Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259282758
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 242
Format : 154 x 240 mm

L'écume des lames

Date de parution : 06/02/2020
Yann Kervadec est de retour. Sa mission officielle ? Convoyer, dans le plus grand secret un plant de café, volé dans les jardins botaniques du Roi, vers la Martinique. Et tromper les Hollandais qui tentent de l’en empêcher...
Officieusement, Yann Kervadec est chargé par Louis XV de retrouver le « Sancy », un diamant maudit qui a porté malheur, voire tué tous ceux qui l’ont eu en leur possession. La pierre, désormais propriété de la Cour d’Espagne, a été envoyée à Carthagène des Indes, auprès du Vice-Roi espagnol.
Yann va devoir...
Officieusement, Yann Kervadec est chargé par Louis XV de retrouver le « Sancy », un diamant maudit qui a porté malheur, voire tué tous ceux qui l’ont eu en leur possession. La pierre, désormais propriété de la Cour d’Espagne, a été envoyée à Carthagène des Indes, auprès du Vice-Roi espagnol.
Yann va devoir retourner aux Antilles et se battre contre un nouvel adversaire, le Royaume d’Espagne. Il aura besoin de tout son équipage : sa femme, l’ancienne esclave, magnifique de fierté, Médeline ; son meilleur ami et fameux esthète shakespearien, Finn ; ses deux amies pirates, farouches et sauvages, Ann Bonny et Mary Read, et bien sûr le titan noir Abiola, l’oncle de Médeline.
Deux nouveaux personnages viendront arpenter le pont de l’Oroun : Henry, entrevu dans la République des Pirates et Baruch Cohen Henriques, espion du roi et homme de ressources infinies.
Ils devront, tous, affronter une redoutable espionne espagnole : l’avispa (« la guêpe »). Yann surtout devra choisir entre Médeline, à la torture de ne pas avoir d’enfant, et la très attirante doña aux yeux verts envoûtants, à la dague empoisonnée…
Aidé aussi par les miséreux des docks de Londres, au bout de l’aventure et de lui-même, Yann se bat pour rester gueux des mers et seigneur de son propre destin et de celui de ceux qu’il aime.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259282758
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 242
Format : 154 x 240 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • AlineDehon Posté le 2 Août 2020
    Jean-Marie Quéméner nous plonge en plein XVIIIe siècle, sous le règne de Louis XV, période particulièrement chaude au cours de laquelle les nations européennes se livrent des guerres ininterrompues. Une époque pas moins pire que la nôtre, où tous les coups sont permis pour s’enrichir ou briguer davantage de pouvoir. Yann Kervadec est de retour avec pour mission officielle de convoyer du café volé dans les jardins botaniques du monarque vers la Martinique. Chemin faisant, il sait qu’il devra affronter la flotte hollandaise même si, pour tous, il doit retrouver un diamant passé entre les mains des Espagnols. Ce roman sent l’embrun et le vent du large, avec des combats épiques, du sang et de l’amour. Pour accoster aux Antilles, il aura besoin de tout son équipage, de Médeline son épouse et ancienne esclave, de Finn son meilleur ami et d’Ann Bonny et Mary Read, farouches et sauvages femmes de tête, ainsi que d’Abiola le colosse noir. Ce volume fait naturellement suite à « La république des pirates », paru il y a peu chez le même éditeur. Même si les comparaisons valent ce qu’elles valent, il y a un peu de Robert Louis Stevenson et de Daniel Defoe dans... Jean-Marie Quéméner nous plonge en plein XVIIIe siècle, sous le règne de Louis XV, période particulièrement chaude au cours de laquelle les nations européennes se livrent des guerres ininterrompues. Une époque pas moins pire que la nôtre, où tous les coups sont permis pour s’enrichir ou briguer davantage de pouvoir. Yann Kervadec est de retour avec pour mission officielle de convoyer du café volé dans les jardins botaniques du monarque vers la Martinique. Chemin faisant, il sait qu’il devra affronter la flotte hollandaise même si, pour tous, il doit retrouver un diamant passé entre les mains des Espagnols. Ce roman sent l’embrun et le vent du large, avec des combats épiques, du sang et de l’amour. Pour accoster aux Antilles, il aura besoin de tout son équipage, de Médeline son épouse et ancienne esclave, de Finn son meilleur ami et d’Ann Bonny et Mary Read, farouches et sauvages femmes de tête, ainsi que d’Abiola le colosse noir. Ce volume fait naturellement suite à « La république des pirates », paru il y a peu chez le même éditeur. Même si les comparaisons valent ce qu’elles valent, il y a un peu de Robert Louis Stevenson et de Daniel Defoe dans cette aventure qui jongle à fond avec les codes du genre. La force du récit et la truculence des personnages en font un livre qu’on découvre sans ennui et qui nous propose une vision cinématographique du crépuscule de la piraterie. Assurément, la série télé « Black Sails » n’est pas loin et cela est dû au fait que les protagonistes de « L’écume des lames » passent par les mêmes endroits que ceux traversés par le capitaine Flint et sa bande. Fougue, action et humour sont au rendez-vous !
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…