Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258150591
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 130 x 200 mm

Les Animaux et leurs langages

Sandrine MAUFROY (Traducteur)
Date de parution : 28/02/2019
Vous ne regarderez plus vos animaux de compagnie de la même façon !
Les dauphins et les perroquets s’appellent par des noms. Les éléphants en captivité utilisent des mots de notre langage pour interagir avec leurs geôliers. Les baleines à bosse peuvent chanter leur amour vingt heures durant. Certains passereaux imitent les cris d’autres animaux. Les calmars font apparaître sur leur peau des... Les dauphins et les perroquets s’appellent par des noms. Les éléphants en captivité utilisent des mots de notre langage pour interagir avec leurs geôliers. Les baleines à bosse peuvent chanter leur amour vingt heures durant. Certains passereaux imitent les cris d’autres animaux. Les calmars font apparaître sur leur peau des motifs grammaticalement structurés... À l’instar de ses confrères éthologues et biologistes, la jeune universitaire Eva Meijer s’est penchée sur la vaste question de la communication animale dans un ouvrage ludique et documenté qui fait émerger, chemin faisant, une question immémoriale : le langage, qu’est-ce que c’est ? Et si les animaux sont capables d’en développer de plusieurs types, qu’est-ce qui nous distingue d’eux ?
Un véritable outil de réflexion qui nous force à abandonner certains automatismes de pensée et à considérer l’homme, cet animal, comme un maillon et non plus comme le centre du règne naturel.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258150591
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 130 x 200 mm

Ils en parlent

" La condition animale est devenue l’une des préoccupations majeures et sociétales du XXIe siècle. Eva Meijer est doctorante en philosophie et expose son analyse politique et philosophique sur l’animal en tant qu’individu politique. Il s’agit ici de considérer les animaux comme des partenaires dans un monde commun. « Les animaux sont encore, à peu de chose près, absents de la philosophie du langage et, hors de la biologie et de l’éthologie, rares sont les recherches qui portent sur les animaux et le langage. L’étude du langage des animaux, en transformant le regard que nous portons sur eux, pourra avoir des conséquences sur leur statut dans la société, aujourd’hui déplorable. » Un livre passionnant et ambitieux où l’auteure propose une nouvelle manière de coexister avec les animaux, par la reconnaissance de leurs droits et de leurs langages. L’animal est un individu à part entière, doué de compétences, de conscience et de sensibilité. "
Delphine Demoures / Page - Librairie des Halles - 79000- 79000 Niort

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ithaque Posté le 16 Juin 2020
    Pourvoyeuse d’anecdotes qui fascineront ceux qui comme moi sont captivés par la vie animale sauvage, Eva Meijer entrelarde habilement des tranches de théorie du langage niveau confirmé avec de riantes descriptions de la faune la plus variée. Ce fut un régal d’apprendre les dernières nouvelles de ce monde parfois à 2 pas de nous, mais qui nous échappe dans ses grandes largeurs, le langage animal. Comme bien souvent, l’ethnocentrisme nous aveugle, nous faisant juger toute chose à l’aune de nos propres repères. Les langages animaux, incroyablement variés, sont souvent hors fréquence, en ultra-sons ou infra -sons, ou dans une symbolique qui n’est pas la nôtre, un langage corporel hermétique, des phéromones hors de notre système de perception. Un iceberg passe, on a vu un apéricube. L’histoire de l ‘homme . Non seulement les animaux ne sont pas les taiseux du bocage qu’on se figure en tant que citadins, mais, surtout en ce qui concerne les animaux sociaux, ils ont toujours un truc à dire, de véritables sociopathes du bout de gras. Par exemple, les poissons, eh oui, même eux. Comme quoi, soit le père Cousteau avait les portugaises ensablées dans sa combi, soit l’oreille humaine est hors fréquence, mais le fameux « monde du... Pourvoyeuse d’anecdotes qui fascineront ceux qui comme moi sont captivés par la vie animale sauvage, Eva Meijer entrelarde habilement des tranches de théorie du langage niveau confirmé avec de riantes descriptions de la faune la plus variée. Ce fut un régal d’apprendre les dernières nouvelles de ce monde parfois à 2 pas de nous, mais qui nous échappe dans ses grandes largeurs, le langage animal. Comme bien souvent, l’ethnocentrisme nous aveugle, nous faisant juger toute chose à l’aune de nos propres repères. Les langages animaux, incroyablement variés, sont souvent hors fréquence, en ultra-sons ou infra -sons, ou dans une symbolique qui n’est pas la nôtre, un langage corporel hermétique, des phéromones hors de notre système de perception. Un iceberg passe, on a vu un apéricube. L’histoire de l ‘homme . Non seulement les animaux ne sont pas les taiseux du bocage qu’on se figure en tant que citadins, mais, surtout en ce qui concerne les animaux sociaux, ils ont toujours un truc à dire, de véritables sociopathes du bout de gras. Par exemple, les poissons, eh oui, même eux. Comme quoi, soit le père Cousteau avait les portugaises ensablées dans sa combi, soit l’oreille humaine est hors fréquence, mais le fameux « monde du silence » déborde de conversations. A l’aide de leur vessie natatoire qui leur sert de caisse de résonance, de nombreux poissons plopent, grognent et cliquètent, parfois pendant toute la journée. Les baleines, quant à elles, peuvent tenir un chant pendant des heures, avec des variations de groupe, ; il n’est pas rare qu’un tube en sorte dans la saison, repris avec entrain par tous les membres et diffusé au-delà dans les autres groupes, dans un gospel où tout le monde craque la nageoire. De nombreux animaux portent des prénoms au sein de leur groupe, c’est le cas notamment des dauphins, perroquets, singe-écureuils, chauve-souris. Rien que ça, je trouve ça stupéfiant. A propos des perroquets, l’auteur nous cite le cas d’un perroquet éduqué par une femme à reconnaitre les chiffres et les couleurs. Il y arrivait très bien mais parfois, il en avait tout simplement marre de faire ces exercices et il se mettait à répondre n’importe quoi, par défi et mauvaise foi. Quand elle lui demandait de quelle couleur était la boite, il répondait juste :« aucune », histoire de faire comprendre que ça commençait à bien faire. Impressionnants aussi, les chiens de prairie, cette sorte de marmotte qui vit en communauté soudée. Avec leurs petits bourrelets attrayants, ce sont des proies idéales et ils ont donc développé un système de communication sophistiquée pour s’alerter mutuellement si le prédateur vient des airs ou du sol, de quelle couleur il est , quelle est la forme et la taille de son corps, à quelle vitesse il se déplace. Ce qui inclut l’équivalent de substantifs, adjectifs, verbes, adverbes. Souvent, le langage animal fait donc apparaître l’équivalent d’une syntaxe, d’une grammaire, les élément changeant de sens selon leur position au sein des phrases. Autre exemple : en combinant 4 éléments, position du corps, hochement de tête, nombre de pattes posées au sol, gonflements de gorge, certains lézards peuvent obtenir des milliers de significations possibles, dont 172 très courantes. L’auteur aborde aussi les notions de gratuité, allant à l’encontre d’un animal-machine focalisé sur sa seule survie ; le jeu et l’altruisme sont souvent gratuits, sans contrepartie, ouvrant une continuité naturelle avec notre espèce et nos notions de plaisir de vivre, de partage et une morale qui finalement tirerait sa source d’un vivant qui nous a précédés de bien longtemps. Il y aurait tant à dire et à raconter, de croustillantes merveilles nous redonnant le goût d'ouvrir les yeux et de découvrir ce monde parallèle que nous avons trop longtemps snobé et qui apparaît lentement sous nos yeux incrédules, grâce aux éthologues. Fantastique.
    Lire la suite
    En lire moins
  • sinupsia Posté le 21 Mai 2019
    J ai, depuis toute jeune, une vrai passion pour les animaux et j ai donc tout naturellement beaucoup été tentée par le résumé de ce livre lors du dernier masse critique. Je l ai longuement attendu et me suis littéralement jetée dessus des son arrivé. J ai beaucoup aimé cette lecture, et la façon dont nous sont expliquées les relations entre les animaux et celles entre les humains et les animaux durant certaines études. L.auteure aborde différentes espèces et leur façon d'interagir à travers des études,des anecdotes et des réflexions. Un livre recommandé pour les amoureux des animaux qui cherchent à en apprendre un peu plus.
  • aurore73 Posté le 6 Mai 2019
    J'ai eu la chance de recevoir ce livre grâce a la derniere masse critique. J'ai toujours ete passionnee par les animaux et j'ai beaucoup aime ce livre. La doctorante qui l'a redige donne des explications sur la maniere dont les animaux communiquent entre eux et avec les autres. Des passages pointus, des passages racontes il y a de tout pour tous les types de lecteurs. J'ai vraiment aime cette lecture et je la conseille vivement aux amoureux des animaux.
  • Bazart Posté le 2 Mai 2019
    Et si les animaux s'avéraient être beaucoup plus intelligents que l'homme ne l'avait jamais pensé jusqu'à cette époque? Dans la vague de parutions récentes qui cherchent à redorer l'image des animaux, "Les animaux et leurs langages", l'essai d'Eva meijer, jeune doctorante néerlandaise en philosophie, prouve combien les comportements animaux peuvent bousculer nos préjugés sur l'intelligence animale. Eva Meijer nous conduit ainsi à réfléchir sur notre place dans le règne animal, à ne plus considérer l'homme non plus comme son centre, mais comme un simple maillon de ce règne. Les animaux sont ainsi vus dans cet esprit comme des partenaires dans un milieu que nous avons à partager avec eux. Si les animaux sont la plupart du temps absents de la philosophie du langage, l'étude de ce langage peut améliorer la vision que l'homme a d'eux. Résultat de recherche d'images pour "les animaux et leurs langages" Eva Meijer s'est ainsi penchée sur la vaste question de la communication animale, considérant l'animal comme un individu à part entière, doté de conscience et de sensibilité, et c'est cela qui rend sa démarche aussi passionnante que salutaire.. A noter qu'Eva Meijer continue sur cette voie mais sous l'angle de la... Et si les animaux s'avéraient être beaucoup plus intelligents que l'homme ne l'avait jamais pensé jusqu'à cette époque? Dans la vague de parutions récentes qui cherchent à redorer l'image des animaux, "Les animaux et leurs langages", l'essai d'Eva meijer, jeune doctorante néerlandaise en philosophie, prouve combien les comportements animaux peuvent bousculer nos préjugés sur l'intelligence animale. Eva Meijer nous conduit ainsi à réfléchir sur notre place dans le règne animal, à ne plus considérer l'homme non plus comme son centre, mais comme un simple maillon de ce règne. Les animaux sont ainsi vus dans cet esprit comme des partenaires dans un milieu que nous avons à partager avec eux. Si les animaux sont la plupart du temps absents de la philosophie du langage, l'étude de ce langage peut améliorer la vision que l'homme a d'eux. Résultat de recherche d'images pour "les animaux et leurs langages" Eva Meijer s'est ainsi penchée sur la vaste question de la communication animale, considérant l'animal comme un individu à part entière, doté de conscience et de sensibilité, et c'est cela qui rend sa démarche aussi passionnante que salutaire.. A noter qu'Eva Meijer continue sur cette voie mais sous l'angle de la fiction avec un premier roman, qui sortira en France en octobre 2019, Bird Cottage, qui raconte l'incroyable histoire de l'angaise Len Howard, poétesse et musicienne, qui, dans les années 30 va tout quitter pour aller observer les oiseaux..
    Lire la suite
    En lire moins
  • LesDemoisellesdeChatillon Posté le 2 Mars 2019
    Quand science et philosophie se rencontrent. Voici une étude très sérieuse sur les différentes façons de communiquer des animaux, dans la nature, entre eux, ou avec l'Homme. Étonnant, amusant parfois, on en apprend beaucoup et ce livre mène surtout à une vraie réflexion philosophique sur le langage et plus encore sur la place de l'Homme dans le règne animal. Anecdotes ou expériences scientifiques, l'ouvrage fourmille d'exemples luttant contre l'ethnocentrisme. Certaines parties intéresseront le lecteur plus que d'autres. Il ne s'agit pas d'un documentaire animalier mais bien d'une étude du langage sous ses différentes formes menant à une réflexion philosophique. Pour des lecteurs intéressés et particulièrement motivés par le sujet.
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.