Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258162136
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 140 x 225 mm

Le Choix des apparences

Collection : Terres de France
Date de parution : 23/01/2020
Camille est une brillante avocate toulousaine spécialisée dans les divorces, à qui tout réussit ou presque… Un drame doublé d’un terrible sentiment de culpabilité fait basculer son univers et ses certitudes. Elle part se ressourcer à Douarnenez, berceau de sa famille. Là, elle va affronter les ombres de son passé. Et renaître, enfin ?
Brillante, déterminée, redoutable, Camille est avocate spécialisée dans les affaires familiales à Toulouse, où elle vit avec son compagnon. Jusqu’au jour où un acte d’une détresse extrême fait chanceler ses convictions. Bouleversée, la jeune femme se réfugie à Douarnenez, là où elle a vécu ses plus beaux étés, enfant. Alors... Brillante, déterminée, redoutable, Camille est avocate spécialisée dans les affaires familiales à Toulouse, où elle vit avec son compagnon. Jusqu’au jour où un acte d’une détresse extrême fait chanceler ses convictions. Bouleversée, la jeune femme se réfugie à Douarnenez, là où elle a vécu ses plus beaux étés, enfant. Alors qu’elle s’apprête à rentrer, elle accepte sur un coup de tête un travail d’assistante dans une biscuiterie locale. Qu’importe qu’elle soit trop qualifiée ; ce poste, même modeste, lui offre une parenthèse salutaire. Pour renaître, Camille va changer de vie, faire de nouvelles rencontres, découvrir combien on peut être utile aux autres. Différemment…
Et affronter enfin les fantômes qui la hantent depuis tant d’années ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258162136
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Valmyvoyou_lit Posté le 7 Avril 2020
    Camille est une avocate au barreau de Toulouse, connue pour sa pugnacité, dans les affaires familiales. Alors qu’elle représente les intérêts de Brigitte Delmas, le jugement est suivi d’une tragédie. Rongée par la culpabilité, elle perd ses moyens, pendant une plaidoirie d’un nouveau procès. Acculée par son associée, les médias et le fils du couple Delmas, elle quitte la ville rose et se réfugie, en Bretagne, sans avertir son entourage de sa destination. Au moment de rentrer chez elle, elle accepte un emploi d’assistante, dans une biscuiterie locale, et retarde son retour de plusieurs mois. Seul son patron sait qu’elle est surqualifiée pour le poste et elle profite de son anonymat pour reprendre sa vie en main. Au début du livre, Camille semble être une femme impitoyable, sans empathie, égoïste, en particulier, avec son compagnon. Je me suis même étonnée de mes sentiments quand j’ai pris conscience que je m’attachais à elle, alors que ses attitudes étaient, souvent, détestables. Ce paradoxe m’a surprise. Quand je me suis posée pour me faire cette réflexion, j’ai pensé que j’avais la sensation que Camille avait une carapace. Effectivement, petit à petit, l’héroïne retire sa protection. Elle découvre qu’elle s’épanouit en étant présente pour ceux qui l’entourent... Camille est une avocate au barreau de Toulouse, connue pour sa pugnacité, dans les affaires familiales. Alors qu’elle représente les intérêts de Brigitte Delmas, le jugement est suivi d’une tragédie. Rongée par la culpabilité, elle perd ses moyens, pendant une plaidoirie d’un nouveau procès. Acculée par son associée, les médias et le fils du couple Delmas, elle quitte la ville rose et se réfugie, en Bretagne, sans avertir son entourage de sa destination. Au moment de rentrer chez elle, elle accepte un emploi d’assistante, dans une biscuiterie locale, et retarde son retour de plusieurs mois. Seul son patron sait qu’elle est surqualifiée pour le poste et elle profite de son anonymat pour reprendre sa vie en main. Au début du livre, Camille semble être une femme impitoyable, sans empathie, égoïste, en particulier, avec son compagnon. Je me suis même étonnée de mes sentiments quand j’ai pris conscience que je m’attachais à elle, alors que ses attitudes étaient, souvent, détestables. Ce paradoxe m’a surprise. Quand je me suis posée pour me faire cette réflexion, j’ai pensé que j’avais la sensation que Camille avait une carapace. Effectivement, petit à petit, l’héroïne retire sa protection. Elle découvre qu’elle s’épanouit en étant présente pour ceux qui l’entourent et qu’elle apprend à connaître. En apportant de l’aide à ceux-ci qui en ont besoin, elle décharge son fardeau et s’ouvre de plus en plus. Cependant, ses secrets les plus lourds ne sont révélés qu’à la fin. C’est dans le combat que Camille est la meilleure[…] La suite sur mon blog...
    Lire la suite
    En lire moins
  • elleaimeleslivres Posté le 21 Mars 2020
    J'adore ces histoires où le personnage principal a le courage de reprendre sa vie à zéro et, qui se rend compte que le bonheur n'était pas dans son ancienne vie à 1000 à l'heure, mais bien dans un nouveau cadre de vie plus apaisant et moins stressant. C'est l'histoire d'une avocate très reconnue dans sa profession, à qui il arrive un jour un terrible événement. Suite à cela, elle décide de quitter la ville de Toulouse où elle exerce, pour retrouver ses racines perdues en Bretagne.J'adore ces histoires où le personnage principal a le courage de reprendre sa vie à zéro et, qui se rend compte que le bonheur n'était pas dans son ancienne vie à 1000 à l'heure, mais bien dans un nouveau cadre de vie plus apaisant et moins stressant.
  • jeunejane Posté le 3 Mars 2020
    Maître Camille Maillard, avocate à Toulouse, défend les femmes dans leurs problèmes de divorces. Divorcée, elle vit avec Denis, un médecin , divorcé lui aussi, très correct, deux enfants. Un jour, la machine déraille, elle défend une femme qui veut le maximum de son mari avec hargne. Celui-ci attend Camille devant le palais de justice et se tue avec une arme à feu. Camille est tellement secouée qu'elle abandonne sa vie et part vers les traces de son enfance en Bretagne où elle y avait ses grands-parents. Elle retrouve tout doucement la sérénité, reprend son nom de jeune fille Camille Dulau et s'engage dans une biscuiterie au service juridique. Son ancienne vie la rattrape et cela nous permet de lever le voile sur ce qu'elle a enduré lors de son premier mariage. Un roman très, j'aurais envie de dire, trop facile à lire avec des moments très paisibles et d'autres beaucoup plus violents où Camille doit affronter la réalité. Le livre est édité aux Presses de la Cité dans la collection Terres de France: ce qui m'a permis de replonger dans l'ambiance de mes vacances de cet été aux environs de la pointe du Raz.
  • eugeneac Posté le 14 Février 2020
    Camille est une avocate renommée, spécialisée dans les affaires familiales. Avec son compagnon Denis et ses deux enfants elle mène une vie qui semble la combler et qu'elle gère d'une main de fer. Rien ne l'a, donc, préparée à faire face à un évènement tragique qui va ébranler toute son existence. Camille ne se reconnaît plus, sa dernière défense est un fiasco. Commence, alors, une spirale dans laquelle elle s'enfonce chaque jour un peu plus. Voyant sa vie lui échapper elle décide de fuir pour se reconstruire, se recentrer sur les valeurs essentielles de la vie. C'est en Bretagne qu'elle trouve refuge, là où elle a passé les meilleurs années de son enfant avec ses grands-parents. Une nouvelle vie commence mais les souvenirs ressurgissent et Camille doit faire face aux démons du passé. Elle se rend compte qu'elle a toujours vécu en fonction de ce qu'on attendait d'elle, en fonction des apparences. Mais a-t-elle le droit d'être elle-même et de tout laisser derrière elle ? En a-t-elle vraiment envie ? Peut-elle crier haut et fort ce qu'elle a tu jusqu'à présent ? En faisant le portrait de cette femme, Martine Delomme nous tient en haleine jusqu'au bout. Une histoire... Camille est une avocate renommée, spécialisée dans les affaires familiales. Avec son compagnon Denis et ses deux enfants elle mène une vie qui semble la combler et qu'elle gère d'une main de fer. Rien ne l'a, donc, préparée à faire face à un évènement tragique qui va ébranler toute son existence. Camille ne se reconnaît plus, sa dernière défense est un fiasco. Commence, alors, une spirale dans laquelle elle s'enfonce chaque jour un peu plus. Voyant sa vie lui échapper elle décide de fuir pour se reconstruire, se recentrer sur les valeurs essentielles de la vie. C'est en Bretagne qu'elle trouve refuge, là où elle a passé les meilleurs années de son enfant avec ses grands-parents. Une nouvelle vie commence mais les souvenirs ressurgissent et Camille doit faire face aux démons du passé. Elle se rend compte qu'elle a toujours vécu en fonction de ce qu'on attendait d'elle, en fonction des apparences. Mais a-t-elle le droit d'être elle-même et de tout laisser derrière elle ? En a-t-elle vraiment envie ? Peut-elle crier haut et fort ce qu'elle a tu jusqu'à présent ? En faisant le portrait de cette femme, Martine Delomme nous tient en haleine jusqu'au bout. Une histoire pleine de sentiments, aux thèmes bien modernes avec une pointe de suspense qui fait que vous ne lâcherai pas avant la fin!
    Lire la suite
    En lire moins
  • JTiel Posté le 11 Février 2020
    Camille, 36 ans, est une avocate toulousaine spécialisée dans les affaires familiales. Elle est rude, ultra professionnelle, assez froide. Auprès de ses collègues, confrères et clients, son tempérament suscite de l’admiration, inspire de la crainte, mais on ne l’aime pas. Ce n’est pas non plus dans son cercle privé que l’on trouvera beaucoup de tendresse. Certes, après l’échec de son premier mariage, elle vit désormais avec Denis et ses deux enfants dont il a la garde une semaine sur deux. Mais on sent l’extrême distance de Camille, en toutes circonstances. L’avocate se charge des cas de divorces, mettant bien souvent en scène des maris abusifs. Elle s’occupe aujourd’hui de Brigitte Delmas, une affaire qui la dérange au vu de la personnalité de celle-ci. Son professionnalisme prenant le dessus, elle remporte évidemment la bataille et sa cliente obtient ce qu’elle désire. Peu après, sur les marches du Palais de Justice, Camille est confrontée à Monsieur Delmas, le mari lésé, qui surgit devant elle, une arme à la main. Le temps se fige alors, jusqu’à ce que le coup parte. Il se suicide devant l’avocate. Elle n’est certes pas responsable de cet acte, et pourtant elle est fustigée de toutes parts. Le fils Delmas, Adrien,... Camille, 36 ans, est une avocate toulousaine spécialisée dans les affaires familiales. Elle est rude, ultra professionnelle, assez froide. Auprès de ses collègues, confrères et clients, son tempérament suscite de l’admiration, inspire de la crainte, mais on ne l’aime pas. Ce n’est pas non plus dans son cercle privé que l’on trouvera beaucoup de tendresse. Certes, après l’échec de son premier mariage, elle vit désormais avec Denis et ses deux enfants dont il a la garde une semaine sur deux. Mais on sent l’extrême distance de Camille, en toutes circonstances. L’avocate se charge des cas de divorces, mettant bien souvent en scène des maris abusifs. Elle s’occupe aujourd’hui de Brigitte Delmas, une affaire qui la dérange au vu de la personnalité de celle-ci. Son professionnalisme prenant le dessus, elle remporte évidemment la bataille et sa cliente obtient ce qu’elle désire. Peu après, sur les marches du Palais de Justice, Camille est confrontée à Monsieur Delmas, le mari lésé, qui surgit devant elle, une arme à la main. Le temps se fige alors, jusqu’à ce que le coup parte. Il se suicide devant l’avocate. Elle n’est certes pas responsable de cet acte, et pourtant elle est fustigée de toutes parts. Le fils Delmas, Adrien, adolescent en colère, se met à la harceler, la menacer ; l’avocate est d’autant plus déstabilisée que même son frère et sa mère la contactent, alors que nous comprenons que les liens sont rompus depuis plusieurs années. Camille en vient à perdre pied, et foire complètement la plaidoirie suivante ; c’est la première fois que cela lui arrive. Et, vu que les médias s’en mêlent aussi, on lui conseille un peu de repos, une mise à l’écart en somme. Elle profite du début des vacances et du départ de son compagnon et de ses enfants à Fréjus pour prendre du temps pour elle. Lui viennent alors à l’esprit quelques bribes de son enfance, la déception éternelle de son père qu’elle ne fut pas un garçon, le déni de sa mère, et surtout la tendresse de ses grands-parents. Car c’est auprès d’eux que les souvenirs sont les meilleurs, lorsque Camille passait les vacances dans leur maison en Bretagne. Elle décide, presque sur un coup de tête, d’y réserver une chambre d’hôtel en bord de mer, pour une semaine, pas plus, sans rien dire à personne. Et très vite, elle se surprend à couper son téléphone, ne pas s’inquiéter des affaires en cours, et à prendre plaisir non seulement à visiter les environs, mais également à profiter de quelques heures de détente à la plage, elle qui avait toujours considéré que c’était une réelle perte de temps. Avant son retour, elle s’arrête dans une fabrique de biscuits, les Palets bretons, où elle compte acheter quelques délices à emporter et à partager. Arrivée au comptoir, elle remarque une affiche qui annonce : « recherchons assistante avec références et bonnes notions de droit ». Encore une fois, sans trop y réfléchir, elle demande à voir le responsable, et s’ensuit un entretien d’embauche, celui qui va changer sa vie, de A à Z. Certes, elle est bien trop qualifiée pour ce poste mais qu’importe, son coup de tête l’emporte. Et la voilà embarquée dans cette nouvelle aventure, à mille lieues de ses ambitions de base, et prolonge son séjour de quelques mois, pour l’instant. Personne ne sait ni qui elle est, ni ce qu’elle vit, et c’est tant mieux. Elle découvre alors la vie, la vraie, celle faite de plaisirs simples et, accessoirement, sucrés. Elle fait de nouvelles rencontres, loue une petite maison, essaie de s’intégrer dans une entreprise à l’ambiance familiale, conviviale, très loin de tout ce qu’elle a connu jusqu’à présent. Pour la première fois depuis longtemps, elle se sent enfin vivre. Les éditions Presses de la Cité publient ce nouveau roman de Martine Delomme, « Le Choix des apparences ». L’auteur y raconte avec une jolie sincérité le bouleversement radical de la vie de Camille, en y mêlant des éléments de plaisirs emplis de fraîcheur, et délicieux à la lecture, et d’autres éléments bien plus tragiques, en passant des relations toxiques aux traumatismes de la perte d’un enfant, pour ne citer que ceux-là. « Le Choix des apparences » est un roman très agréable à lire, tant par sa simplicité que par son intelligence émotionnelle, et qui donne l’envie d’un retour aux sources, d’une mise au vert, du retour à l’amour dans son caractère le plus limpide.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité de la collection Terres de France
Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Presses de la Cité

    11 romans 100% Girl Power à découvrir absolument

    Dans cette sélection de romans, les femmes sont reines ! Il y a d'abord celles qui écrivent, qui nous invitent à plonger au coeur d'univers palpitants, intenses et réjouissants. Et puis les héroïnes, celles qui nous embarquent franchement, des femmes puissantes dont on pourrait suivre les aventures des heures durant... Focus sur 11 romans aussi différents que passionnants et 100% Girl Power !

    Lire l'article
  • Portrait
    Presses de la Cité

    Martine Delomme : "Les personnages de femmes fortes me tiennent particulièrement à cœur"

    En mettant en scène le personnage de Camille, avocate meurtrie qui s’échappe en Bretagne pour se reconstruire, Martine Delomme signe, avec Le Choix des apparences, un beau roman sur la résilience. Rencontre avec une romancière populaire et exigeante.

    Lire l'article