoire parfaitement menée jusqu’à une fin saisissante . La plume de l’auteur est imagée et réaliste. C’est un film qui défile devant vos yeux . On ressent le vécu derrière ce polar. L’enquête , les procédures tout est parfaitement retranscrit ce qui en fait un polar vrai , réaliste . Un 1er roman plus que prometteur avec une bonne intrigue, un style efficace qui vous fera passer un excellent moment de lecture !
    Lire la suite
    En lire moins
Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Fleuve éditions

    12 livres à déguster en plein air cet été

    Marre des lectures confinées entre couette et canapé ? Attrapez vos lunettes de soleil et votre PAL (“pile à lire” pour les intimes), et partez bouquiner au grand air. Feel good book, thriller, polar ou biographie : Fleuve éditions vous souffle 12 idées de livres à dévorer en terrasse, dans un parc, sur la plage ou à la montagne…

    Lire l'article
  • Sélection
    Fleuve éditions

    Fête des Pères : voyage sur le Fleuve noir

    Roman policier français, thriller britannique ou polar américain… votre papa aime les sueurs froides ? Offrez-lui un voyage dans les eaux glaçantes de Fleuve noir ! Paris, Copenhague, la Sicile ou le Brésil… Fleuve éditions vous propose 8 livres et 6 destinations pour une fête des Pères spécial grand frisson !

    Lire l'article