Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258068155
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 155 x 240 mm

Les brumes de San Francisco

Date de parution : 04/05/2006

A travers le spectaculaire destin de Catherine, Paul Couturiau raconte San Francisco, de sa naissance, marquée par la ruée vers l'or, jusqu'au tremblement de terre de 1906.

Au début du XIXe siècle, Catherine Tourneur, une jeune Française, part à la conquête de l’Ouest américain, paradis rêvé des chercheurs d’or, mais c’est l'enfer qui l'y attend… Au terme d’une terrible traversée de l’Amérique, Catherine a tout perdu. Son époux a été assassiné et leur nouveau-né, enlevé. Comment cette femme...

Au début du XIXe siècle, Catherine Tourneur, une jeune Française, part à la conquête de l’Ouest américain, paradis rêvé des chercheurs d’or, mais c’est l'enfer qui l'y attend… Au terme d’une terrible traversée de l’Amérique, Catherine a tout perdu. Son époux a été assassiné et leur nouveau-né, enlevé. Comment cette femme brisée, à l’allure misérable, deviendra-t-elle la puissante patronne d’un grand organe de presse et se hissera-t-elle au plus haut de la société californienne ? Animée du seul désir de retrouver son fils et de venger son mari, Catherine évolue parmi les fermiers, les chercheurs d’or sans scrupules, dans une ville de poussière qui deviendra San Francisco et qui, pour l’heure, n’obéit qu’à une loi : celle du plus fort.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258068155
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 155 x 240 mm
Presses de la cité

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LoongAlain91 Posté le 1 Mai 2019
    Une fresque historique comme je les aime. Des premières cabanes en planches en 1840 au tremblement de terre terrifiant de 1906, nous assistons à la naissance de San Francisco avec ses pionniers sans scrupule, les coups tordus, la corruption... avec pour fil conducteur la vie passionnante de Catherine Tourneur, une femme exceptionnelle que rien n'aura épargné...
  • Lalivrophile Posté le 26 Avril 2010
    A défaut de m'avoir vraiment plu, on peut reconnaître une qualité indéniable à ce roman, qualité que je recherche, et ne trouve pas assez souvent dans mes nombreuses lectures: il est réaliste. Catherine ne tombe pas amoureuse du premier gentil garçon venu, comme c'est trop souvent le cas, dans les romans. Par ailleurs, les personnages agissent selon leurs convictions, leur coeur, se basent sur leur passé pour construire leur futur. Tout cela fait qu'ils sont épais et construits. Bien sûr, certains, comme Catherine, nous semblent implacables, aveuglés par la haine, mais elle n'est pas du tout caricaturale, son personnage est crédible. Lorsqu'on finit par apprendre la vérité sur ce qui est arrivé à Eugène et à Thomas, l'auteur accomplit le tour de force de nous faire ressentir de la pitié pour celui qui commit ces actes barbares. [...] Lire la suite sur:
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.