Lisez! icon: Search engine
Les Blés seront coupés
Date de parution : 15/01/2015
Éditeurs :
Presses de la cité

Les Blés seront coupés

Date de parution : 15/01/2015
En Normandie, Hélène, en l’absence de son mari parti au front de 1914, doit assurer sans discontinuer les travaux de la ferme et des champs, et préserver le foyer familial. Un tableau saisissant de la Grande Guerre et du monde rural de l’époque.
Le 2 août 1914, le tocsin résonne ; tous les hommes valides sont mobilisés et parmi eux Louis, instituteur à Cheux. Sa femme Hélène, fille de paysans du bocage, et leur... Le 2 août 1914, le tocsin résonne ; tous les hommes valides sont mobilisés et parmi eux Louis, instituteur à Cheux. Sa femme Hélène, fille de paysans du bocage, et leur fils Pierre partent habiter dans la ferme de la belle-mère de Louis. Ils y demeureront durant toute la guerre, offrant... Le 2 août 1914, le tocsin résonne ; tous les hommes valides sont mobilisés et parmi eux Louis, instituteur à Cheux. Sa femme Hélène, fille de paysans du bocage, et leur fils Pierre partent habiter dans la ferme de la belle-mère de Louis. Ils y demeureront durant toute la guerre, offrant leur sueur à l’exploitation familiale.
En quatre ans, Louis ne reviendra que trois fois en permission. Des étreintes du couple naîtra la petite Blanche. Une naissance entachée par l’absence.
A la ferme, plus de nouvelles du soldat. Le 11 novembre, l’armistice est signé. Les mois s’écoulent et Louis n’a toujours pas écrit. Est-il vivant, mort ou disparu ?
Bouleversements, passions, deuils se succèdent dans ce roman où s’entrecroisent l’horreur des tranchées et le quotidien de personnages gouvernés par la loi des saisons et les travaux des champs.
 
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258106598
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 300
Format : 125 x 195 mm
EAN : 9782258106598
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 300
Format : 125 x 195 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Jeanninelit 08/05/2024
    Les blés seront coupés, une histoire qui se déroule lors du premier conflit mondial (14/18). Hélène retourne vivre dans la ferme familiale accompagné de son fils Pierre afin d’aider Simone sa mère puisque les hommes sont appelés au front . Là, loin du bruit, de l horreur de la guerre, Hélène et sa famille luttent pour survivre malgré l’absence de bras. Pierre prend conscience de son amour pour le travail à la ferme et veux malgré ses excellents résultats scolaire en faire son métier plus tard... Des personnages attachants, qui vivent au rythme des saisons, des travaux des champs...Le tout sur un fond de guerre ,de deuil mais aussi de passion. Un livre agréable à lire
  • RChris 29/08/2016
    Qu'est-ce qui déclenche le choix d'un livre ?. L'auteur certes, mais Yves Jacob je ne connaissais pas. Le thème et la 4ème de couv' bien sûr, mais aussi quelques lignes prises au hasard révélatrices d'une belle écriture... Il est vrai que j'en ai lu des romans qui font résonner le tocsin le 02 août 1914. Ici, le point de vue est celui de l'arrière, des femmes, des vieux et des enfants vivant dans le bocage normand et dont la vie est rythmée par l'attente des nouvelles du front. La guerre est relatée dans les lettres de ceux qui ont quitté leur village et dans le cauchemar de Louis lors de sa permission. Réaliste et poignant.
  • sylvieh11 06/08/2015
    La grande guerre abordée du point de vue d'une famille qui a vu le père partir au front et qui doit gérer tant ses angoisses quant à la survie du mari/père aimé, que les nécessités du quotidien. Outre un style d'écriture qui vous entraine dans le récit comme une barque sur un cour d'eau, j'ai trouvé ce livre attachant.
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.