Lisez! icon: Search engine

Le Bonsaï de Brocéliande

Presses de la cité
EAN : 9782258067868
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 348
Format : 140 x 225 mm
Le Bonsaï de Brocéliande

Collection : Terres de France
Date de parution : 02/02/2006

« L'enfance de l'assassin a été massacrée. Il tue à la fois pour jouer et pour se venger ! »

Dans un champ de menhirs en Bretagne, on découvre le cadavre mutilé de Nicolas de Kervelec, fils unique d'un couple richissime. Vivant reclus, avec des domestiques à sa disposition, Nicolas ne connaissait personne. Pour retrouver le meurtrier, son père, Jean de Kervelec, sollicite la discrétion de l'Œuvre, une organisation secrète....

Dans un champ de menhirs en Bretagne, on découvre le cadavre mutilé de Nicolas de Kervelec, fils unique d'un couple richissime. Vivant reclus, avec des domestiques à sa disposition, Nicolas ne connaissait personne. Pour retrouver le meurtrier, son père, Jean de Kervelec, sollicite la discrétion de l'Œuvre, une organisation secrète. Eva entre alors en scène. Dotée d'un sang-froid et d'une sensibilité hors du commun, elle n'est ni profileuse, ni détective, juste une orthophoniste aux méthodes avant-gardistes. D'autres crimes suivent, atrocement mis en scène… Est-il possible qu'ils soient l'œuvre d'une seule et même personne ?

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258067868
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 348
Format : 140 x 225 mm
Presses de la cité

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Gwelan Posté le 22 Mars 2012
    Le deuxième livre de la série " les coureurs de nuit". Je n'ai pas lu le premier mais j'avais découvert cette série avec les suivants. Une pièce à trois acteurs, l’œuvre, la police et l’assassin. Bien sûr l’œuvre et la police ont pour but de trouver le coupable, mais la finalité n'est pas la même. La coopération n'est pas totale loin s'en faut. Les personnage d'Eva et de Le Meur sont sympathiques. Une description de la mentalité d'un petit village assez sévère. Des intrigues au sommet du pouvoir et des meurtres où les assassins font preuve d'une imagination machiavélique pour atteindre le sommet de l'horreur. Le tout bien écrit. Un livre Qui sait captiver et que l'on a envie de lire d'une traite. J'aime et je continuerai à lire cette série avec plaisir.
  • SophiedesBonheurs Posté le 17 Novembre 2010
    Eva n'est pas flic, elle appartient à l'Oeuvre, et elle est une Coureur de nuit. Orpheline, elle a eu une enfance difficile, a fait de la prison et a été contactée par Foch pour intégrer l'Oeuvre. Celle-ci a pour objectif de récupérer de grosses sommes d'argent, des héritages non réclamés par exemple. Eva est donc envoyée sur une affaire particulièrement horrible: un jeune garçon, seul héritier d'une grande famille, vient d'être retrouvé vitrifié parmi les menhirs. Eva va devoir collaborer avec la police pour tenter d'arrêter ce tueur fou. J'avais découvert Pascal Martin et les Coureurs de nuit avec Le trésor du Magounia que j'avais dévoré. On retrouve ici l'Oeuvre et on fait connaissance avec un autre de ses membres, Eva. L'intrigue est intéressante, le tueur construit ses meurtres autour d'un plateau de jeu de l'oie et s'inspire des comptines enfantines pour effectuer ses mises à mort, ce qui donne lieu à des scènes assez horribles. Comme dans le précédent, j'ai beaucoup apprécié le côté mystérieux et glauque, renforcé ici par la forêt de Brocéliande et le rythme soutenu de l'intrigue. Une lecture plaisante qui, au vu de la fin, appelle une suite avec les mêmes personnages.
Toute l'actualité de la collection Terres de France
Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.