Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259306485
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 225 mm
Nouveauté

L'Enfant dormira bientôt

Date de parution : 23/09/2021
Quoi de plus désarmant que de regarder un nouveau-né s’endormir dans vos bras… Mais êtes-vous certain qu’il se réveillera ?
L’homme remonte l’escalier de la cave. Il a la démarche saccadée d’un automate brisé et tient dans ses mains deux petits sacs-poubelles recouverts de cristaux de givre. La dernière vision qu’il aura avant de plonger dans le néant restera éternellement gravée dans sa mémoire : du sac noir a glissé... L’homme remonte l’escalier de la cave. Il a la démarche saccadée d’un automate brisé et tient dans ses mains deux petits sacs-poubelles recouverts de cristaux de givre. La dernière vision qu’il aura avant de plonger dans le néant restera éternellement gravée dans sa mémoire : du sac noir a glissé une chose atroce, innommable.

Michel Béjart rêve d’une existence heureuse avec son fils Hadrien, mais tous deux ne guériront jamais du drame familial survenu quinze ans plus tôt. Une macabre découverte qui a brisé leur vie pour toujours. Michel essaie de se reconstruire au sein de la fondation Ange qu’il a créée pour la protection de l’enfance, et tente de surmonter son chagrin et sa culpabilité auprès d’une poupée « reborn », étrange bébé plus vrai que nature, qu’il chérit quotidiennement.
Un matin, la commissaire Jeanne Muller débarque à la Fondation. Des nouveau-nés ont été enlevés, et un vent de panique sou e sur les maternités parisiennes. Pourquoi Michel s’inquiète-t-il soudainement ? Les disparitions auraient-elles un lien avec la Fondation? En investiguant au coeur de cette institution tout entière tournée vers la parentalité, Jeanne ne tardera pas à comprendre ce que l’arrivée d’un enfant peut provoquer dans notre société, dans nos foyers et dans nos esprits. Le meilleur comme le pire…

Une histoire où personne n’est vraiment innocent, pas même les enfants…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259306485
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • sofyling Posté le 12 Novembre 2021
    Je suis une grande fan de cet auteur dont j’ai adoré les trois derniers romans. Et même si j’ai beaucoup aimé cette lecture, que je ne m’y suis pas du tout ennuyée et que le suspens était au rendez vous, je ne suis pas aussi séduite que d’habitude. J’ai regretté certaines ficelles un peu trop grosses, certaines explications/twists un peu trop rapides et faciles, et surtout j’ai finalement trouvé qu’il s’éparpillait trop. Je me rends compte que mon jugement est un peu «dur» d’autant plus que je le répète j’ai beaucoup aimé ce policier/thriller, mais j’attendais plus de lui. Le problème quand on met toujours la barre trop haute 😜 Bref, si vous aimez le glauque, le noir, les rebondissements, les twists, et bien sûr les histoires de famille lisez le! Car il en vaut la peine!
  • Waterlyly Posté le 10 Novembre 2021
    Michel vit seul avec son fils Hadrien depuis le terrible drame qui les a secoués quelques années plus tôt. Depuis, cet homme s’occupe de la fondation Ange, qui vient en aide aux enfants et aide à l’adoption. Pendant ce temps, la commissaire Jeanne va se voir amenée à enquêter sur l’enlèvement de plusieurs nouveaux-nés. La jeune femme ne va pas tarder à établir un lien avec la Fondation Ange. Que se passe-t-il réellement ? Quel excellent moment de lecture j’ai passé en compagnie ce très bon thriller. J’ai lu plusieurs romans de cet auteur, et à chaque fois, je dois dire qu’il réussit à me surprendre. François-Xavier Dillard sait manier un suspense implacable et offrir à son lectorat un dénouement inattendu. Cet opus ne va pas déroger à la règle. Malgré tout, avant de rentrer pleinement dans cette histoire, il m’a fallu un temps d’adaptation et un peu de patience, l’auteur nous présentant une multitude de personnages durant les premiers chapitres. Bien évidemment, si au départ, rien ne semble lié, tout finira par trouver son explication. François-Xavier nous présente une galerie de personnages tout au fil des pages. Le lecteur suivra ainsi les histoires parallèles de Michel et son fils, de Samia, de... Michel vit seul avec son fils Hadrien depuis le terrible drame qui les a secoués quelques années plus tôt. Depuis, cet homme s’occupe de la fondation Ange, qui vient en aide aux enfants et aide à l’adoption. Pendant ce temps, la commissaire Jeanne va se voir amenée à enquêter sur l’enlèvement de plusieurs nouveaux-nés. La jeune femme ne va pas tarder à établir un lien avec la Fondation Ange. Que se passe-t-il réellement ? Quel excellent moment de lecture j’ai passé en compagnie ce très bon thriller. J’ai lu plusieurs romans de cet auteur, et à chaque fois, je dois dire qu’il réussit à me surprendre. François-Xavier Dillard sait manier un suspense implacable et offrir à son lectorat un dénouement inattendu. Cet opus ne va pas déroger à la règle. Malgré tout, avant de rentrer pleinement dans cette histoire, il m’a fallu un temps d’adaptation et un peu de patience, l’auteur nous présentant une multitude de personnages durant les premiers chapitres. Bien évidemment, si au départ, rien ne semble lié, tout finira par trouver son explication. François-Xavier nous présente une galerie de personnages tout au fil des pages. Le lecteur suivra ainsi les histoires parallèles de Michel et son fils, de Samia, de Jeanne. Les mystères sont très présents dans cette histoire et je n’ai pas vu venir le dénouement jusqu’aux toutes dernières pages. Il faut dire que l’auteur a un grand talent de conteur et une grande habilité pour brouiller les pistes. Le suspense monte crescendo et les indices sont distillés avec parcimonie tout au fil des pages. Je ne me suis jamais ennuyée et je n’ai dénoté aucune longueur. La plume de l’auteur est addictive. J’ai beaucoup aimé le schéma narratif alternant entre les personnages. Cela permet au suspense de gagner en densité. Les chapitres sont courts et cela rythme l’histoire. Un excellent thriller, servi par une multitude de personnages, et au suspense implacable. Un dénouement inattendu. Pour ma part, ce roman est une réussite à découvrir sans hésiter.
    Lire la suite
    En lire moins
  • MesCarnetsLitteraires Posté le 8 Novembre 2021
    Après un prologue des plus glaçants qui nous rappelle certains faits divers traumatisants, l'auteur nous propose une intrigue assez glauque mais captivante. Le suspense est au rendez-vous, les personnages sont intrigants et le dénouement étonnant pour ne pas dire sidérant ! La psychologie des personnage est parfaitement bien travaillée et c'est ce qui donne toute sa force au roman. Les sujets traités sont délicats mais cela est fait avec finesse, sans jugement ni morale. Je suis totalement séduite par l'écriture de l'auteur et je vais rapidement me procurer ses précédents romans !
  • Cancie Posté le 8 Novembre 2021
    Plus qu’un thriller, L’enfant dormira bientôt de François-Xavier Dillard s’avère être une véritable investigation de l’âme humaine avec la mise en avant de toutes ses turpitudes et ses noirceurs, mais aussi des sentiments plus nobles tels que l’amitié, l’amour et la compassion. Troublant, angoissant, déroutant et même glaçant, il est avant tout un livre sur l’enfant, le désir ou non d’en avoir, la possibilité ou pas et une fois né, la place qu’il va occuper au sein du couple, de la famille, l’amour ou la haine qui lui seront réservés selon qu’il a été voulu ou pas et, conséquences ultimes, les répercussions des souffrances subies dans l’enfance sur la vie d’adulte. Ce sont toutes ces questions et d’autres encore que l’auteur soulève avec brio dans ce bouquin au suspense haletant. Plusieurs histoires sont menées en parallèle. Le fil rouge en est la commissaire divisionnaire Jeanne Muller, cette femme haute en couleurs qui dirige une brigade dont la mission quotidienne n’est tournée que vers un seul objectif : la protection de l’enfance contre toutes les formes de violence. Nous suivons ainsi Michel Béjart, qui a revendu sa société pour créer la fondation pour la protection de l’enfance et pour l’adoption, fondation dont il... Plus qu’un thriller, L’enfant dormira bientôt de François-Xavier Dillard s’avère être une véritable investigation de l’âme humaine avec la mise en avant de toutes ses turpitudes et ses noirceurs, mais aussi des sentiments plus nobles tels que l’amitié, l’amour et la compassion. Troublant, angoissant, déroutant et même glaçant, il est avant tout un livre sur l’enfant, le désir ou non d’en avoir, la possibilité ou pas et une fois né, la place qu’il va occuper au sein du couple, de la famille, l’amour ou la haine qui lui seront réservés selon qu’il a été voulu ou pas et, conséquences ultimes, les répercussions des souffrances subies dans l’enfance sur la vie d’adulte. Ce sont toutes ces questions et d’autres encore que l’auteur soulève avec brio dans ce bouquin au suspense haletant. Plusieurs histoires sont menées en parallèle. Le fil rouge en est la commissaire divisionnaire Jeanne Muller, cette femme haute en couleurs qui dirige une brigade dont la mission quotidienne n’est tournée que vers un seul objectif : la protection de l’enfance contre toutes les formes de violence. Nous suivons ainsi Michel Béjart, qui a revendu sa société pour créer la fondation pour la protection de l’enfance et pour l’adoption, fondation dont il assure la présidence. Il rêve d’une existence heureuse et apaisée avec son fils Hadrien, mais arriveront-ils à guérir du drame familial qui est survenu quinze ans plus tôt et dont les premières lignes du thriller nous dévoilent quelques bribes, leurs relations étant plus que conflictuelles ? Nous accompagnons aussi Samia, cette belle et jeune prostituée traumatisée dès l’enfance qui a été ramassée quelques mois plus tôt en train de tapiner et pour qui la commissaire Jeanne Muller, surprise par son intelligence et sa sensibilité a décidé de remuer ciel et terre pour lui trouver une famille dans laquelle elle pourrait développer ses qualités. Il y a aussi cette femme apeurée qui souffre des regards appuyés des gens et des paroles qui lui sont adressés et plus inquiétantes ces deux disparitions de nouveau-nés dans des maternités de la région parisienne, dont l’enquête a été confiée à notre commissaire de choc dont la Maserati, ce V8 Ferrari lui rappelle immédiatement, lorsqu‘elle tourne la clé de contact, qu’elle est vivante ! Si dans un premier temps, le prologue très glauque m’a ramenée au roman d’Agnès Laurent « Rendors-toi, tout va bien », par la suite c’est le titre la chanson de Jean Ferrat « Nul ne guérit de son enfance » qui m’a trotté dans la tête lors de ma lecture ! Car, comme je l’ai évoqué plus haut, c’est de l’enfant principalement dont il est question dans ce thriller et la question primordiale est de savoir si la résilience est possible lorsque l’enfant a été piétiné, bafoué, violé, a vu et entendu des choses non regardables et inaudibles pour lui. Il lui faut, tout au moins, une force, une lucidité, un accompagnement bienveillant pour peut-être ne pas sombrer dans la folie, ou au minimum dans des troubles du comportement bien compréhensibles. Sont évoqués aussi, la difficulté pour certains couples d’avoir des enfants et leur souffrance, la PMA, le parcours du combattant pour ceux qui choisissent l’adoption, et les effets ravageurs, destructeurs et irrémédiables que peut engendrer la perte d’un enfant. Les enfants « reborn », (dont j’ignorais l’existence jusque-là), peuvent parfois apporter quelque réconfort auprès de mères ne pouvant enfanter ou de mères endeuillées suite à la perte de leur bébé, avec tout de même un côté malsain, me semble-t-il. La prostitution, la drogue, les effets délétères de la prison, qui brise l’individu, davantage, qu’elle ne le corrige, ont également une large place dans ce roman. De nombreux rebondissements et pas des moindres, peut-être trop, jalonnent ce récit et empêchent le lecteur de faire quelque pause, le suspense étant maintenu jusqu’au tout dernier paragraphe où il atteint son paroxysme Ce résumé sombre ne doit pas vous faire fuir, tout au contraire, car de magnifiques moments de tendresse nous sont réservés et nous amènent les larmes aux yeux. Et comment ne pas être touchés, nous, qui aimons tant les livres par cette déclaration de Samia : « Mais en vrai, ce que je veux, ce que je désire plus que tout, c’est travailler dans une librairie. Être entourée d’ouvrages, d’auteurs, oser conseiller des lecteurs. Essayer de leur faire partager le bonheur d’avoir croisé, pour quelques jours, pour quelques heures, quelques centaines de pages, une histoire qui a changé mon regard sur le monde et sur les hommes. C’est ça que je cherche et que parfois je trouve dans mes livres. » Ces livres grâce à qui, elle a appris à faire abstraction de ses souffrances, avant de décider enfin, de respecter son corps. L’enfant dormira bientôt, titre tiré d’une petite comptine que tous les parents chantent à leurs enfants a été pour moi une révélation pour un auteur que je ne connaissais pas encore, malgré six romans déjà publiés. C’est dans le cadre de l’opération masse Critique Spéciale Plon et en tant qu’ambassadeur de leur collection de polars sur Babelio que j’ai découvert François-Xavier Dillard avec L’enfant dormira bientôt et je les en remercie très sincèrement.
    Lire la suite
    En lire moins
  • RChris Posté le 3 Novembre 2021
    François-Xavier Dillard développe un thème auquel il reste fidèle avec ce thriller. Les enfants sont au cœur de cette histoire, du titre au dénouement. Deux nouveau-nés sont enlevés dans des maternités parisiennes. La jeune Samia se débat pour rompre avec la prostitution. Un père et son fils ont des relations dysfonctionnelles depuis un horrible drame familial survenu une quinzaine d'années auparavant. Vous ajoutez une enquêtrice atypique, Jeanne Muller, et vous avez les principaux ingrédients de cette fiction qui confine à l'abominable. Et comme s'il fallait élargir le thème, l’auteur y associe le phénomène des “reborn”, ces poupées réalistes qui ressemblent en tous points à des nouveau-nés et qui fascinent autant qu'elles dérangent. A la moitié du livre, toutes les ramifications sont en place comme des ruisseaux qui se rassemblent en un final haletant.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…